AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3768 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est jacques33

Nos membres ont posté un total de 2405265 messages dans 71032 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    default Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Dim 08 Mai 2011, 18:42

    Rappel du premier message :

    terroriste

    Voici un feuilleton sur une hypothèse de catastrophe à Nogent (10)

    http://www.auboisementcorrect.com/7322-La-catastrophe-de-Nogent-Seine.html
    La catastrophe nucléaire de Nogent/Seine : Episode 1 - "La centrale ronronne paisiblement..."
    par Michel Gueritte
    Lundi 25 - 21 h - Intérieur de la centrale
    Les hommes du quart précédent ne sont pas contents. La relève est en
    retard. Les nouveaux arrivants manifestent une bonne humeur peu
    ordinaire pour un lundi soir.
    « Si  vous aviez vu Ruel face à la caméra ! plaisante le vieux Robert.
    Comment elle a fait, la journaliste de france3, pour te mettre si facilement à l’aise ?
    Arrête, elle est enceinte jusqu’aux dents !
    Si cela ne vous fatigue pas trop, nous pourrions peut-être travailler ? » coupe Raymond, le chef de quart.
    Depuis décembre 1987, cette tranche ronronne paisiblement. A
    l’intérieur de la cuve du réacteur, confinée sous trois enceintes de
    béton et d’acier, la radioactivité est maximale : près de mille cinq
    cents fois celle créée par la bombe d’Hiroshima.
    Salle de commande de la centrale de Chooz
    Mais dans la grande salle de commande, les hommes écoutent
    tranquillement leur chef de quart distribuer les tâches de la soirée.
    Les schémas de contrôle luisent doucement au-dessus des pupitres. Les
    imprimantes reliées aux ordinateurs débitent par intermittence des
    lignes de chiffres. Trois écrans vidéo affichent silencieusement des
    informations sur l’état de la centrale.
    Une gigantesque passerelle, un monstrueux tableau de bord, le centre
    névralgique de la centrale nucléaire. Un cerveau éclaté en plusieurs
    systèmes automatiques, ou télécommandés par les opérateurs.
    Aujourd’hui comme toujours, ils sont deux : Hervé, le chef de bloc, et
    Michel, son adjoint. Eux ne bougeront pas de cette salle des commandes,
    quel que soit l’endroit où Raymond enverra ses agents. Comme chaque
    semaine, le chef de quart a prévu une inspection générale du circuit
    d’injection de sécurité.  « Je m’en occupe personnellement, dit Raymond,
    et j’emmène Jean. Robert, tu vas en salle des machines. » Robert sourit
    à son arpète, un jeune en formation, frais émoulu de l’école :
    « A  toi de dresser la liste des opérations à effectuer. Tu te souviens ?
    Noter ce que tu dois faire, faire ce que tu as noté, et écrire ce que tu
    as fait. C’est la méthode du "contrôle-qualité". »
    Le vieux rondier [1], comme les autres agents techniques, aux vérifications et aux manœuvres, éclate de rire devant la mine piteuse du garçon.
    « Il  est temps d’apprendre qu’une centrale nucléaire ne produit pas
    seulement du courant, mais aussi des montagnes de paperasses ! »
    Les hommes disparaissent l’un après l’autre dans le couloir. Avant de
    sortir, Robert, décidément en veine ce soir, expédie une bourrade dans
    les épaules du chef de bloc : « Tu veux que je rappelle la journaliste pour t’empêcher de roupiller ?
    Arrête tes vannes », soupire Hervé.
    Penché sur un pupitre rose et jaune constellé de voyants verts, Hervé
    rêve : garçon ou fille ? Le gynécologue souriait, cet après-midi.
    Sylvie voulait connaître le sexe du futur bébé pendant l’échographie. A
    trois mois, c’est un peu tôt, a dit le médecin de Provins.
    Comme le pilotage de cette centrale, l’enfant était minutieusement
    programmé. Pendant deux ans, Hervé a travaillé comme assistant-chef de
    bloc au centre de production nucléaire de Paluel, en Normandie. A cette époque, quand il rentrait chez lui, il étudiait.
    L’acharnement a payé : il est passé chef-opérateur sur cette première
    tranche de Nogent il y a trois ans. Une centrale toute neuve, une maison
    confortable à Provins, Paris pas trop loin...
    « J’ai trente ans, pense Hervé, un boulot formidable, et je passe bientôt à la télé…
    Dis-donc,  le dispatching national demande de maintenir la tranche à ce régime de
    production jusqu’à minuit, claironne Michel en raccrochant le téléphone.
    On doit se tenir prêt à baisser de vingt pour cent ensuite. (Le dispatching a pour mission de répartir les moyens de production d’EDF en  fonction de la demande)
    Sans  doute après la fin de l’émission du Festival international du cirque de
    Monte-Carlo, sur France3. Même si je n’avais pas été de quart, je ne l’aurais pas regardé. Sylvie et moi, on était invités à l’anniversaire d’un copain, à Traînel.
    Où bosse Raymond, ce soir ? Je n’ai pas écouté tout à l’heure. »
    http://www.auboisementcorrect.com/7355-La-catastrophe-de-Nogent-Seine.html
    La catastrophe nucléaire de Nogent/Seine : Episode 1 (suite)  "je n’y connais pas grand-chose à la technique nucléaire" par Michel Gueritte Suite de l’épisode 1...Vingt mètres sous la salle des commandes, au niveau moins 5, le plus bas de l’usine, Raymond et Jean s’affairent auprès du circuit d’injection de
    sécurité, le RIS dans le jargon nucléaire. L’ensemble jouxte l’enceinte de confinement  et s’étend sur plus de trois cents mètres carrés, partagés entre
    plusieurs salles hautes de quatre mètres. Le dispositif est complété par
    un système d’aspersion d’enceinte. Il servirait à déclencher une
    formidable averse à l’intérieur du bâtiment si de la radioactivité
    s’échappait du cœur du réacteur. A plus de cent mètres de leurs
    collègues, Robert et son apprenti avancent dans la salle des machines,
    véritable cale du grand vaisseau nucléaire. Difficile de parler tant le
    vacarme est infernal. « Fixe bien tes protections auditives », a hurlé Robert en arrivant.
    Ce casque qui écrase les oreilles énerve le garçon. Le bruit effroyable l’enivre, et la chaleur étouffante de l’immense nef l’assomme. Il rit. Il a toujours rêvé de travailler dans une usine de
    cette envergure.
    « Tu verras quand tu ne pourras plus écouter de musique parce que tu seras dur de la feuille ! »
    Robert se penche, et appelle d’un signe le jeune rondier. « Regarde, petit, la pression d’huile du système de graissage du palier d’arbre est insuffisante côté moteur.
    C’est embêtant ? »
    Le vieil agent se relève et regarde le gamin :
    « Ecoute,  je n’y connais pas grand-chose, moi, à la technique nucléaire. Je
    m’occupe de l’entretien des machines « normales ». Mais je sais une chose fondamentale, et tu dois aussi te la fourrer dans la tête : la dépendance entre le réacteur et le turbo alternateur est totale. Tout
    événement imprévu sur la partie classique, celle où nous sommes en ce moment, a des effets sur la bonne marche du réacteur.
    « Tu me demandes si la baisse de pression d’huile est importante ? Non, pas
    vraiment. Mais tu notes le défaut, et on viendra réparer plus tard. » Le jeune homme baisse les yeux. Un jour, lorsqu’il était encore en stage  à l’école d’EDF, un professeur avait tenu un discours extraordinaire
    aux élèves.
    « Qu’est-ce qu’une centrale nucléaire ?
    Annexe A
    Une énorme tour surmontée d’un dôme, accolée à un long bâtiment parallélépipédique, voisinant parfois avec un monumental diabolo de béton. Vues de près, mais toujours en restant à l’extérieur, les choses
    se compliquent : le tableau cubiste s’enrichit de nombreuses constructions, de réservoirs aux fonctions obscures, de tuyauteries qui semblent passer furtivement d’un bâtiment à l’autre, de cheminées et de
    conduits d’aération, dont la présence renvoie aux attributs traditionnels des grandes constructions industrielles ... »
    Les jeunes gens aimaient bien ce professeur. Suspendus à ses lèvres, ils attendaient la suite.
    « ...le
    visiteur découvre une fantastique plomberie, une plomberie qu’aucun visionnaire n’aurait pu imaginer. Les contraintes et les nécessités de cette énergie, tirée du plus profond de la matière, ont dicté aux
    ingénieurs la disposition des quelque cinq cents à mille kilomètres de
    tuyauteries.
    « Qui dit plomberie dit aussi vannes, soupapes et clapets, (des dizaines de milliers), pompes et moteurs (plusieurs centaines). Mais ces  milliers de vannes, soupapes, pompes et moteurs signifient autant
    d’instruments de mesure de pression, de débit, de température, de vibration, et d’actionneurs neumatiques, hydrauliques ou électriques, reliés aux équipements de contrôle et de commande par des centaines de
    kilomètres de câbles électriques ... »
    Salle de commande de la centrale de Chooz Là-haut, en salle de commande, les deux opérateurs n’ont rien de spécial à surveiller. Ils relisent les procédures.
    Michel s’étire devant la grande table qui trône au milieu de la pièce.
    « Tu  veux un café ? »
    Il se dirige vers la cuisine d’exploitation, contiguë à la salle de commande. Hervé cligne des yeux. Décidément, il supporte mal l’éclairage.


    Dernière édition par GL le Sam 04 Juin 2016, 19:52, édité 39 fois
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas


    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par fergie62 le Ven 13 Oct 2017, 08:08

    +1 @102
    La nouvelle lubi de mettre tout Paris a la voiture électrique c est un réacteur nucléaire en plus ...sûrement sous estimé
    avatar
    fergie62
    + membre techno +

    département : 62
    Messages : 16066
    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 34
    Localisation Artesië

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Ven 13 Oct 2017, 08:09

    Béret vert a écrit:Mon humble avis sur un sujet qui m'échappe un peu est que l'on peut être satisfait de l'avantage domestique procuré par l'électricité produite par les centrales depuis 40 ans tout en ayant quelques inquiétudes concernant la sécurité, le démantèlement et le stockage puisqu'il n'existe pas ou peu de précédents, surtout quand on habite à côté Very Happy
    C'est pas incompatible.

    Je vois mal les guignols d'EDF ou les gendarmes laisser rentrer Greenpeace pour "faire parler" des Verts.

    On a surtout utiliser une énergie noble (faire de la lumière, asservir des moteurs fixes, transporter des données) pour faire n'importe quoi.
    - les grilles pain dans des logements sociaux pas isolés. Il faut se rappeler qu'on a pousser Peugeot à faire un petit diesel à cause des brûleurs fuel qu'on démontaient.
    - fabriquer de l'aluminium qu'on mets partout. C'est un matériaux très énergivore à produire. A Gravelinnes, la seule usine d'aluminium consomme pratiquement la production d'un réacteur.
    - Pour "pousser" les données informatiques, c'est pratiquement 2 réacteurs. Hors quand j'envoie un message Facebock à mon voisin, il passe par Reims, Villeneuve d'Asques, traverse deux fois l'Atlantique et reprend le chemin inverse. Cela fait beaucoup de chemin pour faire 100 m. Certes, cela permet au Gafa de s'enrichir comme jamais sur nos données mais quand même.
    - Pomacle et le délire de l'éthanol, c'est 80 % d'électricité. La cathédrale en inox n'est pas très regardante au EnR.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par fergie62 le Ven 13 Oct 2017, 08:14

    En gros gl tu nous explique qui ne faut pas être trop dans l évolution mais t utilise Facebook
    T'as une âme comme les écolos.....ah Non pas d énergie fossile et une fois les vacances arrivée ils montent dans un avion a l autre bout du monde
    avatar
    fergie62
    + membre techno +

    département : 62
    Messages : 16066
    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 34
    Localisation Artesië

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pinocio le Ven 13 Oct 2017, 08:37

    GL a écrit:Pratiquement 12 000 fois des gens ont lu ce que j'écrivais sur ce bouquin et sur l'outil curieux qui m'est voisin. Il devait donc y avoir un certain intérêt.

    Spoiler:
    "- Ah non !!! ça remplace les feux de l'amour !

    - Quand ton tube de colle sera épuisé, fais moi signe, j'en ai en stock !

    - Continue Georges, plus que 30 pages et anestel est battue !

    - Ah non !!! ça remplace les feux de l'amour !

    - Quand ton tube de colle sera épuisé, fais moi signe, j'en ai en stock !

    - Continue Georges, plus que 30 pages et anestel est battue !

    - Sont nomminés pour le pot de colle d'or :
    GL: dans le rôle du pinceau!
    M Gueritte: pour l'ensemble de son oeuvre!.
    Je ne voudrais pas oublier EDF et AREVA, sans qui ce chef d'oeuvre n'aurait jamais vu le jour !
    Prochain épisode: la descente des marches !

    - File vite dans ta grotte, ils viennent de s’apercevoir qu'elle n'était pas à l'arrêt !

    - En général, un " grand" journaleux évite les fautes d'orthographe dans ses titres, ça fait plus sérieux pour le reste de l'article …

    - GL t'explique des choses qu'il "pense avoir vues ou entendues" c'est radio plaine, demande lui de passer à l'action et on saura si ses dires étaient vrais .
    Les affolés de greenpeace qui ont franchi les grillages sont passé par dessus, ils ne sont pas passé par les portes, c'était pourtant très simple puisque c'est une passoire d'après GL ...

    - un délire de plus

    - T'en as un paquet de choses à "dérouler"
    entre le nucléaire, les déchets à brûler, le recyclage des bagnoles, les mises aux normes des chiottes, les bassins d'inondation, beulin, sofiprotéol, l'utilisation des médicaments, et j'en oublie, tu fais ta ferme quand ?

    - Il faut que je t'aides à continuer à alimenter ce fil sinon tu vas te trouver bien seul, alors voila ma contribution :
    Ton éolienne a produit combien hier (soit en kwh soit en ha déchaumés ) ?

    - ET ça change quoi au problème , moi j'étais chez ma belle mère, on vit dangereusement tous les deux ? ...

    - Et des gendarmes qui n'ont pas tiré sur ceux qu'ils avaient identifiés , dommage
    Les caméras de surveillance montrent cet instant d'après les journaleux de France info .

    - C'est exactement la réflexion d'un journaleux, entendue cet après midi dans une émission sur ce sujet.
    Pour lui tous les ingrédients sont là pour démontrer que c'est un coup monté pour aider les verts et greenpq à faire parler d'eux.
    Près de chez moi il y a un centre de démontage des ogives nucléaires, perdu au milieu des bois, quand tu passes en voiture, si tu t'arrêtes seulement pour pisser un coup 15 gendarmes venus de nulle part te tombent sur le râble.  :
    GL: dans le rôle du pinceau!
    M Gueritte: pour l'ensemble de son oeuvre!.
    Je ne voudrais pas oublier EDF et AREVA, sans qui ce chef d'oeuvre n'aurait jamais vu le jour !
    Prochain épisode: la descente des marches !

    - File vite dans ta grotte, ils viennent de s’apercevoir qu'elle n'était pas à l'arrêt !

    - En général, un " grand" journaleux évite les fautes d'orthographe dans ses titres, ça fait plus sérieux pour le reste de l'article …

    - GL t'explique des choses qu'il "pense avoir vues ou entendues" c'est radio plaine, demande lui de passer à l'action et on saura si ses dires étaient vrais .
    Les affolés de greenpeace qui ont franchi les grillages sont passé par dessus, ils ne sont pas passé par les portes, c'était pourtant très simple puisque c'est une passoire d'après GL ...

    - un délire de plus

    - T'en as un paquet de choses à "dérouler"
    entre le nucléaire, les déchets à brûler, le recyclage des bagnoles, les mises aux normes des chiottes, les bassins d'inondation, beulin, sofiprotéol, l'utilisation des médicaments, et j'en oublie, tu fais ta ferme quand ?

    - Il faut que je t'aides à continuer à alimenter ce fil sinon tu vas te trouver bien seul, alors voila ma contribution :
    Ton éolienne a produit combien hier (soit en kwh soit en ha déchaumés ) ?

    - ET ça change quoi au problème , moi j'étais chez ma belle mère, on vit dangereusement tous les deux ? ...

    - Et des gendarmes qui n'ont pas tiré sur ceux qu'ils avaient identifiés , dommage
    Les caméras de surveillance montrent cet instant d'après les journaleux de France info .

    - C'est exactement la réflexion d'un journaleux, entendue cet après midi dans une émission sur ce sujet.
    Pour lui tous les ingrédients sont là pour démontrer que c'est un coup monté pour aider les verts et greenpq à faire parler d'eux.
    Près de chez moi il y a un centre de démontage des ogives nucléaires, perdu au milieu des bois, quand tu passes en voiture, si tu t'arrêtes seulement pour pisser un coup 15 gendarmes venus de nulle part te tombent sur le râble. "

    Voila le niveau des réponses de @Pinocio.

    "Sont nomminés pour le pot de colle d'or", pour le papier, on va savoir qui nominer.


    77 même là tu t'emmêles les pinceaux dans ton pot de colle moque


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32430
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par cdric22 le Ven 13 Oct 2017, 09:24

    fergie62 a écrit:+1 @102
    La nouvelle lubi de mettre tout Paris a la voiture électrique c est un réacteur nucléaire en plus ...sûrement sous estimé

    et pourtant rte prevoit d'ici 2021 une baisse de la conso de 36twh ( sachant que l augmentation de la place du vehicule electrique est difficile a prevoir) 36twh c'est 2 fois la production du site de belleville a peu pres avec 2 reacteurs actifs

    cdric22
    + membre techno +

    département : 45
    Messages : 386
    Date d'inscription : 10/03/2012
    Age : 35
    Localisation Montargis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Sylv57 le Ven 13 Oct 2017, 10:57

    C'est pas grave, on arrête la production d'électricité nucléaire et on importera comme pour les autres produits, dans notre pays on n'est plus capable de produire, on ne veut que consommer !!!!!

    Sylv57
    + membre techno +

    Messages : 1357
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 58
    Localisation moselle

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par cdric22 le Ven 13 Oct 2017, 11:41

    Sylv57 a écrit:C'est pas grave, on arrête la production d'électricité nucléaire et on importera comme pour les autres produits, dans notre pays on n'est plus capable de produire, on ne veut que consommer !!!!!
    normal on est un pays ecolo produire ca pollue , et tous les vilains producteurs sont des salauds de pollueurs , pour moi c'est consommer qui pollue , le salaud c'est d'abord le consommateur , d'autant plus qu'a son immense majorité le francais pour lui polluer ailleurs c'est pas grave , tant qu il ne subit pas les consequences

    cdric22
    + membre techno +

    département : 45
    Messages : 386
    Date d'inscription : 10/03/2012
    Age : 35
    Localisation Montargis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pinocio le Ven 13 Oct 2017, 13:16

    cdric22 a écrit:
    Sylv57 a écrit:C'est pas grave, on arrête la production d'électricité nucléaire et on importera comme pour les autres produits, dans notre pays on n'est plus capable de produire, on ne veut que consommer !!!!!
    normal on est un pays ecolo produire ca pollue , et tous les vilains producteurs sont des salauds de pollueurs , pour moi c'est consommer qui pollue , le salaud c'est d'abord le consommateur , d'autant plus qu'a son immense majorité le francais pour lui polluer ailleurs c'est pas grave , tant qu il ne subit pas les consequences
    +1, le pollueur c'est toujours l'autre jamais soi-même. (exemple du glypho et des jardiniers)


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32430
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Ven 13 Oct 2017, 14:16

    pinocio a écrit:
    +1, le pollueur c'est toujours l'autre jamais soi-même. (exemple du glypho et des jardiniers)

    La génération qui, en 40 ans, a produit des m... pour 100 000 ans qu'elle va planqué sous terre restera comme un cas unique.

    Rien qu'a Soulaines, l'image des blocs de béton est impressionnant.



    Jusqu' au siècle ou nous sommes né, la nature savait recycler ce qu'elle créait. Avec l'arrivée du génie chimique puis nucléaire, elle n'a plus les outils pour recycler ce que l'homme est capable de fabriquer.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Béret vert le Ven 13 Oct 2017, 16:54

    On enverra nos caissons de déchets nucléaires dans l'espace.
    On les reverra dans 5.678.980.969.983.386.208.764 millions d'années. Very Happy
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 14310
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 60
    Localisation Chez les cannibales

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Alan.fr le Ven 13 Oct 2017, 19:27

    Béret vert a écrit:On enverra nos caissons de déchets nucléaires dans l'espace.
    On les reverra dans 5.678.980.969.983.386.208.764 millions d'années. Very Happy
    ça au moins , ça à le mérite d'être précis : ha : ha
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4574
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 46
    Localisation gaillac Tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Ven 13 Oct 2017, 19:32

    A Soulaines, ils en sont à 300 000 M² si mes souvenirs sont exacts. Ça fait beaucoup de lanceurs à mettre en place.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par pinocio le Ven 13 Oct 2017, 20:31

    GL a écrit:

    Jusqu' au siècle ou nous sommes né, la nature savait recycler ce qu'elle créait. Avec l'arrivée du génie chimique puis nucléaire, elle n'a plus les outils pour recycler ce que l'homme est capable de fabriquer.
    Il y a un siècle (voir même seulement 70 ans) la nature savait tout recycler .
    Les hommes mouraient à 60 ans,
    les nourrissons: un sur deux ne passait pas la première quinzaine,
    les femmes accouchaient dans la douleur .
    L'agriculture se suffisait à elle même ou presque ...
    Aujourd'hui quand j'arrive aux urgences avec son gamin en pleine crise de convulsions, on est vraiment heureux d'y voir clair, de pouvoir savoir ce qui se passe sous son cuir chevelu et on est encore plus heureux de constater qu'avec un peu de chimie il respire normalement.



    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32430
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par fergie62 le Ven 13 Oct 2017, 20:51

    Gl qui te dit que les 300000 m3 de decher ne seront pas recyclé un jour ????
    Pour ça faut se donner les moyens de recherche.....
    avatar
    fergie62
    + membre techno +

    département : 62
    Messages : 16066
    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 34
    Localisation Artesië

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Sam 14 Oct 2017, 07:37

    fergie62 a écrit:Gl qui te dit que les 300000 m3 de decher ne seront pas recyclé un jour ????
    Pour ça faut se donner les moyens de recherche.....

    Les 300 000 M² sont ceux qui sont dans un sarcophages de béton.
    Il fût en effet en temps ou les scientifiques pensaient qu'ils trouveraient des solutions aux problèmes qu'il engendraient, sur les déchets du nucléaire, ce n'est pas le cas.

    Pendant ce temps on continue à empêcher toute autre solution de se mettre en place. Par exemple, en Seine et Marne, le département qui est le premier producteur de pétrole de France, les forages traversent des zones d'eau chaude. Dans une commune, un maire s'oppose à tout usage agricole de cette ressources comme le séchage de fourrage, le chauffage de serre, ect...

    Pourtant on est pratiquement au porte de Paris et les forages sont en place.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Alan.fr le Sam 14 Oct 2017, 08:33

    ça serait pas un écolo ton maire , parceque souvent ceux qui dénoncent un probléme sont les premiers à empécher de mettre des solutions alternatives. Regardes tes terroristes verts de la centrale si tu rases la centrale et que tu mets 12000 éoliennes à la place , tu vas les voir rapliquer pour aboyer , pourtant ce serra les mêmes imbéciles qui réclameront le tout électrique . Je ne suis pas contre sortir du nucléaire dans l'état actuel des choses , ni même d'arrêter le glypho , mais faudra bien remplacer tout ça par quelque chose , à moins de faire baisser la demande qui est aujourd'hui croissante . Dans l'absolu la baisse de la population serrait une piste par conscéquent si tous les écolos se tiraient une balle dans la tête ça serrait bon pour la planete , mais là encore je doute qu'il y ai suffisament de volontaires pour montrer l'exemple aux autres
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4574
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 46
    Localisation gaillac Tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Sam 14 Oct 2017, 09:36

    Alan.fr a écrit:ça serait pas un écolo ton maire , parceque souvent ceux qui dénoncent un probléme sont les premiers à empécher de mettre des solutions alternatives. Regardes tes terroristes verts de la centrale si tu rases la centrale et que tu mets 12000 éoliennes à la place , tu vas les voir rapliquer pour aboyer , pourtant ce serra les mêmes imbéciles qui réclameront le tout électrique . Je ne suis pas contre sortir du nucléaire dans l'état actuel des choses , ni même d'arrêter le glypho , mais faudra bien remplacer tout ça par quelque chose , à moins de faire baisser la demande qui est aujourd'hui croissante . Dans l'absolu la baisse de la population serrait une piste par conscéquent si tous les écolos se tiraient une balle dans la tête ça serrait bon pour la planete , mais là encore je doute qu'il y ai suffisament de volontaires pour montrer l'exemple aux autres  

    Qui t'a parler d'éolienne.

    Un département qui compte 1000 Ha de bordure de fossé, c'est 7.5 millions de L d'équivalent pétrole en chaleur avec des plantes dédiées chaque année.

    En France il n'y a pas une école, pas une piscine, pas un hôpital chauffé comme çà. Pourtant du miscanthus au bord d'un court d'eau, çà a pas mal d'avantage, sauf pour l'ADEME.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Alan.fr le Sam 14 Oct 2017, 10:13

    a oui la biomasse c'est pas mal , ma coop y avait cru , moi aussi du reste, résultat un projet de plusieurs millions d'euros qui aujourd'hui est à l'abandon . cela dit , je suis convaincu comme toi qu'il y a des choses à faire mais si tu veux chauffer par combustion , on te trouveras vite une émission de CO2 catastrophique
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4574
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 46
    Localisation gaillac Tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Sam 14 Oct 2017, 12:37

    Alan.fr a écrit:a oui la biomasse c'est pas mal , ma coop y avait cru , moi aussi du reste, résultat un projet de plusieurs millions d'euros qui aujourd'hui est à l'abandon . cela dit , je suis convaincu comme toi qu'il y a des choses à faire mais si tu veux chauffer par combustion , on te trouveras vite une émission de CO2 catastrophique

    Tu confirme mes propos : "il ne faut pas de solutions agricoles et efficaces aux énergies renouvelables"

    Pour tuer son chien, on dit qu'il a la rage.


    250 entreprises chinoises sont liées à près de la moitié des 1.600 projets de centrales au charbon dont la construction est lancée ou prévue à l'échelle mondiale.

    Les bateaux qui transportent la marchandise consomme du fioul lourd.

    L'essentiel de cette production pour la France passe par Suez, est déchargée à Rotterdam ou a Anvers et redescend à Brest, Bordeaux ou Marseille par camion.

    En matière de particules dans ce circuit, le niveau de particules n'ont pas grand chose à voir avec de la chaleur agricole.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Sam 14 Oct 2017, 19:43

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Lolo88 le Sam 14 Oct 2017, 21:07

    GL a écrit:A Soulaines, ils en sont à 300 000 M² si mes souvenirs sont exacts. Ça fait beaucoup de lanceurs à mettre en place.
    al'heure actuelle on est pas capable d'imaginer les solution a ce probleme
    mais dans l'avenir il les trouveront
    demander a nos aieul si ,dans leur jeune temps, alors qu'il travaillait avec des chevaux,siv ils pensaient voir un jour des tracteur travailler tous seul dans les champs recolter des parcelles avec des 40 tonne ...
    le probleme est le meme a une autre echelle :al'heure actuelle on est pas capable d'imaginer les solution a ce probleme
    avatar
    Lolo88
    + membre techno +

    département : Vosges
    Messages : 682
    Date d'inscription : 06/04/2013
    Age : 40
    Localisation Vosges aux pied de la montagne

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Dim 15 Oct 2017, 01:09

    Lolo88 a écrit:
    al'heure actuelle on est pas capable d'imaginer les solution a ce probleme
    mais dans l'avenir il les trouveront
    demander a nos aieul si ,dans leur jeune temps, alors qu'il travaillait avec des chevaux,siv ils pensaient voir un jour des tracteur travailler tous seul dans les champs recolter des parcelles avec des 40 tonne ...
    le probleme est le meme a une autre echelle :al'heure actuelle on est pas capable d'imaginer les solution a ce probleme

    On peux séparer les choses en deux parties :
    - Un progrès technique et le siècle qui vient de passer en a connu d'une ampleur et d'une vitesse jamais connue
    - se dire que la foi dans la science va résoudre point qui nous échappe aujourd'hui.

    L'un des points important est la capacité industrielle de la force de l'homme.
        Quand Cro-Magnon, avec deux silex arrivait à faire du feu, au mieux il avait de la lumière et de la chaleur, au pire, il incendiait la savane autour de lui. Le printemps d'après, la végétation repartait.
       

    Quand le conducteur d'une tranche de centrale fait son boulot, Paris est une ville lumière,




    si il fait une sottise ou que quelqu'un veut jouer un peu plus personne n'habite chez moi pour longtemps et l'eau radio active croise 7 - 8 millions de personnes dans les 48 H.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Alan.fr le Dim 15 Oct 2017, 09:14

    Bon ok GL , on sort du nucléaire , on arrête cette merde qui tuera nos enfants , et maintenant on fait quoi ? parceque soulever un probléme c'est bien, trouver une solution c'est mieux . Au passage ce que je voulais te faire comprendre c'est que qu'elle que soit la solution où les solutions que tu trouveras, tu auras en face toi des contestaires pour dire que ça va pas c'est pas beau ça pollue ça sent pas bon ... : victoire
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4574
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 46
    Localisation gaillac Tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par gaston02 le Dim 15 Oct 2017, 09:49

    Alan.fr a écrit:a oui la biomasse c'est pas mal , ma coop y avait cru , moi aussi du reste, résultat un projet de plusieurs millions d'euros qui aujourd'hui est à l'abandon . cela dit , je suis convaincu comme toi qu'il y a des choses à faire mais si tu veux chauffer par combustion , on te trouveras vite une émission de CO2 catastrophique



    Oui, mais dans le cas présent c'est du CO2 en circuit court, comme le miscanthus, l'éthanol et le bio-diésel... le CO2 rejeté à été capté dans l'année précédente.
    L'avantage non négligeable, c'est une production locale avec de la main d'oeuvre locale sans être obligé de sortir des devises...

    gaston02
    + membre techno +

    département : 02
    Messages : 927
    Date d'inscription : 27/09/2013
    Age : 47
    Localisation Est 02

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par GL le Dim 15 Oct 2017, 14:37

    Sauf que nos décideurs ne veulent pas de paysans ces dossiers là.

    Par exemple, après avoir fait danser les producteurs de colza leurs usines, le diester est mort. Elles ne tenaient que sur du vent.

    Quand à ce genre d'argument : "L'avantage non négligeable, c'est une production locale avec de la main d’œuvre locale sans être obligé de sortir des devises... " il ne tient guère que dans les discours.

    Beaucoup d'installation de trituration locale étaient en place, fournir des protéines tracées et du carburant pour la ferme, çà avait de la gueule.

    On a confier au responsable de la FNSEA le rôle de cassé cette filière alors qu'il y avait des stations services d'HVB dans les fermes allemandes. On a les dirigeants agricoles qu'on peut.

    Saipol à Nogent(10) va fermer sa ligne de production de carburant, la peinture n'a pas eu le temps de sécher.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12922
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Greenpeace sur Seine et la France du nucléaire

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum