AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.

nos sols ne sont pas morts

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default nos sols ne sont pas morts

Message par nico21 le Lun 21 Nov 2011, 17:41

Rappel du premier message :

contrairement à ce qu'on peut entendre içi ou la sur l'état lamentable de nos sol et c'est pas moi qui le dit!:




En charge de l’unité Infosol qu’il a créée à l’Inra d’Orléans, Dominique Arrouays a présenté le 18 novembre à Vincennes les conclusions du rapport sur l’état des sols en France, fruit de 10 ans de travail dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique sur les sols.


Trois questions à

Dominique Arrouays, spécialiste des sols à l’Inra




En charge de l’unité Infosol qu’il a créée à l’Inra d’Orléans, Dominique Arrouays a présenté le 18 novembre à Vincennes les conclusions du rapport sur l’état des sols en France, fruit de 10 ans de travail dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique sur les sols. Il s’agit du premier bilan véritablement quantifié sur le sujet. Eclairages.

Yvoir : L’état des sols français a-t-il de quoi inquiéter ?

Dominique Arrouays : Les inquiétudes concernent principalement l’érosion et la progression des sols artificialisés. L’érosion affecte surtout les sols agricoles limoneux des grands bassins parisiens et aquitains. Elle pourrait s’accentuer avec le changement climatique. La progression des sols artificialisés se fait quant à elle principalement au détriment des sols de bonne qualité. Ce qui est logique : historiquement, les agglomérations se sont localisées dans des zones de vallée ou de bonnes terres, favorables au développement humain.
Le bilan de l’évolution des analyses de terre montre également qu’il y a lieu de se préoccuper du phosphore. S’il y a des excédents dans certaines zones comme la Bretagne, les teneurs sont faibles à potentiellement insuffisantes dans beaucoup d’autres régions. Depuis les années 70, les ventes de phosphore ont beaucoup diminué. Or le coût du phosphore minéral est appelé à se renchérir, car les ressources sont limitées. Il va falloir en premier lieu gérer les excédents dans les zones d’élevage, peut-être en les redistribuant. Nous avons par ailleurs identifié des carences potentielles en oligo-éléments, dans quelque chose comme 30 % des situations. Elles peuvent devenir des facteurs limitants pour les plantes et faire baisser le rendement.

Yvoir : Le rapport s’appuie également sur les résultats de la base de données des éléments traces métalliques. Qu’avez-vous observé dans ce domaine ?

Dominique Arrouays : Nous avons identifié des zones de contaminations diffuses, en particulier dans les grandes zones industrielles françaises. Nous y avons retrouvé du plomb, du cadmium, du zinc… Il s’agit d’une contamination soit d’origine industrielle soit provenant des essences plombées, puisqu’il s’agit de zones très peuplées.
En matière de contaminants, nous nous sommes également intéressés à des polluants organiques persistants comme le lindane, retrouvé dans les échantillons de sol de tous les sites analysés, même là où il n’a pas été épandu. Cela témoigne d’un phénomène de volatilisation et de dépôts atmosphériques généralisés.Toutefois, les analyses ont porté sur un grand nombre de contaminants et dans bon nombre de cas, les quantités étaient soit inférieures aux seuils de détection soit très faibles.

Yvoir : D’autres points positifs ont-ils été identifiés?

Dominique Arrouays : Nous avons montré que les sols ne s’acidifient pas. Les pH sont restés stables durant les 15 dernières années. Les pratiques de chaulage sont bien faites ! Les niveaux des sols en potassium sont également bons, même si les apports minéraux externes ont diminué de façon importante. Nous avons également conduit des extractions d’ADN microbien. Elles montrent que nos sols ne sont pas morts : dans 1 gramme, se trouvent plusieurs milliards de microbes. Nous ne connaissons que 5 à 10 % de ces micro-organismes, ce qui signifie qu’il y a probablement un énorme potentiel à exploiter. Il faut rappeler que beaucoup de microorganismes du sol ont été ou sont employés en pharmacie.

Propos recueillis par Valérie Noël

nico21
+ membre techno +

Messages : 3744
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 43
Localisation nord Côte d'Or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par routierdelaplaine le Mer 11 Juil 2012, 22:01

GRUMPY a écrit:
EG6195 a écrit:
CAMZ61 a écrit:ils ont arreter car les parcelles sont trés salissant par chez nous et ils avaient de plus en plus de mal a gérer la propreté des parcelles, il trouver que sa leurs coûtaient plus cher en fioul de déchaumé plusieurs fois plutot que de labourer, et les rendements n'étaient plus au rendez vous simple coincidence ou réalité de la technique???

aprés le principal c'est d'etre satisfait de sa démarche et d'etre heureux chacun fait comme il le sens

moi je veux rester en labour car je trouve que sa marche assez bien d'une année a l'autre et surtout que j'adore labourer 77

Ce que tu dis reflète tout à fait le raisonnement local, où même les TCS ne percent pas ! Pourquoi ça ne marche pas ? Pourquoi les parcelles se salissent ?

C'est assez simple en fait, la plupart ont une rotation qui n'en est pas une, c'est à dire blé/maïs ou similaire, rotation qui est bien trop courte (Frédéric Thomas, conseille même le 2/2, c'est à dire 2 culture d'hiver/2 de printemps) on y pense peux, mais au final un Maïs/Maïs/Triticale/blé serait plus adapté, avec des couverts végétaux entre deux bien entendu, mais des couverts qui tiennent la route, pas une simple moutarde.

Ca ne marche pas non plus parce qu'on néglige l'organique, on exporte les pailles, c'est une chose et elle sert pour les élevages, soit, mais aucun couvert n'est implanté en attendant le retour des pailles, les micro-organismes n'ont que quelques chaumes à se mettre sous la dent, chaumes très courtes bien souvent, de plus, bon ce n'est que mon avis, il vaudrait mieux réduire les doses de fumier apportées au maïs, certains vont jusqu'à 50 tonnes/ha, si bien que tout se minéralise en même temps, et selon moi, il y a de grosses pertes d'éléments, au prix où sont les engrais, un épandage décomposé serait peut être envisageable, par exemple 25T/ au maïs, et 25t/ha au semis du couvert après le blé.
Il y a aussi ceux qui vendent leur paille, et ne ramène pas de fumier, à 60€/ la tonne de paille pressée, on peut se payer du compost ...

Ca ne marche pas non plus parce que on veut passer la charrue avant les boeufs, on oublie qu'on arrive sur un champ de bataille, et que le sol regorge de peu de vie, on passe alors du labour profond, à un gratouillage superficiel au déchaumeur à 10 cm, et un semis à la rotative à 5 cm (on se retrouve bien souvent avec 3 semelles, celle de labour à 25cm, celle du déchaumeur, et celle de la rotative). Dans tout cela, on a oublier de réorganiser le sol de façon verticale, alors qu'il est organisé de manière horizontale. On oublie les étapes de fissurations nécessaires, sans oublier que certaines plantes de couvert ont tendances à attaquer les semelles, mais on implante pas ou peu de couverts.
Il faut aussi se montrer patient, la transition peut se montrer longue, il faut compter 3 à 5 ans pour qu'un sol se mette en route.
Il faut savoir aussi, que pour mettre un sol en route, il faut savoir investir dans des couverts végétaux, des composts, c'est un INVESTISSEMENT sur le long terme, qui se rattrapera plus loin sur l'économie de mécanisation/phytos/engrais.
On ne fait pas de l'or avec du plomb...

Il ne faut en aucun cas voir une critique de ma part dans mes paroles, c'est une simple constatation. : victoire

Alors là, je dis "chapeau"!!! jeune homme (et je suis sincère).
Si c'est le fruit de ta réflexion et de tes analyse, je suis admiratif!!
C'est clair, c'est cohérent ,argumenté, logique et bien écrit.
A titre perso, je ne suis pas un fan inconditionnel des tcs, SD ou SDCS (je préfère le pragmatisme plutôt que le dogmatisme).
A 17 ans (à priori c'est ton age), j'aurais aimé être capable d'argumenter un dossier avec autant de cohérence que ce que tu viens de faire.



surpris alors la respect, mais c'est aussi mon avis la vie du sol n'est plus assez prise compte surtout avec les discours de certains technico de coop ou des conseillés de gestion

routierdelaplaine
+ membre techno +

département : eure
Messages : 1212
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 36
Localisation EURE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Mer 11 Juil 2012, 22:23

Il faut savoir que les technicos et autres conseillés de coop, ile ne sont pas neutres et préfèrent prendre une marge sur les phytos, les engrais et autres plutôt que de conseiller un compost sur lequel ils ne gagnent rien.

C'est un peu comme les semenciers de maïs, bizarrement, on ne produit que des lignées hybrides, de plus, on est capable de faire augmenter le rendement de 1 quintal par an, mais pas de rendre les variétés plus résistantes a la concurrence des mauvaises herbes, ah mais oui, ce sont ces memes boites qui fabriquent les herbicides.

J'ai d'autres exemples comme celui-la ...

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Jeu 12 Juil 2012, 14:01



Ce genre de situation ,est inadmissible ,il y des erreurs dans l'organisation du chantier ,en condition de sol pas facile ,on anticipe ,vous avez de la chance d’être dans le moins mauvais coins de France

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par snif le Jeu 12 Juil 2012, 17:02

pour une fois, je trouve ton avis un peu tranché, agrimarne.

on ne fait pas toujours ce que l'on veut, pato n'est pas dans la craie.
Peut etre que cette année etait pluvieuse, et attendre plus aurait été dommageable pour la culture à récolter ????????????

snif
+ membre techno +

département : Barrois du 52
Messages : 14037
Date d'inscription : 19/09/2009
Age : 54
Localisation Rhin-CHAMPAGNE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Jeu 12 Juil 2012, 19:45

@Snif
Bien sur ,je pousse le bouchon un peu loin ,ce n'est pas Pato que je vise mais la photo , je constate des chantiers de type TP tous les ans ,même en craie elle exprime moins les dégâts qui pourtant sont aussi dramatique ,en craie un sol matraqué pour une récolte betteraves c'est + de 5 ans pour le ressusciter et il ne faut pas grand chose pour ne pas en arriver à ces extrêmes ,des bennes trop grosses avec des pneus et pression mal adapté ,choisir le jour ou anticiper la date de récolte ,des chauffeurs pas tous au top ...ect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Jeu 12 Juil 2012, 19:53

C'est spectaculaire car il a du pleuvoir juste derrière le chantier d'arrachage, mais les ornières ne paraissent pas si profondes donc ça doit être sain en dessous.

Je me suis fait avoir une fois aux betteraves début novembre 2008 où il avait plu aussitôt. Heureusement il n'a pas trop plu les jours suivants et j'avais pu semer sur un petit passage de chisel vers le 15 en conditions assez moyennes mais le blé avait très bien récupéré grâce à l'année 2009 très favorable...

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Jeu 12 Juil 2012, 20:06

EG6195 a écrit:Il faut savoir que les technicos et autres conseillés de coop, ile ne sont pas neutres et préfèrent prendre une marge sur les phytos, les engrais et autres plutôt que de conseiller un compost sur lequel ils ne gagnent rien.

C'est un peu comme les semenciers de maïs, bizarrement, on ne produit que des lignées hybrides, de plus, on est capable de faire augmenter le rendement de 1 quintal par an, mais pas de rendre les variétés plus résistantes a la concurrence des mauvaises herbes, ah mais oui, ce sont ces memes boites qui fabriquent les herbicides.

J'ai d'autres exemples comme celui-la ...

Je veux bien te féliciter quand tu dis des choses cohérentes, mais je ne peux pas te laisser raconter n'importe quoi non plus.
Les technicos de coop ou négoce vendent de l'organique (va voir un peu du coté de la Marne et de l'Aube).
Mais il n'y a pas assez d'organique sur le marché pour fertiliser toutes les productions végétales, donc ils sont contraints de vendre des engrais chimiques. (et pour l'azote, c'est encore ce qui est le plus pratique et le plus facile à maitriser).
Pour les variétés de maïs résistantes à la concurrence des mauvaises herbes, je ne peux que t'inciter à t'y pencher .....tu pourras chercher pendant une bonne partie de ta carrière!!!
Tu n'aurais pas un prof de phyto qui serait aussi militant écolo par hasard???

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3351
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par petite fontaine le Jeu 12 Juil 2012, 20:52

EG6195 a écrit:Il faut savoir que les technicos et autres conseillés de coop, ile ne sont pas neutres et préfèrent prendre une marge sur les phytos, les engrais et autres plutôt que de conseiller un compost sur lequel ils ne gagnent rien.

C'est un peu comme les semenciers de maïs, bizarrement, on ne produit que des lignées hybrides, de plus, on est capable de faire augmenter le rendement de 1 quintal par an, mais pas de rendre les variétés plus résistantes a la concurrence des mauvaises herbes, ah mais oui, ce sont ces memes boites qui fabriquent les herbicides.

J'ai d'autres exemples comme celui-la ...
jeune homme j'ai lu attentivement tous tes posts! ben dit donc à 17ans chapeau bas
j 'aurai bien aimé avoir cet eveil et toutes tes connaissances àton age , mais je pense que le papa a déja une certaine experience en non labour .
enfin je me retrouve dans tout ce que tu as ecrit surtout sur le fait de relabourer de temps en temps un bon labour et ouppps on remet tout au fond la misere comme le bonheur !
j'ajouterai juste qu'en non labour et cela des le depart avec un seme exact on a jamais fait moins de rendement qu' avec la charrue et + dans les terres de chien. apres 20ans de non labour les voisins s'interogent dur et les analyses de terre parlent sur le sujet je peux vous dire que BOURGUIGNON a raison le phosphore et la potasse sont en sous sol , suffit juste de les faire remonter et la merci F Thomas pour vos travaux sur les melanges de couverts c'est sur qu' avec une moutarde semé au 15 octobre pour satisfaire la legislation on va pas voir beaucoup evoluer le sol .
Pato ton sol fonctionne bien, j'ai pu le verifier , tu t es déja posé la question si j'arretais le labour comment il fonctionnerai ? oui je sais que tu te la pose Very Happy

petite fontaine
+ membre techno +

Messages : 1708
Date d'inscription : 26/01/2011
Age : 58
Localisation Haut Marnais du nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Max.c le Jeu 12 Juil 2012, 21:00

Parfois en pois c est ce phénomène puissance 10. Impossible pour le tracteur d aller dans la parcelle reste en bout de champs et les machines tentent de ne pas se planter...

Max.c
+ membre techno +

département : 62
Messages : 2126
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 28
Localisation Arras, Saint pol

Voir le profil de l'utilisateur http://www.md-agri.fr       www.mdagri-shop.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par fergie62 le Jeu 12 Juil 2012, 21:29

ouhais max ça fait un bout temps que j ai pas vecu ça mais il y a bien 10 ans un champ avec une legere pente ,les veilles 8000 avaient bien du mal avec les consequences sur le sol d ailleur on a du essayer 3 fois avant de recolter
maintenant les 10 000 a chenille c est un peu mieux mais elles pesent combien ,plus de 20tonnes avec un cueilleur de 3.6m autant dire que le sol est roulé sur toute la surface
c est facile de dire de faire sans labourer mais l assolement rentre en compte
mettre des betteraves a disposition pour le 31 decembre impose de les recolter minimum le 10 novembre avec les consequences que l on connait si le climat n est pas de la partie
recolter plus tot c est prendre le risque de voir le silo pourrir
tout ceux qui mettent des betteraves dans le 59 62 80 se rappelle de l année 2000 ou il s est mis a pleuvoir en debut de campagne jusqu a la fin certains ont meme du abandonner certain champ

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11948
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Ven 13 Juil 2012, 13:26

Je vais vous faire rire, mais j'ai pas de parents agriculteurs, meme si j'ai toujours baigner dans l'agriculture, mais pas de non labour par chez moi comme l'a dit Camz61, je ne vais faire qu'entrer en lycée agricole à la rentrée.

J'ai envie de dire que la betterave et les pdt sont des cultures difficiles ou impossibles en semi-direct, conditions de recoltes difficiles surtout pour les betteraves, trop de tassements à la récolte car beaucoup de marchandise à sortir du champ, et trop de terre bouleversée, de plus on rencontre des problemes de qualités en sucrières.

On peut toutefois mener ces cultures en tcs ou mieux en strip-till

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par vtp le Ven 13 Juil 2012, 13:58

Effectivement les cutures indus posent plus de problème mais ça n'empeche pas de faire sans charrue le reste de la rotation .

vtp
+ membre techno +

Messages : 626
Date d'inscription : 11/09/2009
Localisation Lonrai (61)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par fergie62 le Ven 13 Juil 2012, 14:18

fergie62 a écrit:ouhais max ça fait un bout temps que j ai pas vecu ça mais il y a bien 10 ans un champ avec une legere pente ,les veilles 8000 avaient bien du mal avec les consequences sur le sol d ailleur on a du essayer 3 fois avant de recolter
maintenant les 10 000 a chenille c est un peu mieux mais elles pesent combien ,plus de 20tonnes avec un cueilleur de 3.6m autant dire que le sol est roulé sur toute la surface
c est facile de dire de faire sans labourer mais l assolement rentre en compte
mettre des betteraves a disposition pour le 31 decembre impose de les recolter minimum le 10 novembre avec les consequences que l on connait si le climat n est pas de la partie
recolter plus tot c est prendre le risque de voir le silo pourrir
tout ceux qui mettent des betteraves dans le 59 62 80 se rappelle de l année 2000 ou il s est mis a pleuvoir en debut de campagne jusqu a la fin certains ont meme du abandonner certain champ

j ai regardé le site bcmh le poids d une sb 9000 est de 25tonnes sur des 800/65r32 a l avant et des 750 /26.5 a l arriere triste

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11948
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Ven 13 Juil 2012, 15:18



Expérimentation
Moins de vers de terre dans les sols de parcelles bio

Des parcelles conduites en viticulture biologique depuis 17 ans présentaient moins de vers de terre que des parcelles en conventionnel. C'est l'un des résultats qui ressort d'une thèse sur les effets des pratiques agricoles sur la qualité des sols viticoles en Languedoc-Roussillon.

Une étude sur les effets à long terme de la viticulture biologique sur le fonctionnement des sols a été conduite, en 2009, par Patrice Coll, ingénieur agronome, dans le cadre d'une thèse. Ce dernier a suivi 24 parcelles d'une même zone pédoclimatique (Aude), dont 10 étaient conduites en viticulture conventionnelle et 14 en viticulture biologique depuis des dates de conversion différentes (1991,1997 et 2001). Les pratiques culturales étaient les mêmes pour l'ensemble des parcelles avant la conversion à la viticulture biologique, de même qu'elles étaient identiques pour les parcelles bios après conversion. Pour chaque parcelle, l'ingénieur a évalué la qualité des sols à l'aide d'indicateurs physiques, chimiques et biologiques, vers de terre notamment.

Les vers de terre, « des ingénieurs des écosystèmes »

Parmi les résultats obtenus, celui sur la diminution importante de l'abondance des vers de terre est l'un des plus marquants. En effet, 17 ans après conversion, « la viticulture biologique a conduit à une diminution significative de l'abondance de vers de terre "endogés", de 65 % », indique* Patrice Coll. Sur les parcelles en conventionnel, 12,5 vers de terre par m² ont en effet été prélevés, contre 4,4 pour les parcelles en bio converties depuis 17 ans. Les parcelles en bio depuis 7 et 11 ans ont révélé respectivement 6,9 et 6,1 vers de terre par m², soit moitié moins qu'en conventionnel. Or, les vers de terre, considérés comme « des ingénieurs des écosystèmes », jouent des rôles prépondérants dans la structuration du sol, en créant des agrégats, la rétention et l'infiltration de l'eau et la décomposition de la matière organique. « Ce n'est pas la viticulture biologique mais le travail du sol réalisé en viticulture biologique, plus fréquent et plus profond qu'en viticulture conventionnelle, qui a eu un effet négatif marqué sur les vers de terre endogés, commente l'ingénieur agronome. Toutefois, la tendance à l'augmentation de la compaction et de la teneur en cuivre disponible ont contribué à des modifications de l'état physique et chimique du sol, préjudiciables pour le fonctionnement du sol ».

Dans l'expérimentation, les parcelles conduites en bio totalisaient 18 passages de tracteur par an, contre 14 pour les parcelles en « conventionnel ». Le travail du sol effectué sur les parcelles bio était aussi effectué de façon plus profonde, à raison de 25 cm dans l'interrang, au lieu de 15 cm pour celui de l'interrang conduit en conventionnel.

N.B : * Propos tirés des actes de la 5ème journée scientifique organisée par l'Institut des hautes études de la vigne et du vin (Ihev), à Montpellier, le 5 avril 2012. L’intervention de P Coll avait pour thème : « Quels effets à long terme de la viticulture biologique sur le fonctionnement du sol ? »


http://www.agrisalon.com/fr/permalien/article/6996129/Moins-de-vers-de-terre-dans-les-sols-de-parcelles-bio.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

paysannature
+ membre techno +

Messages : 1409
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Ven 13 Juil 2012, 18:47

Entre 4 et 12 vers au m² ça ne fait pas lourd d'un coté comme de l'autre, mais vu le nombre de passages d'outil ce n'est pas étonnant. 60

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Dim 15 Juil 2012, 11:59

Oui et pas forcément d'apports d'organique.

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par fergie62 le Dim 15 Juil 2012, 21:28

cette nuit on s est encore pris 12mm et j ai vu un champ de pois de conserve tout juste recolté je ne prefere pas faire de photo de peur de choquer les pro sdsc
en gros le champ ne ressemble a rien avec des carrieres de plus de 15cm de profondeur rempli d eau par endroit
comment peut on faire dans ces cas pour retablir un champ demonté ainsi?
quelles effets sur la vie du sol provoque les ornieres rempli d eau

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11948
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Dim 15 Juil 2012, 21:37

fergie62 a écrit:cette nuit on s est encore pris 12mm et j ai vu un champ de pois de conserve tout juste recolté je ne prefere pas faire de photo de peur de choquer les pro sdsc
en gros le champ ne ressemble a rien avec des carrieres de plus de 15cm de profondeur rempli d eau par endroit
comment peut on faire dans ces cas pour retablir un champ demonté ainsi?
quelles effets sur la vie du sol provoque les ornieres rempli d eau

ah si , mets des photos !!!!!!

en ce moment c' est de la rigolade , en novembre ou décembre c' est moins bon

laisser égoutter naturellement , remettre à plat , attendre et recultiver quand ce sera bien repris du fond

en novembre on fait une croisure de herse plate pour niveler les ornières , surtout ne pas détasser , si il repleut dessus c' est fini , au contraire , durcir au maximum pour empêcher la rétention d' eau
attendre du vent d' est , travailler et semer si possible avant le gel
voir photos ci dessous






II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74357
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par fergie62 le Dim 15 Juil 2012, 21:47

j esserais de faire des tof
t inquiete je connais les situations de misere en 2000 les betteraves c etait la grosse bédoule d ailleurs pour info on avait aligné des betteraves et dans la nuit une grosse averse avaient reussi a deplacer des betteraves a certains endroits tout ça au mois de novembre
des bennes au tier rempli et des tares terre entre 30 et 50%
plus jamais ça aide

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11948
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Dim 15 Juil 2012, 22:00

fergie62 a écrit:cette nuit on s est encore pris 12mm et j ai vu un champ de pois de conserve tout juste recolté je ne prefere pas faire de photo de peur de choquer les pro sdsc
en gros le champ ne ressemble a rien avec des carrieres de plus de 15cm de profondeur rempli d eau par endroit
comment peut on faire dans ces cas pour retablir un champ demonté ainsi?
quelles effets sur la vie du sol provoque les ornieres rempli d eau

Tu peux en parler à TCS-aven qui fait ce genre de cultures, et la pluie il connait aussi.
Mais en travail superficiel depuis de nombreuses années tu ne verras pas d'ornières de 15 cm chez lui, et l'eau filtre bien mieux.

Plus on laboure, plus le sol est meuble et plus on le défonce à la récolte en mauvaises conditions, c'est un cercle vicieux...

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par vince21 le Dim 15 Juil 2012, 22:09

Seb 77 a écrit:
fergie62 a écrit:cette nuit on s est encore pris 12mm et j ai vu un champ de pois de conserve tout juste recolté je ne prefere pas faire de photo de peur de choquer les pro sdsc
en gros le champ ne ressemble a rien avec des carrieres de plus de 15cm de profondeur rempli d eau par endroit
comment peut on faire dans ces cas pour retablir un champ demonté ainsi?
quelles effets sur la vie du sol provoque les ornieres rempli d eau

Tu peux en parler à TCS-aven qui fait ce genre de cultures, et la pluie il connait aussi.
Mais en travail superficiel depuis de nombreuses années tu ne verras pas d'ornières de 15 cm chez lui, et l'eau filtre bien mieux.

Plus on laboure, plus le sol est meuble et plus on le défonce à la récolte en mauvaises conditions, c'est un cercle vicieux...

+1
A la longue tu as fait tellement de terre fine que l'infiltration t'emmène les argiles sur la zone rappuyée par la charrue , l'accumulation ne fait qu'empirer le phénomène d'illuviation... Après il faut décompacter et tu rentres dans le cercle vicieux...

vince21
+ membre techno +

département : 21-73
Messages : 1546
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 49
Localisation Chevigny Saint Sauveur- Pralognan la Vanoise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par fergie62 le Dim 15 Juil 2012, 22:25

la difference je vais bientot la voir car en face de ma parcelle de pois il y en une en tcs depuis 10ans semait 15jours avant donc elle vont etre recoltée a une dizaine de jours d intervalle
tout ce que je peux vous dire c est que malgré les 10ans de tcs cette parcelle est moins filtrante que la mienne alors que je laboure
après une pluie l eau se retrouve en surface et forme des petites flaques par endroit :réfléchi

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11948
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par leponge le Dim 15 Juil 2012, 22:29

Seb 77 a écrit:
fergie62 a écrit:cette nuit on s est encore pris 12mm et j ai vu un champ de pois de conserve tout juste recolté je ne prefere pas faire de photo de peur de choquer les pro sdsc
en gros le champ ne ressemble a rien avec des carrieres de plus de 15cm de profondeur rempli d eau par endroit
comment peut on faire dans ces cas pour retablir un champ demonté ainsi?
quelles effets sur la vie du sol provoque les ornieres rempli d eau

Tu peux en parler à TCS-aven qui fait ce genre de cultures, et la pluie il connait aussi.
Mais en travail superficiel depuis de nombreuses années tu ne verras pas d'ornières de 15 cm chez lui, et l'eau filtre bien mieux.

Plus on laboure, plus le sol est meuble et plus on le défonce à la récolte en mauvaises conditions, c'est un cercle vicieux...

+1 rien qu'au niveau passage pulvé c'est flagrant
et cette année ça se verra aussi avec la mb

leponge
+ membre techno +

Messages : 4863
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 38
Localisation marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012, 22:29

fergie62 a écrit:la difference je vais bientot la voir car en face de ma parcelle de pois il y en une en tcs depuis 10ans semait 15jours avant donc elle vont etre recoltée a une dizaine de jours d intervalle
tout ce que je peux vous dire c est que malgré les 10ans de tcs cette parcelle est moins filtrante que la mienne alors que je laboure
après une pluie l eau se retrouve en surface et forme des petites flaques par endroit :réfléchi
idem par chez mi et en plus je récupere l'eau de ces parcelles...... :tb

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Dim 15 Juil 2012, 22:29

Mets un coup de bêche, il y a peut-être une semelle superficielle et peut d'activité biologique pour la transpercer.

Les TCS c'est pas miraculeux non plus. Si il y a des passages d'outils répétés à profondeur constante tu peux avoir une semelle qui peut-être plus préjudiciable qu'une semelle de labour. Si pas de couverts, travail en conditions difficiles, pressions des pneus mal adaptée, les erreurs se payent rapidement.

Quel itinéraire cultural sur cette parcelle ? : victoire

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012, 23:38

paysannature a écrit:

Expérimentation
Moins de vers de terre dans les sols de parcelles bio

Des parcelles conduites en viticulture biologique depuis 17 ans présentaient moins de vers de terre que des parcelles en conventionnel. C'est l'un des résultats qui ressort d'une thèse sur les effets des pratiques agricoles sur la qualité des sols viticoles en Languedoc-Roussillon.

Une étude sur les effets à long terme de la viticulture biologique sur le fonctionnement des sols a été conduite, en 2009, par Patrice Coll, ingénieur agronome, dans le cadre d'une thèse. Ce dernier a suivi 24 parcelles d'une même zone pédoclimatique (Aude), dont 10 étaient conduites en viticulture conventionnelle et 14 en viticulture biologique depuis des dates de conversion différentes (1991,1997 et 2001). Les pratiques culturales étaient les mêmes pour l'ensemble des parcelles avant la conversion à la viticulture biologique, de même qu'elles étaient identiques pour les parcelles bios après conversion. Pour chaque parcelle, l'ingénieur a évalué la qualité des sols à l'aide d'indicateurs physiques, chimiques et biologiques, vers de terre notamment.

Les vers de terre, « des ingénieurs des écosystèmes »

Parmi les résultats obtenus, celui sur la diminution importante de l'abondance des vers de terre est l'un des plus marquants. En effet, 17 ans après conversion, « la viticulture biologique a conduit à une diminution significative de l'abondance de vers de terre "endogés", de 65 % », indique* Patrice Coll. Sur les parcelles en conventionnel, 12,5 vers de terre par m² ont en effet été prélevés, contre 4,4 pour les parcelles en bio converties depuis 17 ans. Les parcelles en bio depuis 7 et 11 ans ont révélé respectivement 6,9 et 6,1 vers de terre par m², soit moitié moins qu'en conventionnel. Or, les vers de terre, considérés comme « des ingénieurs des écosystèmes », jouent des rôles prépondérants dans la structuration du sol, en créant des agrégats, la rétention et l'infiltration de l'eau et la décomposition de la matière organique. «qu'en viticulture conventionn pas la viticulture biologique mais le travail du sol réalisé en viticulture biologique, plus fréquent et plus profoCe n'est nd elle, qui a eu un effet négatif marqué sur les vers de terre endogés, commente l'ingénieur agronome. Toutefois, la tendance à l'augmentation de la compaction et de la teneur en cuivre disponible ont contribué à des modifications de l'état physique et chimique du sol, préjudiciables pour le fonctionnement du sol ».

Dans l'expérimentation, les parcelles conduites en bio totalisaient 18 passages de tracteur par an, contre 14 pour les parcelles en « conventionnel ». Le travail du sol effectué sur les parcelles bio était aussi effectué de façon plus profonde, à raison de 25 cm dans l'interrang, au lieu de 15 cm pour celui de l'interrang conduit en conventionnel.

N.B : * Propos tirés des actes de la 5ème journée scientifique organisée par l'Institut des hautes études de la vigne et du vin (Ihev), à Montpellier, le 5 avril 2012. L’intervention de P Coll avait pour thème : « Quels effets à long terme de la viticulture biologique sur le fonctionnement du sol ? »


http://www.agrisalon.com/fr/permalien/article/6996129/Moins-de-vers-de-terre-dans-les-sols-de-parcelles-bio.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

un titre raccoleur "moins de vers de terre en bio"
puis dans l'article on comprend que c'est l'excés de travail du sol qui est responsable de leur diminution .
je connais des vignes et verger bio enherbés ou les vers de terres sont bien présent en quantité , dont acte ! : rale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par escrito17 le Lun 16 Juil 2012, 07:42

en tcs, moins on fait mieux ça vaut pour les vers de terre ...par contre l'utilisation du glypho est quasiment indispensable...perso je l'utilise une seule fois par an en prélevée ou en post semis de toute culture...

escrito17
+ membre techno +

Messages : 9456
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 49
Localisation charente maritime 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Lun 16 Juil 2012, 07:59

un seul labour à 15 cm et pas de déchaumage
j' ai plein de vers (mais on leur met de l' organique à manger )


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74357
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Tif Taf Tof le Lun 16 Juil 2012, 10:25

PatogaZ a écrit:un seul labour à 15 cm et pas de déchaumage
j' ai plein de vers (mais on leur met de l' organique à manger )

En fonction des produits que tu épands, tu mets quelle quantité à l'ha? Je sais que tu privilègies le "pas beaucoup souvent" que le " beaucoup tous les 5ans".

Tif Taf Tof
+ membre techno +

Messages : 1422
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 27
Localisation Verdun55/51Châtillon sur morin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Lun 16 Juil 2012, 10:56

escrito17 a écrit:en tcs, moins on fait mieux ça vaut pour les vers de terre ...par contre l'utilisation du glypho est quasiment indispensable...perso je l'utilise une seule fois par an en prélevée ou en post semis de toute culture...

Le problème du TCS, est que ça ne devrait être qu'une période de transition du labour vers le semis direct, c'est à dire que la vie du sol devrait remplacer peu à peu les outils de travail du sol. Malheureusement, ça ne se passe pas comme ça, chez bien des agriculteurs, c'est une simplification du travail dans le but souvent de gagner du temps et de diminuer les charges de mécanisation, là est l'erreur, bien qu'involontaire soit-elle. On se retrouve alors entre deux eaux, on ne laboure plus (ou presque) donc on laisse la semence de qualité (ray grass, vulpins, géraniums et j'en passe) à la surface de la terre, entraînant toutes les levées, chose que 'lon a peu en semis direct, puisque peu de terre remuée ( et oui, on utilise pas forcément plus de phytos, si ce n'est moins en SD). On comprend donc qu'il vaut mieux une "Fissuration" à 25 cm plutôt que 2 à 3 passages de chisel à 10 cm pour effectuer des faux semis, un seul suffit, puisque le stock semencier est INEPUISABLE (merci les jachères, les champs de fauches, le vent et la faune).
Enfin tout cela pour dire que TCS n'est pas forcément égal à glypho, des bonnes méthodes de travail, et une couverture du sol limitent l'apparition des mauvaises herbes (pendant qu'un couvert pousse, les mauvaises herbes ne poussent pas).

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par fergie62 le Lun 16 Juil 2012, 14:32

photo qui parle d elle meme j ai pris une orniere dans la moyenne du champ
a premiere vue c est plus la remorque que les batteuses qui ont marquées
[img][/img]

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11948
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par petite fontaine le Jeu 19 Juil 2012, 20:11

EG6195 a écrit:
escrito17 a écrit:en tcs, moins on fait mieux ça vaut pour les vers de terre ...par contre l'utilisation du glypho est quasiment indispensable...perso je l'utilise une seule fois par an en prélevée ou en post semis de toute culture...

Le problème du TCS, est que ça ne devrait être qu'une période de transition du labour vers le semis direct, c'est à dire que la vie du sol devrait remplacer peu à peu les outils de travail du sol. Malheureusement, ça ne se passe pas comme ça, chez bien des agriculteurs, c'est une simplification du travail dans le but souvent de gagner du temps et de diminuer les charges de mécanisation, là est l'erreur, bien qu'involontaire soit-elle. On se retrouve alors entre deux eaux, on ne laboure plus (ou presque) donc on laisse la semence de qualité (ray grass, vulpins, géraniums et j'en passe) à la surface de la terre, entraînant toutes les levées, chose que 'lon a peu en semis direct, puisque peu de terre remuée ( et oui, on utilise pas forcément plus de phytos, si ce n'est moins en SD). On comprend donc qu'il vaut mieux une "Fissuration" à 25 cm plutôt que 2 à 3 passages de chisel à 10 cm pour effectuer des faux semis, un seul suffit, puisque le stock semencier est INEPUISABLE (merci les jachères, les champs de fauches, le vent et la faune).
Enfin tout cela pour dire que TCS n'est pas forcément égal à glypho, des bonnes méthodes de travail, et une couverture du sol limitent l'apparition des mauvaises herbes (pendant qu'un couvert pousse, les mauvaises herbes ne poussent pas).
sur certains post je vous ai dis bravo§
mais là voici quelques generalités pas forcement fondés toutes droit sortie des livres
le tcs n interdit pas les couverts bien au contraire c'est comme en SD une obligation
je crois savoir que les gens en SD utilise aussi le glypho, plus ou moins qu en tcs ??? cela depend surtout de l'agriculteur

petite fontaine
+ membre techno +

Messages : 1708
Date d'inscription : 26/01/2011
Age : 58
Localisation Haut Marnais du nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Max.c le Jeu 19 Juil 2012, 21:08

La remorque n est pas en basse pression ?

Max.c
+ membre techno +

département : 62
Messages : 2126
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 28
Localisation Arras, Saint pol

Voir le profil de l'utilisateur http://www.md-agri.fr       www.mdagri-shop.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par fergie62 le Ven 20 Juil 2012, 10:37

Max.c a écrit:La remorque n est pas en basse pression ?
si mais comment expliquer les batteuses marquent moins ?

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11948
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Lun 27 Aoû 2012, 17:36

moi j'aime ce gars la :




http://youtu.be/Yq4GIMnxgKs

paysannature
+ membre techno +

Messages : 1409
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par pierraug le Lun 27 Aoû 2012, 21:11

Moi bof.

pierraug
+ membre techno +

Messages : 3539
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 30
Localisation Sud Ouest Ardennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Lun 27 Aoû 2012, 21:16

Tif Taf Tof a écrit:
PatogaZ a écrit:un seul labour à 15 cm et pas de déchaumage
j' ai plein de vers (mais on leur met de l' organique à manger )

En fonction des produits que tu épands, tu mets quelle quantité à l'ha? Je sais que tu privilègies le "pas beaucoup souvent" que le " beaucoup tous les 5ans".

une année c' est 15 t de fumier composté , l' autre c' est 10 t de compost , la suivante c' est 15 t supplécal , ça fait pas mal et souvent
ce qui fait que je ramasse mes récoltes à l' aspirateur avec de moins en moins d' azote


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74357
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par tof le Lun 27 Aoû 2012, 23:02

paysannature a écrit:moi j'aime ce gars la :




http://youtu.be/Yq4GIMnxgKs
Pas moi quoi

tof
+ membre techno +

département : 28
Messages : 29967
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 48
Localisation sud 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Sparthakus le Lun 27 Aoû 2012, 23:25

tof a écrit:
paysannature a écrit:moi j'aime ce gars la :




http://youtu.be/Yq4GIMnxgKs
Pas moi quoi
"science citoyenne" fondée et fécondée par des barbus qui balancent pas mal? et à part ça?

Sparthakus
+ membre techno +

Messages : 5636
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 55
Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par escrito17 le Lun 27 Aoû 2012, 23:43

y'a du vrai pis y'a du faux:excés de catastrophisme...certes la terre a toujours nourri les hommes mais ils étaient beaucoup moins nombreux qu'aujourd'hui(-2milliards il ya seulement 30 ans) peut ètre grâce ou à cause de l'agriculture intensive...certes on va peut ètre devoir changer ,mais les progrés de la science ne doivent pas étre mis de coté au profit de méthodes plus ou moins aléatoires que personne ne maîtrise.techniquement,effectivement,y'a des solutions encore faut-il qu'elles soient fiables dans le temps afin de ne pas se prendre de grosses gamelles ce qui en découragerait un certain nombre...

escrito17
+ membre techno +

Messages : 9456
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 49
Localisation charente maritime 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mar 28 Aoû 2012, 00:24

paysannature a écrit:moi j'aime ce gars la :
http://youtu.be/Yq4GIMnxgKs

C B, c'est un océan de démagogie sur la base d'une petite mare de vérité.
Son positionnement n'est pas scientifique, il a choisi un axe de communication et une voie marketing pour exister et se distinguer de la majorité.
Tout est exagéré, caricaturé.
C'est de la manip, tout simplement.

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3351
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Mer 29 Aoû 2012, 11:25

GRUMPY a écrit:
paysannature a écrit:moi j'aime ce gars la :
http://youtu.be/Yq4GIMnxgKs

C B, c'est un océan de démagogie sur la base d'une petite mare de vérité.
Son positionnement n'est pas scientifique, il a choisi un axe de communication et une voie marketing pour exister et se distinguer de la majorité.
Tout est exagéré, caricaturé.
C'est de la manip, tout simplement.

je me permet de ne pas être en accord

M.bourguignon n'est pas le seul à parler ainsi ,mais il est le seul à avoir les moyens de crier fort.......il parle franchement et sur un ton provocateur pour faire réagir notre société qui croit que les problèmes sont derrière elle ......l'océan de vérité qu'il balance ne plait pas à tous ,bien sur ,il y a des choses à trier dans ces propos et les écolos bobos sont contents de le trouver ......

.moi qui n'est pas fait d'étude et qui ne suis pas scientifique , mais qui est passionné sur ce point , j'en tire les mêmes conclusions ......notre société chimique,individuelle ,nucléaire , OGM .....va droit dans le mur......



paysannature
+ membre techno +

Messages : 1409
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Mer 29 Aoû 2012, 12:21

Il n'a pas tord sur tout. Mais ses propos sont fait d'amalgames indigne d'un gars qui a le niveau d'étude qu'il prétend avoir.
Il se croit Hubert Reeves et tient le discours de Yann Arthus-Bertrand.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mer 29 Aoû 2012, 12:25

paysannature a écrit:
GRUMPY a écrit:
paysannature a écrit:moi j'aime ce gars la :
http://youtu.be/Yq4GIMnxgKs

C B, c'est un océan de démagogie sur la base d'une petite mare de vérité.
Son positionnement n'est pas scientifique, il a choisi un axe de communication et une voie marketing pour exister et se distinguer de la majorité.
Tout est exagéré, caricaturé.
C'est de la manip, tout simplement.

je me permet de ne pas être en accord

M.bourguignon n'est pas le seul à parler ainsi ,mais il est le seul à avoir les moyens de crier fort.......il parle franchement et sur un ton provocateur pour faire réagir notre société qui croit que les problèmes sont derrière elle ......l'océan de vérité qu'il balance ne plait pas à tous ,bien sur ,il y a des choses à trier dans ces propos et les écolos bobos sont contents de le trouver ......

.moi qui n'est pas fait d'étude et qui ne suis pas scientifique , mais qui est passionné sur ce point , j'en tire les mêmes conclusions ......notre société chimique,individuelle ,nucléaire , OGM .....va droit dans le mur......

Ses propos correspondent à ta sensibilité, à tes opinions, donc il est logique que tu y adhères, et c'est ton droit.
Pour ma part, tant que ses propos, conférences et communications diverses sont faites en direction des pros de l'agriculture, cela ne me gène pas (j'ose esperer qu'un public averti saura faire le tri entre le vrai , la caricature et la démagogie)... S'il a raison, l'agriculture en béneficiera, s'il se trompe: il ne dupera que ses seuls adeptes.
C'est beaucoup plus dangereux quand c'est destiné au grand public, et relayé (ou amplifié) par les médias, groupes de pression, partis politiques, marchands ...etc: Dans ce cas là, c'est toute l'agriculture qui est éclaboussée!
Ne pas oublier qu'aujourd'hui et depuis qq années, il y a beaucoup de "marchands du temple" qui parcourent la plaine et s'appuient sur les propos de C B pour vendre leur soupe en vente direct agri. (je ne parle pas des TCistes ou SDistes)
Faudrait peut être demander à ces mêmes agri clients, quels bénéfices ils ont retiré de ces poudres magiques ou bio-activateurs miraculeux?

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3351
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mer 29 Aoû 2012, 12:34

Fly49 a écrit:Il n'a pas tord sur tout. Mais ses propos sont fait d'amalgames indigne d'un gars qui a le niveau d'étude qu'il prétend avoir.
Il se croit Hubert Reeves et tient le discours de Yann Arthus-Bertrand.

IL a probablement le niveau d'étude qu'il prétend avoir. Je pense qu'il a aussi les connaissances. (il est issu de l'INRA, me semble t'il?).
Il exploite un créneau de marché. (son marché)

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3351
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par tof le Mer 29 Aoû 2012, 12:42

GRUMPY a écrit:
paysannature a écrit:
GRUMPY a écrit:
paysannature a écrit:moi j'aime ce gars la :
http://youtu.be/Yq4GIMnxgKs

C B, c'est un océan de démagogie sur la base d'une petite mare de vérité.
Son positionnement n'est pas scientifique, il a choisi un axe de communication et une voie marketing pour exister et se distinguer de la majorité.
Tout est exagéré, caricaturé.
C'est de la manip, tout simplement.

je me permet de ne pas être en accord

M.bourguignon n'est pas le seul à parler ainsi ,mais il est le seul à avoir les moyens de crier fort.......il parle franchement et sur un ton provocateur pour faire réagir notre société qui croit que les problèmes sont derrière elle ......l'océan de vérité qu'il balance ne plait pas à tous ,bien sur ,il y a des choses à trier dans ces propos et les écolos bobos sont contents de le trouver ......

.moi qui n'est pas fait d'étude et qui ne suis pas scientifique , mais qui est passionné sur ce point , j'en tire les mêmes conclusions ......notre société chimique,individuelle ,nucléaire , OGM .....va droit dans le mur......

Ses propos correspondent à ta sensibilité, à tes opinions, donc il est logique que tu y adhères, et c'est ton droit.
Pour ma part, tant que ses propos, conférences et communications diverses sont faites en direction des pros de l'agriculture, cela ne me gène pas (j'ose esperer qu'un public averti saura faire le tri entre le vrai , la caricature et la démagogie)... S'il a raison, l'agriculture en béneficiera, s'il se trompe: il ne dupera que ses seuls adeptes.
C'est beaucoup plus dangereux quand c'est destiné au grand public, et relayé (ou amplifié) par les médias, groupes de pression, partis politiques, marchands ...etc: Dans ce cas là, c'est toute l'agriculture qui est éclaboussée!
Ne pas oublier qu'aujourd'hui et depuis qq années, il y a beaucoup de "marchands du temple" qui parcourent la plaine et s'appuient sur les propos de C B pour vendre leur soupe en vente direct agri. (je ne parle pas des TCistes ou SDistes)
Faudrait peut être demander à ces mêmes agri clients, quels bénéfices ils ont retiré de ces poudres magiques ou bio-activateurs miraculeux?
bravo-applaudissemen

tof
+ membre techno +

département : 28
Messages : 29967
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 48
Localisation sud 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par jp097 le Mer 29 Aoû 2012, 12:52

[quote="GRUMPY"][quote="paysannature"]
GRUMPY a écrit:

Ses propos correspondent à ta sensibilité, à tes opinions, donc il est logique que tu y adhères, et c'est ton droit.
Pour ma part, tant que ses propos, conférences et communications diverses sont faites en direction des pros de l'agriculture, cela ne me gène pas (j'ose esperer qu'un public averti saura faire le tri entre le vrai , la caricature et la démagogie)... S'il a raison, l'agriculture en béneficiera, s'il se trompe: il ne dupera que ses seuls adeptes.
C'est beaucoup plus dangereux quand c'est destiné au grand public, et relayé (ou amplifié) par les médias, groupes de pression, partis politiques, marchands ...etc: Dans ce cas là, c'est toute l'agriculture qui est éclaboussée!
Ne pas oublier qu'aujourd'hui et depuis qq années, il y a beaucoup de "marchands du temple" qui parcourent la plaine et s'appuient sur les propos de C B pour vendre leur soupe en vente direct agri. (je ne parle pas des TCistes ou SDistes)
Faudrait peut être demander à ces mêmes agri clients, quels bénéfices ils ont retiré de ces poudres magiques ou bio-activateurs miraculeux?
[u]

Malheureusement ,vu l'état avancé de sa carrière , je crains que maintenant l'essentiel de la communication de CB ne soit tournée que vers le grand public et les médiats , et comme c'est un pro de la communication , il est très écouté par les milieux influents ,

c'est un type qui est passionné par ce qu'il fait et comme il n'a pas réussi à faire bouger le monde agricole autant qu'il l'aurait voulu , il espère maintenant atteindre son but en interpellant le politique via les consommateurs , il utilise pour cela ses phrases choc habituelles , qui reprises n'importe comment et par n'importe quel politique et/ou journaleux , risquent de se traduire par des mesures environnementales imposées dans les prochaines PAC :réfléchi



jp097
+ membre techno +

Messages : 782
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 54
Localisation 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par tof le Mer 29 Aoû 2012, 13:22

Oui,donc faut l'enfermer

tof
+ membre techno +

département : 28
Messages : 29967
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 48
Localisation sud 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par escrito17 le Mer 29 Aoû 2012, 13:57

c'est avec des mecs comme ça que la population mondiale risque de se foutre sur la gueule...en produisant moins on affâme la planète et quand les ventres affâmés n'ont plus d'oreilles...c'est la guerre civile et d'aprés vous qui vont étre les responsables...ben tous ces paysans qui vont essayer de vendre leurs récoltes au mieux puisqu' elles diminueront sur l'hotel de l'écologie anarchique...

escrito17
+ membre techno +

Messages : 9456
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 49
Localisation charente maritime 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par daniel89 le Mer 29 Aoû 2012, 14:14


Bourguignon!! J'ai fait sa connaissance il y a plus de vingt ans, j'ai assité à plusieurs de ses conférences et même fait "un stage de formation" dans sons labo.
J'étais admiratif devant sa connaissance du dol et j'appréciais ce qu'il disait alors.
Son évolution vers ces discours de catastrophisme m'ont pas mal surpris au départ.
On peut le comprendre sans l'excuser. Il lui faut bien vivre, car depuis sa démission de l'INRA il est free lance et, dans sa partie il a cherhcer à se placer dans un créneau porteur (si l'on peut dire.

Je suis étonné de sa parfaite mauvaise foi dand la vidéo où il dit d'un ton docte qu'en 1950 on n'appliqauit zéro PPP, ssous entrendu, on s'en portait pas plus mal. Pour l'avoir vécu, effectivement on s'en contentait: rendements égaux à 50% voir 25 % des rendements actuels avec un blé (pour ne citer que cette culture) couvert de toutes les "véroles" du moment (carie, charbon, fusariose, septoriose et.. sans compter la gaillet, les ronces, les chardons, les coquelicots, les renouées etc.. et encore a condition que les limaces aient bien voulu le laisser lever lorsque les taupins ne finissaient pas le boulot.

Il y a là un argument d'une évidente malhonnêteté.

daniel89
+ membre techno +

Messages : 2796
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 77
Localisation Côte d'Or nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum