AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.

nos sols ne sont pas morts

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default nos sols ne sont pas morts

Message par nico21 le Lun 21 Nov 2011 - 17:41

Rappel du premier message :

contrairement à ce qu'on peut entendre içi ou la sur l'état lamentable de nos sol et c'est pas moi qui le dit!:




En charge de l’unité Infosol qu’il a créée à l’Inra d’Orléans, Dominique Arrouays a présenté le 18 novembre à Vincennes les conclusions du rapport sur l’état des sols en France, fruit de 10 ans de travail dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique sur les sols.


Trois questions à

Dominique Arrouays, spécialiste des sols à l’Inra




En charge de l’unité Infosol qu’il a créée à l’Inra d’Orléans, Dominique Arrouays a présenté le 18 novembre à Vincennes les conclusions du rapport sur l’état des sols en France, fruit de 10 ans de travail dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique sur les sols. Il s’agit du premier bilan véritablement quantifié sur le sujet. Eclairages.

Yvoir : L’état des sols français a-t-il de quoi inquiéter ?

Dominique Arrouays : Les inquiétudes concernent principalement l’érosion et la progression des sols artificialisés. L’érosion affecte surtout les sols agricoles limoneux des grands bassins parisiens et aquitains. Elle pourrait s’accentuer avec le changement climatique. La progression des sols artificialisés se fait quant à elle principalement au détriment des sols de bonne qualité. Ce qui est logique : historiquement, les agglomérations se sont localisées dans des zones de vallée ou de bonnes terres, favorables au développement humain.
Le bilan de l’évolution des analyses de terre montre également qu’il y a lieu de se préoccuper du phosphore. S’il y a des excédents dans certaines zones comme la Bretagne, les teneurs sont faibles à potentiellement insuffisantes dans beaucoup d’autres régions. Depuis les années 70, les ventes de phosphore ont beaucoup diminué. Or le coût du phosphore minéral est appelé à se renchérir, car les ressources sont limitées. Il va falloir en premier lieu gérer les excédents dans les zones d’élevage, peut-être en les redistribuant. Nous avons par ailleurs identifié des carences potentielles en oligo-éléments, dans quelque chose comme 30 % des situations. Elles peuvent devenir des facteurs limitants pour les plantes et faire baisser le rendement.

Yvoir : Le rapport s’appuie également sur les résultats de la base de données des éléments traces métalliques. Qu’avez-vous observé dans ce domaine ?

Dominique Arrouays : Nous avons identifié des zones de contaminations diffuses, en particulier dans les grandes zones industrielles françaises. Nous y avons retrouvé du plomb, du cadmium, du zinc… Il s’agit d’une contamination soit d’origine industrielle soit provenant des essences plombées, puisqu’il s’agit de zones très peuplées.
En matière de contaminants, nous nous sommes également intéressés à des polluants organiques persistants comme le lindane, retrouvé dans les échantillons de sol de tous les sites analysés, même là où il n’a pas été épandu. Cela témoigne d’un phénomène de volatilisation et de dépôts atmosphériques généralisés.Toutefois, les analyses ont porté sur un grand nombre de contaminants et dans bon nombre de cas, les quantités étaient soit inférieures aux seuils de détection soit très faibles.

Yvoir : D’autres points positifs ont-ils été identifiés?

Dominique Arrouays : Nous avons montré que les sols ne s’acidifient pas. Les pH sont restés stables durant les 15 dernières années. Les pratiques de chaulage sont bien faites ! Les niveaux des sols en potassium sont également bons, même si les apports minéraux externes ont diminué de façon importante. Nous avons également conduit des extractions d’ADN microbien. Elles montrent que nos sols ne sont pas morts : dans 1 gramme, se trouvent plusieurs milliards de microbes. Nous ne connaissons que 5 à 10 % de ces micro-organismes, ce qui signifie qu’il y a probablement un énorme potentiel à exploiter. Il faut rappeler que beaucoup de microorganismes du sol ont été ou sont employés en pharmacie.

Propos recueillis par Valérie Noël

nico21
+ membre techno +

Messages : 3744
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 43
Localisation nord Côte d'Or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Sam 5 Mai 2012 - 12:14

paysannature a écrit:la couleur de la France ou plus grave que la couleur politique

http://s365327531.onlinehome.fr/2012/04/15/la-couleur-de-la-france/

faudra expliquer à votre ami que le survol de l' Est de France en Mars ne comptait pas beaucoup de vert , et ce n' était pas à cause du réchauffement climatique


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par yaya le Sam 5 Mai 2012 - 12:25

paysannature a écrit:la couleur de la France ou plus grave que la couleur politique

[url=http://s365327531.onlinehome.fr/2012/04/15/la-couleur-de-la-france/
http://s365327531.onlinehome.fr/2012/04/15/la-couleur-de-la-france/[/quote[/url]]



Hou la la !! il est a l'ouest ce mec ! Ca me fatigue d'entendre toujours les memes anneries et nanani et nanana. La France etait traumatisée par le gel hivernal d'ou la couleur marron.

Ce qui m'inquiéte, c'est la pollution des esprits par ce genre de discours lenifiant: je me suis frictionné dernierement avec un etudiant licence science de la vie qui me recitait avec conviction ce genre de blabla.

Ras le bol des barbus verts

Moi president, tout les barbus verts en camp de travail. allez hop à la faux!

yaya
+ membre techno +

Messages : 6591
Date d'inscription : 20/09/2010
Age : 53
Localisation Ostland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par yaya le Sam 5 Mai 2012 - 12:28

et en plus il se permet d'observer la couleur de la France vue d'avion!!

qu'il me donne son type d'avion, je lui donnerait son empreinte carbone à ce donneur de leçon !!!

je suis imbattable sur les conso horaires des avions...

yaya
+ membre techno +

Messages : 6591
Date d'inscription : 20/09/2010
Age : 53
Localisation Ostland

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Mar 8 Mai 2012 - 11:47

http://www.asso-base.fr/IMG/pdf/Arte_pour_la_soiree_Krach_alimentaire_2_dec_08.pdf

paysannature
+ membre techno +

Messages : 1410
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Mar 8 Mai 2012 - 11:52

http://www.youtube.com/watch?v=KuW-70f8VOc&feature=player_embedded#!

paysannature
+ membre techno +

Messages : 1410
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par bap le Mar 8 Mai 2012 - 12:40

paysannature a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=KuW-70f8VOc&feature=player_embedded#!

une des vidéos qui m'a donné la déclic en plus de la rencontre de F T aux terrenales : victoire


bap
+ membre techno +

Messages : 960
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 26
Localisation loire atlantique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Mar 8 Mai 2012 - 18:48

[url=][/url]

paysannature
+ membre techno +

Messages : 1410
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par ojbz14 le Mar 8 Mai 2012 - 21:21

paysannature a écrit:la couleur de la France ou plus grave que la couleur politique

http://s365327531.onlinehome.fr/2012/04/15/la-couleur-de-la-france/

avec un imbécile qui ni connait rien comme ça au commande au bout d'un an on mangera des racines de pissenlit :réfléchi

ojbz14
+ membre techno +

Messages : 1264
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 27
Localisation calvados

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Jeu 5 Juil 2012 - 22:52

Alarmiste pourquoi ? Est ce que vous vous rendez compte que ces Messieurs, Dames s'attaquent à l’emblème de l'agriculture à savoir la charrue... Essayer de faire comprendre à un homme qui a labouré pendant plus de 30 ans d’arrêter de labouré sans avoir de discours alarmant... En quoi consiste les campagnes de sécurité routière ? Choquer les gens afin d'avoir leurs attentions et leurs faire comprendre les dangers encourues... il est vrai que certaine personne ne sont pas très diplomates mais au moins vous vous rappelez d'eux :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Ven 6 Juil 2012 - 13:30

pour l'instant le labour n'est pas encore interdit ......et on invite simplement les laboureurs a observés et étudier les dégats du labour sur le sol de leurs parcelles ......on insiste lourdement aux laboureurs de venir découvrir calmement les sols sans labour en comparaison .....aprés cette info ,chacun choisi son option en toute liberté.....mais toujours ZEN et conviviale

paysannature
+ membre techno +

Messages : 1410
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Ven 6 Juil 2012 - 19:20

Heureusement que ce n'est pas interdit parce que certaines personnes seraient bien embêtés surtout les concessionnaires! moi je dit juste que je comprends que les propos soit choquant... après chacun pense et fait ce qu'il veut :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par paysannature le Ven 6 Juil 2012 - 22:44

un fou du sdsc en savoie .....

https://picasaweb.google.com/herve730/3Juillet2012SojaMaisMoissonOrge?authuser=0&feat=directlink

paysannature
+ membre techno +

Messages : 1410
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 61
Localisation Apprenez de la nature, vous y trouverez votre futur

Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/paysannature

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par petite fontaine le Mar 10 Juil 2012 - 21:28

yaya a écrit:Bourguignon est venu sur une parcelle dans la marne. Apres son theatre habituel, il a declaré du fond de la fosse devant des agriculteurs interogatifs: la parcelle est morte...
C'était la meilleure parcelle de l'exploitation!!
je ne critiquerai pas Bourguignon c'est vrai qu'aujourd' hui il a un business bien rodé et il semble plus ecolo que paysan,
l' homme au chapeau est déscendu dans une fosse chez moi il y a 20 ans ! qui nous disait il y a20ans attention le labour c'est pas le top ?
personne
alors je voudrai rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar ....., sans Bourguignon j'aurai perdu sans doute 10ans de plus à labourer , aujourd'hui je vais faire ma 19eme moisson en non labour et je dis merci BOURGUIGNON et merci aussi à B DEMAINE qui m' a fait decouvrir la SBV il y a bientot 25ans ! lui aussi nous disait attention au labour . Bourguignon disait que les buttes de craie deviendraient incultivables merci GL de nous en avoir parlé , la terre n'est pas morte mais elle ne reflaite pas la santé ............
Bourguignon n 'interviendra plus chez moi c'est Frederic Thomas qui va venir cet hiver , c'est sur que les arguments sont differents en 2012 que ceux de Bourguignon et je m inspire beaucoup plus des resultats et des methodes de F Thomas

petite fontaine
+ membre techno +

Messages : 1708
Date d'inscription : 26/01/2011
Age : 58
Localisation Haut Marnais du nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Robust le Mer 11 Juil 2012 - 8:17

petite fontaine a écrit:
yaya a écrit:Bourguignon est venu sur une parcelle dans la marne. Apres son theatre habituel, il a declaré du fond de la fosse devant des agriculteurs interogatifs: la parcelle est morte...
C'était la meilleure parcelle de l'exploitation!!
je ne critiquerai pas Bourguignon c'est vrai qu'aujourd' hui il a un business bien rodé et il semble plus ecolo que paysan,
l' homme au chapeau est déscendu dans une fosse chez moi il y a 20 ans ! qui nous disait il y a20ans attention le labour c'est pas le top ?
personne
alors je voudrai rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar ....., sans Bourguignon j'aurai perdu sans doute 10ans de plus à labourer , aujourd'hui je vais faire ma 19eme moisson en non labour et je dis merci BOURGUIGNON et merci aussi à B DEMAINE qui m' a fait decouvrir la SBV il y a bientot 25ans ! lui aussi nous disait attention au labour . Bourguignon disait que les buttes de craie deviendraient incultivables merci GL de nous en avoir parlé , la terre n'est pas morte mais elle ne reflaite pas la santé ............
Bourguignon n 'interviendra plus chez moi c'est Frederic Thomas qui va venir cet hiver , c'est sur que les arguments sont differents en 2012 que ceux de Bourguignon et je m inspire beaucoup plus des resultats et des methodes de F Thomas

+1

Bouguignon est venu içi aussi il y a 20 ans.
Ce que je peux lui reprocher, c'est la radicalisation de son discours.
il s'est adapté a son auditoire écolo-bobo.

Robust
+ membre techno +

département : Oise
Messages : 3788
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 44
Localisation Sud Ouest de l'Oise (Vexin)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Mer 11 Juil 2012 - 10:07

d' accord avec robust , bourgignon a sauté la frontière , il n' est plus du côté des agris


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par CAMZ61 le Mer 11 Juil 2012 - 10:19

un peu extrémiste tout sa...

par chez nous ceux qui ont fais du sans labour et qui avait meme vendu leur charrue etbas 5ans aprés ils enont racheté une... :réfléchi

moi je dis que chacun fais ce qu'il veut mais personnellement je n’arrêterais pas de labourer (18 cm max) et je ne défonce jamais le sol au cultivateur

CAMZ61
+ membre techno +

Messages : 4624
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 28
Localisation centre orne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Mer 11 Juil 2012 - 10:41

CAMZ61 a écrit:

par chez nous ceux qui ont fais du sans labour et qui avait meme vendu leur charrue etbas 5ans aprés ils enont racheté une... :réfléchi

Dommage pour eux de ne pas avoir eu plus de patience, ils avaient fait le plus dur...

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par CAMZ61 le Mer 11 Juil 2012 - 11:08

ils ont arreter car les parcelles sont trés salissant par chez nous et ils avaient de plus en plus de mal a gérer la propreté des parcelles, il trouver que sa leurs coûtaient plus cher en fioul de déchaumé plusieurs fois plutot que de labourer, et les rendements n'étaient plus au rendez vous simple coincidence ou réalité de la technique???

aprés le principal c'est d'etre satisfait de sa démarche et d'etre heureux chacun fait comme il le sens

moi je veux rester en labour car je trouve que sa marche assez bien d'une année a l'autre et surtout que j'adore labourer 77

CAMZ61
+ membre techno +

Messages : 4624
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 28
Localisation centre orne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par dours1 le Mer 11 Juil 2012 - 11:55

echangeons avec des reunions dans les parcelles entre agris sans rien a vendre autour et refaisons de l agronomie une veritable ligne de conduite

dours1
+ Membre +

Messages : 61
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 48
Localisation est somme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Mer 11 Juil 2012 - 12:08

CAMZ61 a écrit:ils ont arreter car les parcelles sont trés salissant par chez nous et ils avaient de plus en plus de mal a gérer la propreté des parcelles, il trouver que sa leurs coûtaient plus cher en fioul de déchaumé plusieurs fois plutot que de labourer, et les rendements n'étaient plus au rendez vous simple coincidence ou réalité de la technique???

aprés le principal c'est d'etre satisfait de sa démarche et d'etre heureux chacun fait comme il le sens

moi je veux rester en labour car je trouve que sa marche assez bien d'une année a l'autre et surtout que j'adore labourer 77

Ce que tu dis reflète tout à fait le raisonnement local, où même les TCS ne percent pas ! Pourquoi ça ne marche pas ? Pourquoi les parcelles se salissent ?

C'est assez simple en fait, la plupart ont une rotation qui n'en est pas une, c'est à dire blé/maïs ou similaire, rotation qui est bien trop courte (Frédéric Thomas, conseille même le 2/2, c'est à dire 2 culture d'hiver/2 de printemps) on y pense peux, mais au final un Maïs/Maïs/Triticale/blé serait plus adapté, avec des couverts végétaux entre deux bien entendu, mais des couverts qui tiennent la route, pas une simple moutarde.

Ca ne marche pas non plus parce qu'on néglige l'organique, on exporte les pailles, c'est une chose et elle sert pour les élevages, soit, mais aucun couvert n'est implanté en attendant le retour des pailles, les micro-organismes n'ont que quelques chaumes à se mettre sous la dent, chaumes très courtes bien souvent, de plus, bon ce n'est que mon avis, il vaudrait mieux réduire les doses de fumier apportées au maïs, certains vont jusqu'à 50 tonnes/ha, si bien que tout se minéralise en même temps, et selon moi, il y a de grosses pertes d'éléments, au prix où sont les engrais, un épandage décomposé serait peut être envisageable, par exemple 25T/ au maïs, et 25t/ha au semis du couvert après le blé.
Il y a aussi ceux qui vendent leur paille, et ne ramène pas de fumier, à 60€/ la tonne de paille pressée, on peut se payer du compost ...

Ca ne marche pas non plus parce que on veut passer la charrue avant les boeufs, on oublie qu'on arrive sur un champ de bataille, et que le sol regorge de peu de vie, on passe alors du labour profond, à un gratouillage superficiel au déchaumeur à 10 cm, et un semis à la rotative à 5 cm (on se retrouve bien souvent avec 3 semelles, celle de labour à 25cm, celle du déchaumeur, et celle de la rotative). Dans tout cela, on a oublier de réorganiser le sol de façon verticale, alors qu'il est organisé de manière horizontale. On oublie les étapes de fissurations nécessaires, sans oublier que certaines plantes de couvert ont tendances à attaquer les semelles, mais on implante pas ou peu de couverts.
Il faut aussi se montrer patient, la transition peut se montrer longue, il faut compter 3 à 5 ans pour qu'un sol se mette en route.
Il faut savoir aussi, que pour mettre un sol en route, il faut savoir investir dans des couverts végétaux, des composts, c'est un INVESTISSEMENT sur le long terme, qui se rattrapera plus loin sur l'économie de mécanisation/phytos/engrais.
On ne fait pas de l'or avec du plomb...

Il ne faut en aucun cas voir une critique de ma part dans mes paroles, c'est une simple constatation. : victoire

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mer 11 Juil 2012 - 12:29

EG6195 a écrit:
CAMZ61 a écrit:ils ont arreter car les parcelles sont trés salissant par chez nous et ils avaient de plus en plus de mal a gérer la propreté des parcelles, il trouver que sa leurs coûtaient plus cher en fioul de déchaumé plusieurs fois plutot que de labourer, et les rendements n'étaient plus au rendez vous simple coincidence ou réalité de la technique???

aprés le principal c'est d'etre satisfait de sa démarche et d'etre heureux chacun fait comme il le sens

moi je veux rester en labour car je trouve que sa marche assez bien d'une année a l'autre et surtout que j'adore labourer 77

Ce que tu dis reflète tout à fait le raisonnement local, où même les TCS ne percent pas ! Pourquoi ça ne marche pas ? Pourquoi les parcelles se salissent ?

C'est assez simple en fait, la plupart ont une rotation qui n'en est pas une, c'est à dire blé/maïs ou similaire, rotation qui est bien trop courte (Frédéric Thomas, conseille même le 2/2, c'est à dire 2 culture d'hiver/2 de printemps) on y pense peux, mais au final un Maïs/Maïs/Triticale/blé serait plus adapté, avec des couverts végétaux entre deux bien entendu, mais des couverts qui tiennent la route, pas une simple moutarde.

Ca ne marche pas non plus parce qu'on néglige l'organique, on exporte les pailles, c'est une chose et elle sert pour les élevages, soit, mais aucun couvert n'est implanté en attendant le retour des pailles, les micro-organismes n'ont que quelques chaumes à se mettre sous la dent, chaumes très courtes bien souvent, de plus, bon ce n'est que mon avis, il vaudrait mieux réduire les doses de fumier apportées au maïs, certains vont jusqu'à 50 tonnes/ha, si bien que tout se minéralise en même temps, et selon moi, il y a de grosses pertes d'éléments, au prix où sont les engrais, un épandage décomposé serait peut être envisageable, par exemple 25T/ au maïs, et 25t/ha au semis du couvert après le blé.
Il y a aussi ceux qui vendent leur paille, et ne ramène pas de fumier, à 60€/ la tonne de paille pressée, on peut se payer du compost ...

Ca ne marche pas non plus parce que on veut passer la charrue avant les boeufs, on oublie qu'on arrive sur un champ de bataille, et que le sol regorge de peu de vie, on passe alors du labour profond, à un gratouillage superficiel au déchaumeur à 10 cm, et un semis à la rotative à 5 cm (on se retrouve bien souvent avec 3 semelles, celle de labour à 25cm, celle du déchaumeur, et celle de la rotative). Dans tout cela, on a oublier de réorganiser le sol de façon verticale, alors qu'il est organisé de manière horizontale. On oublie les étapes de fissurations nécessaires, sans oublier que certaines plantes de couvert ont tendances à attaquer les semelles, mais on implante pas ou peu de couverts.
Il faut aussi se montrer patient, la transition peut se montrer longue, il faut compter 3 à 5 ans pour qu'un sol se mette en route.
Il faut savoir aussi, que pour mettre un sol en route, il faut savoir investir dans des couverts végétaux, des composts, c'est un INVESTISSEMENT sur le long terme, qui se rattrapera plus loin sur l'économie de mécanisation/phytos/engrais.
On ne fait pas de l'or avec du plomb...

Il ne faut en aucun cas voir une critique de ma part dans mes paroles, c'est une simple constatation. : victoire

Alors là, je dis "chapeau"!!! jeune homme (et je suis sincère).
Si c'est le fruit de ta réflexion et de tes analyse, je suis admiratif!!
C'est clair, c'est cohérent ,argumenté, logique et bien écrit.
A titre perso, je ne suis pas un fan inconditionnel des tcs, SD ou SDCS (je préfère le pragmatisme plutôt que le dogmatisme).
A 17 ans (à priori c'est ton age), j'aurais aimé être capable d'argumenter un dossier avec autant de cohérence que ce que tu viens de faire.

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3354
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Mer 11 Juil 2012 - 13:04

A vrai dire, c'est un sujet qui me passionne, ça aide.

Je n'ai fait que comparer mes maigres connaissances et ce qui se fait en réalité.

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Mer 11 Juil 2012 - 13:21

Oui bonne réponse d'EG6195 qui en plus est dans la même région que camz61 donc il doit connaitre la situation locale.

Il n'est pas question d'être dogmatique mais il faut une certaine persévérance pour voir les avantages des TCS/SD. Donc si on se dit je suis pragmatique, je remets un petit coup de charrue tous les 5 ans car je ne sais pas maintenir les parcelles propres on repart à zéro à chaque fois...

Ceux qui pratiquent depuis de nombreuses années peuvent sembler suivre un dogme mais quand que tu es lancé et que ça tourne bien ça te semble ridicule de revenir à la charrue. Mais ce n'est pas plus dogmatique que celui qui ne sait pas se passer de sa charrue...

Donc le conseil qu'on peut donner à camz61, même si il est content de sa façon de faire c'est de rester curieux et d'aller voir des gens qui travaillent sans labourer depuis une dizaine d'années et de ne pas rester sur les échecs de ses voisins. Les parcelles salissantes ça n'existe pas, il y a une autre cause (rotation, pratiques de l'agriculteur...) : victoire

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 13:32

à EG695 et merci à l'intervention de GRUMPY et Seb77 sur ce sujet ou je n'ose plus intervenir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mer 11 Juil 2012 - 13:57

Agrimarne a écrit:à EG695 et merci à l'intervention de GRUMPY et Seb77 sur ce sujet ou je n'ose plus intervenir

Perso, je n'ai pas apporté de contribution, j'étais juste admiratif de la pertinence de la contribution d'EG6195. (17 ans!!!)
Je ne suis pas agriculteur, je n'ai pas d'expérience perso des TCS, SD, SDSC, donc j'aurais bien du mal à être affirmatif sur ce dossier.
A priori, je suis plus proche de la position de Pato qui s'adapte en fonction des conditions (climat, type de sol, date et conditions de récolte du précédent...etc).

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3354
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par escrito17 le Mer 11 Juil 2012 - 14:26

bravo-applaudissemen EG6195,t'as déjà presque tout compris:doper ses sols en les faisant fonctionner en permanence,comme un sportif le ferait pour maintenir ses performances...diversifier ses assolements, sa fertilisation et ses couverts.

escrito17
+ membre techno +

Messages : 9470
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 49
Localisation charente maritime 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Mer 11 Juil 2012 - 14:55

GRUMPY a écrit:
A priori, je suis plus proche de la position de Pato qui s'adapte en fonction des conditions (climat, type de sol, date et conditions de récolte du précédent...etc).

Tout le monde est obligé de s'adapter aux conditions. Mais c'est plus facile avec un sol vivant dans lequel l'eu circule facilement.

Pato aussi est un dogmatique il a banni le déchaumage chez lui. Laughing
Quand on constate sur ses parcelles qu'une pratique est mauvaise c'est normal de ne pas la renouveler, je ne vois pas en quoi cela rend les gens dogmatiques. :réfléchi

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mer 11 Juil 2012 - 15:20

Seb 77 a écrit:
GRUMPY a écrit:
A priori, je suis plus proche de la position de Pato qui s'adapte en fonction des conditions (climat, type de sol, date et conditions de récolte du précédent...etc).

Tout le monde est obligé de s'adapter aux conditions. Mais c'est plus facile avec un sol vivant dans lequel l'eu circule facilement.

Pato aussi est un dogmatique il a banni le déchaumage chez lui. Laughing
Quand on constate sur ses parcelles qu'une pratique est mauvaise c'est normal de ne pas la renouveler, je ne vois pas en quoi cela rend les gens dogmatiques. :réfléchi

A ma connaissance, la charrue ce n'est pas comme la cigarette ou la drogue . :réfléchi
Risque t'on de redevenir un "laboureur dépendant" si on y retouche occasionnellement?

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3354
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Mer 11 Juil 2012 - 16:35

GRUMPY a écrit:
Seb 77 a écrit:
GRUMPY a écrit:
A priori, je suis plus proche de la position de Pato qui s'adapte en fonction des conditions (climat, type de sol, date et conditions de récolte du précédent...etc).

Tout le monde est obligé de s'adapter aux conditions. Mais c'est plus facile avec un sol vivant dans lequel l'eu circule facilement.

Pato aussi est un dogmatique il a banni le déchaumage chez lui. Laughing
Quand on constate sur ses parcelles qu'une pratique est mauvaise c'est normal de ne pas la renouveler, je ne vois pas en quoi cela rend les gens dogmatiques. :réfléchi

A ma connaissance, la charrue ce n'est pas comme la cigarette ou la drogue . :réfléchi
Risque t'on de redevenir un "laboureur dépendant" si on y retouche occasionnellement?

Non, cependant l'évolution est lente alors reprendre la charrye au bout de 5 ans, c'est mettre ces 5 années à la poubelle puisqu'on repart à 0.

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mer 11 Juil 2012 - 17:12

EG6195 a écrit:
GRUMPY a écrit:
Seb 77 a écrit:
GRUMPY a écrit:
A priori, je suis plus proche de la position de Pato qui s'adapte en fonction des conditions (climat, type de sol, date et conditions de récolte du précédent...etc).

Tout le monde est obligé de s'adapter aux conditions. Mais c'est plus facile avec un sol vivant dans lequel l'eu circule facilement.

Pato aussi est un dogmatique il a banni le déchaumage chez lui. Laughing
Quand on constate sur ses parcelles qu'une pratique est mauvaise c'est normal de ne pas la renouveler, je ne vois pas en quoi cela rend les gens dogmatiques. :réfléchi

A ma connaissance, la charrue ce n'est pas comme la cigarette ou la drogue . :réfléchi
Risque t'on de redevenir un "laboureur dépendant" si on y retouche occasionnellement?

Non, cependant l'évolution est lente alors reprendre la charrye au bout de 5 ans, c'est mettre ces 5 années à la poubelle puisqu'on repart à 0.

Pourquoi dis tu que tu repars à 0?
Un labour ne pas pas tuer complètement la vie de ton sol, il ne va pas non plus te bouffer complètement ta matière organique?
Sauf pour un "sauvage" qui irait enterrer la MO à 28 cm, puis multiplierait les passages de canadien et herse rota.

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3354
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Mer 11 Juil 2012 - 17:55

GRUMPY a écrit:

A ma connaissance, la charrue ce n'est pas comme la cigarette ou la drogue . :réfléchi
Risque t'on de redevenir un "laboureur dépendant" si on y retouche occasionnellement?

Non mais quand tu as compris certaines choses sur le fonctionnement du sol, tu ne vois plus aucun intérêt de revenir en arrière. Il faut observer des profils de sols pour s'en rendre compte. : victoire

En travaillant le sol superficiellement et en laissant toujours les résidus en surface on concentre la MO sur les premiers cm pour diminuer la battance. Les résidus laissés à la surface du sol incitent les vers de terre anéciques à créer des galeries verticales qui vont jusqu'à la surface du sol et permettent une bien meilleure infiltration de l'eau, que sur un sol trop meuble sur 20 cm mais avec une semelle en dessous. La porosité créée par la charrue ne tient pas dans le temps par rapport à la porosité créée par les vers de terre. Une galerie d'anécique peut persister 50 ans, combien de temps pour un labour ? Les cas d'érosion sont assez courants cette année vu la météo, pas besoin de faire un dessin, laisser partir sa terre c'est laisser partir son capital et celui des générations futures...

Malgré tout si j'étais dépassé sur une parcelle par les graminées résistantes je m'autoriserais peut-être un labour de nettoyage, mais ce n'est pas le cas après 8 à 10 ans sans labour. Et il y a d'autres leviers à utiliser avant celui-là, c'est vraiment la roue de secours ultime.

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par GRUMPY le Mer 11 Juil 2012 - 18:12

Seb 77 a écrit:
GRUMPY a écrit:

A ma connaissance, la charrue ce n'est pas comme la cigarette ou la drogue . :réfléchi
Risque t'on de redevenir un "laboureur dépendant" si on y retouche occasionnellement?

Non mais quand tu as compris certaines choses sur le fonctionnement du sol, tu ne vois plus aucun intérêt de revenir en arrière. Il faut observer des profils de sols pour s'en rendre compte. : victoire

En travaillant le sol superficiellement et en laissant toujours les résidus en surface on concentre la MO sur les premiers cm pour diminuer la battance. Les résidus laissés à la surface du sol incitent les vers de terre anéciques à créer des galeries verticales qui vont jusqu'à la surface du sol et permettent une bien meilleure infiltration de l'eau, que sur un sol trop meuble sur 20 cm mais avec une semelle en dessous. La porosité créée par la charrue ne tient pas dans le temps par rapport à la porosité créée par les vers de terre. Une galerie d'anécique peut persister 50 ans, combien de temps pour un labour ? Les cas d'érosion sont assez courants cette année vu la météo, pas besoin de faire un dessin, laisser partir sa terre c'est laisser partir son capital et celui des générations futures...

Malgré tout si j'étais dépassé sur une parcelle par les graminées résistantes je m'autoriserais peut-être un labour de nettoyage, mais ce n'est pas le cas après 8 à 10 ans sans labour. Et il y a d'autres leviers à utiliser avant celui-là, c'est vraiment la roue de secours ultime.

Ok Seb. : victoire

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3354
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Mer 11 Juil 2012 - 19:22

GRUMPY a écrit:
EG6195 a écrit:
GRUMPY a écrit:
Seb 77 a écrit:
GRUMPY a écrit:
A priori, je suis plus proche de la position de Pato qui s'adapte en fonction des conditions (climat, type de sol, date et conditions de récolte du précédent...etc).

Tout le monde est obligé de s'adapter aux conditions. Mais c'est plus facile avec un sol vivant dans lequel l'eu circule facilement.

Pato aussi est un dogmatique il a banni le déchaumage chez lui. Laughing
Quand on constate sur ses parcelles qu'une pratique est mauvaise c'est normal de ne pas la renouveler, je ne vois pas en quoi cela rend les gens dogmatiques.

A ma connaissance, la charrue ce n'est pas comme la cigarette ou la drogue .
Risque t'on de redevenir un "laboureur dépendant" si on y retouche occasionnellement?

Non, cependant l'évolution est lente alors reprendre la charrye au bout de 5 ans, c'est mettre ces 5 années à la poubelle puisqu'on repart à 0.

Pourquoi dis tu que tu repars à 0?
Un labour ne pas pas tuer complètement la vie de ton sol, il ne va pas non plus te bouffer complètement ta matière organique?
Sauf pour un "sauvage" qui irait enterrer la MO à 28 cm, puis multiplierait les passages de canadien et herse rota.
étant toujours "hors norme" puisque plus aucun travail sauf un petit labour avec les rasettes remontées à fond , je peux faire voir ma "vie du sol de laboureur" qui fait pâlir plus d' un non laboureur qui décompacte et déchaume plusieurs fois
il faut se mettre dans la peau du ver de terre et savoir ce qu'il aime et ce qu'il n' aime

ce qu'il aime :
qu' on lui foute la paix au maximum
pas trop d' insecticides
de la cellulose posée par terre à l' horizontale
qu'on lui laisse sa galerie sans la reboucher constamment

ce qu'il n' aime pas :
la terre fine
de la terre creuse sans structure
les biocides (KCL , chlore javel , insecticides )
être dérangé tous les 5 jours
les chaumes qui restent à la verticale et qui sont hors de son atteinte
les mouettes et corvidés qui les bouffent derrière votre outil de travail


j' ai longtemps eu du mal à comprendre pourquoi il y a plus de vers dans de la terre compactée , en fait ils aiment une galerie pérenne , et si on leur épand de la bouffe , alors c' est le paradis

un labour à 15 cm voir moins par an c' est mieux que plusieurs passages de dents et de disques , désolé pour ceux que je vais froisser


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par EG6195 le Mer 11 Juil 2012 - 19:36

PatogaZ a écrit:
GRUMPY a écrit:
EG6195 a écrit:
GRUMPY a écrit:
Seb 77 a écrit:
GRUMPY a écrit:
A priori, je suis plus proche de la position de Pato qui s'adapte en fonction des conditions (climat, type de sol, date et conditions de récolte du précédent...etc).

Tout le monde est obligé de s'adapter aux conditions. Mais c'est plus facile avec un sol vivant dans lequel l'eu circule facilement.

Pato aussi est un dogmatique il a banni le déchaumage chez lui. Laughing
Quand on constate sur ses parcelles qu'une pratique est mauvaise c'est normal de ne pas la renouveler, je ne vois pas en quoi cela rend les gens dogmatiques.

A ma connaissance, la charrue ce n'est pas comme la cigarette ou la drogue .
Risque t'on de redevenir un "laboureur dépendant" si on y retouche occasionnellement?

Non, cependant l'évolution est lente alors reprendre la charrye au bout de 5 ans, c'est mettre ces 5 années à la poubelle puisqu'on repart à 0.

Pourquoi dis tu que tu repars à 0?
Un labour ne pas pas tuer complètement la vie de ton sol, il ne va pas non plus te bouffer complètement ta matière organique?
Sauf pour un "sauvage" qui irait enterrer la MO à 28 cm, puis multiplierait les passages de canadien et herse rota.
étant toujours "hors norme" puisque plus aucun travail sauf un petit labour avec les rasettes remontées à fond , je peux faire voir ma "vie du sol de laboureur" qui fait pâlir plus d' un non laboureur qui décompacte et déchaume plusieurs fois
il faut se mettre dans la peau du ver de terre et savoir ce qu'il aime et ce qu'il n' aime

ce qu'il aime :
qu' on lui foute la paix au maximum
pas trop d' insecticides
de la cellulose posée par terre à l' horizontale
qu'on lui laisse sa galerie sans la reboucher constamment

ce qu'il n' aime pas :
la terre fine
de la terre creuse sans structure
les biocides (KCL , chlore javel , insecticides )
être dérangé tous les 5 jours
les chaumes qui restent à la verticale et qui sont hors de son atteinte
les mouettes et corvidés qui les bouffent derrière votre outil de travail


j' ai longtemps eu du mal à comprendre pourquoi il y a plus de vers dans de la terre compactée , en fait ils aiment une galerie pérenne , et si on leur épand de la bouffe , alors c' est le paradis

un labour à 15 cm voir moins par an c' est mieux que plusieurs passages de dents et de disques , désolé pour ceux que je vais froisser

Je suis d'accord, le mieux reste quand même, quand on le peut bien entendu, de ne rien toucher.

EG6195
+ membre techno +

Messages : 602
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 21
Localisation Ouest 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Mer 11 Juil 2012 - 19:37

on est bien d' accord , mais chez nous , c' est la bordure maritime , on fait ce qu'on veut jusque fin septembre , et après , on fait ce qu'on peut


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Mer 11 Juil 2012 - 20:10

PatogaZ a écrit:on est bien d' accord , mais chez nous , c' est la bordure maritime , on fait ce qu'on veut jusque fin septembre , et après , on fait ce qu'on peut

En fait tu reconnais que ton passage de charrue ne sert à rien sauf à te rassurer en cas d'automne pourri. Car il me semble que tu sèmes tes blés très tôt, avant bon nombre de TCistes. Very Happy

Chacun sa béquille, moi aussi je fais encore un peu de passage de disques voir chisel léger dans certains cas, si j'allais au bout de la démarche je serais en SD mais ça m'obligerait à avoir deux semoirs (partie prestation avec labour).

: victoire

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Mer 11 Juil 2012 - 20:20

Seb 77 a écrit:
PatogaZ a écrit:on est bien d' accord , mais chez nous , c' est la bordure maritime , on fait ce qu'on veut jusque fin septembre , et après , on fait ce qu'on peut

En fait tu reconnais que ton passage de charrue ne sert à rien sauf à te rassurer en cas d'automne pourri. Car il me semble que tu sèmes tes blés très tôt, avant bon nombre de TCistes. Very Happy

Chacun sa béquille, moi aussi je fais encore un peu de passage de disques voir chisel léger dans certains cas, si j'allais au bout de la démarche je serais en SD mais ça m'obligerait à avoir deux semoirs (partie prestation avec labour).

je sème 700 ha entre le 15 août (colza) et les derniers blés de betteraves ou endives

si tu n' as pas de charrue , c' est rendez vous 15 mars

à ton avis tu crois que dans ce cas là , le passage de charrue c' est juste pour me rassurer ????




II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par CAMZ61 le Mer 11 Juil 2012 - 20:58

[quote="Seb 77"

Donc le conseil qu'on peut donner à camz61, même si il est content de sa façon de faire c'est de rester curieux et d'aller voir des gens qui travaillent sans labourer depuis une dizaine d'années et de ne pas rester sur les échecs de ses voisins. Les parcelles salissantes ça n'existe pas, il y a une autre cause (rotation, pratiques de l'agriculteur...) : victoire [/quote]

en fait je ne suis pas trés curieux ... et je ne connait personne a titre personnel qui est en non labour depuis si longtemps.Ppour les rotations on fait comme on peut en fonction des besoins en surfaces fourragères par exemple j'ai 400 000L de lait a faire avec 75ha dont environ 20 en herbe après il me faut environ 27ha de maïs et je ne veut pas faire de triticale donc ma rotation et assez limitée,

et puis dsl d'en décevoir quelque uns mais chacun fait ce qui veut mois je conserverai ma charrue

et je sais pas ce qu'apporte mais dans mes terres argileuses je labour principalement l'hiver (janvier) et je met le lisier après

CAMZ61
+ membre techno +

Messages : 4624
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 28
Localisation centre orne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par escrito17 le Mer 11 Juil 2012 - 21:15

effectivement pato,dans ce cas là pour moi c'est rendez vous au 15 mars et je sème autre chose en meilleures conditions si le temps le permet...le passage en force ne s'envisage pas en NL et encore moins en SD...on doit parfois semer autre chose que ce qui était prévu... est ce que ces conditions de semis limites ne sont pas risquées pour l'implantation des futures récoltes,mème en labour... :réfléchi

escrito17
+ membre techno +

Messages : 9470
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 49
Localisation charente maritime 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Mer 11 Juil 2012 - 21:18

escrito17 a écrit:effectivement pato,dans ce cas là pour moi c'est rendez vous au 15 mars et je sème autre chose en meilleure conditions si le temps le permet...le passage en force ne s'envisage pas en NL et encore moins en SD...on doit parfois semer autre chose que ce qui était prévu... est ce que ces conditions de semis limites ne sont pas risquées pour l'implantation des futures récoltes,mème en labour...

là en l' occurrence , voilà ce que ça a fini par donner et pour info 3 ans après , cette année , mon plus beau blé est dans cette parcelle (d' ailleurs il a versé )



II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par CAMZ61 le Mer 11 Juil 2012 - 21:21

et PATO aprés la moisson tu laisse les chaumes? tu fait comment pour les couvert??

CAMZ61
+ membre techno +

Messages : 4624
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 28
Localisation centre orne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par titip le Mer 11 Juil 2012 - 21:22

PatogaZ a écrit:
Seb 77 a écrit:
PatogaZ a écrit:on est bien d' accord , mais chez nous , c' est la bordure maritime , on fait ce qu'on veut jusque fin septembre , et après , on fait ce qu'on peut

En fait tu reconnais que ton passage de charrue ne sert à rien sauf à te rassurer en cas d'automne pourri. Car il me semble que tu sèmes tes blés très tôt, avant bon nombre de TCistes. Very Happy

Chacun sa béquille, moi aussi je fais encore un peu de passage de disques voir chisel léger dans certains cas, si j'allais au bout de la démarche je serais en SD mais ça m'obligerait à avoir deux semoirs (partie prestation avec labour).

je sème 700 ha entre le 15 août (colza) et les derniers blés de betteraves ou endives

si tu n' as pas de charrue , c' est rendez vous 15 mars

à ton avis tu crois que dans ce cas là , le passage de charrue c' est juste pour me rassurer ????



: vomi
Je préfère revenir en mars semé une orge ou un maïs plutôt que labourer, surtout dans ces conditions... : victoire

titip
+ Membre +

Messages : 51
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 23
Localisation 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Mer 11 Juil 2012 - 21:23

CAMZ61 a écrit:et PATO aprés la moisson tu laisse les chaumes? tu fait comment pour les couvert??

on gratouille un coup au disque et on sème là dedans , maintenant avec l' unidrill ça sera plus facile


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par CAMZ61 le Mer 11 Juil 2012 - 21:24

tu broie tout ta paille??

CAMZ61
+ membre techno +

Messages : 4624
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 28
Localisation centre orne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Max.c le Mer 11 Juil 2012 - 21:25

ça me fait penser à un client chez qui j'ai épandu au printemps. Quand je suis arrivé dans sa ferme je lui demande : "ba vous avez deux fermes? le matériel est la bas?... Ah non je suis en semis direct depuis 10 ans..."
En effet il n'a qu'un semoir et une moissonneuse... il ne touche à rien d'autre. Il s'aperçoit depuis plusieurs années qu'il a beaucoup moins de coulées de boues dans ses parcelles :
Il faut dire que les terres boulonnaises sont particulières et pratiquement toutes drainées...
Il est vu comme un fou par ses voisins.
C'est quelqu'un qui cherche des solutions alternatives et compare tout (économie carburant, vie du sol ,MO,équilibre des éléments fertilisants...) iL travaille d'ailleurs avec un laboratoire Américain pour ses équilibres.
Actuellement ses rendements sont supérieurs aux voisins...
En tout cas moi qui était perplexe au départ j'ai appris pas mal de choses grâce à lui.

J'ai d'ailleurs pas mal d'essai chez lui.
carbonate + fientes + compost de déchets verts
différentes doses avec différentes associations.

On a même fait un essai à 200 t / ha avec du déchets verts sur une zone... Very Happy je sais ça fait cher l'essai mais intéressant pour la suite...

Max.c
+ membre techno +

département : 62
Messages : 2127
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 28
Localisation Arras, Saint pol

Voir le profil de l'utilisateur http://www.md-agri.fr       www.mdagri-shop.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Max.c le Mer 11 Juil 2012 - 21:26

Aprés il ne fait ni Pommes de terre, ni betterave je tiens à préciser...

Max.c
+ membre techno +

département : 62
Messages : 2127
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 28
Localisation Arras, Saint pol

Voir le profil de l'utilisateur http://www.md-agri.fr       www.mdagri-shop.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Seb 77 le Mer 11 Juil 2012 - 21:27

PatogaZ a écrit:je sème 700 ha entre le 15 août (colza) et les derniers blés de betteraves ou endives

si tu n' as pas de charrue , c' est rendez vous 15 mars

à ton avis tu crois que dans ce cas là , le passage de charrue c' est juste pour me rassurer ????

Ok la charrue se justifie si tu veux semer du blé en forçant sur cette parcelle, mais sur les 700 ha tu ne dois pas en semer beaucoup dans ces conditions ? Very Happy Enfin j'éspère. Embarassed

Camz61, conserve ta charrue si tu veux (moi j'ai bien encore la mienne dans un coin Laughing ), mais demande une petite visite chez VTP. ozil

Seb 77
+ membre techno +

Messages : 10527
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 41
Localisation Centre Seine et Marne (Brie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par ben21 le Mer 11 Juil 2012 - 21:31

Max.c a écrit:ça me fait penser à un client chez qui j'ai épandu au printemps. Quand je suis arrivé dans sa ferme je lui demande : "ba vous avez deux fermes? le matériel est la bas?... Ah non je suis en semis direct depuis 10 ans..."
En effet il n'a qu'un semoir et une moissonneuse... il ne touche à rien d'autre. Il s'aperçoit depuis plusieurs années qu'il a beaucoup moins de coulées de boues dans ses parcelles :
Il faut dire que les terres boulonnaises sont particulières et pratiquement toutes drainées...
Il est vu comme un fou par ses voisins.
C'est quelqu'un qui cherche des solutions alternatives et compare tout (économie carburant, vie du sol ,MO,équilibre des éléments fertilisants...) iL travaille d'ailleurs avec un laboratoire Américain pour ses équilibres.
Actuellement ses rendements sont supérieurs aux voisins...
En tout cas moi qui était perplexe au départ j'ai appris pas mal de choses grâce à lui.

J'ai d'ailleurs pas mal d'essai chez lui.
carbonate + fientes + compost de déchets verts
différentes doses avec différentes associations.

On a même fait un essai à 200 t / ha avec du déchets verts sur une zone... Very Happy je sais ça fait cher l'essai mais intéressant pour la suite...

beau témoignage merci cela fait du bien

ben21
+ membre techno +

Messages : 3714
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 52
Localisation cote d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par escrito17 le Mer 11 Juil 2012 - 21:38

PatogaZ a écrit:
escrito17 a écrit:effectivement pato,dans ce cas là pour moi c'est rendez vous au 15 mars et je sème autre chose en meilleure conditions si le temps le permet...le passage en force ne s'envisage pas en NL et encore moins en SD...on doit parfois semer autre chose que ce qui était prévu... est ce que ces conditions de semis limites ne sont pas risquées pour l'implantation des futures récoltes,mème en labour...

là en l' occurrence , voilà ce que ça a fini par donner et pour info 3 ans après , cette année , mon plus beau blé est dans cette parcelle (d' ailleurs il a versé )

j'ai pas 700Ha à semer à l'automne et mes précédents bt et bd se limitent au pois et au tournesol et les maïs en ind 350 se récoltent au pire début octobre,forcément ma façon de travailler est différente... je ne suis pas dans l'urgence,ça me permet d'intervenir en NL la plupart du temps dans de bonnes conditions... : victoire

escrito17
+ membre techno +

Messages : 9470
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 49
Localisation charente maritime 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par PatogaZ le Mer 11 Juil 2012 - 21:39

Seb 77 a écrit:
PatogaZ a écrit:je sème 700 ha entre le 15 août (colza) et les derniers blés de betteraves ou endives

si tu n' as pas de charrue , c' est rendez vous 15 mars

à ton avis tu crois que dans ce cas là , le passage de charrue c' est juste pour me rassurer ????

Ok la charrue se justifie si tu veux semer du blé en forçant sur cette parcelle, mais sur les 700 ha tu ne dois pas en semer beaucoup dans ces conditions ? Very Happy Enfin j'éspère. Embarassed

Camz61, conserve ta charrue si tu veux (moi j'ai bien encore la mienne dans un coin Laughing ), mais demande une petite visite chez VTP.

chez moi je mets de l' op derrière les endives , mais on en sème quand même pas mal en mauvaises conditions (d' ailleurs il y a la vieille rotative 4m avec un GC max pour les cas désespérés ) derrière bett et endives

en fait les 80 ha de semis chez moi sont faits entre le 1/10 et le 10/10après je pars en clientèle et ça se termine en décembre et parfois c' est converti en OP au dernier moment


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74409
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: nos sols ne sont pas morts

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum