AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3532 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pascale de roeck

Nos membres ont posté un total de 2356620 messages dans 69726 sujets
Guilbart

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    nos sols ne sont pas morts

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    default nos sols ne sont pas morts

    Message par nico21 le Lun 21 Nov 2011, 17:41

    contrairement à ce qu'on peut entendre içi ou la sur l'état lamentable de nos sol et c'est pas moi qui le dit!:




    En charge de l’unité Infosol qu’il a créée à l’Inra d’Orléans, Dominique Arrouays a présenté le 18 novembre à Vincennes les conclusions du rapport sur l’état des sols en France, fruit de 10 ans de travail dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique sur les sols.


    Trois questions à

    Dominique Arrouays, spécialiste des sols à l’Inra




    En charge de l’unité Infosol qu’il a créée à l’Inra d’Orléans, Dominique Arrouays a présenté le 18 novembre à Vincennes les conclusions du rapport sur l’état des sols en France, fruit de 10 ans de travail dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique sur les sols. Il s’agit du premier bilan véritablement quantifié sur le sujet. Eclairages.

    Yvoir : L’état des sols français a-t-il de quoi inquiéter ?

    Dominique Arrouays : Les inquiétudes concernent principalement l’érosion et la progression des sols artificialisés. L’érosion affecte surtout les sols agricoles limoneux des grands bassins parisiens et aquitains. Elle pourrait s’accentuer avec le changement climatique. La progression des sols artificialisés se fait quant à elle principalement au détriment des sols de bonne qualité. Ce qui est logique : historiquement, les agglomérations se sont localisées dans des zones de vallée ou de bonnes terres, favorables au développement humain.
    Le bilan de l’évolution des analyses de terre montre également qu’il y a lieu de se préoccuper du phosphore. S’il y a des excédents dans certaines zones comme la Bretagne, les teneurs sont faibles à potentiellement insuffisantes dans beaucoup d’autres régions. Depuis les années 70, les ventes de phosphore ont beaucoup diminué. Or le coût du phosphore minéral est appelé à se renchérir, car les ressources sont limitées. Il va falloir en premier lieu gérer les excédents dans les zones d’élevage, peut-être en les redistribuant. Nous avons par ailleurs identifié des carences potentielles en oligo-éléments, dans quelque chose comme 30 % des situations. Elles peuvent devenir des facteurs limitants pour les plantes et faire baisser le rendement.

    Yvoir : Le rapport s’appuie également sur les résultats de la base de données des éléments traces métalliques. Qu’avez-vous observé dans ce domaine ?

    Dominique Arrouays : Nous avons identifié des zones de contaminations diffuses, en particulier dans les grandes zones industrielles françaises. Nous y avons retrouvé du plomb, du cadmium, du zinc… Il s’agit d’une contamination soit d’origine industrielle soit provenant des essences plombées, puisqu’il s’agit de zones très peuplées.
    En matière de contaminants, nous nous sommes également intéressés à des polluants organiques persistants comme le lindane, retrouvé dans les échantillons de sol de tous les sites analysés, même là où il n’a pas été épandu. Cela témoigne d’un phénomène de volatilisation et de dépôts atmosphériques généralisés.Toutefois, les analyses ont porté sur un grand nombre de contaminants et dans bon nombre de cas, les quantités étaient soit inférieures aux seuils de détection soit très faibles.

    Yvoir : D’autres points positifs ont-ils été identifiés?

    Dominique Arrouays : Nous avons montré que les sols ne s’acidifient pas. Les pH sont restés stables durant les 15 dernières années. Les pratiques de chaulage sont bien faites ! Les niveaux des sols en potassium sont également bons, même si les apports minéraux externes ont diminué de façon importante. Nous avons également conduit des extractions d’ADN microbien. Elles montrent que nos sols ne sont pas morts : dans 1 gramme, se trouvent plusieurs milliards de microbes. Nous ne connaissons que 5 à 10 % de ces micro-organismes, ce qui signifie qu’il y a probablement un énorme potentiel à exploiter. Il faut rappeler que beaucoup de microorganismes du sol ont été ou sont employés en pharmacie.

    Propos recueillis par Valérie Noël
    avatar
    nico21
    + membre techno +

    Messages : 3798
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 44
    Localisation nord Côte d'Or

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par ben21 le Lun 21 Nov 2011, 17:49

    trés intéressant tu as de bonnes sources nico
    avatar
    ben21
    + membre techno +

    Messages : 3791
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Age : 52
    Localisation cote d'or

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par GL le Lun 21 Nov 2011, 17:59

    Je comprends pas pourquoi, sur nos butes de craie, on a autant de soucis de battante.

    Tu sème des betteraves, tu prends une bonne pluie, tu peut poser un Boeing dans le champs.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12112
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par yaya le Lun 21 Nov 2011, 18:03

    GL a écrit:Je comprends pas pourquoi, sur nos butes de craie, on a autant de soucis de battante.

    Tu sème des betteraves, tu prends une bonne pluie, tu peut poser un Boeing dans le champs.

    Pas besoin de pluie!
    un bon vent du nord est apres le semis et c'est la croute assurée.
    Une seule solution: arrete de labourer!! : ha
    avatar
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 6999
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 54
    Localisation Ostland

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par ben21 le Lun 21 Nov 2011, 18:42

    yaya a écrit:
    GL a écrit:Je comprends pas pourquoi, sur nos butes de craie, on a autant de soucis de battante.

    Tu sème des betteraves, tu prends une bonne pluie, tu peut poser un Boeing dans le champs.

    Pas besoin de pluie!
    un bon vent du nord est apres le semis et c'est la croute assurée.
    Une seule solution: arrete de labourer!! : ha

    +1 c'est surement une des solutions
    avatar
    ben21
    + membre techno +

    Messages : 3791
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Age : 52
    Localisation cote d'or

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par paysannature le Lun 21 Nov 2011, 18:45

    du méme rapport......


    Le danger du tassement

    L'érosion est l'autre facteur de dégradation des sols qui les inquiète. En moyenne, 17 % du territoire national en sont victimes, et le phénomène s'accentue à un rythme désormais supérieur à la pédogenèse, qui construit les sols. Mauvaise gestion agricole, urbanisation et changement climatique sont responsables de la disparition de 100.000 hectares de terres agricoles tous les ans. Partout où gagne l'érosion, les équilibres s'effondrent, l'activité biologique recule et les sols meurent quand ils ne se tassent pas, un autre processus de dégradation physique dû aux pratiques agricoles modernes, qui concernerait en Europe 33 millions d'hectares, soit 4 % des terres.

    « La compaction des sols agricoles et forestiers cause une baisse de la production et accroît l'impact des activités humaines : augmentation du risque de lessivage des nitrates, d'émission de protoxyde d'azote, de ruissellement, d'érosion », indique le rapport du GIS Sol. Les pratiques modifient aussi l'activité biologique de la terre et la circulation de l'eau. « En retournant profondément le sol, les labours perturbent la vie souterraine et les échanges biochimiques, décrit Claude Bourguignon. Les gaz carboniques s'échappent du sol, la matière organique qui s'en nourrit se réduit, la faune disparaît et avec elle l'ascenseur qui brasse les nutriments et minéraux liant les sols. L'humus est balayé par les eaux, l'argile se met en mouvement et la terre devient une simple boue gluante. »

    Selon l'état des lieux du GIS Sol, près de 40 % des surfaces présentent un risque de tassement irréversible au moins une année sur deux. « Si le phénomène perdure, craint Claude Bourguignon, nous manquerons de blé avant de manquer de pétrole. »
    PAUL MOLGA

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/sciences/0201749267307-les-sols-francais-passent-au-tamis-de-la-science-251719.php


    Dernière édition par paysannature le Lun 21 Nov 2011, 18:48, édité 1 fois
    avatar
    paysannature
    + membre techno +

    Messages : 1499
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 62
    Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

    Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par yaya le Lun 21 Nov 2011, 18:47

    Ce rapport contraste bien avec la litanie habituelle qui dit que nos sols meurent...par notre faute evidement
    Des sols morts qui sortent les rendements actuels...ca serait quoi si ils étaient vivant!
    avatar
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 6999
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 54
    Localisation Ostland

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par yaya le Lun 21 Nov 2011, 18:49

    Bourguignon est venu sur une parcelle dans la marne. Apres son theatre habituel, il a declaré du fond de la fosse devant des agriculteurs interogatifs: la parcelle est morte...
    C'était la meilleure parcelle de l'exploitation!!
    avatar
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 6999
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 54
    Localisation Ostland

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Lun 21 Nov 2011, 18:52

    paysannature a écrit:du méme rapport......


    Le danger du tassement

    L'érosion est l'autre facteur de dégradation des sols qui les inquiète. En moyenne, 17 % du territoire national en sont victimes, et le phénomène s'accentue à un rythme désormais supérieur à la pédogenèse, qui construit les sols. Mauvaise gestion agricole, urbanisation et changement climatique sont responsables de la disparition de 100.000 hectares de terres agricoles tous les ans. Partout où gagne l'érosion, les équilibres s'effondrent, l'activité biologique recule et les sols meurent quand ils ne se tassent pas, un autre processus de dégradation physique dû aux pratiques agricoles modernes, qui concernerait en Europe 33 millions d'hectares, soit 4 % des terres.

    « La compaction des sols agricoles et forestiers cause une baisse de la production et accroît l'impact des activités humaines : augmentation du risque de lessivage des nitrates, d'émission de protoxyde d'azote, de ruissellement, d'érosion », indique le rapport du GIS Sol. Les pratiques modifient aussi l'activité biologique de la terre et la circulation de l'eau. « En retournant profondément le sol, les labours perturbent la vie souterraine et les échanges biochimiques, décrit Claude Bourguignon. Les gaz carboniques s'échappent du sol, la matière organique qui s'en nourrit se réduit, la faune disparaît et avec elle l'ascenseur qui brasse les nutriments et minéraux liant les sols. L'humus est balayé par les eaux, l'argile se met en mouvement et la terre devient une simple boue gluante. »

    Selon l'état des lieux du GIS Sol, près de 40 % des surfaces présentent un risque de tassement irréversible au moins une année sur deux. « Si le phénomène perdure, craint Claude Bourguignon, nous manquerons de blé avant de manquer de pétrole. »
    PAUL MOLGA

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/sciences/0201749267307-les-sols-francais-passent-au-tamis-de-la-science-251719.php

    on reconnait bien là le discours alarmant du dramaturge "Bourguignon" 63

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Lun 21 Nov 2011, 18:56

    yaya a écrit:Bourguignon est venu sur une parcelle dans la marne. Apres son theatre habituel, il a declaré du fond de la fosse devant des agriculteurs interogatifs: la parcelle est morte...
    C'était la meilleure parcelle de l'exploitation!!

    pour avoir reçu les deux sur mon exploitation, je préfère 100 fois le discours de Fréderic Thomas à celui de l'homme au chapeau

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par paysannature le Lun 21 Nov 2011, 18:56

    yaya a écrit:Ce rapport contraste bien avec la litanie habituelle qui dit que nos sols meurent...par notre faute evidement
    Des sols morts qui sortent les rendements actuels...ca serait quoi si ils étaient vivant!

    tout de suite ,nous les paysans ,on se sent coupables , mais c'est l'ensemble de la société qui est réellement responsable de la dégradation des sols ,on nous demande toujours plus avec moins de moyens .....
    aprés on peut toujours produire avec de trés bons rendements sur des sols artificiels .....mais est-ce que ce sera durable dans le temps ?
    revenir doucement à des sols plus vivants en améliorant nos conduites culturales vers le non-labour me parait beaucoup plus durable.....

    pour moi les deux ont raison ,mais il le présente differemment
    avatar
    paysannature
    + membre techno +

    Messages : 1499
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 62
    Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

    Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par GL le Lun 21 Nov 2011, 19:59

    Ce qui est sur, c'est qu'on prenait un Qx par an, depuis 10 ans ce n'est plus vrai.

    Pour de nombreuses raison, on est passer de 17 Qx/Ha au début du siècle dernier à 78 Qx/Ha ces temps ci.

    On est passer même temps de 80 % de la population active à 3 %, cela s’appelle de la productivité.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12112
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par tof le Lun 21 Nov 2011, 21:58

    yaya a écrit:Bourguignon est venu sur une parcelle dans la marne. Apres son theatre habituel, il a declaré du fond de la fosse devant des agriculteurs interogatifs: la parcelle est morte...
    C'était la meilleure parcelle de l'exploitation!!
    Comment arrive t-il a convaincre les gars ?
    Avec son discours d'apocalypse ?
    avatar
    tof
    + membre techno +

    département : 28
    Messages : 31254
    Date d'inscription : 17/12/2009
    Age : 49
    Localisation sud 28

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Lun 21 Nov 2011, 22:07

    tof a écrit:
    yaya a écrit:Bourguignon est venu sur une parcelle dans la marne. Apres son theatre habituel, il a declaré du fond de la fosse devant des agriculteurs interogatifs: la parcelle est morte...
    C'était la meilleure parcelle de l'exploitation!!
    Comment arrive t-il a convaincre les gars ?
    Avec son discours d'apocalypse ?

    y'a de çà oui Very Happy

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par manu17 le Lun 21 Nov 2011, 22:08

    [quote]Ce qui est sur, c'est qu'on prenait un Qx par an, depuis 10 ans ce n'est plus vrai.
    [quote]

    en maïs je suis pas sur
    avatar
    manu17
    + membre techno +

    département : charente maritime
    Messages : 3832
    Date d'inscription : 02/03/2011
    Age : 39
    Localisation saintonge

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par milhoc le Lun 21 Nov 2011, 22:19

    GL a écrit:Ce qui est sur, c'est qu'on prenait un Qx par an, depuis 10 ans ce n'est plus vrai.
    Tout à fait d'accord. La progression des rendements réside dans deux facteurs :
    - l'amélioration génétique et la possibilité d'avoir accès à de nouvelles technologies
    - l'innovation en matière de techniques de production, de fertilisation et de protection des plantes.
    On ne peut pas à la fois brider l'agriculture et se plaindre qu'elle ne progresse plus.
    avatar
    milhoc
    + membre techno +

    département : 64
    Messages : 1946
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 46
    Localisation Pyrénées Atlantiques

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Lun 21 Nov 2011, 22:21

    le terme "mort" me parait tres exagéré.

    ou alors on peut croire à la reincarnation.

    "mort" voudrait dire que c'est irreversible.On est quand meme bien en train de repenser toutes nos pratiques(organique,couverts...)

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Lun 21 Nov 2011, 22:27

    le poids des mots voire le choc des photos :
    crier au loup permet d'attirer l'attention de l'auditoire
    certains sols sont bien malades mais morts, je ne crois pas ....
    pour autant la guérison peut prendre du temps rame

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Seb 77 le Lun 21 Nov 2011, 22:55

    [quote="manu17"][quote]Ce qui est sur, c'est qu'on prenait un Qx par an, depuis 10 ans ce n'est plus vrai.


    en maïs je suis pas sur

    Si mes cours de bio ne sont pas trop lointains il me semble que le maïs profite de l'augmentation de la teneur en CO2 (plante en C4), mais pas le blé (C3). :réfléchi
    avatar
    Seb 77
    + membre techno +

    Messages : 10531
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 41
    Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par manu17 le Lun 21 Nov 2011, 23:06

    agpm

    avatar
    manu17
    + membre techno +

    département : charente maritime
    Messages : 3832
    Date d'inscription : 02/03/2011
    Age : 39
    Localisation saintonge

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par GL le Mar 22 Nov 2011, 07:14

    jack77 a écrit:le poids des mots voire le choc des photos :
    crier au loup permet d'attirer l'attention de l'auditoire
    certains sols sont bien malades mais morts, je ne crois pas ....
    pour autant la guérison peut prendre du temps rame

    Bourguignon a un discours qui plait bien aux écolos. Comme ils sont plus nombreux que les paysans çà fait un auditoire plus large.

    N'empêche qu'il a fait basculer l'Inra sur son regard sur le sol. Passer d'un simple support à la notion de rhizosphère est en route. Va venir également la synergie entre les plantes, vous allez voir bien des changement en agriculture dans les décennies qui viennent.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12112
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 102
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par PatogaZ le Mar 22 Nov 2011, 07:19

    jack77 a écrit:le poids des mots voire le choc des photos :
    crier au loup permet d'attirer l'attention de l'auditoire
    certains sols sont bien malades mais morts, je ne crois pas ....
    pour autant la guérison peut prendre du temps

    pas autant que tu ne le penses , avec de l' organique chaque année , un coup de chaux et parfois un peu de phosphore en couverture , ça va très vite , 3 à 5 ans de ce régime et c' est revenu au top

    la première chose est de bannir le chlorure de potasse (impératif , je dirais même incontournable )


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    N'oubliez pas le grand zimboum ACE du 23 septembre 2017
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 77557
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par mrsame le Mar 22 Nov 2011, 07:22

    Ya pas de sols morts quand tu met du fumier et une interculturen.

    Hier chez mon maitre de stage,je labourai dans de l'argilo calcaire, derriére du couvert,pois,vesce, pour planter du mais pour le mois d'avril, bas il y avait beaucoup de vers de terre !

    avatar
    mrsame
    + membre techno +

    Messages : 884
    Date d'inscription : 31/10/2011
    Age : 23
    Localisation 54

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par yaya le Mar 22 Nov 2011, 16:29

    [quote="Seb 77"][quote="manu17"]
    Ce qui est sur, c'est qu'on prenait un Qx par an, depuis 10 ans ce n'est plus vrai.


    en maïs je suis pas sur

    Si mes cours de bio ne sont pas trop lointains il me semble que le maïs profite de l'augmentation de la teneur en CO2 (plante en C4), mais pas le blé (C3). :réfléchi

    C3 c'est le regulateur!!!
    Le blé c'est C5!
    avatar
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 6999
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 54
    Localisation Ostland

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Mar 22 Nov 2011, 17:02


    ai fini mes labours d'hivers ;

    me suis amusé avec une pelle a rogner la semelle de labour en fond de raie :

    j'y ai trouvé pas mal de galeries de VDT !!

    précédent blé suivant patates bien amochée la terre !

    surprenant la vie là au fond !

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par nico21 le Mar 22 Nov 2011, 18:06

    jack77 a écrit:
    paysannature a écrit:du méme rapport......


    Le danger du tassement

    L'érosion est l'autre facteur de dégradation des sols qui les inquiète. En moyenne, 17 % du territoire national en sont victimes, et le phénomène s'accentue à un rythme désormais supérieur à la pédogenèse, qui construit les sols. Mauvaise gestion agricole, urbanisation et changement climatique sont responsables de la disparition de 100.000 hectares de terres agricoles tous les ans. Partout où gagne l'érosion, les équilibres s'effondrent, l'activité biologique recule et les sols meurent quand ils ne se tassent pas, un autre processus de dégradation physique dû aux pratiques agricoles modernes, qui concernerait en Europe 33 millions d'hectares, soit 4 % des terres.

    « La compaction des sols agricoles et forestiers cause une baisse de la production et accroît l'impact des activités humaines : augmentation du risque de lessivage des nitrates, d'émission de protoxyde d'azote, de ruissellement, d'érosion », indique le rapport du GIS Sol. Les pratiques modifient aussi l'activité biologique de la terre et la circulation de l'eau. « En retournant profondément le sol, les labours perturbent la vie souterraine et les échanges biochimiques, décrit Claude Bourguignon. Les gaz carboniques s'échappent du sol, la matière organique qui s'en nourrit se réduit, la faune disparaît et avec elle l'ascenseur qui brasse les nutriments et minéraux liant les sols. L'humus est balayé par les eaux, l'argile se met en mouvement et la terre devient une simple boue gluante. »

    Selon l'état des lieux du GIS Sol, près de 40 % des surfaces présentent un risque de tassement irréversible au moins une année sur deux. « Si le phénomène perdure, craint Claude Bourguignon, nous manquerons de blé avant de manquer de pétrole. »
    PAUL MOLGA

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/sciences/0201749267307-les-sols-francais-passent-au-tamis-de-la-science-251719.php

    on reconnait bien là le discours alarmant du dramaturge "Bourguignon" 63

    +1 ça c'est du pur bourguignon c'est pas du tout du même rapport que le texte de l'inra, bourguignon bien que compétent techniquement est complétement discredité à mes yeux par son discours alarmiste pour écolo-bobo-citadins : tape
    avatar
    nico21
    + membre techno +

    Messages : 3798
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 44
    Localisation nord Côte d'Or

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par ben21 le Mar 22 Nov 2011, 18:09

    dit donc nico t'es pas un peu bourguignon
    avatar
    ben21
    + membre techno +

    Messages : 3791
    Date d'inscription : 03/11/2009
    Age : 52
    Localisation cote d'or

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par PatogaZ le Mar 22 Nov 2011, 18:18

    ce qui est bon pour le sol n' est pas forcément ce qu'on entend dans la bouche des écolos
    pour un sol vivant : ne pas le travailler tous les 8 jours

    contrairement à ce qu'on pense , la vie du sol aime un sol assez ferme et pas de la mousse
    il faut de la cellulose sur le sol , les vers ne savent pas attraper des chaumes qui sont à la verticale , il faut les mettre sur le sol à l' horizontale

    il vaut mieux un petit coup de glypho que trois travaux superficiels qui détruisent les galeries du ver

    il vaut mieux un sol tassé que de décompacter et avoir un sol déstructuré où les vers ne savent plus faire de galeries

    les couverts végétaux doivent être broyés pour être bien assimilés


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    N'oubliez pas le grand zimboum ACE du 23 septembre 2017
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 77557
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Mar 22 Nov 2011, 18:23

    PatogaZ a écrit:ce qui est bon pour le sol n' est pas forcément ce qu'on entend dans la bouche des écolos
    pour un sol vivant : ne pas le travailler tous les 8 jours

    contrairement à ce qu'on pense , la vie du sol aime un sol assez ferme et pas de la mousse
    il faut de la cellulose sur le sol , les vers ne savent pas attraper des chaumes qui sont à la verticale , il faut les mettre sur le sol à l' horizontale

    il vaut mieux un petit coup de glypho que trois travaux superficiels qui détruisent les galeries du ver

    il vaut mieux un sol tassé que de décompacter et avoir un sol déstructuré où les vers ne savent plus faire de galeries

    les couverts végétaux doivent être broyés pour être bien assimilés

    +1 ,pas toujours facile

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par paysannature le Mar 22 Nov 2011, 19:59

    PatogaZ a écrit:ce qui est bon pour le sol n' est pas forcément ce qu'on entend dans la bouche des écolos
    pour un sol vivant : ne pas le travailler tous les 8 jours

    contrairement à ce qu'on pense , la vie du sol aime un sol assez ferme et pas de la mousse
    il faut de la cellulose sur le sol , les vers ne savent pas attraper des chaumes qui sont à la verticale , il faut les mettre sur le sol à l' horizontale

    il vaut mieux un petit coup de glypho que trois travaux superficiels qui détruisent les galeries du ver

    il vaut mieux un sol tassé que de décompacter et avoir un sol déstructuré où les vers ne savent plus faire de galeries

    les couverts végétaux doivent être broyés pour être bien assimilés

    ce que tu décris pato , c'est en partie ton bon sol de picardie avec ta méthode qui a le mérite de prise de conscience d'une vie dans le sol

    c'est vrai que les écolos n'ont pas le monopole du sol ......pas besoin non plus d'être écolos pour s'apercevoir que certains sols ont de gros problémes dans les zones dites intermédiaires ...
    pour un sol encore plus vivant ,ne pas travailler du tout ....pour vous en rendre compte.....prenez une bêche et observer le sol dans une prairie ou mieux dans une forêt...vous découvrirez que la nature n'arrête pas de travaillez le sol et quand plus elle est la plus performante pour conserver cette structure acquise par la vie du sol.....l'homme avec son matos peut rétablir une structure acceptable en surface , mais par la suite il n'est pas capable de préserver cette bonne structure avec les aléas climatiques....

    en sol vivant,je n'ai jamais vu des chaumes rester trés longtemps verticaux ,si les vdt ne peuvent les atteindre , la nature a prévu d'autre moyens trés rapide pour les mettre à terre (décomposition bacterienne dans un sol vivant)

    ok pour le glyfo

    il vaut mieux un sol tassé que de décompacter et avoir un sol déstructuré où les vers ne savent plus faire de galeries .....avec cette phrase ,tu t'orientes à grand pas vers le non travail du sol ....bravo

    dans un sol vivant , la nature décompose tout en un minimun de temps , sans aucun broyage , même pas besoin de rouleau faca ;celui -ci sert simplement à accélérer la décomposition (l'homme est toujours pressé)

    encore un effort patogaz , viens découvrir le 2 décembre l'agriculture de conservation :
    http://www.agri-convivial.com/t22180-journee-tsc-du-02-12-11
    avatar
    paysannature
    + membre techno +

    Messages : 1499
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 62
    Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

    Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par milhoc le Mar 22 Nov 2011, 21:48

    PatogaZ a écrit:il vaut mieux un petit coup de glypho que trois travaux superficiels qui détruisent les galeries du ver
    Moi qui pensais qu'un couvert traité au glypho était dégradé moins facilement par les microorganismes et vers de terre que le même couvert simplement broyé ou déchaumé ...
    avatar
    milhoc
    + membre techno +

    département : 64
    Messages : 1946
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 46
    Localisation Pyrénées Atlantiques

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Seb 77 le Mar 22 Nov 2011, 21:55

    [quote="yaya"][quote="Seb 77"]
    manu17 a écrit:
    Ce qui est sur, c'est qu'on prenait un Qx par an, depuis 10 ans ce n'est plus vrai.


    en maïs je suis pas sur

    Si mes cours de bio ne sont pas trop lointains il me semble que le maïs profite de l'augmentation de la teneur en CO2 (plante en C4), mais pas le blé (C3). :réfléchi

    C3 c'est le regulateur!!!
    Le blé c'est C5!

    Tu es sur ? :réfléchi

    http://biologie.univ-mrs.fr/upload/p210/APE_PS.pdf
    avatar
    Seb 77
    + membre techno +

    Messages : 10531
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 41
    Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par paysannature le Mer 23 Nov 2011, 09:23

    http://www.arvalis-infos.fr/view-8253-arvarticle.html?region=
    avatar
    paysannature
    + membre techno +

    Messages : 1499
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 62
    Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

    Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par yaya le Mer 23 Nov 2011, 12:02

    [quote="Seb 77"][quote="yaya"]
    Seb 77 a écrit:
    manu17 a écrit:
    Ce qui est sur, c'est qu'on prenait un Qx par an, depuis 10 ans ce n'est plus vrai.


    en maïs je suis pas sur

    Si mes cours de bio ne sont pas trop lointains il me semble que le maïs profite de l'augmentation de la teneur en CO2 (plante en C4), mais pas le blé (C3). :réfléchi

    C3 c'est le regulateur!!!
    Le blé c'est C5!

    Tu es sur ? :réfléchi

    http://biologie.univ-mrs.fr/upload/p210/APE_PS.pdf

    Je me suis trompé: le blé est bien une plante en C3. Sorry
    j'ai rebouquiné la photosynthese... je doit confondre avec je ne sais pas quoi.
    Mea culpa
    J'ai péché, j'expie...aïe!!
    avatar
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 6999
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 54
    Localisation Ostland

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Mer 23 Nov 2011, 12:20

    dans le genre alarmiste,j'avais bien aimé le discours tres Parisien de Coline Serreau qui presentait son documentaire l'an dernier.


    completement debile de laisser de tels discours proliférer

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par vtp le Lun 05 Déc 2011, 21:00

    "un sol sans vie, c'est pas un sol"
    avatar
    vtp
    + membre techno +

    Messages : 626
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation Lonrai (61)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par pit59 le Mar 06 Déc 2011, 21:03

    c'est mort

    pit59
    + membre techno +

    Messages : 5554
    Date d'inscription : 07/10/2009
    Age : 54
    Localisation les brouckes

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par vince21 le Mer 14 Déc 2011, 18:36

    Salut,
    ci joint un lien avec un gros pavé sur "L’état des sols de France"

    http://www.gissol.fr/RESF/rapport_BD.pdf

    Bonne lecture. : victoire
    avatar
    vince21
    + membre techno +

    département : 21-73
    Messages : 1550
    Date d'inscription : 01/06/2010
    Age : 50
    Localisation Chevigny Saint Sauveur- Pralognan la Vanoise

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par dugers le Mer 14 Déc 2011, 19:52

    vince21 a écrit:Salut,
    ci joint un lien avec un gros pavé sur "L’état des sols de France"

    http://www.gissol.fr/RESF/rapport_BD.pdf

    Bonne lecture. : victoire

    je l'ai survolé cet aprem ;il y a de quoi lire Very Happy
    avatar
    dugers
    + membre techno +

    Messages : 3317
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 42
    Localisation réfléchis bien

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par vince21 le Mer 14 Déc 2011, 20:41

    dugers a écrit:
    vince21 a écrit:Salut,
    ci joint un lien avec un gros pavé sur "L’état des sols de France"

    http://www.gissol.fr/RESF/rapport_BD.pdf

    Bonne lecture. : victoire

    je l'ai survolé cet aprem ;il y a de quoi lire Very Happy


    Je viens d'aller faire un tour sur l'un des nombreux liens :
    http://bdat.gissol.fr/geosol/index.php
    où il est possible de trouver des données locales plus lisibles : victoire
    avatar
    vince21
    + membre techno +

    département : 21-73
    Messages : 1550
    Date d'inscription : 01/06/2010
    Age : 50
    Localisation Chevigny Saint Sauveur- Pralognan la Vanoise

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par phl-directa le Mer 21 Déc 2011, 13:08

    très intéressant ce post, merci à tous.

    pour ce qui est les chaumes droites/ dégradation biologique; moi perso je préfère un chaume et un couvert droit, il est certes dégradé plus lentement mais le C/N élevé du coup fait qu'il y a moins de prélèvement d'azote à court terme dans le milieu; de plus, la faune auxiliaire est nourrie sur plus longtemps, de façon plus régulière et puis à la limite on a jusqu'à la moisson suivante pour que ç a se dégrade..

    danse

    phl-directa
    + Membre Accro +

    Messages : 136
    Date d'inscription : 15/12/2011
    Age : 54
    Localisation Meuse

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par vince21 le Mer 21 Déc 2011, 13:36

    phl-directa a écrit:très intéressant ce post, merci à tous.

    pour ce qui est les chaumes droites/ dégradation biologique; moi perso je préfère un chaume et un couvert droit, il est certes dégradé plus lentement mais le C/N élevé du coup fait qu'il y a moins de prélèvement d'azote à court terme dans le milieu; de plus, la faune auxiliaire est nourrie sur plus longtemps, de façon plus régulière et puis à la limite on a jusqu'à la moisson suivante pour que ç a se dégrade..

    danse

    Ok, mais avec des chaumes droites de colza, les campagnoles rigolent. :réfléchi
    avatar
    vince21
    + membre techno +

    département : 21-73
    Messages : 1550
    Date d'inscription : 01/06/2010
    Age : 50
    Localisation Chevigny Saint Sauveur- Pralognan la Vanoise

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par phl-directa le Jeu 22 Déc 2011, 09:01

    vince21 a écrit:
    phl-directa a écrit:très intéressant ce post, merci à tous.

    pour ce qui est les chaumes droites/ dégradation biologique; moi perso je préfère un chaume et un couvert droit, il est certes dégradé plus lentement mais le C/N élevé du coup fait qu'il y a moins de prélèvement d'azote à court terme dans le milieu; de plus, la faune auxiliaire est nourrie sur plus longtemps, de façon plus régulière et puis à la limite on a jusqu'à la moisson suivante pour que ç a se dégrade..

    danse

    Ok, mais avec des chaumes droites de colza, les campagnoles rigolent. :réfléchi

    oui, effectivement vince21, ceci peut être un problème dans les régions de grandes cultures ( pas beaucoup de bois, beaucoup de chasseurs donc pas de renard, pas de buses, chouettes....)

    à relativiser aussi car quand on fait un semis direct sur tiges de colza 2 mois après récolte, les tiges sont devenues cassantes ( surtout si on sème l' après midi) et le semoir en casse la moitié...

    mais ces campagnols peuvent effectivement nous pourrir la vie!!

    : victoire

    phl-directa
    + Membre Accro +

    Messages : 136
    Date d'inscription : 15/12/2011
    Age : 54
    Localisation Meuse

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par papoup le Ven 30 Déc 2011, 14:34

    PatogaZ a écrit:
    jack77 a écrit:

    pas autant que tu ne le penses , avec de l' organique chaque année , un coup de chaux et parfois un peu de phosphore en couverture , ça va très vite , 3 à 5 ans de ce régime et c' est revenu au top

    la première chose est de bannir le chlorure de potasse (impératif , je dirais même incontournable )

    Par quoi le remplace-t-on?
    avatar
    papoup
    + membre techno +

    Messages : 1045
    Date d'inscription : 26/01/2011
    Age : 34
    Localisation auvergne 43

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par PatogaZ le Ven 30 Déc 2011, 14:49

    papoup a écrit:
    PatogaZ a écrit:
    jack77 a écrit:

    pas autant que tu ne le penses , avec de l' organique chaque année , un coup de chaux et parfois un peu de phosphore en couverture , ça va très vite , 3 à 5 ans de ce régime et c' est revenu au top

    la première chose est de bannir le chlorure de potasse (impératif , je dirais même incontournable )

    Par quoi le remplace-t-on?
    organique ou sulfate de potasse


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    N'oubliez pas le grand zimboum ACE du 23 septembre 2017
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 77557
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par vtp le Sam 10 Mar 2012, 13:13

    La nuit il se passe des choses bizarres dans les champs :

    http://www.youtube.com/watch?v=5a7ntcLoN-s&feature=channel
    avatar
    vtp
    + membre techno +

    Messages : 626
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation Lonrai (61)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par vince21 le Sam 10 Mar 2012, 13:51

    Faut pas l'dire! Comme ils travaillent gratis on va se prendre des redressements URSSAF!
    avatar
    vince21
    + membre techno +

    département : 21-73
    Messages : 1550
    Date d'inscription : 01/06/2010
    Age : 50
    Localisation Chevigny Saint Sauveur- Pralognan la Vanoise

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Invité le Sam 17 Mar 2012, 11:03

    de la mesure en toute chose ! voilà qui devrait être une règle utile. Qu'il y ait des problèmes de compactage des sols, d'érosion, de baisse du taux d'humus, ... dans certaines régions, c'est certain. Qu'on parle de sols morts, c'est excessif, car le processus n'est pas irréversible.
    Idem en élevage, on a exagéré certains aspects, mais de la à tout critiquer, à tout dénigrer, même moi qui suis éleveur plein air et bio, ça me gonfle !
    Autre remarque, les bons penseurs citadins qui te parlent constamment du scandale de l'agriculture productiviste ne m'ont jamais acheté de la viande bio, quand je faisais de la vente directe.

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par paysannature le Jeu 26 Avr 2012, 07:18

    Agriculture écologiquement intensive - Michel Griffon : « L'heure est venue d'ouvrir la boite noire de l’agro-écosystème. »

    http://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale/strategie-technique-culturale/article/michel-griffon-l-heure-est-venue-d-ouvrir-la-boite-noire-de-l-agro-ecosysteme-217-79656.html
    avatar
    paysannature
    + membre techno +

    Messages : 1499
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 62
    Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

    Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par paysannature le Sam 05 Mai 2012, 12:06

    la couleur de la France ou plus grave que la couleur politique

    http://s365327531.onlinehome.fr/2012/04/15/la-couleur-de-la-france/
    avatar
    paysannature
    + membre techno +

    Messages : 1499
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 62
    Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

    Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: nos sols ne sont pas morts

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum