AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4621 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est roger eale

Nos membres ont posté un total de 2668682 messages dans 77420 sujets
la récolte ACE

L'armée Française . Bannie10
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    L'armée Française .

    Aller en bas

    default L'armée Française .

    Message par elie le Dim 19 Mai 2013, 17:17

    Notre armée qui disparaît !

    Illusion d’optique ?
    Comme il fallait s’y attendre, le Livre blanc qui vient de paraître affiche une nouvelle réduction des capacités militaires dont disposera notre pays dans les années à venir.
    Ce sont une rupture et un risque majeurs qui ne doivent pas passer inaperçus.

    Dans moins d’une décennie, la France pourra-t-elle encore garantir son indépendance et son intégrité territoriale, assurer seule sa défense, protéger sa population sur son sol et ses ressortissants à l’étranger, maintenir son statut de puissance à l’ONU, dans l’OTAN ou même en Europe ? Rien n’est moins sûr.

    L’armée sacrifiée
    Les militaires d’active, comme les anciens qui connaissent et comprennent les réalités opérationnelles, ou encore le nombre croissant de Français qui sont de plus en plus conscients des menaces intérieures et extérieures, ne sont pas dupes de l’artifice qu’a constitué la rédaction du Livre blanc.
    Ils constatent que le monde s’arme, que l’instabilité au sud de la Méditerranée se développe, que la violence n’a pas de frontière, et que l’Europe de la Défense n’existe pas.

    C’est sans doute pour ces raisons que les élus de la Nation ont déclaré qu’il ne fallait pas réduire le budget de la Défense déjà jugé « juste insuffisant ». Le faire entraînerait à leurs yeux une rupture irréversible de notre outil de défense qui ferait glisser notre pays dans une situation de vulnérabilité immédiate, de dépendance stratégique inacceptable et d’abandon de toute politique d’influence au niveau mondial.
    Notre engagement militaire au Mali a d’ailleurs confirmé que la crédibilité internationale de la France et sa position de leader stratégique en Europe reposent d’abord sur sa capacité militaire à évaluer une situation, à décider et à agir, très rapidement si nécessaire, en toute indépendance.

    L’armée silencieuse
    Mais au-delà des réductions de budget et de format, c’est la présence de l’armée dans la Nation qui s’estompe au point de disparaître. Or comment un pays peut-il maintenir, voire renforcer son esprit de défense et sa résilience en cas de crise si la population ne connaît plus l’armée et ne voit plus ses militaires que le 14 juillet.
    Déjà, 40% des départements n’abritent plus de garnison ou de base. Les forces armées, aux maigres effectifs, sont soumises à un tel rythme d’activités – périodes d’entraînement, d’opérations extérieures, de remise en condition et stages multiples - qu’elles sont rarement présentes dans leurs garnisons. L’armée devient invisible aux yeux des citoyens.

    Plus encore elle est inaudible. La grande muette n’a jamais porté aussi bien son nom.
    Comment se fait-il que le chef d’état-major des armées, qui commande 250 000 hommes dont 5 000 engagés dans une opération audacieuse, n’ait jamais été l’invité du 20h de TF1 ou de France 2 pour expliquer aux Français le déroulement de l’opération Serval ?
    Pourtant le succès de cette opération remarquablement conçue par l’état-major des armées, conduite par des chefs militaires de grande valeur et réalisée sur le terrain par des soldats aguerris, revient aux seules armées et non à un cabinet ministériel, fût-il de la Défense !
    Il revient donc aux chefs militaires du plus haut niveau de s’adresser aux Français dans les médias. Les civils autant que les militaires ne comprennent plus ce silence. Il en va de la bonne information de nos concitoyens mais aussi de la confiance que la troupe place dans le haut commandement.
    Qui peut et doit parler de Serval et des autres opérations que conduit partout dans le monde l’armée française, mieux que ceux qui en assurent le commandement effectif ?
    Enfin, alors que l’armée est perçue comme l’une des rares institutions régaliennes en qui les Français ont confiance, et au moment où les états-majors démontrent leur efficacité grâce leur capacité d’adaptation, d’innovation et de décision, des études sont menées au sein du ministère de la Défense pour transférer des responsabilités assumées à ce jour par des officiers généraux à des technocrates sans expérience opérationnelle.
    En quoi ces transferts de responsabilités se justifient-ils ? Quelle efficacité accrue peut-on en attendre alors que le système Louvois (système informatique assurant la rémunération des militaires), piloté par des contrôleurs des armées, n’est toujours pas opérationnel et sans doute pas prêt de l’être ?
    Ne s’agit-il pas en fait de marginaliser l’armée dans la Nation et de réduire la place des militaires dans la société française?

    Le combat de l’ASAF
    L’ASAF croit que l’armée demeure l’élément central de l’Etat dont la Défense est le premier devoir, et qu’elle constitue une dimension essentielle de l’identité de la Nation. Elle estime que soutenir l’armée aujourd’hui, c’est servir la France et garantir son avenir. C’est pourquoi elle a décidé de s’opposer en dénonçant les dérives qui affaiblissent nos armées.
    Elle demande aux élus de la Nation, comme le souhaite d’ailleurs aujourd’hui une majorité de Français, de refuser les abandons annoncés, et de placer l’intérêt supérieur du pays qui s’inscrit dans le long terme avant la seule logique financière et les calculs politiques de court terme.

    L’ASAF, en faisant connaître leurs déclarations et leurs votes, soutiendra les élus courageux mais dénoncera avec vigueur ceux qui se refuseraient par lâcheté à préserver l’outil de défense.

    Rédaction de l’ASAF - (www.asafrance.fr)
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5820
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: L'armée Française .

    Message par carlo s le Sam 02 Juil 2016, 13:59

    comme pour la police à force de recruter des cas soc en recherche d une paye !!!

    http://www.20minutes.fr/societe/1878895-20160701-soldats-radicalises-armee-tente-definir-agit-radicalisation-refus-obeir
    carlo s
    carlo s
    + membre techno +

    Messages : 34326
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 51
    Localisation sud de l'ile

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: L'armée Française .

    Message par papy48 le Sam 02 Juil 2016, 14:48

    si un haut gradé parle et critique un peu , il se retrouve au placard (general de gendarmerie Soubelet )

    papy48
    + membre techno +

    Messages : 5084
    Date d'inscription : 09/10/2013
    Age : 71
    Localisation nord picardie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: L'armée Française .

    Message par EtienneCH4 le Jeu 21 Mar 2019, 10:54

    c'est nouveau, mitonné par la cantinière ministre, et les copins copines de l'environnement,
    avant d'installer les latrines, faire demande d'autorisation et attendre résultats de l'enquete publique (1 an !!!) ensuite, si tu as un fusil et des cartouches, tu pourras peut-etre faire les sommations et éventuellement faire feu !!
    sauf si tu as dépassé ton quota de 39 h selon le code du travail !!!
    où est-on arrivés, !!!!

    <<
    JORF n°0068 du 21 mars 2019 (journal officiel de la république française )
    texte n° 4

    Arrêté du 6 février 2019 modifiant l'arrêté du 16 juillet 2014 relatif à l'organisation et au fonctionnement du contrôle général des armées

    NOR: ARMC1904009A
    ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/2/6/ARMC1904009A/jo/texte


    La ministre des armées,
    Vu le code de l'environnement ;
    Vu le code du travail ;
    Vu le décret n° 2011-775 du 28 juin 2011 relatif à l'audit interne dans l'administration ;
    Vu l'arrêté du 16 juillet 2014 relatif à l'organisation et au fonctionnement du contrôle général des armées ;
    Vu l'avis du comité technique d'administration centrale en date du 8 octobre 2018,
    Arrête :

    Article 1

    L'arrêté du 16 juillet 2014 susvisé est modifié conformément au présent arrêté.

    Article 2

    Le troisième alinéa de l'article 1er est complété par les dispositions suivantes :
    « , qui supplée l'adjoint au chef du contrôle général des armées en cas d'absence ou d'empêchement. »
    note perso: pour cause de ski ou boite de nuit !!


    Article 3

    L'article 2 est remplacé par les dispositions suivantes :

    « Art. 2. - Le contrôle général des armées comprend :

    « - le conseil du contrôle ;
    « - les groupes de contrôle ;
    « - la mission ministérielle d'audit interne ;
    « - le centre de préparation au concours ;
    « - un département du soutien général (DSG) et un département d'appui aux activités (D2A). »

    note perso : ça s'appelle préparation des pantoufles en vue d'un remaniement


    Article 4

    Au premier alinéa de l'article 3, les mots : « Il est assisté par le chef du département de soutien du contrôle général des armées » sont remplacés par les mots : « Il est assisté par le chef du département du soutien général et par le chef du bureau des ressources humaines du contrôle général des armées. »

    Article 5

    Le deuxième alinéa de l'article 8 est complété par la phrase suivante :
    « A ce titre, la “cellule Thémis”, chargée de la lutte contre les cas de harcèlement, discriminations et violences sexuels, lui est rattachée. Son organisation, ses missions et les modalités de leur exercice sont précisées par instruction ministérielle. »

    Article 6 En savoir plus sur cet article...

    Le 2° de l'article 9 est remplacé par les dispositions suivantes :
    « 2° En matière d'environnement :

    « - l'inspection et le contrôle, d'une part, des installations classées pour la protection de l'environnement au titre de l'article R. 517-1 du code de l'environnement et, d'autre part, les installations, ouvrages, travaux et activités au titre de l'article R. 217-1 du code de l'environnement ;
    « - le rôle de service coordonnateur mentionné à l'article R. 181-55 du code de l'environnement en charge de l'instruction des demandes d'autorisation environnementale pour lesdites installations.


    « Le groupe des inspections spécialisées comprend un pôle “travail” et un pôle “environnement” placés chacun sous l'autorité d'un membre du corps militaire du contrôle général des armées, respectivement chef de l'inspection du travail dans les armées et chef de l'inspection des installations classées pour la protection de l'environnement.
    « Pour l'exercice des missions prévues au premier alinéa de l'article D. 3123-14 du code de la défense, le chef du pôle travail, chef de l'inspection du travail dans les armées, exerce les attributions définies aux 2°, 3° et 5° de l'article R. 8122-1 du code du travail. »

    Article 7

    Après l'article 10, il est inséré deux articles ainsi rédigés :

    « Art. 10-1. - Le responsable ministériel de l'audit interne est désigné par le ministre de la défense sur proposition du chef du contrôle général des armées parmi les membres du corps militaire du contrôle général des armées.
    « Le responsable ministériel de l'audit interne est chargé :

    « - de proposer le programme d'audit ministériel à l'approbation du comité ministériel d'audit interne ;
    « - de coordonner la mise en œuvre de la politique d'audit interne définie par le comité ministériel d'audit interne ;
    « - de représenter le ministre de la défense au sein du comité d'harmonisation de l'audit interne ;
    « - d'assurer le secrétariat du comité ministériel d'audit interne ;
    « - de préparer la charte ministérielle de l'audit interne ;
    « - d'établir le rapport annuel du comité. »

    « Art. 10-2. - La mission ministérielle d'audit interne, sous la responsabilité du responsable ministériel de l'audit interne, pilote et anime la fonction d'audit interne et est chargée d'en assurer la cohérence sur le périmètre du ministère et de ses opérateurs. Elle veille à la diffusion des bonnes pratiques en matière d'audit interne.
    « Elle prépare le programme d'audit interne ministériel, réalise les missions d'audit approuvées par le comité ministériel d'audit interne et suit la mise en œuvre des actions de progrès décidées à l'issue.
    « Elle instruit toute demande du comité ministériel d'audit interne. »

    Article 8

    Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

    Fait le 6 février 2019.

    Florence Parly  
    la cantinière en chef


    Télécharger le document en RTF (poids < 1Mo) Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format: pdf, poids : 0.18 Mo) Télécharger le document en RDF (format: rdf, poids < 1 Mo)
    EtienneCH4
    EtienneCH4
    + membre techno +

    département : sud Manche et centre Chine
    Messages : 4394
    Date d'inscription : 09/09/2015
    Age : 77
    Localisation Lapenty et Wuhan

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: L'armée Française .

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum