AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.

Et puis ce fut l'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Et puis ce fut l'hiver

Message par Invité le Dim 15 Déc 2013, 16:53

Tu sais, le temps a une manière d’aller très vite sans que tu t’aperçoives des années qui ont passé. Il semble qu’hier j’étais encore jeune, nouvellement marié et m’aventurais dans ma nouvelle vie avec mon conjoint.

Mais je me questionne où sont passées toutes ces années. Je sais que je les ai toutes vécues selon mes espérances et mes rêves de la façon qu’elles étaient à l’époque.

Mais, il est ici…. L’hiver de ma vie qui m’a attrapé par surprise. Comment en suis-je arrivée si vite? Où sont passées toutes ces années et où s’est envolée ma jeunesse?

Je me rappelle bien d’avoir vu des personnes âgées pendant toutes ces années et qu’elles avaient beaucoup d’avance sur moi et que mon hiver était encore bien loin que je ne pouvais deviner ou imaginer ce qu’il pourrait être.

Mais, il est ici….mes amies sont retraitées et grisonnent…elles se déplacent plus lentement et je vois des personnes encore plus âgées. Quelques-unes sont en bonne forme, d’autres moins que moi…mais je vois de grands changements…leur âge est plus apparent et je suis la vieille que j’avais l’habitude d’observer et que je ne pensais pas devenir.

Maintenant, à chaque jour, je réalise que de seulement prendre une douche est devenu difficile! Et de faire une sieste n’est plus un luxe…mais une nécessité ! Car si je ne le fais pas volontairement, juste de m’asseoir, je m’endors.

Alors, maintenant, j’entre dans cette nouvelle saison de ma vie sans être préparée aux malaises, aux souffrances, la perte de force, l’habilité de fonctionner et de faire des choses que je désirais

Au moins, je sais que l’hiver de ma vie est arrivé, je ne sais pas ce que sera sa durée, mais une chose est certaine lorsque ce sera terminé, une nouvelle aventure va commencer !

Oui, j’ai des regrets. Certaines choses que je n’aurais pas dû faire, certaines que j’aurais dû m’efforcer d’accomplir, par contre il y a plusieurs choses que je suis fière d’avoir faites, ça fait partie de mon vécu.

Alors, si tu n’es pas encore dans ton hiver…laisses-moi te rappeler que le temps passe plus vite que tu ne le penses. Alors, s’il y a des choses que tu désires accomplir durant ta vie, s’il te plaît fais-le vite. Ne remets pas à plus tard, la vie est si courte.

Alors fais ce que tu peux aujourd’hui même car tu ne peux t’assurer que ton hiver est lointain ou pour demain. Il n’y a aucune assurance que tu verras toutes les saisons de ta vie.

Alors vis pour aujourd’hui et fais part de toutes les choses dont tu rêves à ceux que tu aimes afin qu’ils se souviennent…et espères qu’ils apprécient et t’aiment pour tout ce que tu as pu faire pour eux durant toutes ces années passées. La vie est un cadeau pour toi.

Ta manière de vivre ta vie sera un cadeau pour ceux qui te succèderont. Rends-la fantastique! Vis-la bien ! Amuses-toi aujourd’hui! Fais quelque chose de plaisant ! Sois heureux ! Aies une belle journée ! Rappelle-toi: ” la vraie richesse est la santé et non pas des pièces d’or ou d’argent ! Vis heureux.

Pour terminer, considère qu'aujourd’hui c’est le moment le plus âgé que tu ais atteint alors jouis de cette journée le temps qu’elle durera.

Sortir fait du bien…revenir à la maison c’est mieux! Tu oublies des noms, ce n’est pas grave, car les autres ont même oublié qu’ils te connaissaient!! Tu réalises que tu n’es plus bon à accomplir quelque chose…

Les choses que tu aimais à faire, ça ne t’intéresse plus …Tu dors mieux dans une chaise longue avec la télévision allumée que dans ton lit, cela s’appelle un « pré-sommeil ».

Tu as tendance à utiliser des mots débutants pas un « Q » ;« Quoi ? » « Quand ? » «Quel ? » « Qui » ?....

Tu te plains que les imprimeurs utilisent de plus petits caractères dans leurs publications… Les villes et les villages sont éloignés, les coins de rues sont plus loin. Les trottoirs sont plus hauts.

Maintenant que tu as les moyens d’avoir des bijoux dispendieux, ce n’est pas sécurisant de les porter partout. Ce qui t’apparaissait comme des taches de rousseur sont devenues des points bruns…

Tout le monde chuchote maintenant. Dans ta garde-robe, tu as des vêtements de trois grandeurs… deux que tu ne porteras plus jamais. Mais « Vieux » est bon dans certaines choses ; « Vieilles chansons » « Vieux films » et la meilleure de tous «Vieux amis » !

Demeures bon, « Vieux frère »

Envoie ceci à d’autres « Vieux frères » afin qu’ils en rient et acquiescent à ces dires. Ce n’est pas ce que tu as ramassé, mais ce que tu as fait qui indiquera quel genre de vie tu auras vécu. Je voulais le partager avec ceux et celles qui s'aiment, que j’aime, mes amis.

Texte repris d'un PPS venant de Jean Noël, un autre vieux frère

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: Et puis ce fut l'hiver

Message par centkght le Dim 15 Déc 2013, 17:36

tellement vrai
et en même temps , je pense que ne pas avoir tout fait , c'est pas gênant , ça laisse l'espoir de le réaliser ................ou pas

l'important , c'est d’être bien dans sa tête

centkght
+ membre techno +

département : jura
Messages : 6375
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 50
Localisation 39 région des lacs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Et puis ce fut l'hiver

Message par Sparthakus le Dim 15 Déc 2013, 18:11

tiens quelle coïncidence!

aujourd'hui, nous sommes allés voir ma maman en famille à l’hôpital et je pensais justement à cela en rentrant.

On se fait toute une montagne de soucis "techniques" pour essayer d'arriver à les surmonter comme si la fin du monde en dépendait.

pourtant il est bien plus important en effet de se rappeler qu'il y des choses comme les saisons, la santé et l'âge qui sont comme des vagues sur lesquelles nous ressemblons davantage à une coquille de noix qui ne peut qu'accepter de se faire bercer sans lutter...

sans plagier ce qui a été si bien dit précédemment, je dirais que par rapport au temps et aux vicissitudes de la vie, notre tristesse pour les autres et nos angoisses personnelles ne changeront rien. Face à cela heureusement il y a la vie qui nous pousse. Je veux parler de celle des enfants qui oblige à être naturellement optimistes car ils n'ont aucun doute sur la vie qui les anime. c'est pourquoi tout espoir semble permis si on accepte le principe de succession où une saison nouvelle vient après la précédente, et ainsi de suite...

ces enfants, les nôtres, les vôtres, les autres, tous, ne voient jamais la détresse et remarquent toujours le bon côté. lorsqu'on les observe bien dès qu'on le peut même seulement de petits instants, je trouve que la vie vaut la peine dans l'instant justement (en dehors de tout projet). elle se manifeste alors comme en étant au dessus de tout. la seule difficulté? se donner les moyens de ce qui ne s'achète pas : un petit peu de temps de temps en temps pour en profiter comme eux ils en profitent si bien sans se poser de question.

Sparthakus
+ membre techno +

Messages : 5655
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 55
Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Et puis ce fut l'hiver

Message par Le Mecreant le Dim 15 Déc 2013, 19:48

Merci pour ce joli texte !

Le Mecreant
+ membre techno +

Messages : 11388
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 60
Localisation 56 Bignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Et puis ce fut l'hiver

Message par thierry01052 le Dim 15 Déc 2013, 20:04

très beau.... et surement très vrai

thierry01052
+ membre techno +

Messages : 4786
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 46
Localisation ain, dans le futur PNR des lyonnais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Et puis ce fut l'hiver

Message par hermine 22 le Dim 15 Déc 2013, 21:45

c'est surtout les gabarits de ma generation qui doivent adorer ce texte
mais a chaque jour suffit sa peine et un soupcon d'insouciance saupoudré de reve rend la vie tellement plus agreable
quand a la vie ,si on peut en decider de la longueur ,la profondeur et la largeur sont de notre ressort
autant ne pas la louper si possible

hermine 22
+ membre techno +

département : 22
Messages : 29823
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 66
Localisation bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Et puis ce fut l'hiver

Message par poun47 le Dim 15 Déc 2013, 21:57

  pour ce texte qui révèle pas mal de choses et s'approchant de la vérité .

poun47
+ membre techno +

département : 47
Messages : 18244
Date d'inscription : 26/10/2009
Age : 61
Localisation Sud Aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Et puis ce fut l'hiver

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum