AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3754 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est pachaud

Nos membres ont posté un total de 2392338 messages dans 70688 sujets
Guilbart

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    default Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Dim 08 Mai 2011, 18:42

    Rappel du premier message :

    terroriste

    Voici un feuilleton sur une hypothèse de catastrophe à Nogent (10)

    http://www.auboisementcorrect.com/7322-La-catastrophe-de-Nogent-Seine.html
    La catastrophe nucléaire de Nogent/Seine : Episode 1 - "La centrale ronronne paisiblement..."
    par Michel Gueritte
    Lundi 25 - 21 h - Intérieur de la centrale
    Les hommes du quart précédent ne sont pas contents. La relève est en
    retard. Les nouveaux arrivants manifestent une bonne humeur peu
    ordinaire pour un lundi soir.
    « Si  vous aviez vu Ruel face à la caméra ! plaisante le vieux Robert.
    Comment elle a fait, la journaliste de france3, pour te mettre si facilement à l’aise ?
    Arrête, elle est enceinte jusqu’aux dents !
    Si cela ne vous fatigue pas trop, nous pourrions peut-être travailler ? » coupe Raymond, le chef de quart.
    Depuis décembre 1987, cette tranche ronronne paisiblement. A
    l’intérieur de la cuve du réacteur, confinée sous trois enceintes de
    béton et d’acier, la radioactivité est maximale : près de mille cinq
    cents fois celle créée par la bombe d’Hiroshima.
    Salle de commande de la centrale de Chooz
    Mais dans la grande salle de commande, les hommes écoutent
    tranquillement leur chef de quart distribuer les tâches de la soirée.
    Les schémas de contrôle luisent doucement au-dessus des pupitres. Les
    imprimantes reliées aux ordinateurs débitent par intermittence des
    lignes de chiffres. Trois écrans vidéo affichent silencieusement des
    informations sur l’état de la centrale.
    Une gigantesque passerelle, un monstrueux tableau de bord, le centre
    névralgique de la centrale nucléaire. Un cerveau éclaté en plusieurs
    systèmes automatiques, ou télécommandés par les opérateurs.
    Aujourd’hui comme toujours, ils sont deux : Hervé, le chef de bloc, et
    Michel, son adjoint. Eux ne bougeront pas de cette salle des commandes,
    quel que soit l’endroit où Raymond enverra ses agents. Comme chaque
    semaine, le chef de quart a prévu une inspection générale du circuit
    d’injection de sécurité.  « Je m’en occupe personnellement, dit Raymond,
    et j’emmène Jean. Robert, tu vas en salle des machines. » Robert sourit
    à son arpète, un jeune en formation, frais émoulu de l’école :
    « A  toi de dresser la liste des opérations à effectuer. Tu te souviens ?
    Noter ce que tu dois faire, faire ce que tu as noté, et écrire ce que tu
    as fait. C’est la méthode du "contrôle-qualité". »
    Le vieux rondier [1], comme les autres agents techniques, aux vérifications et aux manœuvres, éclate de rire devant la mine piteuse du garçon.
    « Il  est temps d’apprendre qu’une centrale nucléaire ne produit pas
    seulement du courant, mais aussi des montagnes de paperasses ! »
    Les hommes disparaissent l’un après l’autre dans le couloir. Avant de
    sortir, Robert, décidément en veine ce soir, expédie une bourrade dans
    les épaules du chef de bloc : « Tu veux que je rappelle la journaliste pour t’empêcher de roupiller ?
    Arrête tes vannes », soupire Hervé.
    Penché sur un pupitre rose et jaune constellé de voyants verts, Hervé
    rêve : garçon ou fille ? Le gynécologue souriait, cet après-midi.
    Sylvie voulait connaître le sexe du futur bébé pendant l’échographie. A
    trois mois, c’est un peu tôt, a dit le médecin de Provins.
    Comme le pilotage de cette centrale, l’enfant était minutieusement
    programmé. Pendant deux ans, Hervé a travaillé comme assistant-chef de
    bloc au centre de production nucléaire de Paluel, en Normandie. A cette époque, quand il rentrait chez lui, il étudiait.
    L’acharnement a payé : il est passé chef-opérateur sur cette première
    tranche de Nogent il y a trois ans. Une centrale toute neuve, une maison
    confortable à Provins, Paris pas trop loin...
    « J’ai trente ans, pense Hervé, un boulot formidable, et je passe bientôt à la télé…
    Dis-donc,  le dispatching national demande de maintenir la tranche à ce régime de
    production jusqu’à minuit, claironne Michel en raccrochant le téléphone.
    On doit se tenir prêt à baisser de vingt pour cent ensuite. (Le dispatching a pour mission de répartir les moyens de production d’EDF en  fonction de la demande)
    Sans  doute après la fin de l’émission du Festival international du cirque de
    Monte-Carlo, sur France3. Même si je n’avais pas été de quart, je ne l’aurais pas regardé. Sylvie et moi, on était invités à l’anniversaire d’un copain, à Traînel.
    Où bosse Raymond, ce soir ? Je n’ai pas écouté tout à l’heure. »
    http://www.auboisementcorrect.com/7355-La-catastrophe-de-Nogent-Seine.html
    La catastrophe nucléaire de Nogent/Seine : Episode 1 (suite)  "je n’y connais pas grand-chose à la technique nucléaire" par Michel Gueritte Suite de l’épisode 1...Vingt mètres sous la salle des commandes, au niveau moins 5, le plus bas de l’usine, Raymond et Jean s’affairent auprès du circuit d’injection de
    sécurité, le RIS dans le jargon nucléaire. L’ensemble jouxte l’enceinte de confinement  et s’étend sur plus de trois cents mètres carrés, partagés entre
    plusieurs salles hautes de quatre mètres. Le dispositif est complété par
    un système d’aspersion d’enceinte. Il servirait à déclencher une
    formidable averse à l’intérieur du bâtiment si de la radioactivité
    s’échappait du cœur du réacteur. A plus de cent mètres de leurs
    collègues, Robert et son apprenti avancent dans la salle des machines,
    véritable cale du grand vaisseau nucléaire. Difficile de parler tant le
    vacarme est infernal. « Fixe bien tes protections auditives », a hurlé Robert en arrivant.
    Ce casque qui écrase les oreilles énerve le garçon. Le bruit effroyable l’enivre, et la chaleur étouffante de l’immense nef l’assomme. Il rit. Il a toujours rêvé de travailler dans une usine de
    cette envergure.
    « Tu verras quand tu ne pourras plus écouter de musique parce que tu seras dur de la feuille ! »
    Robert se penche, et appelle d’un signe le jeune rondier. « Regarde, petit, la pression d’huile du système de graissage du palier d’arbre est insuffisante côté moteur.
    C’est embêtant ? »
    Le vieil agent se relève et regarde le gamin :
    « Ecoute,  je n’y connais pas grand-chose, moi, à la technique nucléaire. Je
    m’occupe de l’entretien des machines « normales ». Mais je sais une chose fondamentale, et tu dois aussi te la fourrer dans la tête : la dépendance entre le réacteur et le turbo alternateur est totale. Tout
    événement imprévu sur la partie classique, celle où nous sommes en ce moment, a des effets sur la bonne marche du réacteur.
    « Tu me demandes si la baisse de pression d’huile est importante ? Non, pas
    vraiment. Mais tu notes le défaut, et on viendra réparer plus tard. » Le jeune homme baisse les yeux. Un jour, lorsqu’il était encore en stage  à l’école d’EDF, un professeur avait tenu un discours extraordinaire
    aux élèves.
    « Qu’est-ce qu’une centrale nucléaire ?
    Annexe A
    Une énorme tour surmontée d’un dôme, accolée à un long bâtiment parallélépipédique, voisinant parfois avec un monumental diabolo de béton. Vues de près, mais toujours en restant à l’extérieur, les choses
    se compliquent : le tableau cubiste s’enrichit de nombreuses constructions, de réservoirs aux fonctions obscures, de tuyauteries qui semblent passer furtivement d’un bâtiment à l’autre, de cheminées et de
    conduits d’aération, dont la présence renvoie aux attributs traditionnels des grandes constructions industrielles ... »
    Les jeunes gens aimaient bien ce professeur. Suspendus à ses lèvres, ils attendaient la suite.
    « ...le
    visiteur découvre une fantastique plomberie, une plomberie qu’aucun visionnaire n’aurait pu imaginer. Les contraintes et les nécessités de cette énergie, tirée du plus profond de la matière, ont dicté aux
    ingénieurs la disposition des quelque cinq cents à mille kilomètres de
    tuyauteries.
    « Qui dit plomberie dit aussi vannes, soupapes et clapets, (des dizaines de milliers), pompes et moteurs (plusieurs centaines). Mais ces  milliers de vannes, soupapes, pompes et moteurs signifient autant
    d’instruments de mesure de pression, de débit, de température, de vibration, et d’actionneurs neumatiques, hydrauliques ou électriques, reliés aux équipements de contrôle et de commande par des centaines de
    kilomètres de câbles électriques ... »
    Salle de commande de la centrale de Chooz Là-haut, en salle de commande, les deux opérateurs n’ont rien de spécial à surveiller. Ils relisent les procédures.
    Michel s’étire devant la grande table qui trône au milieu de la pièce.
    « Tu  veux un café ? »
    Il se dirige vers la cuisine d’exploitation, contiguë à la salle de commande. Hervé cligne des yeux. Décidément, il supporte mal l’éclairage.


    Dernière édition par GL le Sam 04 Juin 2016, 19:52, édité 39 fois
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas


    default Le nuages de Tchernobyl en Corse

    Message par GL le Sam 17 Jan 2015, 09:51

    Cette île du fait des vents et de la pluie a connue une contamination très importante.

    Le message officiel était RAS alors que l'Italie voisine prenait des mesures alimentaires.

    Plus fort encore.

    Dans moitié des dossiers der l'endocrinologue de l'île, on trouve des problème de thyroïde.

    Pourtant dans la base militaire américaine de Corse, les ordres sont tomber très vite:
    - confinement dans les locaux
    - interdictions de consommer des produits frais et avant tout laitiers

    Pas de cas de problème de thyroïde.

    Même Pierre PELLERIN, le directeur du SPRI (service de protection des rayons ionisants) a été juger non coupable après ses mensonges sur le nuages qui s'arrête aux frontières.

    http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4986737

    Toute extrapolation avec des dossiers industriels touchant la santé actuellement est mal venue.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Evolution des scientifiques

    Message par GL le Dim 25 Jan 2015, 15:45

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Des ammendes pour faire peur aux terroristes

    Message par GL le Ven 20 Fév 2015, 12:29

    Nos centrales sont particulièrement exposées à des risques de gens mal intentionnés.

    Claude de Ganay, maire de Dampierre-en-Burly a trouver la solution, renforcer les amendes et les peines de prison.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Areva ou le scandale Uramin

    Message par GL le Mer 04 Mar 2015, 07:41

    Après s'être fait avoir (le mot est faible) par Uramin dans les mines d'Afrique, Areva doit payer l'ardoise, enfin plutôt nous la faire payer. C'est donc 5 milliards d'€ qu'il faut trouver. Comme l'état est actionnaire à 87 %, il est inutile de vous dire ou on va prendre l'argent.

    Celle qu'on appelle atomique Anne (Anne Lauvergeon) est carbonisée de partout. C'est le groupe Avril (ex Sofiprotéol) qui lui a offert un fauteuil à son conseil d'administration. Si elle est aussi efficace chez kracker que dans les couloirs d'Areva, le colza a de mauvais jours devant lui.



    Cet ingénieur du corps des mines serait recycler chez Beulin avec dans ses valises le passage d'incorporation de diester de 7 à 8 % mais ce ne sont que de vilains ragots.

    La filière diester est la peine. Après avoir bénéficié d'une prime de 500 €/T avec la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) (1), les cours du pétrole au plus bas du pétrole, çà tousse pour cette activité.

    C'est vrai que le nucléaire, c'est pas cher.

    (1) Le carburant est exonéré de TGAP si on incorpore une source renouvelable.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Les méchands vont avoir peur

    Message par GL le Ven 05 Juin 2015, 10:42

    Pour qu'on ne montre pas les faiblesses de protection, le législateur renforce les punitions en cas d'intrusion.

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/loi-protection-installations-civiles-nucleaire-intrusion-sanctions-24660.php4#xtor=ES-6

    C'est sûr que celui qui a envie de jouer avec ces installations sensibles vont avoir peur.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Camille le Lun 08 Juin 2015, 01:09

    GL a écrit:Pour qu'on ne montre pas les faiblesses de protection, le législateur renforce les punitions en cas d'intrusion.

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/loi-protection-installations-civiles-nucleaire-intrusion-sanctions-24660.php4#xtor=ES-6

    C'est sûr que celui qui a envie de jouer avec ces installations sensibles vont avoir peur.
    On les connait ces "joueurs" qui bénéficiaient jusqu'ici d'une sorte de passe-droit à la délinquance... Rolling Eyes
    avatar
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7253
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 56
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Lun 08 Juin 2015, 07:51

    Camille a écrit:
    On les connait ces "joueurs" qui bénéficiaient jusqu'ici d'une sorte de passe-droit à la délinquance...  Rolling Eyes

    Alors je ne me suis pas fait comprendre dans mes termes.

    Greepeace est une structure bien nébuleuse, ses lignes d'actions, ses financements tiennent d'une grande obscurité. Cette organisation flotte sur une vague très en mode, c'est ce qui lui fait sa popularité.

    A Nogent, l'enjeu était de marquer de défaut de protection des centrales d'intrusion extérieur. C'était aussi un soucis de Maillard, le directeur du site qui connaissait ce point faible et ne pouvait trouver les moyens pour boucher ce défaut.

    Les greenpeace ont appelé EDF avant de rentrer sur le site. La direction de Nogent a décider de les laisser rentrer. La pantalonnade qui s'en est suivi était le prix à payer.

    Pour rappel, les instructions en cas d'intrusion était "fermeture du site". Les gendarmes de Nogent sont arriver à la porte ou l'on a pas voulu les laisser entrer. Ils sont donc passer par le trou fait par les greenpeace. On en rigole encore.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Mar 09 Juin 2015, 14:07

    Depuis que le gouvernement français a couler le Rainbow Warrior amarré à Auckland en Nouvelle-Zélande le 10 juillet 1985 avec la mort d'un photographe, les relations avec l’organisation et avec la Nouvelle-Zélande sont particulière.

    Par exemple, la France ne s'est pas opposée à l’importation de la viande de mouton de ce pays pour cette raison.

    On dit même qu'un des acteurs de ce sabotage serait le frère de notre ministre de l'écologie, Gérard Royal.

    Bref, accomplir un attentat dans un pays ami, en période de paix avec mort d'homme, çà a des conséquences loin d'être anodines.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Contamination alimentaire en cas d'accident nucléaire : la révision des seuils sème le doute

    Message par GL le Ven 31 Juil 2015, 11:19

    C'est dans la plus grande discrétion que le Parlement européen a adopté une résolution législative sur les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive des denrées alimentaires et des aliments pour le bétail après un accident nucléaire, le 9 juillet dernier.

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/contamination-alimentaire-accident-nucleaire-reglement-europeen-25049.php4#xtor=ES-6

    La transparence n'est toujours pas leur fort chez les nucléeux.

    Les activités nucléaires ne sont pas garanties car aucun assureur ne voudrait prendre un tel risque. Par exemple, chez moi, les premières vignes de champagne sont à 10 km sous vent dominants de la centrale de Nogent. A 1.5 millions l'Ha, en cas de fuite chez EDF, l'ardoise monterait vite.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Isangie le Ven 31 Juil 2015, 12:41

    sans doute lié à ça, d'une façon ou d'une autre...

    http://www.alternativesante.fr/manger-sain/aliments-irradies-c-est-de-pire-en-pire


    75
    avatar
    Isangie
    +admin ange/démon du forum+

    Messages : 10795
    Date d'inscription : 26/05/2015
    Age : 46
    Localisation Picardie

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Ven 31 Juil 2015, 16:02

    Isangie a écrit:sans doute lié à ça, d'une façon ou d'une autre...

    http://www.alternativesante.fr/manger-sain/aliments-irradies-c-est-de-pire-en-pire

    C'est possible.

    Pourtant cette mesure est en lien avec une évolution des politiques sur la sécurité nucléaire. Jusqu’à la catastrophe japonaise pour nos décideurs un événement de cette nature était simplement pas envisageable. Depuis 2 ans cette hypothèse est entrée dans les possibilités. C'est la raison qui a amener à créer la force d'intervention, la FARN. C'est de Civaux qui a été créer la première.

    Le monde du nucléaire est donc passé de l'accident impossible à la mise en place de moyen rapide d'intervention en cas d'arrivée de pépin.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Isangie le Ven 31 Juil 2015, 16:07

    GL a écrit:
    Isangie a écrit:sans doute lié à ça, d'une façon ou d'une autre...

    http://www.alternativesante.fr/manger-sain/aliments-irradies-c-est-de-pire-en-pire

    C'est possible.

    Pourtant cette mesure est en lien avec une évolution des politiques sur la sécurité nucléaire. Jusqu’à la catastrophe japonaise pour nos décideurs un événement de cette nature était simplement pas envisageable. Depuis 2 ans cette hypothèse est entrée dans les possibilités. C'est la raison qui a amener à créer la force d'intervention, la FARN. C'est de Civaux qui a été créer la première.

    Le monde du nucléaire est donc passé de l'accident impossible à la mise en place de moyen rapide d'intervention en cas d'arrivée de pépin.

    Tu m'étonnes avec la menace Tchernobyl toujours bien présente et Fuku qui dégage toujours...sans parler des centrales obsolètes et de ceux qui rêvent d'appuyer un jour sur le bouton rouge : chut


    75
    avatar
    Isangie
    +admin ange/démon du forum+

    Messages : 10795
    Date d'inscription : 26/05/2015
    Age : 46
    Localisation Picardie

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default En Suisse "un réacteur troué comme un emmental"

    Message par GL le Ven 16 Oct 2015, 17:32

    http://www.europe1.fr/societe/en-suisse-une-centrale-nucleaire-percee-menace-la-france-2530195
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Survol de la centrale de Nogent par un avion

    Message par GL le Sam 17 Oct 2015, 18:11

    Nos centrales sont sûres, on peut passer au dessus avec un avion sans problème.

    http://www.lardennais.fr/564896/article/2015-10-05/un-instructeur-de-vol-castel-en-garde-a-vue-apres-le-survol-par-erreur-de-la-cen
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Le nucléaire n'aime pas les drones et les terroristes

    Message par GL le Dim 15 Nov 2015, 11:01

    La production d'électricité depuis l'atome est une activité de temps de paix.

    Quand les choses se compliquent comme c'est le cas en ce moment, elles deviennent, comme d'autre, une cible facile et particulièrement vulnérable.

    Les drones sont en vente libre et sont un appui précieux à des actes terroristes. Les lances roquettes sont un peu plus difficile à acheter que les kalachnikov mais se trouve au marché noir.

    http://journaldelenergie.com/nucleaire/les-drones-aggravent-ils-le-risque-terroriste-envers-les-centrales-nucleaires/
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default La radicalisation islamiste touchent aussi le personnel des centrales nucléaires

    Message par GL le Mar 24 Nov 2015, 17:55

    Ces éléments datent d'avant les attentats de Novembre

    http://www.europe-israel.org/2015/11/la-radicalisation-islamiste-touchent-aussi-le-personnel-des-centrales-nucleaires/
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par hermine 22 le Mar 24 Nov 2015, 18:03

    ils sont vraiment partout :réfléchi
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 32092
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 67
    Localisation bretagne

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pinocio le Mar 24 Nov 2015, 18:14

    GL a écrit:Ces éléments datent d'avant les attentats de Novembre

    http://www.europe-israel.org/2015/11/la-radicalisation-islamiste-touchent-aussi-le-personnel-des-centrales-nucleaires/
    En général, un " grand" journaleux évite les fautes d'orthographe dans ses titres, ça fait plus sérieux pour le reste de l'article ...


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32251
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Chef, j'ai laisser tomber quelque chose, ce n'est qu'un générateur de 220 T

    Message par GL le Jeu 07 Avr 2016, 11:39

    Décidément chez notre électricien, c'est pas de chance en ce moment.

    Après
    - les plaintes des voisins européens sur les installations voisines de chez eux,
    - les perspectives financières bien sombres,
    - les saloperies qu'on veut planquer sous terre après les avoir jeter en mer,
    - les cuves des EPR qu'on essaye de monter rapidement pour pas trop voir les défauts
    - voila qu'un générateurs tombe par terre dans l’enceinte de confinement.



    Au pays ou le mot d'ordre, c'était "c'est impossible", quand çà veut, çà veut pas.


    http://www.lejdd.fr/Societe/Nucleaire-l-impossible-scenario-s-est-realise-779529
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Lun 09 Mai 2016, 07:20

    Iter, le plus chantier BTP d'Europe prend du retard aussi. Pas de fusion avant 2035 pour ce prototype.

    http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-iter-retard-confirme-premier-plasma-pas-avant-2025-62711/#xtor=EPR-17-[QUOTIDIENNE]-20160509-[ACTU-Iter-:-retard-confirme-pour-le-premier-plasma--pas-avant-2025]

    Déjà que l'EPR prend des allures de fiasco, Iter selon plusieurs scientifiques ne verra jamais d'usage civile.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par PatogaZ le Lun 09 Mai 2016, 08:07

    Les centrales qui ont fait couac à ce jour étaient comparables à des automobiles sans freins dans le trafic quotidien
    Quand c'est fait sérieusement les centrales ne présentent pas de risque
    À Fukushima si on avait mis un château d'eau par réacteur en cas de défaillance des pompes de refroidissement on aurait eu assez de délai pour éviter le pire , mais la base de l'erreur était de construire sur une faille sismique avant tout


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    N'oubliez pas le grand zimboum ACE du 23 septembre 2017
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 78392
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Lun 09 Mai 2016, 08:40

    PatogaZ a écrit:Les centrales qui ont fait couac à ce jour étaient comparables à des automobiles sans freins dans le trafic quotidien
    Quand c'est fait sérieusement les centrales ne présentent pas de risque
    À Fukushima si on avait mis un château d'eau par réacteur en cas de défaillance des pompes de refroidissement on aurait eu assez de délai pour éviter le pire , mais la base de l'erreur était de construire sur une faille sismique avant tout

    Dans sa communication, pour l'ASN un accident nucléaire est passer "d'impossible" à "peu probable" . Le glissement sémantique est notoire.

    J'ai mis en ligne sur ce fil l'hypothèse d'un attentat à Nogent.

    Samedi matin je suis passer en voiture sur la route qui passe à 200 M du bâtiment de conduite de l'usine sans voir aucun contrôle.

    Balancer une bastosse dans un hangar pour rendre des opérateurs inactifs à 200 M, tu sais faire.

    Dans ce cas, l'usine se retrouve comme un canard sans tête.

    Le seul pilotage de la bouilloire démoniaque ne pourrais se faire que depuis le centre français (il est à Meudon, je crois) par les sous porteuses des THT.

    Dans ce cas, c'est arrêt d'urgence au instruments à condition que les éléments de cette procédure (automate et connecteurs électriques) ne soit pas endommagées.

    C'est l'une des raisons pour lesquels on est passer "d'impossible" à "peu probable".

    Si tu veux tu peux signer çà si tu veux.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par PatogaZ le Lun 09 Mai 2016, 12:57

    Il manque quelques options possibles , mais ça ne me met pas contre l'énergie nucléaire , faut peut être envisager les morts victimes des centrales à charbon ou autres thermiques polluantes , après je suis conscient de l'angoisse de vivre à côté d'une centrale , mais je vois que tu vis toujours !!!! : ha : ha : ha


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    N'oubliez pas le grand zimboum ACE du 23 septembre 2017
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 78392
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par PatogaZ le Lun 09 Mai 2016, 13:05

    Sinon , je pense m'engager comme liquidateur , mais pas dans cette branche, je crois qu'il y a pas mal de trucs à nettoyer dans notre société et qui vont nous péter à la gueule bien avant qu'une centrale ne le fasse : ha 77


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    N'oubliez pas le grand zimboum ACE du 23 septembre 2017
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 78392
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pascal le Lun 09 Mai 2016, 13:23

    +1000 pato c'est un metier d'avenir!!! : rr : rr : rr
    avatar
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 9637
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 42
    Localisation partout et nulle part!!!

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Mar 10 Mai 2016, 09:15

    Pour mieux comprendre la particularité française en matière de production d'électricité, il faut revenir un peu en arrière.
    Au sortir de la deuxième guerre mondiale, malgré les contrôles de l’armée rouge et les services de sécurité soviétiques près d'un millions de personnes quittent les pays de l'Est pour l'Ouest. C'est une fuite des têtes et des bras qui amène l'Est à ériger un mur pour tarir ce flux.



    Il marque la séparation de l'Europe décider à Yalta.



    Cette période amena la guerre froide, deux puissances nucléaires  qui se faisaient face avec des niveaux de tensions jamais connus liés à des armes capables de détruire la planète.

    La France, par de Gaulle décida de s'armer de cette puissance pour pouvoir compter dans ce concert des nations. Il développa donc le nucléaire militaire et son pendant civil pour en partager les coûts.

    La génération de centrale qu'on connait date des années 70. C'est en effet à cette époque que le conflit entre les arabes et les israéliens fît apparaitre notre vulnérabilité au pétrole.

    Elle correspond bien à l'esprit jacobin français, la maîtrise du pouvoir par le pouvoir central. C'est aussi le jouet préférer du corps des mines, des moyens quasi illimités même si la voie se révèle sans issue comme c'est le cas de la fusion nucléaire.

    Pour ce qui est de la filière EPR, on est quelque uns à savoir que si ils arrivent avec bien du mal à faire tourner Flammanville, il est fort peu probable de voir d'autre usines de ce type sur notre sol, à Penly ou ailleurs.

    Ce qui est nouveau, c'est l'arrivée de nos voisins européens sur les prises de risques françaises.

    .../...
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default La guerre d'Algérie et des conséquences sur les choix énergétiques

    Message par GL le Mar 10 Mai 2016, 18:39

    Retour sur la situation française au début de ce programme énergétique.

    A la mi 1954, la plante sort du guêpier de l’Indochine après la défaire de la bataille de Dien Bien Phu .

    A la fin de la même année, à la Toussaint, c'est le début de la guerre d'Algérie.

    En 1962, les accords d'Evian mettent fin à ce conflit qui marqua et marque encore si profondément les relations entre les 2 pays et les deux peuples.

    Pourtant, c'est pendant cette guerre , le 15 Juin 1956 à Hassi Messaoud que le pétrole jaillit du désert du Sahara. Ce pays devient le Texas de la France.

    La fin du conflit, avec la fuite des cadres, marque une profonde désorganisation du fonctionnement des infrastructures pétrolières entre autre. Une part importante des exportations étant destinées à la France.

    Un autre point mérite attention. Il faut à cette époque construire vite à la périphérie des villes. Même dans des bâtiments, dans les barres d'HLM peut isolés, il est infiniment plus facile et moins coûteux de poser du chauffage électrique. Cela permet d'avoir le déboucher pour la production nucléaire.

    En agriculture, on a même vu séchée de la luzerne avec de électricité.

    L'électricité bon marché va aussi remplacer le chauffage fuel dans l'habitat existant. Pour utiliser cette tranche de distillation disponible, on demande aux constructeurs automobiles de fabriquer de petits moteurs diesel que l'on accompagne avec une fiscalité avantageuse.




    (  Sur ce graphique, on voit l'évolution des sources plus lourdes de pétrole.  )


    Dans les années 60 – 70 tout est donc en place pour trouver d'autre source d'énergie.

    C'est donc là qu'est décider le lancement de la construction de notre parc de réacteur.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Pas la joie dans la maintenance chez EDF, les soustraitants et l'arrivée des grands carénage

    Message par GL le Dim 22 Mai 2016, 11:30

    L'Agence de Sureté Nucléaire fait un tableau plutôt sombre de l'entretien de nos centrales vieillissantes.

    Le choix de la sous traitance dans l'entretien aboutit à des choses qui sont loin d'être anonyme.

    A Graveline, une tranche a fonctionner pendant tout un cycle de combustible sans soupape de sécurité sur le circuit primaire à cause d'un mauvais montage. Ce fût un incident classé niveau 3.

    Les temps d'intervention sont 50 % supérieurs à ce qui est prévu. Souvent il s'agit de défaut de planning ou de mauvaise qualité de travail.

    Çà laisse rêveur avec les travaux qui s'annoncent.

    Le départ en retraite des anciens ne va pas arranger les choses.

    Pierre-Franck Chevet évoque la situation en ces termes  "EDF, qui fait face à un vrai mur d’investissements."

    L'Usine Nouvelle Publié le 20/01/2016 À 16H04

    https://www.youtube.com/watch?v=yjdAVI2Dk1k&feature=youtu.be

    Mais aussi une pression très forte se fait sous les sous traitants quand au rapport qu'ils ont à faire.

    https://www.youtube.com/watch?v=V6qYvJuiLS4

    11:10
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par lothar le Dim 22 Mai 2016, 11:42

    Pour illustrer tes propos Gl . Un ami à fait sa carrière dans la maintenance d 'une centrale proche de chez iris . Arrivé au terme de son temps ,il a été mis à la retraite.....ça n'à pas duré longtemps . Qqes mois après son départ l exploitant de la centrale est venu le supplier de revenir .....! Personne n était capable de reprendre la suite ,pas de transmission de savoir....on lui a dit de poser ses conditions et de faire de la prestation de service ....

    lothar
    + membre techno +

    Messages : 2288
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation vallée de meuse

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Dim 22 Mai 2016, 11:54

    C'est l'arrivée de GDF dans le capital qui a fait basculer la maintenance de l'intérieur vers la sous traitance.

    On croise donc un effet ciseau.
    - d'un côté des installation qui fatigue du fait de leur âge. On le connais bien sur du métal. Quand on le chauffe et qu'on le refroidi, il fini par trouver sa limite d'élasticité.
    - d'autre part le départ de l'expérience et connaissance d'entreprise donne des interventions moins pertinentes.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default ITER, dans le nucléaire quand çà veut pas, çà veut pas

    Message par GL le Lun 23 Mai 2016, 14:02

    Encore des retards sur ce projet fou de reconstituer le soleil sur terre.

    Pour ce prototype, on prévoyait 5 milliards d'€, on en est à 15 €.

    On prévoyait 2016, on parle de 2019 mais il faut plutôt compter 2025 et il faudra sans doute 4 milliards de plus.

    Quand a un usage industriel, ce ne sera pas avant 2040. 100 000 de degré, çà ne tient pas bien dans une boite.

    http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-iter-retard-confirme-premier-plasma-pas-avant-2025-62711/#xtor=EPR-17-[QUOTIDIENNE]-20160509-[ACTU-Iter-:-retard-confirme-pour-le-premier-plasma--pas-avant-2025]





    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Salle de crise bunkérisée

    Message par GL le Jeu 02 Juin 2016, 19:04

    A Nogent, prenant enfin en compte le risque d'attentat sur les installations de commande, EDF va bunkeriser les salles de crises pour 2020 - 2022.

    Il va donc falloir 11 ans pour que l'électricien prenne des mesures suite au intrusions sur ses sites.

    https://www.youtube.com/watch?v=VvYmpf7bByE

    Pour mémoire, Greenpeace avait téléphoner à EDF juste avant de rentrer sur le site.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par dgé le Jeu 02 Juin 2016, 19:07

    facile à regler, toute personne qui pénètre sans autorisation sera abattu tout simplement, pour sécurité national, tant qu'on en viendra pas là, ça changera pas, des gens se croient tout permis, ça suffit

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 23758
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Jeu 02 Juin 2016, 19:29

    Tu ne connais pas le site @dgé. Je viens encore de passer sur la route qui passe à 200 M des bâtiments qui abritent le contrôle.

    Tu n'as pas besoin de passer les barrières pour mettre ces machines en grandes difficultés.

    En plus des salles de commandes, il y a les piscines qui contiennent le combustible usé qui n'ont pas de protection, c'est juste un hangar.

    Je te rappelle aussi que Maillard savait que son installation n'était pas protéger contre les intrusions. Cette opération commando lui a permis d'avoir d'autres moyens. Depuis il y a une équipe de gendarme à l'intérieur ce qui n'était pas le cas à cette époque.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par dgé le Jeu 02 Juin 2016, 20:43

    es ce que qu'on peut aller tranquille dans un depot d'arme? peut on aller librement à la banque de france? peut on allez toquer au bureau des connards d'elus nationaux? sans être inquiéter

    oui je ne connais pas le site, alors si c'est une passoire il faut taper sur le responsable bordel de merde, doit bioen y avoir un service de sécurité, un budget alloué, un architecte ...

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 23758
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pinocio le Jeu 02 Juin 2016, 20:57

    dgé a écrit: es ce que qu'on peut aller tranquille dans un depot d'arme? peut on aller librement à la banque de france? peut on allez toquer au bureau des connards d'elus nationaux? sans être inquiéter

    oui je ne connais pas le site, alors si c'est une passoire il faut taper sur le responsable bordel de merde, doit bioen y avoir un service de sécurité, un budget alloué, un architecte ...
    GL t'explique des choses qu'il "pense avoir vues ou entendues" c'est radio plaine, demande lui de passer à l'action et on saura si ses dires étaient vrais .
    Les affolés de greenpeace qui ont franchi les grillages sont passé par dessus, ils ne sont pas passé par les portes, c'était pourtant très simple puisque c'est une passoire d'après GL ...
    Il y a quelques centrales nucléaires en France, plusieurs forumeurs habitent tout près mais seul GL nous raconte ces délires là 77
    PS: j'habite près d'un centre de retraitement des têtes d'armes nucléaires je peux assurer qu'on ne peut même pas s'arrêter pisser contre un arbre sans voir débouler une caserne de commandos ou le gign et cela bien avant les premiers attentats des années 80 .


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32251
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par dgé le Jeu 02 Juin 2016, 20:58

    merci pinoc

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 23758
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par kerfanch le Jeu 02 Juin 2016, 23:19

    va te promené du côté de l'ile longue avec des jumelles et tu vas voir comment c'est cool !!!

    kerfanch
    + membre techno +

    Messages : 2708
    Date d'inscription : 11/09/2009

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Ven 03 Juin 2016, 06:19

    Les greenpeace ont fait un trou dans le grillage en le coupant.

    Ce qui a été rigolo, c'est que les consignes en cas d'intrusion, c'est "fermeture du site."

    Quand les gendarmes sont arriver à la porte, on leur a interdit l'entrée. Ils ont donc fini par entrée par le trou dans le grillage.

    Tu ne peux pas voir çà de chez toi @pinocio, pourtant je pense que l'information est digne d'intérêt.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Très puissante intervention des forces de l'ordre à Bure (55)

    Message par GL le Mar 28 Juin 2016, 20:01

    Sur le site de de Bure qui vise à enterrer les déchets nucléaires pour 100 000 ans, les forces de l'ordre sont arrivées massivement pour évacuer prochainement  les occupants.

    C'est dans la forêt de Mandres qui est en cours de défrichage que se faisait l'occupation. C'est dans cette forêt que vont aboutir les cheminées destinées à évacuer l'hydrogène au début du stockage des "colis".



    Le site CIGEO est un futur programme ETHOS est l'un des plus gros programme industriel français.

    Pour faire accepter le dossier les subventions dans cette région très démunie ( à la frontière entre la Meuse et la Haute-Marne) sont déversées sans retenues.

    NB: La descenderie est une rampe en pente douce destiner à descendre lentement les colis pour éviter les chocs.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Lun 22 Aoû 2016, 07:03

    L'hypothèse de ce livre est une attaque terroriste sur la centrale de Nogent sur Seine.

    Voici ce qu'il resterait de chez moi après.

    https://www.facebook.com/sortirdunucleaire.org/videos/1120181018004479/
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Deux milliards de dollards, c'est ce que coutera l'explosion d'un fût de déchets radioactif.

    Message par GL le Sam 01 Oct 2016, 20:24

    Çà n'aurait jamais dû arriver. Un seul fût de déchet explose, il en coutera 2 milliards de dollars pour décontaminer.

    https://reporterre.net/Deux-milliards-de-dollars-ce-que-coute-l-eclatement-d-un-seul-fut-de-dechets
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default A la centrale de Deol en Belgique, c'est les crabes chinois qui attaquent.

    Message par GL le Mar 04 Oct 2016, 06:44

    Ces drôles de bestioles sont rentré dans la centrale par les circuits de pompage.

    Dans les pompes et les vannes, çà doit pas être commode à gérer.

    http://www.levif.be/actualite/environnement/les-crabes-attaquent-la-centrale-nucleaire-de-doel/article-normal-551517.html
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par EtienneCH4 le Mar 04 Oct 2016, 15:49

    GL a écrit:Ces drôles de bestioles sont rentré dans la centrale par les circuits de pompage.
    Dans les pompes et les vannes, çà doit pas être commode à gérer.
    http://www.levif.be/actualite/environnement/les-crabes-attaquent-la-centrale-nucleaire-de-doel/article-normal-551517.html
    Bonjour Georges,
    Fais quand même bien attention aux sources de tes infos, et tombes pas dans les pièges à gogo.
    Pour une entrée de crabes dans un circuit de refroidissement en 3ème boucle, ça doit pas être la 1ère fois, sans compter les poissons et micro-algues, c'est normal, c'est l'eau qui est pompée pour servir au refroidissement de la boucle n°2, aucun contact avec le circuit primaire, pompage, filtration, traitement, stockage tampon, et direction les échangeurs. Absolument aucun risque de contamination sur ce circuit.
    Je suis un ancien du nucléaire, les 22 premières tranches du programme EDF sont passées entre mes mains, (l'ilot nucléaire, reacteur et générateurs de vapeur), je peux t'assurer que rien n'était laissé au hasard, et pour Fessenheim quand les technologies de controle ont permis d'aller encore plus loin et qu'il a été découvert des microfissures intercristallinnes, tout a été réparé,et bien, par ma fonction j'étais membre de la commission inter-groupe sur les risques nucléaires, je peux te confirmer que la production des chaudières nucléaires n'est pas en sous-qualité comme voudraient le faire croire certains opposants, car cette médisance relève du politique.
    Qu'il y ai quelques bavures, surtout avec une maintenance sous-traitée, c'est inévitable, mais c'est loin de ton scénario catastrophe pour film d'horreur,
    OK Tchernobyl, mais les russes avaient aussi voulu copier le concorde, d'où le gros accident de Goussainville,
    OK les japonais, mais ce sont des kamikazes qui construisent sur faille sismique,
    Regarde le parc mondial et extrapole le % d'incidents et accidents, tu as plus de risques en traversant la rue sur un passage que le code te dit protégé,
    Cordialement, Etienne
    avatar
    EtienneCH4
    + membre techno +

    département : sud Manche et centre Chine
    Messages : 1608
    Date d'inscription : 09/09/2015
    Age : 75
    Localisation Lapenty et Wuhan

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Mar 04 Oct 2016, 16:38

    Effectivement les circuits primaires ne sont pas soumis à ce genre de contraintes.

    Le titre était marrant.

    Pourtant sur le troisième circuit, à côté de chez moi, ils ont d'autres contraintes.

    Pour des raisons politiques, cette centrale a été construite sur la Seine. La particularité de l'eau contrairement a celle de l'Yonne ou elle était prévue, c'est d'être très chargée en calcaire. Dans les déversoirs des aéro réfrigerants les dépôts sont énormes. On doit injecter beaucoup d'acide chlorhydrique (plusieurs camions par semaines) pour limiter le phénomène.

    Malgré cela ils doivent de temps à autre changer les gouttières qui sont couvertes de plusieurs cm de calcaire.

    Par contre tu verras quand cas de risque d’inondation de Paris, on noie la Vallée de Seine et la centrale est sous l'eau.



    On emmènera les agents EDF en barque pour faire la pêche aux canards très nombreux dans ce coin.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pinocio le Mar 04 Oct 2016, 17:35

    GL a écrit:
    Spoiler:
    Effectivement les circuits primaires ne sont pas soumis à ce genre de contraintes.

    Le titre était marrant.

    Pourtant sur le troisième circuit, à côté de chez moi, ils ont d'autres contraintes.

    Pour des raisons politiques, cette centrale a été construite sur la Seine. La particularité de l'eau contrairement a celle de l'Yonne ou elle était prévue, c'est d'être très chargée en calcaire. Dans les déversoirs des aéro réfrigerants les dépôts sont énormes. On doit injecter beaucoup d'acide chlorhydrique (plusieurs camions par semaines) pour limiter le phénomène.

    Malgré cela ils doivent de temps à autre changer les gouttières qui sont couvertes de plusieurs cm de calcaire.

    Par contre tu verras quand cas de risque d’inondation de Paris, on noie la Vallée de Seine et la centrale est sous l'eau.  



    On emmènera les agents EDF en barque pour faire la pêche aux canards très nombreux dans ce coin.
    77 moque un délire de plus : rr


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32251
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par jean-pierre-45 le Mar 04 Oct 2016, 17:48

    il faut arreter le delire , les normes de securite sur les sites nucléaire sont d'un niveau assez élevé
    que la centrale soit construite en zone inondable ne veux rien dire car que ce soit celle de la vallée du Rhone, ou de la loire ou des ardennes et d'autres, les seuils de niveau des batiments tiennent compte de ce niveau d'inondation
    ps pendant les années 80 j'ai fréquenter de par mon travail une dizaine de sites nucléaires
    avatar
    jean-pierre-45
    + membre techno +

    département : 45
    Messages : 2423
    Date d'inscription : 18/09/2012
    Age : 62
    Localisation gatinais est loiret

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Mar 04 Oct 2016, 20:31

    Cette année lors de la crue du Loing et de l'Yonne

    http://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/inondations-en-images-l-avant-apres-a-moret-sur-loing_1486763.html

    http://www.larepublique77.fr/2016/06/09/inondations-a-nemours-une-crue-tout-simplement-historique/

    http://www.larepublique77.fr/2016/06/09/inondations-a-nemours-une-crue-tout-simplement-historique/

    Les services de sécurités surveillaient de très près le niveau de la Seine amont.

    La gestion de cette phase de montée des eaux a été "pour le moins surprenante". Il faudrait que je déroule un peu cette phase incompréhensible quand à sa gestion.

    C'est vrai que de loin, on a pas les détails du terrain. Quand on parle avec les pompiers du coin, on voit bien qu'il y a bien des choses qui ne sont pas dans la presse, surtout sur des dossiers sensibles.

    On ne parle ici de l'état des digues des réservoirs en amonts qui font soucis également.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pinocio le Mar 04 Oct 2016, 20:56

    T'en as un paquet de choses à "dérouler"
    entre le nucléaire, les déchets à brûler, le recyclage des bagnoles, les mises aux normes des chiottes, les bassins d'inondation, beulin, sofiprotéol, l'utilisation des médicaments, et j'en oublie, tu fais ta ferme quand ? : rr


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32251
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Mer 05 Oct 2016, 06:40

    pinocio a écrit:T'en as un paquet de choses à "dérouler"
    entre le nucléaire, les déchets à brûler, le recyclage des bagnoles, les mises aux normes des chiottes, les bassins d'inondation, beulin, sofiprotéol, l'utilisation des médicaments, et j'en oublie, tu fais ta ferme quand ? : rr

    Mes voisins viennent de "bruler du fuel" pour défoncer de la terre très dure cette année pour implanter du blé qui a mon sens n'en a pas besoin. J'ai juste passer un coup de "gratouillete" pour faire un faux semis.

    La mode chez moi était le passage d'un cara avec 200 cv devant.



    J'ai même un voisin qui a passer de la très grosse dent avec deux Fendt devant.



    Il faut dire qu'avec l'inflation du poids et de la puissance des machines, çà tasse en dessous.

    J'ai préférer garder le fuel dans la cuve. Mes rendements sont ceux de la région sans cette débauche de temps et de moyens. Par contre, à 60 € le passage, c'est presque 5 qx qui ne sont pas dépenser.  

    Pendant ce temps là j'utilise un ordinateur qui fait 60 W et je m'en sers pour faire tourner des informations que l'on ne trouve pas toujours ailleurs.

    Si ce sujet a fait pas mal de consultations, c'est sans doute que des forumeurs y ont trouver de l'intérêt.

    Au delà des informations locales que vous n'avez pas, on voit bien que ce sujet avance. L'ASN (Autorité de Sureté du Nucléaire) qui affirmait qu'un accident était impossible en France a opéré un glissement sémantique après le drame japonais. On en est aujourd'hui a "peu probable". La différence est de taille, elle est notable, on commence à ouvrir le parapluie.

    Il faut dire que si vous passez par chez moi, je pourrais vous montrer ce qu'on peut faire depuis la route qui passe à 200 m du bâtiment de commande avec ce genre d'outils.

    Un jeu d'enfant

    https://www.youtube.com/watch?v=ROnr-4Hb6ok
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12696
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum