AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4004 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est ophelie.l

Nos membres ont posté un total de 2300182 messages dans 68320 sujets
Guilbart

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Emprunts des Etats: Triple AH AH AH qui déraille

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    default Emprunts des Etats: Triple AH AH AH qui déraille

    Message par Peccadille le Jeu 8 Déc 2011 - 20:51

    çà déraille grave sur la panète. Very Happy Sad Embarassed Crying or Very sad rame Laughing

    Extrait:

    "Les investisseurs étrangers sont prêts à payer des intérêts pour acheter de la dette suisse. [Arnd Wiegmann - Reuters]
    C'est une première dans l'histoire de la Confédération. Pour ses dettes à court terme, la Suisse verse un intérêt négatif : ceux qui lui prêtent de l'argent s'appauvrissent. Et les investisseurs se bousculent au portillon pour acheter des emprunts suisses.
    Fritz Zurbrügg, directeur de l'Administration fédérale des finances n'a jamais vu ça. Il y a trois mois un emprunt fédéral a été lancé avec un taux négatif de 1%. Loin de décourager les investisseurs, ce prêt à 6 mois à la Suisse a été sursouscrit. La Confédération n'avait besoin que de 600 millions, mais les offres des investisseurs se montaient à 8,8 milliards de francs.

    La sécurité à tout prix
    L'explication est simple. La Suisse bénéficie de son statut de havre de sécurité. Aujourd'hui, plus aucun investissement n'est sûr. Les investisseurs institutionnels sont donc prêts à payer un intérêt pour être sûr de revoir leur argent.

    Selon Fritz Zurbrügg, le cas de la Suisse est unique. Les autres pays européens sont eux en effet confrontés au phénomène inverse, c'est-à-dire à une hausse, voire à une explosion de leurs taux. Ainsi la Grèce a vu ses taux à court terme dépasser les 40%."

    Source: http://www.tsr.ch/info/economie/3637503-la-suisse-reussit-a-s-enrichir-en-empruntant.html


    Peccadille
    + membre techno +

    Messages : 3003
    Date d'inscription : 24/02/2010
    Localisation Suisse (francophone)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum