AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3844 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est gilles colin

Nos membres ont posté un total de 2508163 messages dans 73533 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Les escrocs du squat

    Aller en bas

    default Les escrocs du squat

    Message par Béret vert le Jeu 18 Oct 2012, 17:27

    Vous disposez vous aussi d’un Livret A. Comme vous devriez le savoir, l’argent du Livret A n’est pas consacré entièrement à sa mission, le financement du logement social. La raison en est simple : les sommes collectées sont beaucoup plus importantes que les réalisations effectives ne le nécessitent. De fait, l’essentiel des sommes sert à financer les déficits de l’Etat à peu de frais. Pour ce qui concerne le logement social, il est géré par des sociétés de droit public, notamment les HLM.

    Peut-être que certains d’entre vous ont eu vent par la presse de l’opacité des procédures d’attribution de ces logements. Par ailleurs peu de disfonctionnements de gestion ont été résolus mais force est de reconnaître que le système d’attribution est passé d’une opacité totale à une relative transparence.

    Reste qu’au quotidien les problèmes demeurent extrêmement nombreux, en tous cas à un niveau qui serait considéré comme insupportable par un bailleur privé, mais puisqu’il ne s’agit que de votre argent, les gestionnaires publics n’en ont cure : pour faire du social on n'est pas trop regardant.

    C’est ainsi que depuis plusieurs décennies, le phénomène des squats dans les HLM a littéralement explosé.

    Il arrive que la presse ou la télévision vous tiennent informés, généralement quand les squatteurs ont intérêt à la publicité. Régulièrement une association quelconque fait monter la pression sur les pouvoirs publics en réquisitionnant un immeuble. Le plus souvent, il s’agit soit de fournir un logement à des familles immigrées, soit de venir en aide à des étudiants – sans le sou – qui vont transformer en lieu de vie ou squat d’artistes un bien immobilier appartenant à une banque ou un grand promoteur, condition sine qua non pour émouvoir le chaland. Les affaires concernant les HLM se déroulent elles bien loin des caméras, pourtant elles sont devenues monnaie courante.

    Les médias sont en effet beaucoup moins bavards avec ce phénomène qui est plus choquant mais qui a pris une ampleur extraordinaire : le squat en HLM.

    Le mode de fonctionnement est souvent identique : un locataire vient de quitter son logement. La plupart du temps les voisins sont au courant ou bien la nouvelle se répand comme une traînée de poudre dans la cité. Le logement est alors occupé avant que la société gestionnaire n’ait eu le temps de réagir. D’ailleurs celle-ci n’est pas toujours immédiatement informée de la vacance d’un de ses logements, soit à cause de son fonctionnement bureaucratique, soit du fait de la complicité du « gardien » auxquels les « organisateurs » du squat vont remettre un petit billet pour le service.

    Parce que dans la plupart des cas le système d’appropriation est très bien organisé, professionnalisé.

    D’autres fois il ne s’agit que d’une bande de jeunes qui a décidé de s’approprier l’appartement pour y stocker ses « denrées » ou un simple lieu pour s’y mettre à l’abri quand il pleut ou que sais-je encore.

    Il arrive également qu’il ne s’agisse que d’un simple « agrandissement ». Mamadou se trouve à l’étroit dans son deux-pièces avec femmes et enfants, sa demande pour un logement plus « décent » s’éternise dans les limbes d’une administration, l’opportunité de s’agrandir en faisant un trou dans le mur d’un voisin en partance pour s’en approprier lui vient rapidement à l’esprit surtout qu’il est encouragé par son entourage.

    Ne riez pas : d’abord c’est avec votre pognon que cela se passe et ensuite c’est beaucoup plus courant que vous ne le pensez : je l’ai vu de mes propres yeux alors que je recherchais un appartement avec travaux dans une banlieue de Paris. La secrétaire de l’agence qui me faisait visiter n’a pas été le moins du monde surprise quand en arrivant dans la « chambre » je vis à travers un trou béant dans le mur mes futurs voisins confortablement installés dans leur canapé. Je suis persuadé qu’elle était au courant : sans montrer la moindre surprise, elle m’annonça que je n’aurais qu’à reboucher le dudit trou. Je l’ai remerciée et j’ai changé d’agence.

    Aujourd’hui il y a une extension du problème que l’on peut attribuer à la cécité des pouvoirs publics. Tant que le bon peuple n’est pas décidé à broncher, pourquoi voudriez-vous que les élus réagissent ? Ils ont d’autres chats à fouetter. On est donc arrivé à un point où il y a une véritable industrie du squat qui s’est mise en place au fil du temps, prospérant sur l’inertie légendaire du franchouille quand un phénomène ne le touche pas de près : certes, tout ceci se passe avec son pognon mais tellement loin de ses propres yeux que le problème n’existe pas : qui irait fouiner dans une cité là où même les flics n’osent pas se montrer ?

    Donc vous avez des bandes organisées, locales, vivant eux-mêmes dans les quartiers où ses appropriations sauvages se déroulent, mettant la main sur des appartements vacants et les « louant » quelquefois très cher (ne croyez pas qu’on se fait des cadeaux) à des familles modestes. Modestes, ils sont décrétés invirables par l’administration. Payant un « loyer », les « bénéficiaires » sont des squatteurs aux yeux de l’administration, laquelle fait largement preuve d’impuissance : vous n’imaginez pas que l’on va mettre une famille nombreuse sur le trottoir, ça ferait venir les grands reporters de Tf1. On peut même espérer que la ministre du logement s’émeuve de leur sort et finisse par leur trouver, un jour, un logement plus grand dans un meilleur quartier et dans certains cas des bons papiers qui permettront de toucher les allocs qui vont avec. La seule parade qu’a trouvé pour le moment l’administration des HLM pour endiguer le phénomène repose sur l’intervention –rapide – de sociétés dont l’activité consiste à poser des portes anti-squat avant qu’une famille ait eu le temps de s’installer. Le marché est actuellement très florissant.



    APPEL D’OFFRE

    Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur :

    Ville d'Ivry-sur-Seine.
    Correspondant : M. le maire d'Ivry-sur-seine ou son représentant, service Entretien des bâtiments communaux 49, rue Ledru Rollin, 94200 Ivry-sur-Seine, tél. : 01-49-60-28-07, télécopieur : 01-49-12-29-91, courriel : cminc@ivry94.fr, adresse internet : http://www.ivry94.fr .

    Objet du marché :
    L’achat de blocs portes anti-squat.

    Lieu d'exécution et de livraison:
    49, rue Ledru Rollin, 94200 Ivry-sur-Seine.

    Lien (les commentaires sont effarants):
    http://yahoo.bondyblog.fr/200603181035/la-porte-pour-porte/
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 15391
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par Béret vert le Dim 22 Déc 2013, 09:13

    Heureux dénouement…

    http://provence-alpes.france3.fr/2013/12/21/marignane-le-couple-de-retraites-recupere-sa-maison-382261.html

    C’est ce que les journaleux appellent un « heureux dénouement ».
    La prime à la racaille !
    Ces espèces de parasites qui normalement n’auraient rien à faire en France se permettent de s’approprier le bien d’autrui, ont dû être limite violents avec les propriétaires qui voulaient récupérer leur bien et donc on leur offre un logement alors que le pauvre FDS qui lui, a bossé toute sa vie pour casquer tous ces parasites et doit demander un logement à la mairie, qui attend depuis des années, eh bien il voit passer devant lui ces « voleurs de poules » !!!
    Vive la France!…
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 15391
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par dgé le Dim 22 Déc 2013, 09:17

    oui béret, je savais pas la finalité, mais j'avais déjà un gros doute sur l'utilisation de nos placements et de nos impôts

    ça ne fait qu'en rajouter sur la liste, qui est déjà bien longue ma foi

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 26458
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par Béret vert le Dim 22 Déc 2013, 09:25

    C'est d'ailleurs étonnant que les journalisses de FR3 aient évoqué cette affaire en particulier, car ce genre de scénario ça arrive tout le temps. Sûrement que c'est grâce à la mobilisation des amis du couple.
     
    J'avais des voisins africains ( à une époque lointaine, quand Chirak était maire de Paris) qui squattaient l'appartement d'un vieillard provincial, trop usé pour se défendre lui-même. Impossible à virer...
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 15391
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par jb80 le Dim 22 Déc 2013, 09:28

    Je veux bien louer, mais qu'à des gens que je connais
    avatar
    jb80
    + membre techno +

    Messages : 6229
    Date d'inscription : 29/10/2012
    Age : 51
    Localisation somme

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par hermine 22 le Dim 22 Déc 2013, 09:34

    les locataires indélicats ne peuvent plus etre viré que s'ils sont dans votre cour
    et encore il ne faut pas etre pourri
    j'en ai fait l'experience
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 34145
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 68
    Localisation bretagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par Béret vert le Jeu 08 Fév 2018, 16:21

    A Neuilly aussi...
    La malédiction des squatteurs chassant de leur logement les propriétaires légitimes a encore frappé. Après les affaires de Rennes ou Garges-lès-Gonesse, la mésaventure concerne un retraité installé dans la très chic commune de Neuilly-sur-Seine.

    Il ne fait décidément pas bon s'absenter trop longtemps en dehors de son domicile. Les affaires de cette retraitée rennaise, Maryvonne, délogée de chez elle ou plus récemment ces propriétaires de Garges-lès-Gonesse auxquels des squatteurs opposent la détention d'un ticket de livraison de pizza pour attester de leur droit à rester sur place, avaient déjà alerté l'opinion. Et cette pratique n'épargne visiblement pas les beaux quartiers. Comme le relate Le Parisien, un homme de 60 ans est actuellement confronté à la même situation pour tenter de récupérer son appartement de 60 m², situé dans la commune cossue de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

    Comme l'explique le quotidien, ce logement situé rue Parmentier (à l'est de la commune) et estimé à 550.000 euros, est squatté depuis trois mois par un couple et deux enfants en bas âge. Le propriétaire, un ancien sportif de haut niveau, avait dû s'absenter à de multiples occasions pour se rendre au chevet de son père malade, à Nice. C'est durant l'une de ces absences que les squatteurs en auraient profité pour entrer par effraction et s'installer sur place sans oublier de changer les serrures ou le contrat EDF, selon le témoignage ulcéré du propriétaire.

    Le fameux délai de 48 heures d'occupation illégale ayant été largement dépassé quand le propriétaire a pris conscience de la situation, pas question d'envisager une procédure d'expulsion d'urgence. Les occupants peuvent invoquer des droits sur ce logement. Il faudra donc passer par la voie judiciaire classique pour que le propriétaire récupère les lieux au terme d'une procédure souvent longue et fastidieuse. Et dans tous les cas de figure, la trêve hivernale court jusqu'à fin mars.

    Selon les déclarations du propriétaire au Parisien, les squatteurs ne seraient pourtant pas vraiment en situation de grande précarité. D'après un constat d'huissier du 5 janvier, les lieux auraient été équipés par les occupants illégitimes «d'un écran géant dernier cri et d'un énorme frigo américain», comme le précise le propriétaire. Ils auraient même installé une alarme reliée à leur téléphone portable. En attendant une audience fixée le 12 mars au tribunal d'instance de Courbevoie, le propriétaire s'interroge encore pour savoir comment les squatteurs ont pu forcer une serrure de haute sécurité changée récemment après un cambriolage, sans attirer la moindre attention du voisinage.
    BOURSORAMA
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 15391
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par jean-pierre-45 le Jeu 08 Fév 2018, 19:01

    les serrures de haute sécurité peuvent être ouverture en peu de temps avec une tablette et sans forcée la porte
    il y a quelques années mon épouse qui avait égaré ses clefs à appelé un "serrurier" indépendant qui est venu ouvrir sans controle n'y abimer la porte et sans facture
    avatar
    jean-pierre-45
    + membre techno +

    département : 45
    Messages : 2669
    Date d'inscription : 18/09/2012
    Age : 62
    Localisation gatinais est loiret

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par Robust le Ven 09 Fév 2018, 22:34

    jean-pierre-45 a écrit:les serrures de haute sécurité peuvent être ouverture en peu de temps avec une tablette et sans forcée la porte
    il y a quelques années mon épouse qui avait égaré ses clefs à appelé un "serrurier" indépendant qui est venu ouvrir sans controle n'y abimer la porte et sans facture

    Sans facture, cela m'étonne beaucoup. :réfléchi
    Ou bien au black : rr
    avatar
    Robust
    + membre techno +

    département : Oise
    Messages : 4930
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Age : 46
    Localisation Sud Ouest de l'Oise (Vexin)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par jean-pierre-45 le Lun 12 Fév 2018, 19:19

    il lui a ouvert la porte mais paiement en espèce (c'était précisé lorsqu'elle a appelé au téléphone
    dans tous les immeubles ont trouvent des stickers coller dans les entrées indiquant les numéros de téléphone de service d'urgence
    avatar
    jean-pierre-45
    + membre techno +

    département : 45
    Messages : 2669
    Date d'inscription : 18/09/2012
    Age : 62
    Localisation gatinais est loiret

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par daniel89 le Mar 13 Fév 2018, 11:58

    un banlieusard magrhébin qui résidait dans le midi et s'était vu squatter sa maison banlieusarde. Ses voisins , plus solidaires que les "de souche" L'en avait aussitôt prévenu. Il était revenu sur place et s'était vu opposé un ticket de livraison de pisa (on croit rêver) comme preuve que les squatters occupaient la place depuis plus de 48 heures. Ils étaient donc inexpulsables.
    Le quidam s'en était plein à l'un de ses amis proches. Le lendemain, une délégation de "jeunes" se sont rendus sur place et ont conseillé aux squatters de foutre le camp...Sinon.... Ce qui fut fait immédiatement et sans bruit.
    Quelques jours plus tard RTL interviewait un guignol membre du gouvernement concerné sur cet événement. Le dit guignol a répondu que dans les 48 heures ne s'appliquait pas dans le cas de la RESIDENCE PRINCIPALE. Si vous avez décidé de passer plus de 6 mois au bord de la mer, les squatters peuvent s'installer sans problème dans celle ou vous résidez le moins longtemps. A moins d'avoir dans votre manche quelques nervis que rien n'effrait.
    avatar
    daniel89
    + membre techno +

    Messages : 3140
    Date d'inscription : 23/01/2010
    Age : 78
    Localisation Côte d'Or nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par Béret vert le Mar 13 Fév 2018, 13:04

    Oui mais c'est un tout petit peu plus compliqué que ça (d'ailleurs on se demande quelque fois si c'est fait exprès): Une loi récente est venue corriger quelques points de détail. Prendre un bon avocat, sortir le porte-monnaie et être d'une patience surhumaine.
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 15391
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par daniel89 le Mar 13 Fév 2018, 15:22

    [quote="Béret vert"]Oui mais c'est un tout petit peu plus compliqué que ça (d'ailleurs on se demande quelque fois si c'est fait exprès):

    DONC soyons précis!!


    Une loi récente est venue corriger quelques points de détail. Prendre un bon avocat, sortir le porte-monnaie et être d'une patience surhumaine.[/quote]



    La constatation du flagrant délit d'intrusion illicite est facilitée afin de permettre une expulsion rapide des squatters du domicile.

    La loi du 24 juin 2015 tendant à préciser l'infraction de violation de domicile (1) a été adoptée par le Parlement afin de renforcer la répression de l'occupation illicite du domicile d'autrui.

    Les auteurs de la réforme expliquaient que la notion de flagrant délit qui permettrait une expulsion rapide des occupants sans titre était difficilement caractérisable, et que le Code pénal devait être plus clair. Les occupations illicites de domicile se sont en effet amplifiées, et de nombreuses personnes ne peuvent plus ni rentrer chez elles, parce des squatters ont changé les serrures, ni faire expulser ces occupants sans titre.

    Malgré l'illégalité de l'occupation, une personne installée dans un local d'habitation sans l'autorisation du propriétaire a en effet des droits et une personne propriétaire d'un logement peut difficilement expulser des personnes sans l'intervention d'un juge, sous peine d'être elle-même sujette à des poursuites.

    Le flagrant délit, qui permet une expulsion rapide des occupants sans titre, était difficilement rapportable (2). La durée de 48 heures jusque-là en vigueur pour faire constater le flagrant délit est très courte en pratique (qu'en est-il si le propriétaire du logement part en vacances pendant une semaine ou 15 jours, comme c'est généralement le cas ?). Passé ce délai de 48 heures suivant l'intrusion illicite, le flagrant délit ne peut plus être caractérisé et la police ne peut donc plus procéder à l'expulsion immédiate des squatteurs de domicile.

    Il revient alors au propriétaire ou au locataire du domicile de saisir la justice afin d'obtenir une décision d'expulsion.

    Une procédure d'expulsion accélérée par voie de décision administrative (par saisine du préfet) permet toutefois d'obtenir une issue plus rapide, mais celle-ci est peu connue et donc peu utilisée.

    A l'origine, le texte proposait :

    d'allonger de 48 à 96 heures la durée pendant laquelle le fragrant délit d'occupation sans titre d'un logement peut être constaté ;
    de permettre au maire, après que celui-ci aura cherché par tous moyens à contacter le propriétaire ou le locataire du logement occupé illégalement, de demander au Préfet de mettre en demeure l'occupant de quitter les lieux.
    La loi a été profondément modifiée afin de distinguer l'introduction frauduleuse dans le domicile du maintien dans le logement. En conséquence, le délit continu de maintien dans le domicile d'autrui - dès lors qu'il est consécutif d'une introduction à l'aide de "manoeuvres, menaces, voies de fait ou contrainte" - peut être poursuivi, dans le cadre de la flagrance, dès que le propriétaire ou l'occupant légitime s'en aperçoit, même si l'introduction date de plusieurs jours.

    Cette loi va permettre de mettre un terme aux pratiques de véritables bandes organisées, qui profitaient jusqu'alors des failles de notre droit pour organiser des squats.

    Sources :
    (1) Loi n° 2015-714 du 24 juin 2015 visant à faciliter l'expulsion des squatteurs de domicile
    (2) Loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale
    avatar
    daniel89
    + membre techno +

    Messages : 3140
    Date d'inscription : 23/01/2010
    Age : 78
    Localisation Côte d'Or nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par Honoré de Barzac le Mar 13 Fév 2018, 15:31

    daniel89 a écrit:  un banlieusard magrhébin qui résidait dans le midi et s'était vu squatter sa maison banlieusarde. Ses voisins , plus solidaires que les "de souche" L'en avait aussitôt prévenu. Il était revenu sur place et s'était vu opposé un ticket de livraison de pisa (on croit rêver) comme preuve que les squatters occupaient la place depuis plus de 48 heures. Ils étaient donc inexpulsables.
    Le quidam s'en était plein à l'un de ses amis proches. Le lendemain, une délégation de "jeunes" se sont rendus sur place et ont conseillé aux squatters de foutre le camp...Sinon.... Ce qui fut fait immédiatement et sans bruit.
    Quelques jours plus tard RTL interviewait un guignol membre du gouvernement concerné sur cet événement. Le dit guignol a répondu que dans les 48 heures ne s'appliquait pas dans le cas de la RESIDENCE PRINCIPALE. Si vous avez décidé de passer plus de 6 mois au bord de la mer, les squatters peuvent s'installer sans problème dans celle ou vous résidez le moins longtemps. A moins d'avoir dans votre manche quelques nervis que rien n'effrait.

    https://dai.ly/x6e2eyd

    Honoré de Barzac
    + membre techno +

    département : pyrénéezatlantiques
    Messages : 2699
    Date d'inscription : 03/01/2016
    Age : 66
    Localisation vraiment tout près de chez moi, c'est pour dire..

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Les escrocs du squat

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum