AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4001 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Antsus

Nos membres ont posté un total de 2578289 messages dans 75137 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

    Aller en bas

    default Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mar 10 Fév 2015, 09:34

    Par ces quelques lignes, je souhaite remettre en perspective les conséquences de l'énergie sur nos vies.

    D'abord

    Le feu, l'homme et la nourriture

    La maîtrise du feu a eu plusieurs conséquences sur l'alimentation.

    Pour les végétaux, la cuisson a permis de rendre digeste les féculents. Les amidons qui sont des glucides complexes deviennent assimilables après cuisson. Le feu a donc permis de modifier le régime alimentaire.

    Les céréales sont des aliments qui se conservent, c'est dans leur cycle végétatif. La cuisson a donc permis de cueillir d'abord puis de cultiver des nourritures pour passer les périodes de frugalité.

    Ensuite, elle a permis de cuire la viande. Cela a permis de la séparer plus facilement des os mais aussi de la rendre plus goutteuse et plus assimilable également.

    Le feu a donc été lié à la naissance de l'agriculture et de l'élevage.

    Avec l'agriculture arrive la sédentarisation, une révolution en marche.


    Dernière édition par GL le Dim 22 Jan 2017, 07:57, édité 34 fois
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mer 11 Fév 2015, 07:20

    De l'agriculture à l'élevage

    Nous partions de l'époque de chasseurs cueilleurs.

    Avec la sédentarisations des populations avec l'agriculture, l'élevage devient plus facile.

    Il est plus simple de prélever des animaux dans son élevage que d'aller le chasser autour de son habitat.

          On assiste donc à la domestication d'espèces sauvages.

    La nourriture de ces animaux nécessite de pouvoir faire des stocks pour l'hiver, les végétaux secs permettent de le faire.

    De plus les animaux mangent souvent des végétaux pour en faire de la viande. Cette transformation permet d'avoir des nourriture plus riches, de la viande.

    Cela va marquer le début de la sélection animale.

    Les animaux, c'est aussi le lait, un apport alimentaire unique surtout pour les plus jeunes. Ce lait ne se conserve pas sous sa forme fraîche.

    C'est le fromage qui va le permettre.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Jeu 12 Fév 2015, 07:54

    L'agriculture et la politique

    Avec la chasse, on a des territoires de chasse. Ils ont des limites dont la mobilité est souvent contentieuse et souvent source de conflit.

    Pour l'agriculture, il faut faire vivre beaucoup de personnes au même endroit, sur le même lieu. C'est d'autant plus vrai que cela se fait sous forme de village pour des raisons de sécurité.

    Il faut rapidement une organisation pour régler les conflits de personnes et de biens sur les mêmes terres.



    C'est à ce moment qu’apparaît la politique. Il faut des représentants qui jugent et décident. Elles doivent également faire appliquer leurs décisions.



    L'agriculture a donc amener la politique et les moyens de la mettre en œuvre.

    Mais je vais revenir à l'énergie.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Ven 13 Fév 2015, 07:02

    6 millions d'années de sobriété énergétique


    Depuis que l'homme a maîtriser le feu jusqu’au milieu du XVII ° siècle, la consommation d'énergie était plutôt  bien répartie sur cette planète.

    A cause de sa rareté et l'absence de possibilité de transport, nous étions dans la sobriété énergétique.

    Les ressources venait de la  photosynthèse. Elles étaient
    - le bois
    - la traction animale par les surfaces consacrées à leur nourriture.

    Une autre source venait du rayonnement solaire plus direct 
    - L'éolien et l'hydraulique avaient une part certes marginale mais importante (les moulins).

    Le feu et le foyer

    Cette sobriété a des conséquences sociales. Une famille, c'est un feu, un foyer. C'est l'endroit de la maison ou il fait chaud. Quand l'hiver, il fait froid et humide, il est plus difficile d'aller faire la tête dans son coin. On comptait encore la population en feu ou en foyer, il n'y a pas très longtemps.



    L'arrivée du chauffage central dans une maison va amener la chaleur dans toutes les pièces. Le foyer perd de son importance.


    L'arrivée de combustibles fossiles va permettre de libérer des surfaces de bois de chauffe pour de la culture.

    Le remplacement de la traction animale par des tracteurs va libérer les surfaces destinées à nourrir les animaux de travail.

    Mais n'allons pas trop vite.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Sam 14 Fév 2015, 07:34

    L'arrivée du charbon,  l'énergie se déplace, la divergence

    A partir du XII ° siècle arrive le charbon. Cet arrivée va marquer la fin de la sobriété.

           Ce combustible va amener la vapeur et la machine à vapeur.

    En effet seul le charbon était capable de produire efficacement de la vapeur. Son  pouvoir calorifique plus élevé va marquer le début de la motorisation.

    C'est ici qu'arrive la transformation de chaleur en mouvement.

    Jusque là il était difficile de transporter du combustible, du bois entre autre et quasi impossible d'en faire une force.



    On peut donc avoir un usage qui n'est plus à côté de la source. L'arrivée du chemin de fer va amplifier ce mouvement. Ce moyen de transport permet en effet avec peu de puissance de transporter des produits pondéreux et cela par tous les temps.



    Elle sera le fondement de la révolution industrielle du milieu du XIX ° siècle.

    Le gaz de houille va aussi remplacer les lampes à huile dans l'éclairage.Les villes vont s'éclairer plus facilement. Elles vont pouvoir vivre plus tard le soir. Cela sera détrôner plus tard par l’électricité.

    C'est l'Angleterre qui va être la première à faire sa révolution industrielle.  La proximité des mines de charbon des usines va permettre à ce pays de prendre une place notable sur cette planète.

    La machine va aussi permettre de pomper l'eau dans les mines et d'y injecter de l'air frais. Jusque là, l'eau était remontée au sceau et l'air était renouvelé par des puits "à feu" qui faisait des colonnes ascendantes par l'air vicié.

    On parle ici de divergence énergétique. La séparation du lieu de production du lieu de consommation.

    Cela va marquer le moment ou se fait la différence entre ceux qui ont accès à ces techniques et ceux qui restent aux ressources traditionnelles.

         En agriculture c'est les taches fixes qui voient arriver la machine à vapeur.



        A la place



      Pour la traction, le changement attendra le pétrole pour remplacer le cheval

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 15 Fév 2015, 06:59

    Le pétrole

    Bien que les premiers puits soit européens, c'est aux USA que va se développer la course à l'or noir. Après avoir permis de produire du pétrole lampant c'est vers le goudrons, les lubrifiants, le naphta et les solvants que se dirige les premiers usages de cette ressource.

    Au tournant du  XX° siècle se produit un fait majeur. Plusieurs inventeurs contribuent à la mise au point de l'ampoule électrique. La lampe à pétrole était le principal débouché du pétrole, cet usage va décliner.

    Mais en 1905 Henri Ford lance la production de masse de l'automobile, la Ford T.





    On passera de 0 à 8 millions voitures produites par an en un siècle.

    Pour la petite histoire, c'est en visitant un  abattoir de porcs en France que Henri Ford conçois des chaînes de montage ou le travail est organiser en poste.

    L'enjeu est de taille. Il s'agit de fournir du travail à des ouvriers pour qu'ils puissent acheter une voiture, leurs productions.

    Au court du XX° siècle le pétrole sera inégalable comme carburant liquide

    L'une des conséquences sera la miniaturisation des moteurs. Une tronçonneuse, c'est 1,6 CV (cheval vapeur) pour 4,1 kg et 210 €, la force de 2 hommes.



    Essayer de couper un arbre au passe partout et les branches à la serpe, vous verrez, on va moins vite.

    Pour mémoire, un cheval vapeur, c'est la force qu'il faut pour lever 75 kg de 1 M en 1 seconde.



    En agriculture, le pétrole va marquer la fin du cheval par l'arrivée du tracteur.





    Cette arrivée va amener le remembrement pour rendre efficace ces nouvelles machines. La productivité agricole tiens un de ses piliers.

    Je vais revenir sur les conséquences agricoles de l'arrivée du pétrole.


    Dernière édition par GL le Dim 15 Fév 2015, 07:51, édité 1 fois
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par hermine 22 le Dim 15 Fév 2015, 07:48

    bien gl
    j'attends la suite
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 35359
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 68
    Localisation bretagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par massey8210 le Dim 15 Fév 2015, 10:52

    tres interessant GL
    avatar
    massey8210
    + membre techno +

    Messages : 9785
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 55
    Localisation morbihan

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par rb42 le Dim 15 Fév 2015, 11:13

    toujours agréable à te lire
    bonne continuation

    rb42
    + membre techno +

    Messages : 2848
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 45
    Localisation loire

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 15 Fév 2015, 11:35

    Merci à vous.

    Vous verrez ce que je défends vers la fin de la semaine prochaine.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Sparthakus le Dim 15 Fév 2015, 11:46

    j'ai hâte de lire la suite! : victoire

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8779
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par gawron le Dim 15 Fév 2015, 12:39

    la suite.... triste

    gawron
    + membre techno +

    Messages : 765
    Date d'inscription : 25/09/2009
    Age : 39
    Localisation pologne, pays des katolibans!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Dim 15 Fév 2015, 12:50

    Merci GL pour cette belle histoire de l'énergie.
    Au sujet des énergies fossiles qui ont révolutionné la société aux XIX et XX emes siècles, juste une petite précision:
    -Le charbon "noble" (houille, anthracite) s'est essentiellement formé il y a environ 300 millions d'années au Carbonifère supérieur (le Houiller) dans des bassins sédimentaires internes à une chaîne de montagnes en cours d'érosion (chaîne hercynienne).
    Depuis, la Terre a encore fabriqué du charbon mais beaucoup moins riche en carbone (le lignite) et de pouvoir énergétique beaucoup plus faible (et beaucoup plus polluant que la houille car sa combustion est imparfaite),c'est le charbon chinois exploité actuellement.
    Les ressources en charbon ne se renouvellent plus actuellement, c'est donc une énergie fossile.
    -Le pétrole: Les grands gisements proviennent du Crétacé (de -145 à -65 Ma)et du début du Tertiaire à l'époque où la Terre a connu son épisode climatique le plus chaud, sans commune mesure avec l'actuel.(pour la petite histoire, c'est le refroidissement général de la fin du Tertiaire qui a permis la naissance de l'espèce humaine)
    Le pétrole provient de la transformation anaérobique (en l' abscence d'oxygène) de micro organismes unicellulaires (zoo-plancton) dans de grands bassins marins fermés (cas de la mer Caspienne de nos jours).
    Il ne se renouvelle pas non plus à l'échelle de la vie humaine, il faut plusieurs millions d'années pour transformer les cadavres de micro-organismes en une goutte de pétrole (ou de méthane qui lui est associé). C'est donc aussi une énergie fossile.
    Seules la méthanisation des végétaux ligneux, la synthèse d'hydrocarbures par des algues ainsi que les (bien mal nommés en français) gaz dits de schistes pourront (dans l'état actuel des recherches) permettre à nos descendants de disposer encore d'hydrocarbures (à prix raisonnable) pour faire fonctionner leurs moteurs "thermiques".
    Notre façon actuelle de faire et d'utiliser l'énergie "carbonée" ne restera dans l'histoire humaine que comme une petite parenthèse de plus ou moins deux siècles d'exploitation des ressources fossiles non renouvelables.

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par hermine 22 le Dim 15 Fév 2015, 13:30

    gawron a écrit:la suite.... triste
    gl est a la fois philosophe ,visionnaire ,il sait analyser des choses simple ,dont nous passont a coté sans les remarquer
    un personnage attachant en fait ,toujours sur le meme ton Laughing
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 35359
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 68
    Localisation bretagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par carlo s le Dim 15 Fév 2015, 13:37

    cheers
    avatar
    carlo s
    + membre techno +

    Messages : 32394
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 50
    Localisation sud de l'ile

    Revenir en haut Aller en bas

    default Pour le pétrole, ses caractèristiques techniques vont le guider dans son emploi

    Message par GL le Lun 16 Fév 2015, 07:21

    Le pétrole, quand sa forme guide les usages, le raffinage  


    Avant d'arriver sur les applications agricoles, il faut parler du raffinages du pétrole. Les usages des coupes de distillation vont dépendre de leurs nature et de leurs caractéristiques.

    forme

    gazeuse

    propane, évaporation – 20 ° stockage extérieur usage fixe
    butane,   évaporation  + 5 ° stockage intérieur 

    liquide

    naphta léger,  solvant
    naphta lourd,
    l'essence aviation, moteur léger
    carburant auto peu coupleux, la puissance se fait avec la vitesse de rotation surtout pour les plus petit. Cela permet un rapport poids/puissance exceptionnel




    supercarburant, moteur léger couple à 3500 T/mn

    kérosène, résistance au froid, il fait – 60 ° à 11 000 M d'altitude. Très bon rendement dans des réacteurs ou des turbo réacteurs


    jet A1,

    gazole moteur plus lent, son meilleurs rendement est autour de 1700 tours



    du gazole marine, moteur lourd, préchauffage du carburant

    du fioul BTS,
    du fioul MTS,
    du fioul HTS,

    solide

    du bitume de différentes duretés usage en revêtements routiers ou étanche. Il a permis de rendre carrossable tout temps des chemin qui était poussiéreux par temps sec et boueux après chaque pluie et cela jusqu'au fond de nos campagnes.






    Pour 1 baril (159 L), on retiens le plus souvent
    Carburants....................73,8
    Gazole fioul domestique..34,8
    Kérosène ('aviation).......15,8
    Mazout lourd..................8,7
    Gaz de pétrole................7,2
    éthane, propane, butane.7,2
    Coke.............................6,8
    Asphalte.......................4,9
    Bases pour pétrochimie..4,5
    Lubrifiants....................1,9
    Kérosène pétrole lampant.0,7
    Autres (cires, graisses)...1,1

    Pour la petite histoire, la Seine et Marne est le département le plus gros producteur français de pétrole.



    Ce n'est pas par hasard qu'on trouve une raffinerie à Grand Puits.

    Le raffinages




    Vapocraquage


            Le vapocraquage est un craquage qui se fait sans catalyseur, mais en présence de vapeur d’eau, à une température de l’ordre de 800°C et sous une pression voisine de 1 bar.
            On obtient des produits différents selon les hydrocarbures traités ; par exemple :
    à partir de l’éthane, on obtient essentiellement de l’éthylène.
    à partir du butane, on obtient encore de l’éthylène mais aussi du propène.
            Le vapocraquage conduit donc toujours à un mélange de produits que l’on sépare par distillation fractionnée.
            En 1991, la production d’éthylène s’est élevée à 2,3 millions de tonnes et celle de propène à 1,6 million de tonnes. Ces deux alcènes servent principalement à fabriquer des matières plastiques.

    Les usages des produits issues de l'éthylène et du propylène sont nombreux en agriculture, nous le verrons bientôt.

    L'un des usages qui a changer l'alimentation des animaux est la bâches plastiques. Elle a permis l'ensilage, donc la conservation de produit humide, le maïs par exemple, rien que çà. Je crois qu'il faut que j'y revienne.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GRUMPY le Lun 16 Fév 2015, 07:48

    Merci GL. Passionnant.

    GRUMPY
    + membre techno +

    Messages : 3755
    Date d'inscription : 09/01/2012
    Age : 61
    Localisation IDF sud

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par electron le Lun 16 Fév 2015, 20:28

    C'est bien le feu qui a faciliter la digestion des aliments ce qui a permis de de développer l’énergie grise (le cerveaux a augmenter de volume )lent cheminement entre australopithèque est homo sapiens/sapiens

    electron
    + membre techno +

    Messages : 2318
    Date d'inscription : 14/09/2009
    Age : 63
    Localisation Creusois region Cheneraille

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Lun 16 Fév 2015, 20:36

    electron a écrit:C'est bien le feu qui a faciliter la digestion des aliments ce qui a permis de de développer l’énergie grise  (le cerveaux a augmenter de volume )lent cheminement entre australopithèque est homo sapiens/sapiens

    Il a permis aussi une transformation auquel on ne pense pas.

    Pendant la journée, on parle surtout de choses techniques au sens large du terme, la nuit autour d'un feu, les projets, les rêves prennent de la place dans les conversations.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default La bâche plastique et le maïs

    Message par GL le Mar 17 Fév 2015, 06:19

    Le pétrole, il change la ration des vaches

    Je dois faire un article complet sur ce matériaux, la bâche agricole. Il a si profondément changer cet élevage que cela le mérite amplement.


    C'est en élevage que le plastique à profondément changer les choses. Pour les ruminants jusque dans les années 50, la conservations des fourrages pour l'hiver se faisait par séchage. Les pâtures étaient fauchés en Juin quand les jours sont les plus longs et le temps sec. On faisait un peu de regain en Automne si les pluies d'été le permettaient. Si les parfums passaient dans les laitages, cela n'a plus d'intérêt dans les chaînes industrielles de transformation. Même le lait vendu comme entier est déjà écrémé entre la vache et le consommateur. Le goût des consommateur a si profondément changer qu'une partie d'entre eux ne peut plus boire de lait frais.



    Je suis toujours surpris de voir la longueur des rayons laitage des magasins. Une partie de ce qui est vendu comporte des parfums de synthèse.
    Pour les fromages, c'est le génie génétique des ferments qui remplace les ferments traditionnels.







    Le plastique va permettre la culture du maïs. Cette plante a croissance estivale se récolte humide. La bâche plastique va donc amener l'ensilage, technique qui jusque là n'était réservé qu'a la choucroute.

    Les rendement/Ha vont exploser pour arriver à plus de 20 T/Ha de MS (matière sèche). La ressource de fourrage va émanciper des aléas des périodes de pluie sur les foin.

    Le maïs qui jusque là, en France, était cantonné aux Sud Ouest pour des raisons de somme de température et d'ensoleillement avec les maïs de population va commencer sa conquête de l'Europe.

    C'est la génétique qui va permettre à cette plante d'être cultiver dans des contrées plus froide avec des soleil moins présent. Ce fût le premiers pas de l'hybridation avec l'autre plante qu'est la betterave.

    En montant vers le Nord, le maïs bouscula complètement la ration des vaches. Avec l'arrivée du soja les charges UGB/Ha firent un bon.






    Ce n'est pas seulement 50 ans qui sépare ces deux images, c'est un monde différent.

    Ce soja est importé, cela fait bien l'affaire des américains qui ne manquèrent  jamais de le mettre dans les accords transatlantiques avec la bénédiction de nos responsables. Lors du GATT , il y avait de l'importation de soja entre les lignes.

    Cet importation de soja amena le surplus de nitrate des zones à forte densité d'élevage, mais c'est un autre sujet.

    On peut donc dire que le modèle maïs/soja n'aurait pas exister sans bâche plastique, sans pétrole.

    Mais tout cela, se sont des hommes qui l'on fait, ceux qui se lèvent chaque matin pour aller "soigner" leurs bêtes, ceux qu'on veut voir disparaître aujourd'hui.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Mar 17 Fév 2015, 10:03

    Comme pour un feuilleton, on se prend à attendre la suite...au prochain numéro!!
    Bravo Georges bravo-applaudissemen

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par la cigogne le Mar 17 Fév 2015, 10:07

    Gl, tu pourrais aussi parler des bâches en maraîchage qui ont permis de désaisonnaliser et de délocaliser les zones de productions .

    Continu mon vieux Gl ,c'est passionnant ton exposé ! : victoire
    avatar
    la cigogne
    + membre techno +

    Messages : 4605
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Localisation vienne en autres riches

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mar 17 Fév 2015, 10:49

    la cigogne a écrit:Gl, tu pourrais aussi parler des bâches en maraîchage qui ont permis de désaisonnaliser et de délocaliser les zones de productions .

    Continu mon vieux Gl ,c'est passionnant ton exposé ! : victoire

    Je parle demain du pétrole qui change les saisons avec les bâches de maraîchage entre autre.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par erwin le Mar 17 Fév 2015, 13:56

    GL a écrit:Le pétrole, il change la ration des vaches

    Je dois faire un article complet sur ce matériaux, la bâche agricole. Il a si profondément changer cet élevage que cela le mérite amplement.
    Spoiler:


    C'est en élevage que le plastique à profondément changer les choses. Pour les ruminants jusque dans les années 50, la conservations des fourrages pour l'hiver se faisait par séchage. Les pâtures étaient fauchés en Juin quand les jours sont les plus longs et le temps sec. On faisait un peu de regain en Automne si les pluies d'été le permettaient. Si les parfums passaient dans les laitages, cela n'a plus d'intérêt dans les chaînes industrielles de transformation. Même le lait vendu comme entier est déjà écrémé entre la vache et le consommateur. Le goût des consommateur a si profondément changer qu'une partie d'entre eux ne peut plus boire de lait frais.



    Je suis toujours surpris de voir la longueur des rayons laitage des magasins. Une partie de ce qui est vendu comporte des parfums de synthèse.
    Pour les fromages, c'est le génie génétique des ferments qui remplace les ferments traditionnels.







    Le plastique va permettre la culture du maïs. Cette plante a croissance estivale se récolte humide. La bâche plastique va donc amener l'ensilage, technique qui jusque là n'était réservé qu'a la choucroute.

    Les rendement/Ha vont exploser pour arriver à plus de 20 T/Ha de MS (matière sèche). La ressource de fourrage va émanciper des aléas des périodes de pluie sur les foin.

    Le maïs qui jusque là, en France, était cantonné aux Sud Ouest pour des raisons de somme de température et d'ensoleillement avec les maïs de population va commencer sa conquête de l'Europe.

    C'est la génétique qui va permettre à cette plante d'être cultiver dans des contrées plus froide avec des soleil moins présent. Ce fût le premiers pas de l'hybridation avec l'autre plante qu'est la betterave.

    En montant vers le Nord, le maïs bouscula complètement la ration des vaches. Avec l'arrivée du soja les charges UGB/Ha firent un bon.






    Ce n'est pas seulement 50 ans qui sépare ces deux images, c'est un monde différent.

    Ce soja est importé, cela fait bien l'affaire des américains qui ne manquèrent  jamais de le mettre dans les accords transatlantiques avec la bénédiction de nos responsables. Lors du GATT , il y avait de l'importation de soja entre les lignes.

    Cet importation de soja amena le surplus de nitrate des zones à forte densité d'élevage, mais c'est un autre sujet.

    On peut donc dire que le modèle maïs/soja n'aurait pas exister sans bâche plastique, sans pétrole.

    Mais tout cela, se sont des hommes qui l'on fait, ceux qui se lèvent chaque matin pour aller "soigner" leurs bêtes, ceux qu'on veut voir disparaître aujourd'hui.

    Résumer et limiter le rôle du pétrole (dans la ration de la vache) à la bâche qui couvre le silo de maïs, c'est très très réducteur  :réfléchi

    :réfléchi  Il est facilement possible de faire d'énormes silos de maïs sans aucune bâche ! ... par contre, sans pétrole pour faire tourner des moteurs ... rame

    Ceci dit , ça n'enlève rien à l'intérêt de ton post : victoire
    avatar
    erwin
    + membre techno +

    département : 54
    Messages : 12799
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 43
    Localisation south Belgium

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mar 17 Fév 2015, 14:43

    Comment tu fais un silo sans bâche ?.

    Je vais revenir à la motorisation.
    Le parallèle entre le développement vers le Nord du maïs, les rations humides, la charge UGB/Ha, l'arrivée du soja et le plastique m'est paru intéressant.

    La perte d'intérêt du parfum par le traitement industriel du lait, la modification de l'habitude de consommation, le retour de parfum et de ferment par le génie génétique vaut le détour aussi.

    D'un côté, on retire tout les éléments valorisables, on pasteurise et puis ensuite on parfume et l'on remets des ferments.

    Tu va voir ressortir cette démarche sur d'autre dossier.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Mar 17 Fév 2015, 14:46

    erwin a écrit:
    GL a écrit:Le pétrole, il change la ration des vaches

    Je dois faire un article complet sur ce matériaux, la bâche agricole. Il a si profondément changer cet élevage que cela le mérite amplement.
    Spoiler:


    C'est en élevage que le plastique à profondément changer les choses. Pour les ruminants jusque dans les années 50, la conservations des fourrages pour l'hiver se faisait par séchage. Les pâtures étaient fauchés en Juin quand les jours sont les plus longs et le temps sec. On faisait un peu de regain en Automne si les pluies d'été le permettaient. Si les parfums passaient dans les laitages, cela n'a plus d'intérêt dans les chaînes industrielles de transformation. Même le lait vendu comme entier est déjà écrémé entre la vache et le consommateur. Le goût des consommateur a si profondément changer qu'une partie d'entre eux ne peut plus boire de lait frais.



    Je suis toujours surpris de voir la longueur des rayons laitage des magasins. Une partie de ce qui est vendu comporte des parfums de synthèse.
    Pour les fromages, c'est le génie génétique des ferments qui remplace les ferments traditionnels.







    Le plastique va permettre la culture du maïs. Cette plante a croissance estivale se récolte humide. La bâche plastique va donc amener l'ensilage, technique qui jusque là n'était réservé qu'a la choucroute.

    Les rendement/Ha vont exploser pour arriver à plus de 20 T/Ha de MS (matière sèche). La ressource de fourrage va émanciper des aléas des périodes de pluie sur les foin.

    Le maïs qui jusque là, en France, était cantonné aux Sud Ouest pour des raisons de somme de température et d'ensoleillement avec les maïs de population va commencer sa conquête de l'Europe.

    C'est la génétique qui va permettre à cette plante d'être cultiver dans des contrées plus froide avec des soleil moins présent. Ce fût le premiers pas de l'hybridation avec l'autre plante qu'est la betterave.

    En montant vers le Nord, le maïs bouscula complètement la ration des vaches. Avec l'arrivée du soja les charges UGB/Ha firent un bon.






    Ce n'est pas seulement 50 ans qui sépare ces deux images, c'est un monde différent.

    Ce soja est importé, cela fait bien l'affaire des américains qui ne manquèrent  jamais de le mettre dans les accords transatlantiques avec la bénédiction de nos responsables. Lors du GATT , il y avait de l'importation de soja entre les lignes.

    Cet importation de soja amena le surplus de nitrate des zones à forte densité d'élevage, mais c'est un autre sujet.

    On peut donc dire que le modèle maïs/soja n'aurait pas exister sans bâche plastique, sans pétrole.

    Mais tout cela, se sont des hommes qui l'on fait, ceux qui se lèvent chaque matin pour aller "soigner" leurs bêtes, ceux qu'on veut voir disparaître aujourd'hui.

    Résumer et limiter le rôle du pétrole (dans la ration de la vache) à la bâche qui couvre le silo de maïs, c'est très très réducteur  :réfléchi

    :réfléchi  Il est facilement possible de faire d'énormes silos de maïs sans aucune bâche ! ... par contre, sans pétrole pour faire tourner des moteurs ... rame

    Ceci dit , ça n'enlève rien à l'intérêt de ton post : victoire

    j'ai eu la même pensée concernant le bâchage dont on éssaie de se défaire actuellement n'empêche que la vulgarisation des silos s'est faite grâce au plastique (le plastique c'est fantastique, le caoutchouc c'est super doux )

    +1 pour la qualité du post à GL . : victoire

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Mar 17 Fév 2015, 14:48

    GL a écrit:Comment tu fais un silo sans bâche ?.

    Je vais revenir à la motorisation.
    Le parallèle entre le développement vers le Nord du maïs, les rations humides, la charge UGB/Ha, l'arrivée du soja et le plastique m'est paru intéressant.

    La perte d'intérêt du parfum par le traitement industriel du lait, la modification de l'habitude de consommation, le retour de parfum et de ferment par le génie génétique vaut le détour aussi.

    D'un côté, on retire tout les éléments valorisables, on pasteurise et puis ensuite on parfume et l'on remets des ferments.

    Tu va voir ressortir  cette démarche sur d'autre dossier.

    couverture par des purées de patates , de l'avoine semée à la volée sur le silo

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Mar 17 Fév 2015, 15:58

    Georges aurait pu aussi parler de la synthèse du gaz ammoniac (NH3) qui est la "mère" de tous les engrais azotés minéraux.

    Cet ammoniac est produit par la réaction du diazote N2 contenu dans l'air (78%) avec le méthane qui accompagne le pétrole en plus ou moins grande quantité dans les réservoirs naturels.(parfois, les gisements ne sont composés que de méthane soufré =Lacq ou de méthane plus pur (Russie, Kazakhstan, etc) )

    Sans méthane, pas de synthèse de l'ammoniac gazeux qui va donner par la suite les différents engrais azotés par réactions chimiques.

    NH3 +H2SO4 (acide sulfurique) = Sulfate d'ammoniaque

    NH3+CO2 (gaz carbonique)= CO(NH2)2 , c'est l'urée (engrais azoté le plus concentré)

    NH3 (oxydation) = HNO3 (acide nitrique)
    HNO3+NH3= NH4NO3 (nitrate d'ammonium) base fertilisante de l'ammonitrate

    La démocratisation des engrais azotés minéraux a été permise par l'extraction pétro-gazière
    Et sans azote "relativement bon marché" pas de culture rentable du maïs.*


    * ligne retirée, sans objet .


    Dernière édition par alaindesalpes le Mar 17 Fév 2015, 22:51, édité 1 fois

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par gawron le Mar 17 Fév 2015, 20:31

    jacquou le croquant a écrit:
    GL a écrit:Comment tu fais un silo sans bâche ?.

    Je vais revenir à la motorisation.
    Le parallèle entre le développement vers le Nord du maïs, les rations humides, la charge UGB/Ha, l'arrivée du soja et le plastique m'est paru intéressant.

    La perte d'intérêt du parfum par le traitement industriel du lait, la modification de l'habitude de consommation, le retour de parfum et de ferment par le génie génétique vaut le détour aussi.

    D'un côté, on retire tout les éléments valorisables, on pasteurise et puis ensuite on parfume et l'on remets des ferments.

    Tu va voir ressortir  cette démarche sur d'autre dossier.

    couverture par des purées de patates , de l'avoine semée à la volée sur le silo


    ah les belges et la puree de patate... mais surtout en silo tour...

    gawron
    + membre techno +

    Messages : 765
    Date d'inscription : 25/09/2009
    Age : 39
    Localisation pologne, pays des katolibans!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par erwin le Mar 17 Fév 2015, 20:37

    alaindesalpes a écrit:
    Spoiler:
    Georges aurait pu aussi parler de la synthèse du gaz ammoniac (NH3) qui est la "mère" de tous les engrais azotés minéraux.

    Cet ammoniac est produit par la réaction du diazote N2 contenu dans l'air (78%) avec le méthane qui accompagne le pétrole en plus ou moins grande quantité dans les réservoirs naturels.(parfois, les gisements ne sont composés que de méthane soufré =Lacq ou de méthane plus pur (Russie, Kazakhstan, etc) )

    Sans méthane, pas de synthèse de l'ammoniac gazeux qui va donner par la suite les différents engrais azotés par réactions chimiques.

    NH3 +H2SO4 (acide sulfurique) = Sulfate d'ammoniaque

    NH3+CO2 (gaz carbonique)= CO(NH2)2 , c'est l'urée (engrais azoté le plus concentré)

    NH3 (oxydation) = HNO3 (acide nitrique)
    HNO3+NH3= NH4NO3 (nitrate d'ammonium) base fertilisante de l'ammonitrate

    La démocratisation des engrais azotés minéraux a été permise par l'extraction pétro-gazière
    Et sans azote "relativement bon marché" pas de culture rentable du maïs.

    :réfléchi  parce que pour du blé ou de l'orge c'est différent ? Suspect
    avatar
    erwin
    + membre techno +

    département : 54
    Messages : 12799
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 43
    Localisation south Belgium

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par erwin le Mar 17 Fév 2015, 20:43

    gawron a écrit:
    jacquou le croquant a écrit:
    Spoiler:

    GL a écrit:Comment tu fais un silo sans bâche ?.

    Je vais revenir à la motorisation.
    Le parallèle entre le développement vers le Nord du maïs, les rations humides, la charge UGB/Ha, l'arrivée du soja et le plastique m'est paru intéressant.

    La perte d'intérêt du parfum par le traitement industriel du lait, la modification de l'habitude de consommation, le retour de parfum et de ferment par le génie génétique vaut le détour aussi.

    D'un côté, on retire tout les éléments valorisables, on pasteurise et puis ensuite on parfume et l'on remets des ferments.

    Tu va voir ressortir  cette démarche sur d'autre dossier.
    couverture par des purées de patates , de l'avoine semée à la volée sur le silo


    ah les belges et la puree de patate... mais surtout en silo tour...

    couverture de paille chez Imanol en Russie ( j'sais plus si il a parlé de la qualité de conservation )

    :réfléchi  ... et probablement d'autres systèmes .... .
    avatar
    erwin
    + membre techno +

    département : 54
    Messages : 12799
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 43
    Localisation south Belgium

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par gawron le Mar 17 Fév 2015, 21:01

    jacquou le croquant a écrit:
    GL a écrit:Comment tu fais un silo sans bâche ?.

    Je vais revenir à la motorisation.
    Le parallèle entre le développement vers le Nord du maïs, les rations humides, la charge UGB/Ha, l'arrivée du soja et le plastique m'est paru intéressant.

    La perte d'intérêt du parfum par le traitement industriel du lait, la modification de l'habitude de consommation, le retour de parfum et de ferment par le génie génétique vaut le détour aussi.

    D'un côté, on retire tout les éléments valorisables, on pasteurise et puis ensuite on parfume et l'on remets des ferments.

    Tu va voir ressortir  cette démarche sur d'autre dossier.

    couverture par des purées de patates , de l'avoine semée à la volée sur le silo


    et les silos tour...

    gawron
    + membre techno +

    Messages : 765
    Date d'inscription : 25/09/2009
    Age : 39
    Localisation pologne, pays des katolibans!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par electron le Mar 17 Fév 2015, 21:02

    L’énergie a permis des déplacements pour l'homo sapiens/sapiens que nous somme de repousser les conséquences de la consanguinité mais aussi a l'inverse de repousser la sélection qui c’était faite a l'adaptation de zone géographique

    ps
    tout les hommes sons égaux en droit mais pas en fait pour ceux qui interpréteraient mal mes derniers propos

    electron
    + membre techno +

    Messages : 2318
    Date d'inscription : 14/09/2009
    Age : 63
    Localisation Creusois region Cheneraille

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par rve le Mar 17 Fév 2015, 21:16

    alaindesalpes a écrit:Georges aurait pu aussi parler de la synthèse du gaz ammoniac (NH3) qui est la "mère" de tous les engrais azotés minéraux.

    Cet ammoniac est produit par la réaction du diazote N2 contenu dans l'air (78%) avec le méthane qui accompagne le pétrole en plus ou moins grande quantité dans les réservoirs naturels.(parfois, les gisements ne sont composés que de méthane soufré =Lacq ou de méthane plus pur (Russie, Kazakhstan, etc) )

    Sans méthane, pas de synthèse de l'ammoniac gazeux qui va donner par la suite les différents engrais azotés par réactions chimiques.

    NH3 +H2SO4 (acide sulfurique) = Sulfate d'ammoniaque

    NH3+CO2 (gaz carbonique)= CO(NH2)2 , c'est l'urée (engrais azoté le plus concentré)

    NH3 (oxydation) = HNO3 (acide nitrique)
    HNO3+NH3= NH4NO3 (nitrate d'ammonium) base fertilisante de l'ammonitrate

    La démocratisation des engrais azotés minéraux a été permise par l'extraction pétro-gazière
    Et sans azote "relativement bon marché" pas de culture rentable du maïs.



    Ceci explique aussi qu'à Grandpuits 77 il y ait (ou ait eu , il y a plus de 10 ans que je n' y suis pas allé ) , à coté de la raffinerie une fabrique d' engrais

    rve
    + membre techno +

    Messages : 1594
    Date d'inscription : 23/11/2011
    Age : 46
    Localisation bourgogne du sud

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mar 17 Fév 2015, 21:22

    alaindesalpes a écrit:
    Et sans azote "relativement bon marché" pas de culture rentable du maïs.

    Le maïs n'est pas très gourmand en azote, chez moi je suis autour de 160 U.

    Par contre cette plante est une C4, c'est à dire avec une capacité de fixation du carbone de l'air exceptionnelle.

    Imagine, je sème 20 kg de maïs fin Avril avec un peu d'engrais.



    6 mois, 180 jours plus tard, la plante a fabriquer 20 T/Ha de matière sèche. Les éleveurs qui ont moins de contraintes de maturité utilisent des variétés encore plus performantes.



    De plus chez eux, avec un apport de lisier au printemps, il seraient presque en mesure de se passer de fertilisation.
    J'ai rencontrer un éleveur qui me disait qu'avec un dernier binage tardif (maïs à 1 m) il envisage de ne plus désherber. Il récolte avec des becs Kemper (ceux qui équipe la machine plus bas) et un peu d'herbe ne le dérange (mais pas n'importe laquelle).

    Le maïs est une plante superbe qui ne mérite pas tous les griefs dont on l'afflige.

    Si je n'en ai plus dans mon assolement cette année, les raisons en sont simples
    - nous sortons de 3 années avec de la pluie fin Juin, ce qui fait le rendement de cette culture. Comme je suis en culture sèche nous aurons à un moment un coup de sec en été. Quand on joue à la roulette russe, si 3 fois, il n'y avait pas de balle dans la chambre, elle est dans celle qui reste. Dans ce cas tu vois courir les lièvres entre les rangs.
    - avec 100 €/T d'acompte - 20 € de séchage, je ne retrouve pas mes billes.

    Si les éleveurs sont passer au modèle maïs/soja, ce n'est pas par hasard. Mais ils sont bien mal valoriser de cette démarche aujourd'hui. Il n'y a plus de matière à progression de productivité ici comme sur d'autre production.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Mar 17 Fév 2015, 22:15

    alaindesalpes a écrit:Georges aurait pu aussi parler de la synthèse du gaz ammoniac (NH3) qui est la "mère" de tous les engrais azotés minéraux.

    Cet ammoniac est produit par la réaction du diazote N2 contenu dans l'air (78%) avec le méthane qui accompagne le pétrole en plus ou moins grande quantité dans les réservoirs naturels.(parfois, les gisements ne sont composés que de méthane soufré =Lacq ou de méthane plus pur (Russie, Kazakhstan, etc) )

    Sans méthane, pas de synthèse de l'ammoniac gazeux qui va donner par la suite les différents engrais azotés par réactions chimiques.

    NH3 +H2SO4 (acide sulfurique) = Sulfate d'ammoniaque

    NH3+CO2 (gaz carbonique)= CO(NH2)2 , c'est l'urée (engrais azoté le plus concentré)

    NH3 (oxydation) = HNO3 (acide nitrique)
    HNO3+NH3= NH4NO3 (nitrate d'ammonium) base fertilisante de l'ammonitrate

    La démocratisation des engrais azotés minéraux a été permise par l'extraction pétro-gazière
    Et sans azote "relativement bon marché" pas de culture rentable du maïs.

    oui aussi certainement mais il faut aussi lier les pratiques agricoles à l'accès aidé aux capitaux et aux emprunts .

    le tout est lié : de nouvelles techniques accessibles grâce aux crédits faciles .

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par hermine 22 le Mar 17 Fév 2015, 22:29

    gl ,les 35 ha de maïs ne recoivent que de l'organique ,rien d'autres
    le plan d'épandage est ric rac
    le chef de culture n'a pas intérêt a se louper en commencant les épandages Laughing
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 35359
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 68
    Localisation bretagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Mar 17 Fév 2015, 22:49

    Donc, je retire la dernière ligne de mon post sur les engrais azotés : victoire

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GRUMPY le Mar 17 Fév 2015, 23:02

    alaindesalpes a écrit:Donc, je retire la dernière ligne de mon post sur les engrais azotés : victoire  

    Au lieu de retirer cette ligne, tu aurais du l'étendre à l'ensemble des céréales et du colza, car c'est une réalité qu'en dehors des exploitations avec élevage hors sol, il ne peut y avoir de production de céréales performante, sans azote de synthèse.

    GRUMPY
    + membre techno +

    Messages : 3755
    Date d'inscription : 09/01/2012
    Age : 61
    Localisation IDF sud

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par bingo le Mar 17 Fév 2015, 23:05

    le mais serait pas trés gourmand en azote car 160u d'azote ferait 20Tms ....
    y'en a vraiment qui rêves !!

    bingo
    + membre techno +

    Messages : 8424
    Date d'inscription : 07/07/2013
    Age : 30
    Localisation normandie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mer 18 Fév 2015, 06:15

    bingo a écrit:le mais  serait pas trés gourmand en azote car 160u d'azote ferait 20Tms ....
    y'en a vraiment qui rêves !!

    C'est ce que j'ai fait en 2014.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Le pétrole, il assaisonne les légumes

    Message par GL le Mer 18 Fév 2015, 06:33

    Ici il n'est pas question de la sauce de la salade mais du fait que la bâche de serre à changer les saisons des légumes.

    Le marché des légumes est tel que si vous produisez en dehors de la période habituelle et locale, la valeur de la marchandise est décuplé et permet de payer la serre, le chauffage ou le transport.

    Pendant la saison, non seulement les cours sont très bas mais il arrive qu'on soit obliger de détruire la production.

    Le verre a été très longtemps un matériaux très précieux. J'attendais chez les verriers dire qu'au temps des cathédrales les vitraux valaient aussi chers que la construction.



    Jusqu'à l’apparition des bâches transparentes, les serres étaient couvertes de verres. Ce matériaux est cher est fragile. Les serres étaient donc réservées à des usages limités du fait de leurs coût.



    L'arrivée du polyéthylène transparent va rendre l'usage des serres meilleurs marchés.








    Le pétrole mais aussi le gaz (surtout en Hollande avec le gaz de mer du Nord) a permis aussi de chauffer les serres. On parle de serres chaudes.

    Même dans le sud de l'Espagne, on trouve la mer de serres. Les fraises que l'on trouve en ce moment en magasin viennent de là.



    Les bâches ont de multiples composants qui lui donne des qualités spécifiques. On est bien loin des premières bâches en polypropylène du début de cette histoire.

    On rencontre des films thermiques, films jaunes ou incolores, cristal ou diffusant…




    Dans les films agricoles on en encontre d'autres. Ceux là permettent
    un réchauffement plus rapide du sol
    la conservation de l'humidité
    évitent le désherbage
    sont photo dégradable


    On voit aussi des serre mini tunnel.



    Le pétrole a donc permis de dé-saisonner ou as-saisonner les légumes.

    Demain je parlerais des autres usages des dérivés du pétrole.

    Si nos fournisseurs nous ont amener des outils de plus en plus pointus, de plus en plus performant, ceux qui les mettent en œuvre, c'est bien nous.

    Ce n'est pas le fournisseur qui déroule et cale la bâche sur le tas après une journée d’ensilage avant de retourner à la traite, ce n'est pas lui qui tend le plastique sur le tunnel, ce n'est pas lui qui plante la salade sur le film au sol. C'est bien l'éleveur, le jardinier.

    Pour tout ces outils, il faut des bras et le génie des hommes qu'on respecte bien mal aujourd'hui.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par bingo le Mer 18 Fév 2015, 07:51

    GL a écrit:
    bingo a écrit:le mais  serait pas trés gourmand en azote car 160u d'azote ferait 20Tms ....
    y'en a vraiment qui rêves !!

    C'est ce que j'ai fait en 2014.

    avec qu'elle qualité de mais ensilage en face ??

    fais l'expérience de prendre une parcelle en monoculture de mais ensilage
    tu apportes juste 160u d'azote tout les ans en comptabilisant bien tout (fumier et autres)
    et je peux dire sans prendre de risques que c'est pas demain la veille de refaire 20Tms.....

    car pour les faires presque tout les ans sur certaines parcelles, je peux te dire que je suis plutot a 300u d'azote pour sortir un mais de bonne qualité alimentaire .....

    bingo
    + membre techno +

    Messages : 8424
    Date d'inscription : 07/07/2013
    Age : 30
    Localisation normandie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par hermine 22 le Mer 18 Fév 2015, 09:49

    a 150 u on sort 13t de ms
    16 cette année en condition très favorable
    a 200 on gagnerait peut etre 2 a 3t
    a 300 rien a mon avis
    et puis c'est interdit ,c'est 170 maxi
    en normandie je ne sait pas :réfléchi
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 35359
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 68
    Localisation bretagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par bingo le Mer 18 Fév 2015, 09:57

    le plafond organique est sur la SAU totale maintenant ....
    donc ca laisse quelques marges de manoeuvre quand on a un bon pourcentage de prés a foin ....

    et puis il y a la méthode des bilans ici ...
    donc quand on a un référentiel assez haut c'est interessant

    puis ce que on peut gratter (50u ) via l'interculture

    bingo
    + membre techno +

    Messages : 8424
    Date d'inscription : 07/07/2013
    Age : 30
    Localisation normandie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mer 18 Fév 2015, 10:10

    hermine 22 a écrit:a 150 u on sort 13t de ms
    16 cette année en condition très favorable
    a 200 on gagnerait peut etre 2 a 3t
    a 300 rien a mon avis
    et puis c'est interdit ,c'est 170 maxi
    en normandie je ne sait pas :réfléchi

    Chez moi en 2014, c'était + de 110 Qx de grain sec soit + de 20 T de plante entière. Je n'aurais pas gagner grand chose à monter beaucoup la dose.
    Il y avait même un passage à 130 car je n'avais plus de 14 - 48. Je n'ai pas vu la différence.
    Si tu veux, essaye un bout avec une dose plus faible, tu verra bien.
    Sur tournesol, c'est en faisant des essais 0 azote qu'on a retirer la fumure azotée de cette culture. Sur maïs, mettre une dose plus faible sur un petit bout, çà coute rien.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par hermine 22 le Mer 18 Fév 2015, 10:16

    GL a écrit:
    hermine 22 a écrit:a 150 u on sort 13t de ms
    16 cette année en condition très favorable
    a 200 on gagnerait peut etre 2 a 3t
    a 300 rien a mon avis
    et puis c'est interdit ,c'est 170 maxi
    en normandie je ne sait pas :réfléchi

    Chez moi en 2014, c'était + de 110 Qx de grain sec soit + de 20 T de plante entière. Je n'aurais pas gagner grand chose à monter beaucoup la dose.
    Il y avait même un passage à 130 car je n'avais plus de 14 - 48. Je n'ai pas vu la différence.
    Si tu veux, essaye un bout avec une dose plus faible, tu verra bien.
    Sur tournesol, c'est en faisant des essais 0 azote qu'on a retirer la fumure azotée de cette culture. Sur maïs, mettre une dose plus faible sur un petit bout, çà coute rien.
    des essais on en fait tout les ans quand la tonne a brun fait des ratés Laughing
    170 ca nous va bien ,ensuite il faut semer dans le sec ,réussir le désherbage
    et ensuite quelques prières pour que le soleil et la pluie soient au rdv
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 35359
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 68
    Localisation bretagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mer 18 Fév 2015, 10:19

    Je crois que la bonne dose est autour de çà.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15325
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 104
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par bingo le Mer 18 Fév 2015, 10:21

    sauf que un mais grain a 110qtx c'est plutot 18Tms voir moins

    et que ca ne donne en rien la QUALITE d'un mais ensilage
    donc non comparable

    bingo
    + membre techno +

    Messages : 8424
    Date d'inscription : 07/07/2013
    Age : 30
    Localisation normandie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Invité le Mer 18 Fév 2015, 10:24

    le topic (fort interessant ) ne serait pas en train de dévier un peu ?

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum