AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4001 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est M François

Nos membres ont posté un total de 2298591 messages dans 68279 sujets
Guilbart

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    vente de terre

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    default vente de terre

    Message par Invité le Mar 04 Mar 2014, 13:41

    Salut a tous.
    Je suis propriétaire d'un petit terrain (2 ha) et j'envisage de le vendre.
    Ce terrain est actuellement loué,jusqu'a 2017.
    J'aimerai savoir, qu'elles sonts les regles a respectés vis a vis de l'agriculteur en place.
    J'aimerai aussi savoir ,pendant combien de temps une jachere peut durée.
    Vous l'avez compris,je n'y connais rien, j'ai herité de ce terrain sans la moindre connaissance de ce milieu.
    Si vous avez des sites intérréssent je suis preneur.
    Cordialement

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par Titi le Mar 04 Mar 2014, 14:44

    Prendre contact avez votre Notaire, il saura vous conseiller Very Happy 
    Pour commencer faut fouiller là:   http://www.lafranceagricole.fr/Archives/web?search=Le+droit+de+pr%C3%A9emption+du+preneur+en+place&class=QuestionJuridiqueModel&x=10&y=9

    Le droit de préemption du preneur en place (source France Agricole)

    Lorsqu’un propriétaire bailleur souhaite vendre une parcelle agricole occupée par un fermier il est tenté de penser bien souvent et à tort qu'il suffit de donner congé à ce dernier pour pouvoir procéder à la vente d'une terre libre de tout preneur, celle-ci se faisant à meilleur prix pour le bailleur. Cependant, ce raisonnement va à l'encontre des principes d'ordre public édictés par le Code rural qui instaurent une priorité d’achat au profit du fermier. Le régime spécifique du bail rural ne permet pas au bailleur, sauf accord amiable des parties, de donner congé au preneur dans le but unique de vendre sa parcelle. Ce congé serait considéré par les juges comme non fondé puisque ne faisant pas partie de la liste exhaustive des motifs prévus par le code rural.

    Si le propriétaire ne peut évincer le preneur pour vendre sa parcelle, il ne s'agit pas de lui interdire de vendre sa parcelle. L'opération sera simplement encadrée dans la mesure où le fermier en place deviendra un interlocuteur privilégié par l'intermédiaire de l'exercice du droit de préemption dont il bénéficie sur la parcelle qu'il exploite.

    Pour bénéficier du droit de préemption …
    le fermier doit remplir certaines conditions :
    - avoir exercé pendant trois ans au moins la profession d'exploitant agricole,
    - avoir exploité par lui-même ou par sa famille, le fonds mis en vente,
    - il ne doit pas posséder déjà de fonds rural d'une certaine superficie (3 fois la surface minimale d'installation).

    Le bailleur (en pratique, son notaire) doit informer le preneur de son intention de mettre en vente la parcelle qu'il occupe. Cette information doit se faire nécessairement par lettre recommandée avec demande d'avis de réception ou par acte d'huissier. Cette notification précise le prix, les charges et les conditions de la vente projetée. Elle vaut offre de vente aux prix et conditions qui y sont contenus. A compter de cette notifi- cation, le preneur dispose d'un délai de deux mois pour accepter ou refuser l'offre. Si le preneur ne se manifeste pas dans ce délai qui lui est imparti, on considère qu'il n'est pas intéressé par l'achat. A l'inverse, le fermier intéressé par l'achat doit faire connaître sa réponse par lettre recommandée avec demande d'avis de réception ou par acte d'huissier. Cependant, et contrairement à la notification préalable que doit faire le bailleur, cette formalité n'est pas prescrite. C'est-à-dire que, dans la pratique, une réponse verbale ou une simple lettre adressée au bailleur ne sera pas considérée comme nulle. La seule obligation pour lui est de préciser s'il entend exercer son droit de préemption pour son propre compte ou pour celui d'un de ses descendants ou de son conjoint ou son partenaire d’un pacte civil de solidarité (PACS).

    Dans l'hypothèse où le preneur conteste …
    le prix de la vente, il doit, en même temps qu'il saisit le Tribunal paritaire des baux ruraux, notifier au bailleur qu'il entend se porter acquéreur de la parcelle, mais sous réserve d'une modification judiciaire du prix et de ses conditions. Dans ce cas, les juges fixent la valeur vénale des terres après expertise et enquête. A l'issue du jugement, les parties restent libres de procéder à l'opération de vente. Le bailleur peut retirer son bien de la vente s'il n'est pas satisfait de la décision judiciaire. Cependant, il demeure lié par ce jugement puisqu'il ne pourra vendre à un prix différent de celui fixé par le tribunal. De son côté, le preneur a le choix entre accepter le prix de la vente ainsi fixé ou renoncer à l'achat. Dans cette dernière hypothèse, le bailleur pourra alors vendre la parcelle à un tiers mais au prix fixé par le tribunal. En tout état de cause, le preneur ne sera en principe jamais tenu de quitter les lieux. Il restera titulaire de son bail. L’exercice du droit de préemption, qui souffre parfois d’exception, n’est pas sans conséquences pour le fermier. De même, le non respect de ce droit fait l’objet de sanctions.

    Les obligations du preneur
    Le preneur, ou la personne subrogée, se portant acquéreur des biens en utilisant le droit de préemption, s’engage à respecter certaines obligations. Il doit, à compter de l’acquisition des biens et pendant 9 ans, se consacrer personnellement à l’exploitation des biens acquis. La notion d’exploitation personnelle s’entend aussi bien dans le cadre d’une entreprise individuelle que dans le cadre d’une société dans laquelle le preneur est associé-exploitant.

    Les entorses à l'exercice du droit de préemption par le preneur
    Si le droit de préemption du fermier en place est d'ordre public, il souffre de quelques exceptions. Ainsi, les donations (à moins que le preneur ne prouve qu'il s'agisse d'une donation déguisée) ou les mutations entre proches parents (jusqu’au 3e degré inclus) sont des opérations qui écartent le droit de préemption du preneur. De la même façon, les biens faisant l'objet d'une préemption en matière d'urbanisme, ou les aliénations consenties par une collectivité publique bailleresse à un organisme ayant un but d'intérêt public si les biens vendus sont nécessaires à la réalisation de l'objectif poursuivi par l'organisme acquéreur, priment le droit de préemption du preneur. Hormis ces cas où le preneur ne peut faire valoir son droit, le Code rural prévoit des sanctions en cas d'inobservation par le bailleur du droit de préemption du preneur en place.

    Titi
    + membre techno +

    Messages : 3658
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 53
    Localisation Saône et Loire

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par dgé le Mar 18 Mar 2014, 22:30

    y a t'il un bareme de reduction de prix de vente en fonction des années restante du bail?

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 21341
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par case ih 81 le Mer 19 Mar 2014, 12:54

    oui ,il me semble,il y a une moins value qui differe selon la duree restante du bail a courir

    case ih 81
    + membre techno +

    Messages : 1677
    Date d'inscription : 02/08/2013
    Age : 33
    Localisation tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par farmer6060 le Mer 19 Mar 2014, 12:59

    Marge brute /ha * nbre d'années restantes au bail....

    farmer6060
    + membre techno +

    Messages : 3182
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 35
    Localisation FR27140

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par dgé le Mer 19 Mar 2014, 13:08

    1000 € de marge brut x nbre d'année, c'est possible, il faudrait que le proprio me donne de l'argent en plus de la terre

    chez moi la terre vaut de 2500 à 4000 €, et le bail est a 2 ans /9 aujourd'hui

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 21341
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par farmer6060 le Mer 19 Mar 2014, 13:19

    C'est l'indemnité pour le fermier quand la terre passe à bâtir

    farmer6060
    + membre techno +

    Messages : 3182
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 35
    Localisation FR27140

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par Invité le Mer 19 Mar 2014, 14:02

    jld a écrit:Salut a tous.
    Je suis propriétaire d'un petit terrain (2 ha) et j'envisage de le vendre.
    Ce terrain est actuellement loué,jusqu'a 2017.
    J'aimerai savoir, qu'elles sonts les regles a respectés vis a vis de l'agriculteur en place.
    J'aimerai aussi savoir ,pendant combien de temps une jachere peut durée.
    Vous l'avez compris,je n'y connais rien, j'ai herité de ce terrain sans la moindre connaissance de ce milieu.
    Si vous avez des sites intérréssent je suis preneur.
    Cordialement
    met une annonce sur leboncoin!
    tu verra ce que les gens te propose

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par dgé le Mer 19 Mar 2014, 19:39

    farmer6060 a écrit:C'est l'indemnité pour le fermier quand la terre passe à bâtir

    je pige rien, qu'à voir le bati quand c'est une vente à un agriculteur

    bon en clair avant la fin du bail on ne peux pas demander un rabais officiel?

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 21341
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par case ih 81 le Mer 19 Mar 2014, 20:48

    si,un expert ou la chambre d'agriculture,safer te renseignera
    sa doit etre autour de 20% en debut de bail

    case ih 81
    + membre techno +

    Messages : 1677
    Date d'inscription : 02/08/2013
    Age : 33
    Localisation tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par dgé le Mer 19 Mar 2014, 21:51

    merci case ih

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 21341
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: vente de terre

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum