AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3929 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est La vinette

Nos membres ont posté un total de 2556770 messages dans 74646 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

    Aller en bas

    default Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Mar 10 Fév 2015, 09:34

    Rappel du premier message :

    Par ces quelques lignes, je souhaite remettre en perspective les conséquences de l'énergie sur nos vies.

    D'abord

    Le feu, l'homme et la nourriture

    La maîtrise du feu a eu plusieurs conséquences sur l'alimentation.

    Pour les végétaux, la cuisson a permis de rendre digeste les féculents. Les amidons qui sont des glucides complexes deviennent assimilables après cuisson. Le feu a donc permis de modifier le régime alimentaire.

    Les céréales sont des aliments qui se conservent, c'est dans leur cycle végétatif. La cuisson a donc permis de cueillir d'abord puis de cultiver des nourritures pour passer les périodes de frugalité.

    Ensuite, elle a permis de cuire la viande. Cela a permis de la séparer plus facilement des os mais aussi de la rendre plus goutteuse et plus assimilable également.

    Le feu a donc été lié à la naissance de l'agriculture et de l'élevage.

    Avec l'agriculture arrive la sédentarisation, une révolution en marche.


    Dernière édition par GL le Dim 22 Jan 2017, 07:57, édité 34 fois
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas


    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par electron le Sam 07 Mar 2015, 20:02

    La nature est bien faite plus une plante a besoin d'énergie plus elle "capte" cette 'énergie (sucre,amidon.....) si elle dispose d'énergie "soleil" elle va produire plus de protéines
    Ca veux dire que le sud produit directement des protéines avec des plantes que le nord doit passer pars l’intermédiaire d'animaux pour avoir des protéines
    que la plante est aux milieux des grands cycles si on considère que l'homme est en haut et en fin du cycle
    Propos a relativiser tel des exemples contraires peuvent exister

    electron
    + membre techno +

    Messages : 2318
    Date d'inscription : 14/09/2009
    Age : 63
    Localisation Creusois region Cheneraille

    Revenir en haut Aller en bas

    default Femmes et avenir

    Message par GL le Dim 08 Mar 2015, 06:56

    Pendant la première guerre mondiale, les hommes, ceux qui faisaient tourner les fermes étaient au front. Moitié des engagé ne virent pas le deuxième mois de guerre. C'est les femmes qui assumèrent leurs tâches.






    Pour la deuxième guerre aussi, elle prirent part à l'effort de guerre dans les fermes, les ateliers et les usines.








    Aujourd'hui en agriculture, c'est le tiers des installations qui sont porter par les femmes.


    Petit retour sur l'histoire.

    Nous avons connu des milliers d'années de sobriété énergétique du fait que la seul source était le bois et un peu de solaire.

    Avec exploitation du charbon, la chaleur devient mouvement. La révolution industrielle était en route.

    L'homme voyait sa force décupler par la machine qu'il commandait. Il la décuple tant qu'il met en péril le milieu dans lequel il vit.








    Une fusée Ariane, c'est  des centaines de T de carburants pour mettre 5 à 10 T de satellite autour de notre planète. Le symbole phallique dans toute sa puissance.

    Marchez sur la lune, c'est bien pour le « progrès » amis çà ne solutionne pas notre quotidien et surtout notre avenir.

    L'époque qui s'ouvre sera un temps de recherche d’harmonie, d'équilibre.

    Des valeurs qu'on retrouvent plus souvent chez les femmes. De la à dire, un temps de femme il n'y a qu'un pas.








    Les femmes vont, à mon sens, jouer un rôle fort dans notre avenir.





    Ce n'est pas un hasard si des religions qui ne brillent pas par leur côté progressiste, les voilent. Pour les yeux qui reste une arme très puissante quand le reste du corps est masqué, ils vont jusqu'à les grillagés.

    certains veulent nous imposer cette image:



    Je préfère celle là:




    Pendant ce temps là, chez nous les jupes sont réapparues et le printemps va nous offrir de jolis moments. Je me demande si elle ne font pas exprès de jouer de leurs charmes pour mieux nous dominer.

    Le poète disait : « la femme est l'avenir de l'homme », je ne sais pas mais elle pourrais y avoir une grande place.

    J'ai une intervention à faire sur les femmes en agriculture après la projection de la « femme pour l'avenir » de Marie Monique Robin.

    Comme vous le voyez, le dimanche, çà ne me réussi pas.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par tine2 le Dim 08 Mar 2015, 09:09

    GL pour cette hommage aux femmes
    avatar
    tine2
    +Schtroumpfette du forum+
    +Schtroumpfette du forum+

    Messages : 14833
    Date d'inscription : 12/05/2010
    Age : 51
    Localisation 2215 kms d'HATTA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par tf76 le Dim 08 Mar 2015, 09:13

    Doucement GL avec les femmes, déjà quelles sont plus nombreuse que les hommes elles vont nous écraser  !!

    Pitié aide

    Bravo GL   cheers
    avatar
    tf76
    + membre techno +

    Messages : 21954
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 47
    Localisation 30 km au sud de Toulouse

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par la cigogne le Dim 08 Mar 2015, 13:20

    Gl tu as raison .
    Beaucoup de fermes aujourd'hui ,sont ce qu'elles sont grâce au travail fournie par les femmes (travail de la ferme et du ménage) et pas tjrs avec la considération qu'elles auraient due méritées!

    Mon arrière Grand-mère avait reçue la médaille du travail pour la bonne tenue de la ferme pendant que son époux été au front en 14-18 !
    Mais combien comme elle n'ont rien reçue ?


    avatar
    la cigogne
    + membre techno +

    Messages : 4474
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Localisation vienne en autres riches

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Sparthakus le Dim 08 Mar 2015, 20:13

    toujours intéressant et fin avec ça! ozil
    Bravo et merci GL!

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8447
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par electron le Dim 08 Mar 2015, 21:18

    electron a écrit:La nature est bien faite plus une plante a besoin d'énergie  plus elle "capte" cette 'énergie (sucre,amidon.....) si elle dispose d'énergie "soleil" elle va produire plus de protéines
    Ca veux dire que le sud produit directement des protéines avec des plantes que le nord doit passer pars l’intermédiaire d'animaux pour avoir des protéines
    que la plante est aux milieux des grands cycles si on considère que l'homme est en haut et en fin du cycle
    Propos a relativiser tel des exemples contraires peuvent exister    

    GL ce que je veux dire
    Plus on est en zone froide plus l'homo sapiens a besoin d’énergies ,que la chaîne alimentaire est différente que plus aux sud
    C'est en sorte une sélection naturel des plantes cultivées l'homme est certes intervenu mais a était la main de la nature

    electron
    + membre techno +

    Messages : 2318
    Date d'inscription : 14/09/2009
    Age : 63
    Localisation Creusois region Cheneraille

    Revenir en haut Aller en bas

    default Retour sur nos plantes

    Message par GL le Lun 09 Mar 2015, 07:38

    Le maïs côté génétique

    C'est une plante superbe. Encore issue de l'Amérique du Sud, c'est dans le Sud Ouest qu'elle est d'abord cultivée avec les maïs de population. Leurs tiges robustes permettent de ramer les haricots dans la région du cassoulet. La création des hybrides va lui permettre de monter vers le Nord de la France et de l'Europe, changer la ration des vaches, devenir la plante reine des zones irriguées ou c'était la meilleurs valorisation de l'apport d'eau. C'est celle qui en 180 jours est capable de faire plus de 20 T/Ha de matière sèche.

    Je ne sais pas si ce serait aujourd’hui intéressant de mettre une légumineuse dans du maïs ensilage et de ramasser le tout avec des becs Kemper, du soja dans l'ensilage.  

    Mais j'en est déjà parler dans la première page.

    La betterave

    J'en est déjà parler dans une autre histoire mais j'y reviens car elle cadre bien dans ce fil.

    Les anglais, encore eux mettent en place un blocus des ports français. Notre principale source de sucre est la canne des Antilles. On se retrouve donc sans sucre.

    Napoléon, comme c'est son habitude lance un concours pour trouver des sources européennes pour ce produit. Suite à des travaux sur la bette-raves qui ont démontrer que le sucre de cette plante était semblable à celui de la canne, l'aventure de la betterave peut commencer. C'est en 1812 que naît l'agro-industrie sucrière française. Napoléon ordonne de semer 100 000 Ha de betteraves.

    La graine de cette plante est multiploïde, c'est à dire que chaque graine contient plusieurs germe. On la sème donc d'abord avec un semoir à grain, en fermant des rayons.


    +


    On la démarie ensuite. Cela se fait avec une binette avec un manche de 40 cm car on travaille courbé pour retirer à la main, les germes en doubles. Je rappelle qu'un Ha, c'est 20 km de rayon à 50 d’espacement soit 126 000 coup de binette de 16.

    Chez nous, ce sont d'abord des belges puis des bretons et enfin des espagnols qui viendrons faire ce travail pénible.

    Avant de repartir chez eux, ils feront un repassage, c'est à dire retirer l'herbe sur la ligne de semis, la ou la bineuse ne va pas.

    On voit alors arriver des graines fracturées, c'est à dire qu'on a casser les graines pour n'avoir qu'un germe, on l'a enrobée ensuite d'un support pour la rendre ronde et passer dans les nouveau semoir de précision qui arrivent dans nos fermes. Ces semoirs permettent de placer ces précieuses semences à une profondeur de 1,5 cm, à 15,5 cm sur la ligne et à 45 cm entre ligne.




    C'est la aussi qu'on voit apparaître le célèbre attelage marnais, herse, croskill, croskilette. Il faut un lit de semence très fin.



    Nos semenciers vont ensuite développer des monogermes génétiques, c'est à dire que chaque graine ne contiens qu'un germe mais cette fois par la voie génétique. Le prix très élevé des semences va amener des semoirs de plus en plus performants.




    La différence entre les différentes variétés étant faible, les semenciers vont nous envoyer des « porteurs de stylos » qui viennent nous expliquer tout le bien qu'il faut penser de la marque qui les envoie.

    Le dernier événement majeur qui est arrivé sur ces graines est la prégermination. De quoi s'agit t'il. La période la plus critique de la culture est la levée. Elle craint les ravageurs du sol mais aussi la battance. En levant la dormance puis en la bloquant on gagne plusieurs jours sur la levée, sur cette période si risquée.

    Restait le désherbage. La betteraves de la famille de la salade est très fragile. C'est Shering qui nous inventa le Bétanal.





    Mais ce ne fût pas simple, le prix de ce produit nous a amener d'abord à désherber sur la rang et sous les feuilles. Mais cette molécule avait des contrainte, il fallait traiter par moins de 25 °, on se retrouvait donc dans le champs à 21 H au mois de mai. Comme elle floculait de peur, c'est souvent qu'on se retrouvait en train de nettoyer les jets à la brosse à dent, tout seul au milieu de la plaine à la tombée de la nuit.

    Comme au Bétanal, au Tramat, à l'huile, on a ajouté le metasystemox, un insecticide bien toxique, je ne vous dis pas ce qu'on s'est pris dans la peau.

    Mais là ou je voulais en venir.  C'est qu'un les progrès de la plante, sa génétique, ses outils, sa chimie, c'est bien les betteraviers qui les ont mis en œuvre, qui en ont accaparé la maîtrise et l'usage.

    J'arrête ici sur cette culture mais aussi sur les autres cultures, j'y reviendrais peut être plus tard.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Camille le Lun 09 Mar 2015, 16:17

    tine2 a écrit:  GL pour cette hommage aux femmes
    Ouais ça partait pas mal et POUM patatras, GL s'envoie comme référence la MMR, plus opportuniste et plus menteuse y'a pas! : ha
    avatar
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 57
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Un nouveau défi

    Message par GL le Mar 10 Mar 2015, 07:27

    Ma petite histoire s’arrête ici.

    Il est 5 H 30, la ligne aérienne au dessus de chez moi vient d'être ouverte. C'est un A 330 qui vient de Jeddah qui ouvre le bal, il est à 8000 pieds en approche de Charles de Gaulle. Il ne connaîtrons jamais le monde que je vais fouller.

    En voyant la lumière, mon âne m'a appeler car je vais le chercher le matin pour lui donner son bout de pain. Il monte les marche, ouvre la porte de la maison et se rappelle à mon obligation.

    Chez moi, tout à l'heure, c'est ramassage des cailloux. On est trois. Un sur le tracteur et un de chaque côté, celui qui est sur le tracteur est peinard en plus il est le seul à entendre la radio. Alors, toutes les deux passées, on change de privilégié.

    Sous nos pieds, dans les premiers centimètres du sol, un monde inconnu. Un monde qui grouille, qui vit qui se bat. La chaleur du printemps mais aussi les jours qui rallongent marquent le réveil de cette année.

    On ne connais rien de ce qu'il y a sous nos semelles, celles avec lesquelles je vais traverser mes champs.

    Nos chercheurs ont abandonner l'agronomie et la compréhension des équilibres si complexes qui la régisse. Ils sont partis jouer les Frankenstein dans les cellules, c'est la qu'il y a du commerce à faire. L'INRA a abandonner ce domaine, c'est pas drôle pour eux.  

    Or nous avons maintenant des outils d'une grande puissance pour intervenir dans cette complexité. La fine peau qui recouvre cette planète, celle que nous travaillons, me paraît donner des signes d’essoufflement. La stagnation des rendements de céréales, ces plantes qui ne donnent plus leurs potentiels est de cette nature.

    Si on ne veut pas se faire emporter par des rêveurs en vélo




    ou des fonctionnaires qui nous préparent des corridors pour les petites bêtes entre les massifs forestiers, il me paraît utile qu'on reprenne la main, et vite.

    C'est l'une des raisons qui m'a pousser à écrire ce fil.

    En recherche, traitement d'image, il m'a fallu 3 à 4 H par jour pour écrire ce feuilleton. Il est donc souhaitable que j'aille travailler un peu dehors car ce temps m'y pousse.

    Par ces quelques lignes, j'ai voulu vous dire mon ressenti de ce moment de l'histoire, un moment unique.

    D'abord, je me répète, je radote, c'est l'âge.

    Au sortir de la deuxième guerre on nous a demander du pain sur les tables et des bras pour les villes.

    Aujourd'hui, les boulangerie débordent de pain, les magasins dégoulinent de bouffe, 25 % de notre pain fini à dans la poubelle, quelle honte.






    Pensez donc, des villes offrent des poules à ses habitants pour avoir moins d'ordures.


    Les bras, les villes les jettent, les parquent à leurs périphéries dans des quartiers ou les bras, la force vive de ce pays patauge dans le chômage, les aides sociales et quelques plaisanterie qui arrivent avec le non droit.

    Pour avoir relevé ce formidable défi, on nous méprise aujourd'hui.

    Je voulais par ces lignes rappeler ce que savent faire les hommes dans ce métier.

    Les années qui viennent de passées, nous ne les connaîtrons plus. Nous sommes à la fin d'un cycle qu'a permis la maîtrise de l'énergie.


    Je ne supporte plus

    Je ne supporte plus le mépris dans lequel on nous tient, la visite des guignols au salon, c'était la goutte de trop.
    Je ne supporte plus les contrôles, comme si nous étions des criminels, par une administration qui est digne des heures les plus sombres de ce pays.
    Je ne supporte plus de faire des calculs délirants sur mes apports d'azote pour arriver à la dose que j'utilise depuis 40 ans.

    Je voulais vous faire partager ce raz le bol.

    Demain, un autre jour

    Nous sommes à la veille d'un grand bouleversement. Mon regard, mon histoire particulière me l'a fait apercevoir depuis 20 ans déjà. J'ai longtemps chercher comment allé se passer ce chaos. Ces réflexions étaient anxiogène, ne débouchait sur rien sauf de me faire passer des nuits désagréables.

    Un jour, j'ai donc décider de faire abstraction de se passage, de regarder après. Il faut dire que mes voisins qui étaient passés par les camps de la mort m'avaient dit :
    « ce qui nous a permis de tenir, c'est d'imaginer une petite lumière à la sortie du tunnel »

    L'époque qui se fini marquer l’ascension sociale du statut de paysans.

    Elle laisse des hommes avec

    des moyens financiers
    des capacités de financement (regardez combien les ACE peuvent emprunter d'argent)
    des capacités d'échanges jamais égalés
    un sens du pratique, de l'observation
    des gens qui savent directement si se qu'ils ont fait marche ou pas
    des connaissances
    un courage
    de l'envie dans découdre
    des hommes et des femmes debout, tout simplement

    Bref, nous en avons relevé un  défi, il nous en faut un autre à notre taille pour qu'on puisse si atteler et vite.


    Merci de m'avoir suivi.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par guillaume63 le Mar 10 Mar 2015, 08:16

    Je dis bravo-applaudissemen Monsieur.
    Heureux de vous avoir lu.
    avatar
    guillaume63
    + membre techno +

    Messages : 741
    Date d'inscription : 23/11/2009
    Age : 38
    Localisation puy-de-dome

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par gé des lavandes le Mar 10 Mar 2015, 08:21

    bravo-applaudissemen
    avatar
    gé des lavandes
    + membre techno +

    département : 04 ALPES DE HAUTE PROVENCE
    Messages : 3801
    Date d'inscription : 28/10/2011
    Age : 55
    Localisation sud est

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Sparthakus le Mar 10 Mar 2015, 08:38

    Je partage tes angoisses et ton ras le bol! GL
    heureusement "l'espoir se partage" comme tu le dis bien : victoire
    mais ça ne suffit pas, mm si faire de la résistance occasionnelle seul est déjà un début...

    la question est: peut on construire une vraie solidarité paysanne (autre que celle qu'on a actuellement) ?

    une somme de résistance passive peut elle conduire à une résistance active?
    comment l'organiser de manière efficace sans que ce soit un effet de mode. En effet comme par exemple dès que les cours repartent temporairement un peu à la hausse ou dès qu'il y a une nouvelle prime PAC annoncée, chacun a la mémoire courte et continue de vaquer à ses occupations en oubliant que les vrais problèmes présents et à venir sont loin d'être réglés ? et ça recommence... c'est comme ça depuis des décennies. Alors oui c'est peut être une bonne raison de s'interroger vraiment sur le sort l'Agriculture et seulement le notre!

    seulement, le chantier sera rude! depuis si longtemps en ayant laissé le champ libre à l'invasion de toutes les stupidités (notamment grâce à nos syndicats préférés) se sont ajoutées de nouvelles contraintes qu'il faudrait surmonter. par exemple en dehors de l'écologie sectaire, comment contourner toute cette dictature désormais élargie à l'environnement (et l'agriculture) au travers de nos propres écoles d'agriculture pourvoyeuses de "rêveurs à vélo" qui développent ou entretiennent la gangrène chez ceux qui les font pourtant vivre?

    Comment faire avec 90% d'étudiants de plus en plus incultes et de plus en plus dénués de réflexion personnelle faciles à manipuler, à commencer dans nos propres rangs ?

    Y a t il potentiellement assez d'agriculteurs qui ont la capacité de former un atome suffisant dur pour modifier ce destin ?
    personnellement je pense qu'il y a un projet à construire!

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8447
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Réponse à Pinocio

    Message par GL le Jeu 12 Mar 2015, 11:42

    Pour répondre, je vais par ces quelques lignes vous déculotter un peu mes pensées.

    Je suis très parcimonieux de cet exercice, je ne le fais habituellement que devant mes toubibs et dans l'intimité.

    Je viens au fait.

    Il y a bien longtemps, j'ai vu que ce monde ancien allait finir. Cela tient à l'endroit ou j'habite, à mon histoire, celle que j'ai traversée, à l'endroit où j'habite, aux hommes que j'ai rencontrer et dont les mots résonnent encore dans ma mémoire.

    Après mettre longtemps caché sous les couvertures pour avoir peur de ce grand bouleversement, des risques de violence qu'elle ne manquerait pas d'engendrer, j'ai pris le parti de ne plus trop me soucier de ce passage ou je ferais ce que je pourrais, comme tout le monde.

    J'ai donc choisi de regarder ce qui pourrais sortir de ce passage. C'est ce qui fait une grande partie de ma différence avec beaucoup d'entre vous.

    Vous avez peur de perdre ce que vous pensez être l'essentiel de votre position, j'essaye d'imaginer ce qu'on pourra construire sur ce qu'on est.

    C'était l'objet de ce fil.

    Regardez d’où l'on vient, ce qu'on a mis en œuvre ces 60 dernières années. Je voulais surtout rendre hommage, rendre fierté aux hommes et aux femmes qui ont relevé ce défit. Partager avec vous ce raz le bol du mépris dans lequel ont nous tient.

    J'espère par ces lignes, vous avoir fait apercevoir ce regard.

    Ce monde est à la recherche de racine, de retour à des valeurs de plus de sens, nous en détenons une grande partie.

    Alors, je pense qu'il faut qu'on se saisissent cette opportunité que ce temps nous offre.

    Daniel a raison, cela fait beaucoup de fers au feu, beaucoup d'incompréhension avec l'agitation qui m'entoure, dans la résignation ambiante, celle des vieille de révolution.

    Il a raison aussi dans l'aspect non agressif de ma position, j'ai retiré ce registre de ma position aussi pour des raisons personnelles.

    Voila ce que je pouvais dire à Pinocio.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Réponse à Camille

    Message par GL le Sam 14 Mar 2015, 07:59

    Tu signe, un pays de merde et tu essaye de nous faire partager ce sentiment. Il faut dire que c'est plus facile de le faire que de d'essayer de démontrer le contraire.

    Pour Pierre Pellerin

    Lors de la catastrophe de Tchernobyl, il est seul à la communication, nous sommes entre le 1 et le 8 Mai.

    Il est fondateur et directeur du SCPRI (Service central de protection contre les rayonnements ionisants). C'est à ce titre qu'il intervient sur le plateau de télévision en déclarant minime cette explosion russe. Dans la France du tout nucléaire, il ne faut pas effrayer le bon peuple.

    De l'Angleterre jusqu'à la Grèce des mesures de protections sont prises comme l'interdiction de con sommer du lait et des feuilles de légumes. Sur la Corse, j'y reviendrais dans ce fil.

    http://www.agri-convivial.com/t57958-pierre-pellerin-ou-le-bal-des-menteurs?highlight=pellerin

    Pierre Pellerin n'a jamais dit que le nuage s'était arrêter aux frontières.
    Il a dit «  cela ne menace personne actuellement, sauf peut-être dans le voisinage immédiat de l'usine, et encore »

    Par contre par ses position « minimaliste » a porter un coup fatal au crédit qu'on portait aux scientifiques.

    Ce n'était pas son coup d'essais.

    Jusque là, leurs paroles étaient au dessus des intérêts « communs ». On prend conscience ici que ces braves gens peuvent couvrir des choses moins reluisantes.

    Les mensonges des scientifiques autour des maladies liées au tabac sont de cette nature.

    Les remises en cause des études liés aux aliments viennent de ce modèle cassé.

    Pays de merde

    Je défends ici un autre regard.

    Nous sommes dans une période tout à fait particulaire.
    Depuis le milieu du XIX ° siècle les choses se sont emballées.
    La maîtrise de l'énergie, le génie chimique, le génie génétique nous amène à un carrefour. Nous avons la possibilité de détruire la planète qui nous hébergent.

    On peut prendre ce moment comme anxieux ou en faire une opportunité.

    Mes lignes visaient à faire prendre conscience à mes collègues ce que nous avions fait et l’opportunité qu'offre ce temps.

    Nous étions dans un savoir uniquement vertical, du savant au mécréant, il sera demain aussi horizontal.


    L'exemple du virus du sing Mason Pfizer en est un bel exemple.


    https://mrmondialisation.org/et-si-on-trouvait-un-remede-au-cancer-avec-un-jeu-video/



    Voila ce que je pouvais dire à Camille dans un premier temps.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Camille le Sam 14 Mar 2015, 09:48

    GL a écrit:Tu signe, un pays de merde et tu essaye de nous faire partager ce sentiment. Il faut dire que c'est plus facile de le faire que de d'essayer de démontrer le contraire.
    Tous les signaux montrent une régression de ce qui faisait la "grandeur" de la France, en premier lieu l'économie, à 2 doigts de se retrouver sous tutelle! Au niveau sociétale d'une indigence crasse et au niveau politique au bord du clash avec d'un côté un système totalitaire en mode bisou et de l'autre une extrême qui remporte tous les suffrages, alors excuses-moi si c'est que de lire "pays de merde" qui te donnes des boutons!  

    Pour Pierre Pellerin

    Lors de la catastrophe de Tchernobyl, il est seul à la communication, nous sommes entre le 1 et le 8 Mai.
    Pellerin travaillait de concert avec d'autres équipes scientifiques en Europe et dans le monde, effectivement pour la com en France il n'y avait que lui à même d'en parler de façon objective.

    Il est fondateur et directeur du SCPRI  (Service central de protection contre les rayonnements ionisants). C'est à ce titre qu'il intervient sur le plateau de télévision en déclarant minime cette explosion russe. Dans la France du tout nucléaire, il ne faut pas effrayer le bon peuple.
    Absolument pas! C'est des éventuelles retombées sur l'hexagone qu'il s'agit, on est à 2000 km du site!
    Dans ce cas il faudrait que tu te sois inquiété un peu plus des fumées de cendres du volcan islandais Eyjafjallajokull le 14 avril 2010!
    http://energie.lexpansion.com/climat/-le-nuage-du-volcan-eyjafjoll-plus-radioactif-que-tchernobyl_a-35-4448.html

    De l'Angleterre jusqu'à la Grèce des mesures de protections sont prises comme l'interdiction de con sommer du lait et des feuilles de légumes. Sur la Corse, j'y reviendrais dans ce fil.

    http://www.agri-convivial.com/t57958-pierre-pellerin-ou-le-bal-des-menteurs?highlight=pellerin

    Pierre Pellerin n'a jamais dit que le nuage s'était arrêter aux frontières.
    Il a dit «  cela ne menace personne actuellement, sauf peut-être dans le voisinage immédiat de l'usine, et encore »

    Par contre par ses position « minimaliste » a porter un coup fatal au crédit qu'on portait aux scientifiques.
    Pour des ignares de ton genre, oui! Mais heureusement la pseudo-science a fait son apparition!
    Quant à me faire rappliquer sur ton fil pourri, tu te fais encore des illusions!
    http://www.agri-convivial.com/t57984-hommages-au-pr-pellerin-et-a-henri-lehn  
    Ce n'était pas son coup d'essais.
    Tu peux préciser?

    Jusque là, leurs paroles étaient au dessus des intérêts « communs ». On prend conscience ici que ces braves gens peuvent couvrir des choses moins reluisantes.
    Toujours mâtinées d'allusions, tes petites phrases à l'emporte-pièce sont d'une bêtise confondante.
    Les mensonges des scientifiques autour des maladies liées au tabac sont de cette nature.
    Evidemment en changeant de sujet ça aide, hein? Tu oublie aussi l'amiante, les PCB, l'arsenic, etc...
    Les remises en cause des études liés aux aliments viennent de ce modèle cassé.
    Développe!
    Pays de merde

    Je défends ici un autre regard.
    Celui de l'infantillisme...

    Nous sommes dans une période tout à fait particulaire.
    Depuis le milieu du XIX ° siècle les choses se sont emballées.
    La maîtrise de l'énergie, le génie chimique, le génie génétique nous amène à un carrefour. Nous avons la possibilité de détruire la planète qui nous hébergent.

    On peut prendre ce moment comme anxieux ou en faire une opportunité.

    Mes lignes visaient à faire prendre conscience à mes collègues ce que nous avions fait et l’opportunité qu'offre ce temps.

    Nous étions dans un savoir uniquement vertical, du savant au mécréant, il sera demain aussi horizontal.

    Avec ce que la société regorge comme charlatans, se revendiquant "lanceurs d'alertes" sans aucune formation digne de ce dont ils dénoncent, à cela s'ajoute le sensationnel plutôt que le rationnel de journaleux aux services des merdias qui savent que c'est très vendeur et en redemandent, l'avenir est plus que morose!
    De la façon dont le Pr Pellerin a été trainé dans la boue, pose toi plutôt la question du pourquoi les scientifiques communiquent si peu!

    L'exemple du virus du sing Mason Pfizer en est un bel exemple.

    https://mrmondialisation.org/et-si-on-trouvait-un-remede-au-cancer-avec-un-jeu-video/
    La science participative, amusant tout au plus...



    Voila ce que je pouvais dire à Camille dans un premier temps.
    Te fatigues pas... Va prendre tes pillules : chut
    avatar
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 57
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par sd 4500 le Sam 14 Mar 2015, 09:56

    GL , Je sais pas si c'est une bonne idée d'arguaigner Camille par un si beau soleil comme aujourd'hui : victoire
    avatar
    sd 4500
    + membre techno +

    département : cote dort pas beaucoup (21)
    Messages : 1823
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Age : 50
    Localisation nid des oiseaux de nuit

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Sam 14 Mar 2015, 10:46

    J'avais décider de ne pas répondre dans le fil de mon feuilleton pour en tenir le rythme.

    Je pense cette fois qu'il le faut.

    Pourquoi.

    Monot à son arrivée à l'institut Pasteur ferme la chaire de microbiologie des sols en disant que çà ne sert à rien.

    L'INRA se tourne vers des voies plus "valorisantes", la modification génétique.

    Pourtant, la fine couche de sol, les premiers centimètres de sols qui font la peau de cette planète donne des signes de santé inquiétant.

    La vie, dans cette partie du sol, celle que nous travaillons et retravaillons, est fort méconnue.

    C'est dans la connaissance de ce milieu que nous avons besoin d'une coopération entre la recherche et les acteurs.

    J'y reviendrais.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par electron le Sam 14 Mar 2015, 11:10

    Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer

    electron
    + membre techno +

    Messages : 2318
    Date d'inscription : 14/09/2009
    Age : 63
    Localisation Creusois region Cheneraille

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Sam 14 Mar 2015, 11:32

    electron a écrit:Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer

    A ce moment là, il n'avait pas les politiques derrière lui, ils n'étaient pas là. Nous sommes un mardi juste avant le premier Mai. Beaucoup de gens ne sont pas joignables.

    Je reprendrais cette histoire sur l'autre fil.

    Ici je voulais mettre en avant que le fait qu'il allait jouer autour de la vie du sol, un enjeu vitale pour notre espèce, une science que nos ingénieux ont abandonnés pour aller bricoler le vivant et le breveter.

    Je reprendrais la réponse de Camille plus en détail.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par yaya le Sam 14 Mar 2015, 12:42

    Ce fameux week end du 8 mai....une meteo de fou pour le vol à voile...

    Je m'en souviens comme on se souviens des meilleurs vols .....

    On a barboté dans le nuage radioactif pendant des heures , a jouer avec les éléments , les buses , protégés par une simple enveloppe de fibre de verre et de resine gel coatée et un bob Ricard ....

    Putain de vol !!!!

    Un plaf de dingue....des rues à se goinfrer .....

    dire que je vais mourir a cause de ça.....

    Un putain de vol quand meme !
    avatar
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 7000
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 55
    Localisation Ostland

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Camille le Dim 15 Mar 2015, 02:30

    GL a écrit:J'avais décider de ne pas répondre dans le fil de mon feuilleton pour en tenir le rythme.
    Assumes mon gars! Si tu ne veux pas dévier évite de blablatérer sur mon compte!

    Je pense cette fois qu'il le faut.

    Spoiler:
    Pourquoi.

    Monot à son arrivée à l'institut Pasteur ferme la chaire de microbiologie des sols en disant que çà ne sert à rien.

    L'INRA se tourne vers des voies plus "valorisantes", la modification génétique.

    Pourtant, la fine couche de sol, les  premiers centimètres de sols qui font la peau de cette planète donne des signes de santé inquiétant.

    La vie, dans cette partie du sol, celle que nous travaillons et retravaillons, est fort méconnue.

    C'est dans la connaissance de ce milieu que nous avons besoin d'une coopération entre la recherche et les acteurs.

    J'y reviendrais.
    Je vois pas le rapport avec ton post précédent, faut dire que tu en change le titre à ta convenance, c'est pratique!

    electron a écrit:Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer
    S'il y a bien un personnage peu amène à se laisser influencer ou corrompre c'est bien lui!

    GL a écrit:
    electron a écrit:Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer

    A ce moment là, il n'avait pas les politiques derrière lui, ils n'étaient pas là. Nous sommes un mardi juste avant le premier Mai. Beaucoup de gens ne sont pas joignables.
    Encore une connerie sortie de ton sac?
    L'explosion a eu lieu la nuit du 26 avril 1986, un vendredi...
    Le 29 avril, le Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI), dirigé par le professeur Pierre Pellerin, communiquait à l’Agence France Presse la composition du nuage, qu’il connaissait grâce aux moyens mis en œuvre à sa diligence. Tu sais les capteurs sur la flotte d'Air France!
    http://www.agri-convivial.com/t57984-hommages-au-pr-pellerin-et-a-henri-lehn#1867148
    Le 30 avril, lorsque le nuage arrivait aux frontières de la France, le SCPRI adressait un communiqué aux agences de presse.
    Le vendredi 2 mai, lendemain du 1er mai, jour le plus universellement chômé en France, ces informations étaient reprises par la presse.

    Peut-être que la confusion des genres vient de ce communiqué du 6 mai incohérent et contradictoire du ministère de l’Agriculture : « Le territoire français, en raison  de son éloignement a été totalement épargné par les retombées de radionucléides consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl  » ; affirmation fausse, immédiatement suivie d’une affirmation contraire : « À aucun moment les hausses de radioactivité observées n’ont posé le moindre problème d’hygiène publique »
    La contradiction est évidente, s’il y a eu « hausses de la radioactivité », c’est bien qu’il y a eu passage du nuage!
    Or Pellerin, l'autorité officielle, l'avait communiqué dès le 30 avril.
    Et voilà ce que publiait Libé le 12 mai...



    Six ans plus tard, le 9 mai 1990, Monsieur Roger Fauroux, Ministre de l’Industrie et de l’Aménagement du territoire, déclarait à l’Assemblée nationale : « Je dois préciser, parce  qu’il y a, me semble t-il, une légende noire qu’il importe d’exorciser, qu’au cours du fameux week-end du 1er mai 1986, le Service Central de Protection contre les  Rayonnements Ionisants a donné, heure par heure, aux populations des informations concernant le passage du nuage radioactif. J’ai là une chronologie, que je tiens à la disposition des membres de cette Assemblée, qui indique que rien n’a été dissimulé. »
    Fermez le ban!
    Je reprendrais cette histoire sur l'autre fil.
    Inutile de changer de fil parce que tes fatuités sapent ton BEL exposé ici!

    Ici je voulais mettre en avant que le fait qu'il allait jouer autour de la vie du sol, un enjeu vitale pour notre espèce, une science que nos ingénieux ont abandonnés pour aller bricoler le vivant et le breveter.

    Je reprendrais la réponse de Camille plus en détail.
    Te fatigues pas les faits et rien que les faits te désservent!
    La suite ICI

    yaya a écrit:Ce fameux week end du 8 mai....une meteo de fou pour le vol à voile...

    Je m'en souviens comme on se souviens des meilleurs vols .....

    On a barboté dans le nuage radioactif pendant des heures , a jouer avec les éléments , les buses , protégés par une simple enveloppe de fibre de verre et de resine gel coatée et un bob Ricard ....

    Putain de vol !!!!

    Un plaf de dingue....des rues à se goinfrer .....

    dire que je vais mourir a cause de ça.....

    Un putain de vol quand meme !
    Rien compris à ton vol de téméraire, c'est surtout pas à la bonne date...
    avatar
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 57
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 15 Mar 2015, 06:56

    Camille a écrit:
    Spoiler:

    GL a écrit:J'avais décider de ne pas répondre dans le fil de mon feuilleton pour en tenir le rythme.
    Assumes mon gars! Si tu ne veux pas dévier évite de blablatérer sur mon compte!

    Je pense cette fois qu'il le faut.

    Spoiler:
    Pourquoi.

    Monot à son arrivée à l'institut Pasteur ferme la chaire de microbiologie des sols en disant que çà ne sert à rien.

    L'INRA se tourne vers des voies plus "valorisantes", la modification génétique.

    Pourtant, la fine couche de sol, les  premiers centimètres de sols qui font la peau de cette planète donne des signes de santé inquiétant.

    La vie, dans cette partie du sol, celle que nous travaillons et retravaillons, est fort méconnue.

    C'est dans la connaissance de ce milieu que nous avons besoin d'une coopération entre la recherche et les acteurs.

    J'y reviendrais.
    Je vois pas le rapport avec ton post précédent, faut dire que tu en change le titre à ta convenance, c'est pratique!

    electron a écrit:Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer
    S'il y a bien un personnage peu amène à se laisser influencer ou corrompre c'est bien lui!

    GL a écrit:
    electron a écrit:Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer

    A ce moment là, il n'avait pas les politiques derrière lui, ils n'étaient pas là. Nous sommes un mardi juste avant le premier Mai. Beaucoup de gens ne sont pas joignables.
    Encore une connerie sortie de ton sac?
    L'explosion a eu lieu la nuit du 26 avril 1986, un vendredi...
    Le 29 avril, le Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI), dirigé par le professeur Pierre Pellerin, communiquait à l’Agence France Presse la composition du nuage, qu’il connaissait grâce aux moyens mis en œuvre à sa diligence. Tu sais les capteurs sur la flotte d'Air France!
    http://www.agri-convivial.com/t57984-hommages-au-pr-pellerin-et-a-henri-lehn#1867148
    Le 30 avril, lorsque le nuage arrivait aux frontières de la France, le SCPRI adressait un communiqué aux agences de presse.
    Le vendredi 2 mai, lendemain du 1er mai, jour le plus universellement chômé en France, ces informations étaient reprises par la presse.

    Peut-être que la confusion des genres vient de ce communiqué du 6 mai incohérent et contradictoire du ministère de l’Agriculture : « Le territoire français, en raison  de son éloignement a été totalement épargné par les retombées de radionucléides consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl  » ; affirmation fausse, immédiatement suivie d’une affirmation contraire : « À aucun moment les hausses de radioactivité observées n’ont posé le moindre problème d’hygiène publique »
    La contradiction est évidente, s’il y a eu « hausses de la radioactivité », c’est bien qu’il y a eu passage du nuage!
    Or Pellerin, l'autorité officielle, l'avait communiqué dès le 30 avril.
    Et voilà ce que publiait Libé le 12 mai...



    Six ans plus tard, le 9 mai 1990, Monsieur Roger Fauroux, Ministre de l’Industrie et de l’Aménagement du territoire, déclarait à l’Assemblée nationale : « Je dois préciser, parce  qu’il y a, me semble t-il, une légende noire qu’il importe d’exorciser, qu’au cours du fameux week-end du 1er mai 1986, le Service Central de Protection contre les  Rayonnements Ionisants a donné, heure par heure, aux populations des informations concernant le passage du nuage radioactif. J’ai là une chronologie, que je tiens à la disposition des membres de cette Assemblée, qui indique que rien n’a été dissimulé. »
    Fermez le ban!
    Je reprendrais cette histoire sur l'autre fil.
    Inutile de changer de fil parce que tes fatuités sapent ton BEL exposé ici!

    Ici je voulais mettre en avant que le fait qu'il allait jouer autour de la vie du sol, un enjeu vitale pour notre espèce, une science que nos ingénieux ont abandonnés pour aller bricoler le vivant et le breveter.

    Je reprendrais la réponse de Camille plus en détail.
    Te fatigues pas les faits et rien que les faits te désservent!
    La suite ICI

    yaya a écrit:Ce fameux week end du 8 mai....une meteo de fou pour le vol à voile...

    Je m'en souviens comme on se souviens des meilleurs vols .....

    On a barboté dans le nuage radioactif pendant des heures , a jouer avec les éléments , les buses , protégés par une simple enveloppe de fibre de verre et de resine gel coatée et un bob Ricard ....

    Putain de vol !!!!

    Un plaf de dingue....des rues à se goinfrer .....

    dire que je vais mourir a cause de ça.....

    Un putain de vol quand meme !
    Rien compris à ton vol de téméraire, c'est surtout pas à la bonne date...

    Je partais de cette intervention télévisée :

    https://www.dailymotion.com/video/xxxxvu_pierre-pellerin-en-1986_news

    Et de ses conséquences sur le crédit accordés aux scientifiques.

    L'affaire Pellerin n'étant pas l'objet de ce fil je le reprendrais ailleurs.

    J'ai vu quelque part que tu considérais mes propos comme des conversations de comptoir.
    Je n'ai pas de formation scientifiques, mes sources ne sont pas toujours les plus fiables, j'en conviens assez facilement.

    Mais mon propos n'est pas là, il vise à valoriser les hommes et les femmes qui travaille cette fine couche de peau que les scientifiques ont abandonner.

    A dire que çà suffisait du mépris dans lequel on veut nous enfermer.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Camille le Dim 15 Mar 2015, 07:56

    GL a écrit:
    Camille a écrit:
    Spoiler:

    GL a écrit:J'avais décider de ne pas répondre dans le fil de mon feuilleton pour en tenir le rythme.
    Assumes mon gars! Si tu ne veux pas dévier évite de blablatérer sur mon compte!

    Je pense cette fois qu'il le faut.

    Spoiler:
    Pourquoi.

    Monot à son arrivée à l'institut Pasteur ferme la chaire de microbiologie des sols en disant que çà ne sert à rien.

    L'INRA se tourne vers des voies plus "valorisantes", la modification génétique.

    Pourtant, la fine couche de sol, les  premiers centimètres de sols qui font la peau de cette planète donne des signes de santé inquiétant.

    La vie, dans cette partie du sol, celle que nous travaillons et retravaillons, est fort méconnue.

    C'est dans la connaissance de ce milieu que nous avons besoin d'une coopération entre la recherche et les acteurs.

    J'y reviendrais.
    Je vois pas le rapport avec ton post précédent, faut dire que tu en change le titre à ta convenance, c'est pratique!

    electron a écrit:Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer
    S'il y a bien un personnage peu amène à se laisser influencer ou corrompre c'est bien lui!

    GL a écrit:
    electron a écrit:Camille j'ai plus que un doute que les politiques ne savait que ce que Pellerin leur communiquait, pour moi c'est l’inverse Pellerin communiquait ce que les politiques lui disait de communiquer

    A ce moment là, il n'avait pas les politiques derrière lui, ils n'étaient pas là. Nous sommes un mardi juste avant le premier Mai. Beaucoup de gens ne sont pas joignables.
    Encore une connerie sortie de ton sac?
    L'explosion a eu lieu la nuit du 26 avril 1986, un vendredi...
    Le 29 avril, le Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI), dirigé par le professeur Pierre Pellerin, communiquait à l’Agence France Presse la composition du nuage, qu’il connaissait grâce aux moyens mis en œuvre à sa diligence. Tu sais les capteurs sur la flotte d'Air France!
    http://www.agri-convivial.com/t57984-hommages-au-pr-pellerin-et-a-henri-lehn#1867148
    Le 30 avril, lorsque le nuage arrivait aux frontières de la France, le SCPRI adressait un communiqué aux agences de presse.
    Le vendredi 2 mai, lendemain du 1er mai, jour le plus universellement chômé en France, ces informations étaient reprises par la presse.

    Peut-être que la confusion des genres vient de ce communiqué du 6 mai incohérent et contradictoire du ministère de l’Agriculture : « Le territoire français, en raison  de son éloignement a été totalement épargné par les retombées de radionucléides consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl  » ; affirmation fausse, immédiatement suivie d’une affirmation contraire : « À aucun moment les hausses de radioactivité observées n’ont posé le moindre problème d’hygiène publique »
    La contradiction est évidente, s’il y a eu « hausses de la radioactivité », c’est bien qu’il y a eu passage du nuage!
    Or Pellerin, l'autorité officielle, l'avait communiqué dès le 30 avril.
    Et voilà ce que publiait Libé le 12 mai...



    Six ans plus tard, le 9 mai 1990, Monsieur Roger Fauroux, Ministre de l’Industrie et de l’Aménagement du territoire, déclarait à l’Assemblée nationale : « Je dois préciser, parce  qu’il y a, me semble t-il, une légende noire qu’il importe d’exorciser, qu’au cours du fameux week-end du 1er mai 1986, le Service Central de Protection contre les  Rayonnements Ionisants a donné, heure par heure, aux populations des informations concernant le passage du nuage radioactif. J’ai là une chronologie, que je tiens à la disposition des membres de cette Assemblée, qui indique que rien n’a été dissimulé. »
    Fermez le ban!
    Je reprendrais cette histoire sur l'autre fil.
    Inutile de changer de fil parce que tes fatuités sapent ton BEL exposé ici!

    Ici je voulais mettre en avant que le fait qu'il allait jouer autour de la vie du sol, un enjeu vitale pour notre espèce, une science que nos ingénieux ont abandonnés pour aller bricoler le vivant et le breveter.

    Je reprendrais la réponse de Camille plus en détail.
    Te fatigues pas les faits et rien que les faits te désservent!
    La suite ICI

    yaya a écrit:Ce fameux week end du 8 mai....une meteo de fou pour le vol à voile...

    Je m'en souviens comme on se souviens des meilleurs vols .....

    On a barboté dans le nuage radioactif pendant des heures , a jouer avec les éléments , les buses , protégés par une simple enveloppe de fibre de verre et de resine gel coatée et un bob Ricard ....

    Putain de vol !!!!

    Un plaf de dingue....des rues à se goinfrer .....

    dire que je vais mourir a cause de ça.....

    Un putain de vol quand meme !
    Rien compris à ton vol de téméraire, c'est surtout pas à la bonne date...

    Je partais de cette intervention télévisée :

    https://www.dailymotion.com/video/xxxxvu_pierre-pellerin-en-1986_news

    Et de ses conséquences sur le crédit accordés aux scientifiques.

    L'affaire Pellerin n'étant pas l'objet de ce fil je le reprendrais ailleurs.

    J'ai vu quelque part que tu considérais mes propos comme des conversations de comptoir.
    Je n'ai pas de formation scientifiques, mes sources ne sont pas toujours les plus fiables, j'en conviens assez facilement.

    Mais mon propos n'est pas là, il vise à valoriser les hommes et les femmes qui travaille cette fine couche de peau que les scientifiques ont abandonner.

    A dire que çà suffisait du mépris dans lequel on veut nous enfermer.
    Moi non plus!!! Alors arrête un peu de faire le cake, t'as assez de sens critique sauf que t'es comme la girouette, tu vas dans le sens des choses que tu as envie (besoin?) d'entendre!
    Tu parles du "mépris dans lequel on veut nous enfermer", ben non, à chaque fois que je vois ou que j'entends des gens qui reprennent les conneries que les médias escrolos nous infligent, je démonte!
    Et ce n'est pas en louant un bourguignon sur ses diagnostics péremptoires ou en donnant du crédit à un veillerette lanceur d'alertes qui n'a aucune formation scientifique que l'agriculture retrouvera son honneur!
    avatar
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 57
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par ced51 le Dim 15 Mar 2015, 08:29

    Je ne critique personne en particulier mais autant le début du fil sur l'histoire de l'agriculture était, pour moi, super intéressant, autant vos querelles d'amoureux sur le nucléaire deviennent d'une bassesse... Rolling Eyes

    M'enfin, la critique est facile et je l'a fait sur un post qui ne m'appartient pas, désolé.
    Je vais donc faire comme pour les autres posts qui ne me correspondent pas et l'ignorer.

    Merci quand même à GL pour la recherche et le temps passé à la mise en forme de ce fil!
    avatar
    ced51
    + membre techno +

    Messages : 3079
    Date d'inscription : 11/05/2014
    Age : 34
    Localisation Au pays du Champagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par sd 4500 le Dim 15 Mar 2015, 10:55

    sd 4500 a écrit:GL , Je sais pas si c'est une bonne idée d'arguaigner Camille par un si beau soleil comme aujourd'hui : victoire
    : rale  C'est bien ce que je disais , ce matin - 5.2° et c'est brumeux  , pas moyen de rouler mon orge de printemps  
    bon allez GL , c'est moi qui paye ma tournée ce matin : victoire

    PS : "Camille" aboie  et la caravane de GL passe : rr
    avatar
    sd 4500
    + membre techno +

    département : cote dort pas beaucoup (21)
    Messages : 1823
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Age : 50
    Localisation nid des oiseaux de nuit

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par pinocio le Dim 15 Mar 2015, 10:57

    sd 4500 a écrit:
    sd 4500 a écrit:GL , Je sais pas si c'est une bonne idée d'arguaigner Camille par un si beau soleil comme aujourd'hui : victoire
    : rale  C'est bien ce que je disais , ce matin - 5.2° et c'est brumeux  , pas moyen de rouler mon orge de printemps  
    bon allez GL , c'est moi qui paye ma tournée ce matin : victoire

    PS : "Camille" aboie  et la caravane de GL passe
    : rr
    Rien arrête la marche de GL, il est pire qu'une horloge comtoise Laughing


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 34239
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 15 Mar 2015, 11:07

    pinocio a écrit:
    Spoiler:
    sd 4500 a écrit:
    sd 4500 a écrit:GL , Je sais pas si c'est une bonne idée d'arguaigner Camille par un si beau soleil comme aujourd'hui : victoire
    : rale  C'est bien ce que je disais , ce matin - 5.2° et c'est brumeux  , pas moyen de rouler mon orge de printemps  
    bon allez GL , c'est moi qui paye ma tournée ce matin : victoire

    PS : "Camille" aboie  et la caravane de GL passe
    : rr
    Rien arrête la marche de GL, il est pire qu'une horloge comtoise Laughing

    J'avais une idée à défendre, je l'ai fait.

    Je suis même surpris que ce fil n'est pas été plus caviardé.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Camille le Dim 15 Mar 2015, 12:24

    GL a écrit:
    pinocio a écrit:
    Spoiler:

    sd 4500 a écrit:
    sd 4500 a écrit:GL , Je sais pas si c'est une bonne idée d'arguaigner Camille par un si beau soleil comme aujourd'hui : victoire
    : rale  C'est bien ce que je disais , ce matin - 5.2° et c'est brumeux  , pas moyen de rouler mon orge de printemps  
    bon allez GL , c'est moi qui paye ma tournée ce matin : victoire

    PS : "Camille" aboie  et la caravane de GL passe
    : rr
    Rien arrête la marche de GL, il est pire qu'une horloge comtoise Laughing

    J'avais une idée à défendre, je l'ai fait.

    Je suis même surpris que ce fil n'est pas été plus caviardé.
    Caviardé Étymologie :
    De caviar, car le texte censuré devient rempli de points noirs, comme les œufs d’esturgeon.
    Synonyme : censurer
    Alors que ton exposé en est rempli... de caviardage!
    Tu dénonce le mépris à l'encontre du monde agricole par nombre de détracteurs mais tu joue la même partition que ceux-ci avec l'affaire Pellerin ; le bal des faux-culs c'est toi en maestro!
    avatar
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 57
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 15 Mar 2015, 18:27

    Camille a écrit: le bal des faux-culs c'est toi en maestro!

    Je ne sais pas jouer de musique.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par pinocio le Dim 15 Mar 2015, 19:37



    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 34239
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 15 Mar 2015, 19:53

    Tu parle de lui

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Retour sur les vautours au dessus de la plaine

    Message par GL le Sam 21 Mar 2015, 10:08

    Je reviens d'une réunion anti Tafta. Il s'agit d'abaisser les barrière sanitaires et réglementaires qui nous protègent encore un peu. Il s'agit également de permettre à des entreprises de pouvoir attaquer directement des collectivités ou des états pour entrave à la concurrence par des tribunaux arbitraux.

    Je faisais le rapprochement avec l'arrivée des spéculateurs sur les marchés agricoles.

    Cela tiens bien de la même démarche.

    Me reviens cette citation :

    « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire »

    David Rockefeler 1 Février 99


    L'enjeu est donc clairement de par dessus la représentation publique pour des intérêts privés. De concentrer encore plus les richesses entre peu de main en appauvrissant le plus grand nombre.

    Cette démarche est profondément morbide et macabre. Elle va à l'encontre de ce que nous avons si difficilement mis en place, une menace pour la démocratie.

    L'austérité dont on nous rabat les oreilles est de ce tonneau. Le crise, au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué, ce n'est pas pour tout le monde.

    Pour l'agriculture, qu'elles sont les conséquences ?.

    d'abord l'instabilité des prix.

    Nous sommes dans une activité à démarche longue. Elle est incompatible avec les boursicotages de nos financiers. En 2007, nous n'avions ni l'information, ni le stockage pour loger deux campagnes. Pourtant, ce n'était pas des batteuses qu'il faillaient acheter mais des hangars. Cette information si lucrative, des gens l'avaient puisque c'est eux qui organisaient ce spectaculaire bon des prix.

    Ensuite c'est toute une partie de l'activité du pays qui va disparaître. On ne fera jamais les mêmes performances dans les petites terres que dans les terres profondes, dans les terres noires des grandes plaines allemandes et dans les pentes à cailloux.

    - On nous parle d'assurance récolte. On va devoir payer une assurance pour que les spéculateurs fassent leurs profits. Au USA, moitié de cette assurance est payer par les états, c'est à dire que c'est la communauté qui paye une partie de cette spéculation.

    Faut'il pour que vivent et prospèrent ces rapaces abandonner une grandes parties de l'agriculture de ce pays.

    Les fantômes n'aiment pas la lumière, les banquiers non plus.

    C'était l'objet de cette réflexion d'aujourd'hui.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 24 Avr 2016, 08:20

    Depuis 2008, l'ampleur des fluctuation du prix du blé a pris des proportions qu'elle ne connaissait pas.

    Cela permet aux spéculateurs de faire des revenus faciles.
    On l'a vu quand les prix étaient au plus bas dans les années 2007. Ceux qui savaient stockés on tout simplement doublés la mise avec notre production.



    Ce marché repose sur la connaissance précoces des informations et la vitesse de réaction. On aura toujours sur ce coup là une longueur de retard.

    Or l'activité agricole est une activité à cycle long. Cette volatilité est donc incompatible avec ce jeu des marchands.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par pascal le Dim 24 Avr 2016, 08:29

    le jeu de marchands consistent aussi d'abord et avant tout a ne pas manifester des que les cours baissent et encore moins demander de mesures de compensation liée a une baisse des cours, tout le remue menage habituel doit bien les faire doucement rigoler, les dits speculateurs!!!! : ha : ha : ha 77 77 77
    avatar
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 10664
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 43
    Localisation partout et nulle part!!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 24 Avr 2016, 08:57

    Après l'impact du premier avion à New York, dans les bureaux en dessous de l'impact, des gens se demandaient sur quoi il fallait investir pour profiter de ces attentats.

    https://youtu.be/dbEAeLF9Opo

    La déconnexion des gens de pouvoir avec le réel est facteur de crise majeure.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par pascal le Dim 24 Avr 2016, 09:03

    ouais t'inquietes pas surtout pour cela, il y a toujours des yeux bienveillants sur ces types d'individus!!!!: ha : ha : ha : ha 77 77 77 77
    avatar
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 10664
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 43
    Localisation partout et nulle part!!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 24 Avr 2016, 09:13

    Si tu pense que les temps qui viennent ne nous apportent pas de grands bouleversements, c'est ton histoire.

    On est quelques uns à penser l'inverse.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par pascal le Dim 24 Avr 2016, 09:24

    de toute facon quoi que l'on dise ou fasse, les evolutions de l'agriculture et bien des domaines se sont toujours faits dans la douleur par manque de volontés suffisament fortes pour stopper bons nombres de processus mise en marche de manieres simultanées!!!! :réfléchi :réfléchi :réfléchi : victoire : victoire : victoire
    avatar
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 10664
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 43
    Localisation partout et nulle part!!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 24 Avr 2016, 09:40

    Je constate autour de moi que certains ont pris des options qui leurs permettent des situations confortables aujourd'hui.

    Quand des Suisses sont arrivés en Champagne avec la conviction que des terres sans valeurs allaient, avec de l'engrais devenir très fertiles, ils ont gagner le ponpon.

    Quand mes voisins ont vu arriver la vigne de Champagne, ils ont acheter, pour rien, des broussailles dans des coteaux impraticables. Aujourd'hui, les parcelles valent 1.5 millions d'€/Ha.

    Des raisons familiales ne nous ont pas permis de prendre ces trains.

    Pourtant, je suis persuader qu'il y en aura d'autre, il faudra avoir les bonnes informations.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par pascal le Dim 24 Avr 2016, 10:25

    savoir avant tout vouloir prendre des risques envers l'avenir, la socièté actuelle est anesthesiée par le principe de precaution utilisé a outrance, chose que l'on peut constsater aux travers, bons nombres de posts du forum!!! : victoire : victoire : victoire
    avatar
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 10664
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 43
    Localisation partout et nulle part!!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Dim 24 Avr 2016, 11:09

    Si tu avait acheter 1 Ha de broussailles à côté de chez moi, aujourd'hui tu serait à l'ISF.



    La rupture d'un mode développement n'est pas chose simple. Un peu partout sur cette planète, on peut voir que ceux qui ont fait le progrès d'une contrée sont les gens de l'extérieur.

    Il y a plusieurs raisons à cela.
    - ceux qui traversent la planète arrive avec un regard neuf sur les structures techniques, économiques d'une région.
    - Souvent, ils ont dans leurs bagages, une expérience plus large que les gens du lieu
    - les migrants sont forcement les plus vaillants d'une population, ceux qui décident de remettre leurs mode de vie en cause.
    - Quand tu mets autant de moyens dans un déménagement, tu n'ai pas là pour faire et 35 H et te casser trop les pieds avec les freins qui empêchent les autres de bouger.

    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par pascal le Dim 24 Avr 2016, 22:06

    il faut plutot dire: ne pas s'occuper des gens qui s'ont habitués avec leurs boulets aux pieds!!! : ha : ha : ha 77 77 77
    avatar
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 10664
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 43
    Localisation partout et nulle part!!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par GL le Jeu 22 Mar 2018, 19:28

    Voila pourquoi Basf a chercher et trouver le procédé Haber-Bosch qui permet de synthétiser l'azote de l'air de façon industrielle pendant la guerre de 14.

    En 1915, les importations allemandes avaient déjà baissé de 55 % par rapport au niveau d'avant-guerre. Le blocus privait également l'Allemagne des engrais nécessaires à son agriculture. Ceci associé à l'effondrement des importations fit que les céréales, la viande et les autres produits alimentaires étaient si rares et réservés aux soldats sur le front que les civils furent obligés de consommer des ersatz comme le Kriegsbrot (pain de guerre). Les pénuries provoquèrent des émeutes en Allemagne mais également en Autriche-Hongrie.

    Ce brevet ferra l'objet des dommages que donnera l'Allemagne pour sa défaite.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 15002
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Petite histoire de l'énergie, son rôle en agriculture dans l'histoire

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum