AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.

Encore un article a charge sur les pesticides

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Encore un article a charge sur les pesticides

Message par sibalo le Ven 27 Fév 2015, 19:46

Rappel du premier message :

Courrier Picard de ce jour, on a le droit a la Une Crying or Very sad Ca tombe en plus la semaine du salon comme par hasard.

Pour résumé n'utilisez plus de triazole ou vous risquer de devenir résistant aux traitement médicaux  77
Faites du bio bourré de mycotoxines au moins par risque pour l'agriculteur  77  77  77

http://www.fichier-pdf.fr/2015/02/27/img/
http://www.fichier-pdf.fr/2015/02/27/img-0001/

sibalo
+ membre techno +

Messages : 13332
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 28
Localisation Somme (Plateau Picard)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par daniel89 le Ven 14 Oct 2016, 16:46

Je ne crois pas qu'il y ai trop d'inquiétudes à avoir quand à l'interdiction ou la limitation drastiques des PPP en agriculture, viticulture etc.... Tous simplement parce qu'il est impossible de produire en toute sécurité les quantités d'aliments nécessaires à la population actuelle.

On peut raisonnablement espèrer que la science nous permettra de trouver des alternatives pour lutter contre tels ou tels parasites et de mettre et point des PPP dont la nocivité sur "l'environnement " sera plus réduite que celle de ceux que nous utilisons aujourd'hui.

Les OGM, nouvelle génération auront aussi leur rôle à jouer pour atteindre l'objectif de pouvoir nourrir 9 milliards d'individus dans quelques décennies.

daniel89
+ membre techno +

Messages : 2798
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 77
Localisation Côte d'Or nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par GRUMPY le Ven 14 Oct 2016, 18:23

daniel89 a écrit:Je ne crois pas qu'il y ai trop d'inquiétudes à avoir quand à l'interdiction ou la limitation drastiques des PPP en agriculture, viticulture etc.... Tous simplement parce qu'il est impossible de produire en toute sécurité les quantités d'aliments nécessaires à la population actuelle.


Va faire un tour là dessus
http://portail.coopdefrance.coop/metiersGrain/imageProvider.aspx?private_resource=1635109&fn=Sch%C3%A9mas%20propositions%20des%20minist%C3%A8res%20pour%20l%27%C3%A9volution%20de%20l%27arr%C3%AAt%C3%A9%20de%202006.pdf

Et projette toi sur les vignobles de Champagne, de Bourgogne ou du Beaujolais pour ceux que nous connaissons le mieux (nous les nordistes). Tu estimeras quel % de surface plantée peut se retrouver en ZNT.

Fais de même pour le Nord-Pas de Calais (région à forte densité d'habitat, avec de nombreux cours d'eau et fossés).

GRUMPY
+ membre techno +

Messages : 3354
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 59
Localisation IDF sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par daniel89 le Sam 15 Oct 2016, 15:50

Je suis allé y faire un tour.
Quel jargon!!!
Et ça confirme ce que je disais. Si ces c----ries sont réellement appliquées c'est la jacquerie garantie!!!!!!

daniel89
+ membre techno +

Messages : 2798
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 77
Localisation Côte d'Or nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par hermine 22 le Sam 15 Oct 2016, 15:55

le nouveau credo d'eaux et rivières
ce sont les pesticides
après avoir digéré les nitrates ,il leur fallait autre chose pour les entretenir
c'est fait
ils ont réussit a faire déménager l'élevage de bzh
mais c'est bien la peau de l'agriculture toute entière qui les interessent

hermine 22
+ membre techno +

département : 22
Messages : 29807
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 66
Localisation bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par Medard86 le Dim 16 Oct 2016, 13:47

Parfois,il arrive que les PPP viennent au secours du bio.

" />

Medard86
+ membre techno +

Messages : 3057
Date d'inscription : 27/07/2010
Age : 49
Localisation le pays de Rabelais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par pig le Dim 16 Oct 2016, 15:57

ouf avec ça on est sauvé
http://www.mieux-vivre-autrement.com/invention-detecteur-de-pesticides-individuel-pour-faire-ses-courses.html

pig
+ membre techno +

Messages : 5482
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 59
Localisation sud vendée ou hautes pyrénées

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par porsche 133 le Dim 16 Oct 2016, 16:08

déjà ,il ne faudrait plus de fruits et légumes de l'étranger pour mieux manger

porsche 133
+ membre techno +

Messages : 2986
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation bunker du 91

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par Sazaron le Dim 16 Oct 2016, 16:22

pig a écrit:ouf avec ça on est sauvé
http://www.mieux-vivre-autrement.com/invention-detecteur-de-pesticides-individuel-pour-faire-ses-courses.html

Un bel exemple de détournement de fonds ...

Sazaron
+ Membre Accro +

Messages : 233
Date d'inscription : 05/06/2013
Age : 38
Localisation Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par Sazaron le Dim 16 Oct 2016, 16:29

Medard86 a écrit:Parfois,il arrive que les PPP viennent au secours du bio.

" />

Ce serait pas bien que les Branl...rs de génération Future fassent une analyse comparative entre les vins bios et les "conventionnels"?
Juste pour voir, si finalement, les produits bios sont toujours exempts de résidus...

Sazaron
+ Membre Accro +

Messages : 233
Date d'inscription : 05/06/2013
Age : 38
Localisation Vaucluse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par porsche 133 le Dim 16 Oct 2016, 16:32

un détecteur de fouille merde ,c'est pour quand ?

porsche 133
+ membre techno +

Messages : 2986
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation bunker du 91

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par hermine 22 le Dim 16 Oct 2016, 18:42

sauver la filière bio les années a risque en ayant des dérogations de traitement
la peur des tickets de rationnement semble ouvrir les yeux !!!

hermine 22
+ membre techno +

département : 22
Messages : 29807
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 66
Localisation bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par BE68 le Jeu 27 Oct 2016, 00:19

hermine 22 a écrit:sauver la filière bio les années a risque en ayant des dérogations de traitement
la peur des tickets de rationnement semble ouvrir les yeux !!!
C'est plutôt la peur de devoir se nourrir avec des denrées venues de je ne sais d'où avec aucune traçabilité, peut-être ogm....

BE68
+ membre techno +

Messages : 3280
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 43
Localisation 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par elgo le Sam 05 Nov 2016, 00:17

le ligérien a écrit:je vous sens tous exites de la gachette sur les pb de phyto : victoire , dans 1/4 h j'ai la visite de 2 jeunes femmes pour un audit global gap , je suis dans les papiers depuis 2 jours !!!! , j'ai du mal a comprendre certaines exigences de tracabilite dans leurs énoncés , un petit pave pour l'autocontrole que du bonheur !! elles vont etre la 3 ou 4 h ca va me couter un billet de 1000 euros  , bon rapport financierpar rapport au temps passe . je suis oblige de passer par la si je veux vendre des pdts !!! elgo tu est sorti du systeme a temps
J'avais pas vu ton post Embarassed
Oui on a arrêté à temps les pdt...
mais on avait déjà manger du contrôle avec les fruits, niveau traçabilité on était déjà bien, le bureau m'était bien plus familier qu'aujourdhui c'est sûr

Sinon tu as reçu le diplôme qd meme??? pour un billet de 1000 rame

elgo
+ membre techno +

Messages : 2423
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 37
Localisation 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par la cigogne le Dim 13 Nov 2016, 21:21

Les agriculteurs se rebiffent contre Monsanto
Paris Match | Publié le 13/11/2016 à 12h00
Isabelle Léouffre

Agriculteur céréalier à Vailly-sur-Sauldre, dans le Cher, Jean-Marie Desdions, 57 ans, victime d’un cancer de la moelle osseuse, intente un procès à Monsanto. Il est le deuxième à porter plainte.

Depuis le mariage entre Monsanto et Bayer, les écolos et les paysans sont aux abois. La toute-puissance industrielle est-elle en train de vaincre le monde agricole, de bouleverser les équilibres biologiques et d’induire des maladies ? Un paysan français, malade et qui n’a plus rien à perdre, a gagné un premier procès. Et l’Europe semble enfin prendre conscience de la nécessité de baliser ces géants industriels aux lobbys aussi puissants que leurs pesticides.

Dans la pénombre de sa ferme de 350 hectares à Vailly-sur-Sauldre, dans le Cher, le céréalier Jean-Marie Desdions, 57 ans, explique de sa voix puissante : « J’ai respiré pendant trente-cinq ans plus de 250 pesticides, dont le chlorobenzène du Lasso de Monsanto. Cette molécule a déclenché mon myélome, un cancer de la moelle osseuse. Monsanto m’a contaminé, Bayer m’a guéri par chimiothérapie. Les géants de l’agroalimentaire nous empoisonnent d’un côté pour nous soigner de l’autre ! »

La boucle vient d’être définitivement bouclée avec le rachat de l’américain Monsanto par l’allemand Bayer en vue de « nourrir » les 10 milliards d’habitants de la Terre prévus en 2050. Une fusion qui permettra de faire oublier leurs noms, honnis par la moitié de la planète, derrière une nouvelle appellation, de l’aveu même du P-DG de Monsanto qui se dit « prêt à la mise au placard de [sa] marque ». En rachetant Monsanto pour 59 milliards d’euros, Bayer obtient ses brevets d’exclusivité, ses biotechnologies et sa ferme digitale qui gère les activités agricoles par logiciels (semences et épandages de pesticides en fonction de la température et de l’hydrographie). La future multinationale contrôlera ainsi la chaîne alimentaire de milliards d’humains, de la graine jusqu’à l’assiette. Contre cette fusion, des centaines de célèbres chefs cuisiniers affolés (Roellinger, Bras, Guérard, Marx, Alléno…) publient une lettre ouverte « contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes ».

De leur côté, certains agriculteurs malades brisent le silence. En 2004, le Charentais Paul François a inhalé des gaz toxiques en nettoyant la cuve de son pulvérisateur de Lasso. « Convulsions, coma, j’ai failli mourir. » Il a gagné en appel son procès intenté contre Monsanto depuis dix ans. Une première mondiale pour un agriculteur : le grand fabricant de semences et de pesticides a souvent procédé par intimidation pour préserver son empire. Une impunité pointée par l’avocat parisien Me François Lafforgue, qui a plaidé contre la compagnie : « Il y a un avant et un après Paul François », dit-il.

A son tour, dès 2011, Jean-Marie Desdions intente un procès à la firme. Il veut lui aussi prouver devant les tribunaux que Monsanto est responsable de sa maladie. Son myélome a déjà été reconnu « maladie professionnelle » car le benzène est classé cancérogène par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Après huit ans de chimiothérapie et trois greffes de moelle osseuse, l’homme en sursis évoque son histoire avec l’énergie de la colère. « A l’époque, sur les bidons de Lasso, il était écrit ce mensonge noir sur blanc : “La très faible toxicité du Lasso n’entraîne pas de précautions particulières pour l’utilisateur dans les conditions normales d’emploi.” Dans les années 1980-1990, on ne se méfiait pas. Sans protection, j’ai inhalé des poussières dues à cette pellicule de molécules, invisibles et vicieuses, qu’on répand sur le sol pour désherber les champs de maïs : du chlore associé au benzène. J’en ai mis sur mes terres de 1978 à 2007, année où la France a enfin retiré le produit du marché. » Il aurait dû éviter les expositions trop longues. Mais il ne le savait pas.

« Quinze jours par an, pendant les semis, je mettais tous les matins un petit coup de chlorobenzène, qui attaquait, à mon insu, la structure ADN des plasmocytes de mon sang. Un jour, la maladie s’est déclarée. » Il s’insurge : « Les firmes de pesticides fournissent exclusivement leurs propres données toxicologiques. Aucun organisme indépendant rassemblant des scientifiques et des chimistes ne peut donner son avis à cause du fameux “secret d’affaires” ! Le glyphosate du Roundup n’a toujours pas été déclaré toxique en l’absence de consensus entre les 28 pays membres de l’Union européenne. Pour cette raison, la Commission européenne a autorisé son maintien sur le marché dix-huit mois de plus malgré des études alarmantes des scientifiques du Circ, le Centre international de recherches sur le cancer de l’OMS qui l’ont déclaré cancérogène. » Or il est présent dans chacun de nos aliments, lesquels, même nettoyés, diffusent entre 15 et 30 % de pesticides dans l’organisme.

Au dernier Salon de l’agriculture, à Paris, Jean-Charles Bocquet, président de l’UIPP (l’Union des industries de la protection des plantes, dont Bayer et Monsanto), a affirmé sans ciller à Jean-Marie Desdions que le benzène n’était pas dangereux ! Pourtant, au Sénat, en 2012, lors de la mission commune d’information sur les pesticides et leur impact sur la santé et l’environnement, Marie-Monique Robin, auteure du documentaire « Le monde selon Monsanto », avertissait, fataliste : « Il faut se préparer à un scandale sanitaire comparable à celui de l’amiante. »

En attendant, Jean-Marie Desdions continue à épandre son glyphosate malgré la nocivité avérée des « effets cocktails » : « Ce sont les solvants mélangés au glyphosate qui empoisonnent les gens. Ce produit n’est pas utilisé de la même façon en Europe et en Amérique du Sud. Moi, après les moissons, je gratte la terre pour faire lever les mauvaises herbes. Quand elles commencent à germer, je répands du glyphosate à faible dose, 1 litre par hectare. En Amérique, le glyphosate est associé à des céréales génétiquement modifiées. Notamment le maïs “Mon 810”, qui résiste au glyphosate mais pas les herbes autour qui disparaissent… jusqu’à leur repousse. Résultat, les paysans déversent des volumes considérables sur des terres immenses par voie aérienne – dont seulement 1 % atteint sa cible – et les nuages d’herbicide retombent sur les villages. » Or, selon la Ministre de la santé Mariol Touraine, cette substance serait un perturbateur endocrinien et augmenterait de 70 % les cas de leucémies et les tumeurs cérébrales dans ces zones. Jean-Marie Desdions se souvient avec émotion de ses analyses : « Normalement, dans la moelle osseuse, le sang est cuivré. Le mien était orange clair. J’ai subi une double autogreffe, des chimios, un mois de chambre stérile. Ça a duré deux ans. Puis il m’a fallu une nouvelle greffe en urgence. Aujourd’hui, je suis en rémission. »
Vu son jeune âge, sa maladie est forcément due à une cause environnementale. « Le premier de la liste est le chlorobenzène. Il y en a dans l’herbicide Lasso. Mes médecins m’ont certifié que cette molécule était bien responsable de mon cancer. Il soupire : et dire que 9 agriculteurs sur 10 de ma génération ne veulent pas admettre qu’ils sont intoxiqués ! »

Aujourd’hui, la France reste le premier utilisateur de pesticides en Europe et le quatrième dans le monde, avec
66 000 tonnes de produits déversés par an sur ses terres et dans ses nappes phréatiques. Le Gaucho, insecticide et fongicide commercialisé par Bayer, provoque des troubles neurologiques chez l’homme. A l’association Phyto-Victimes créée en 2011 par Paul François, en Charente, 250 dossiers attestent que l’inhalation de poussières de semence est susceptible d’augmenter les risques d’engendrer les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, et que le traitement des sols par l’emploi de pesticides en quantité massive peut entraîner des perturbations du système hormonal et des maladies hématologiques (lymphomes, leucémies, myélomes). La population la plus touchée : des hommes entre 40 et 50 ans, céréaliers, viticulteurs et arboriculteurs qui ont développé l’agriculture intensive à la fin du siècle dernier.

Dans les années 1960, un herbicide suffisait au grand-père de Desdions car les coccinelles mangeaient les insectes nuisibles aux récoltes. Aujourd’hui, deux désherbants, trois fongicides et trois insecticides sont utilisés par son petit-fils. Et il n’y a plus de coccinelles. « Le pire : nos semences ne résistent plus aux maladies, déplore-t-il. Sur certains blés, si on n’applique pas suffisamment de pesticides, on ne fait pas de rendement et c’est la faillite. »
Desdions suggère de travailler des variétés résistantes et goûteuses plutôt que de courir après la productivité. « J’ai abîmé la nature, arraché les haies pour en arriver à être plus malheureux que nos anciens. Un bilan nul ! Il y a moins d’oiseaux et plus d’insectes. On a coupé l’équilibre biologique entre les espèces. » Lucide, il analyse : « Trop de pays produisent des céréales. Ce qui entraîne la baisse des cours. Quand la Bourse grimpera à nouveau, elle profitera aux spéculateurs et non plus aux agriculteurs. » Lui perd entre 30 000 et 40 000 euros par an.

L’agroalimentaire, première industrie de France, compte 13 500 entreprises et 415 000 salariés. Ses défenseurs : le ministère de l’Agriculture, la FNSEA, puissant syndicat des agriculteurs, et les coopératives agricoles qui vendent en un flagrant conflit d’intérêts à la fois conseils et pesticides. « Grâce aux coop, les fraises subissent douze traitements et les pommes, une quarantaine. En plus, ils nous montrent comment les traiter », ajoute Desdions. Pour vendre leur chimie, certains fabricants se dépassent : au lancement du glyphosate de Monsanto, les vendeurs ont réuni les agriculteurs dans un restaurant d’Orléans. Ils ont rempli des coupes à champagne avec du Roundup et l’ont bu pour prouver l’innocuité de la substance !

Lisette Van Vliet, membre de l’association Heal qui combat le lobbying des industriels à Bruxelles, se félicite cependant : « Nous avons réussi à stopper la réhomologation du Roundup de Monsanto pour quinze ans de plus. Le lobby proglyphosate a dû donner l’accès aux études sur sa dangerosité. L’Agence européenne des produits chimiques doit terminer son évaluation du pesticide le 31 décembre 2017. Idem pour le Gaucho de Bayer dont l’imidaclopride (un neurotoxique) décime les abeilles selon plusieurs études (CNRS, Inra d’Orléans, celle de l’université de Padoue). Il pourrait être interdit en 2020. »

En réalité, une partie du problème réside chez les céréaliers eux-mêmes : se priver de pesticides signerait peut-être un retour à la pauvreté de leurs ancêtres alors qu’ils sont devenus chefs d’exploitation pour la plupart. Dépendant des firmes depuis quarante ans, ils comptent encore sur elles pour trouver le bon compromis entre santé et productivité : « Qu’attendent les industriels de l’agroalimentaire pour faire des recherches sur des produits sains ? » se demande le céréalier Dominique Marchal. Victime d’un syndrome myéloprolifératif, une production anormale de cellules sanguines dans la moelle osseuse due au benzène, il s’injecte un traitement d’interféron toutes les trois semaines au prix de lourds effets secondaires. Il a enfin abandonné le pulvérisateur de pesticides qu’il a manié pendant vingt-cinq ans pour arroser ses 400 hectares de céréales en Lorraine. Mais ses associés n’ont pas renoncé, se pensant à l’abri dans leur cabine équipée de filtre à charbon. Quant à Antoine Lambert, 47 ans, céréalier de l’Eure, il sème son blé fin octobre. « Comme les herbes poussent peu, j’utilise moins d’herbicides. Il n’y a plus de pucerons, j’ai donc moins besoin d’insecticides et je plante des variétés rustiques peu sujettes aux maladies. Du coup, je pulvérise moins de fongicides. Cependant, ce que je projette reste hautement toxique. Je n’ai pas trouvé mieux que le glyphosate, le seul désherbant total. »

Desdions, lui, songe à lâcher les céréales pour devenir maraîcher, comme son fils. « Et je vais vendre le reste de mes terres aux Chinois ! » Ce n’est pas une boutade. Autour de chez lui, des investisseurs chinois ont déjà acheté des terres que les banques avaient récupérées après des faillites. Lui se demande, le cœur gros, s’il va oser délaisser une ferme qui fait partie de son patrimoine familial. « J’en ai déjà parlé avec ma mère. Je lui ai dit : “Je ne vois pas d’avenir, je me suis crevé pendant trente-cinq ans pour essayer de garder toutça. Tant pis, on la vend.” »
Des pistes se dessinent dans l’agriculture de demain : le professeur Jean-Marie Pelt évoque avec poésie une protéine de la vigne armée contre le mildiou par la musique : en lui faisant entendre quelques notes pendant trois minutes, elle chasse le mildiou ! Il y a aussi les plantes dont les racines se protégeront toutes seules contre les agressions. S’ils le voulaient bien, les scientifiques des grandes compagnies seraient aussi capables de douces révolutions.

Agriculteur céréalier à Vailly-sur-Sauldre, dans le Cher, Jean-Marie Desdions, 57 ans, victime d’un cancer de la moelle osseuse, intente un procès à Monsanto.
Il est le deuxième à porter plainte. « Convulsions, coma, j’ai failli mourir » Paul François


Dernière édition par la cigogne le Dim 13 Nov 2016, 21:49, édité 1 fois

la cigogne
+ membre techno +

Messages : 3753
Date d'inscription : 12/09/2009
Localisation vienne en autres riches

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par Robust le Dim 13 Nov 2016, 21:48

Tu pourrais nous faire un résumé Very Happy

Robust
+ membre techno +

département : Oise
Messages : 3790
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 44
Localisation Sud Ouest de l'Oise (Vexin)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par dgé le Dim 13 Nov 2016, 21:52

encore un qui veut profiter du système: faut trouver un bouc émissaire, pourquoi tous les cancéreux ne vont pas au tribunal contre les fabricants de cigarettes, des alcools, des pétroles, des constructeurs de voitures, des supermarchés ... : vomi

dgé
schtroumpf grognon du forum
schtroumpf grognon du forum

Messages : 20021
Date d'inscription : 10/09/2009
Localisation 000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par hermine 22 le Dim 13 Nov 2016, 22:00

Robust a écrit:Tu pourrais nous faire un résumé  Very Happy
le top en fin d'article
tout en musique
paris match est descendu bien bas : cinglés
je l'ai lu ce midi ,je m'appretait a vous en faire part

hermine 22
+ membre techno +

département : 22
Messages : 29807
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 66
Localisation bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par la cigogne le Dim 13 Nov 2016, 22:01

Qu'à 44 piges , tu t'es mis le "Lasso " ,la corde autour cou et que t'es mort . : ha : ha : rr

Non ,plus sérieusement , qu'il y à un peu de vrai dans le commentaire,le business des firmes ,mais établir des causes à effets comme cela ,venant en plus d'agri :réfléchi

Quand ,il y à des moustiques ,des chenilles dans les villes ,je reprend la phrase de l'article :Résultat, les paysans municipalités déversent des volumes considérables sur des terres surfaces immenses par voie aérienne – dont seulement 1 % atteint sa cible – et les nuages d’herbicide insecticides retombent sur les villages. » Et personnes dit rien

la cigogne
+ membre techno +

Messages : 3753
Date d'inscription : 12/09/2009
Localisation vienne en autres riches

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par BE68 le Dim 13 Nov 2016, 22:01

Ouais et alors?
J'ai aussi eu une LMA ( leucémie ) avec chimio , chambre stérile et greffe de moelle osseuse.
J'ai côtoyé environ 8 spécialistes qui ont bien travaillé car il m'ont sauvé.
La fameuse question, je leur ai posé droit dans les yeux:
Ça vient des phytos?
Réponse quasi unanime : NON
La seule remarque: Les produits que vous utilisez ont pu déclencher la maladie que vous portiez en vous ( génétique ) , d'ailleurs les agris ne sont pas plus sujet à ce genre de maladies que le reste de la population.
A méditer.

BE68
+ membre techno +

Messages : 3280
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 43
Localisation 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par hermine 22 le Dim 13 Nov 2016, 22:08

BE68 a écrit:Ouais et alors?
J'ai aussi eu une LMA ( leucémie ) avec chimio , chambre stérile et greffe de moelle osseuse.
J'ai côtoyé environ 8 spécialistes qui ont bien travaillé car il m'ont sauvé.
La fameuse question, je leur ai posé droit dans les yeux:
Ça vient des phytos?
Réponse quasi unanime : NON
La seule remarque: Les produits que vous utilisez ont pu déclencher la maladie que vous portiez en vous ( génétique )  , d'ailleurs les agris ne sont pas plus sujet à ce genre de maladies que le reste de la population.
A méditer.
c'est ce que j'ai entendu également de la part d'un cancérologue de renom
il faut deux facteurs déclencheurs de cancers
dont un commun ,qui est génétique
ensuite tout est possible
meme un puissant stress

hermine 22
+ membre techno +

département : 22
Messages : 29807
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 66
Localisation bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par BE68 le Dim 13 Nov 2016, 22:22

Je suis encore suivi 6 ans après la greffe.
Mon médecin m'a dit dernièrement que tout ce tapage contre les produits issus de la chimie avait des conséquences sur leur travail.
Certains patients atteints de pathologies graves refusent des traitements car ils sont "mieux" informés par le net et ont peur des effets secondaires.
Ils préfèrent croire des marchands d'espoir .
Voilà où on en est en agriculture.

BE68
+ membre techno +

Messages : 3280
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 43
Localisation 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par antoine 52 le Dim 13 Nov 2016, 22:37

BE68 a écrit:Je suis encore suivi 6 ans après la greffe.
Mon médecin m'a dit dernièrement que tout ce tapage contre les produits issus de la chimie avait des conséquences sur leur travail.
Certains patients atteints de pathologies graves refusent des traitements car ils sont "mieux" informés par le net et ont peur des effets secondaires.
Ils préfèrent croire des marchands d'espoir .
Voilà où on en est en agriculture.
Pour t avoir rencontrer eric, je t admire car tu as une force morale et de travail hors du commun.

antoine 52
+ membre techno +

Messages : 3187
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 34
Localisation haute marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par BE68 le Dim 13 Nov 2016, 22:54

Non Antoine, tu apprends des autres. Dans ces moments difficiles, je me suis raccroché à ce qu'a vécu mon grand père revenu du front russe.
Le fait que je sois pompier volontaire m'a aussi fait comprendre que l'on est mort que quand le médecin le déclare.
La vie est un combat.
Alors ces merdeux de pastèques, je leur souhaite juste un jour de devoir choisir entre un " pesticide à injection directe" avec une infime chance de s'en tirer, ou plutôt de prendre les poudres de perlimpinpin qu'ils préconisent......

BE68
+ membre techno +

Messages : 3280
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 43
Localisation 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par tof le Dim 13 Nov 2016, 23:01

Faudrait que tu causes à mon fils qui est persuadé que la médecine traditionnelle est corrompue par le système (médicaments/profits...) et n'entends que par les plantes...

tof
+ membre techno +

département : 28
Messages : 29998
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 48
Localisation sud 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par BE68 le Dim 13 Nov 2016, 23:08

C'est très simple, sans les techniques de la médecine moderne, j'avais droit à la boîte en sapin. A lui de réfléchir.

BE68
+ membre techno +

Messages : 3280
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 43
Localisation 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par magnum le Lun 14 Nov 2016, 07:13

tof a écrit:Faudrait que tu causes à mon fils qui est persuadé que la médecine traditionnelle est corrompue par le système (médicaments/profits...) et n'entends que par les plantes...

Nous vivons une époque où chacun est convaincu de quelque chose basé sur des suppositions où sur ce qui peut s écrire sur le net. ....

magnum
+ membre techno +

Messages : 1099
Date d'inscription : 07/03/2015
Age : 34
Localisation sud de la loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par BE68 le Lun 14 Nov 2016, 07:17

Sur le net, tu peux trouver de tout. Vrai et faux.

BE68
+ membre techno +

Messages : 3280
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 43
Localisation 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par kerfanch le Lun 14 Nov 2016, 14:22

BE68 a écrit:C'est très simple, sans les techniques de la médecine moderne, j'avais droit à la boîte en sapin. A lui de réfléchir.

c'est un parcours quasi identique pour moi aussi ! sans la médecine actuelle je ne serais pas là aujourd'hui !!!

kerfanch
+ membre techno +

Messages : 2591
Date d'inscription : 11/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par dgé le Lun 14 Nov 2016, 17:30

magnum a écrit:
tof a écrit:Faudrait que tu causes à mon fils qui est persuadé que la médecine traditionnelle est corrompue par le système (médicaments/profits...) et n'entends que par les plantes...
Nous vivons une époque où chacun est convaincu de quelque chose basé sur des suppositions où sur ce qui peut s écrire sur le net. ....
parce que tu crois qu'il n'y a pas d'intelligents à notre époque? les siècles précédents, seul ceux qui voyageaient ou côtoyaient les voyageurs, pouvaient se tenir informé de se qui se passe ailleurs, aujourd'hui, avec la bonne info sur la toile, on en apprend plus qu'une vie du 18 eme siecle

c'est surtout que les gens de notre époque, sont égoïstes, imbus de leurs personne, et en plus bêtes comme choux, à leurs défense, les merdias et l’éducation les a lobotomisés

dgé
schtroumpf grognon du forum
schtroumpf grognon du forum

Messages : 20021
Date d'inscription : 10/09/2009
Localisation 000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par magnum le Lun 14 Nov 2016, 21:05

Je n'ai pas dit ça, tous les deux par exemple, nous ne sommes pas interpellés par les mêmes choses, qui de nous deux a tord, qui a raison ?.....

magnum
+ membre techno +

Messages : 1099
Date d'inscription : 07/03/2015
Age : 34
Localisation sud de la loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par hermine 22 le Lun 14 Nov 2016, 21:07

kerfanch a écrit:
BE68 a écrit:C'est très simple, sans les techniques de la médecine moderne, j'avais droit à la boîte en sapin. A lui de réfléchir.

c'est un parcours quasi identique pour moi aussi ! sans la médecine actuelle je ne serais pas là aujourd'hui !!!
j'ai vu les aveux de f hardy
je croyais a la médecine naturelle
j'ai été sauvée par la médecine officielle

hermine 22
+ membre techno +

département : 22
Messages : 29807
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 66
Localisation bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par gilles le Lun 14 Nov 2016, 23:22

c'est pas les médecins qui l'ont sauvée par contre ,c'est son fils qui a trouvé comment la soigner ,alors la medecine officielle ,il faut en prendre et en laisser
extrait de http://www.femmeactuelle.fr/culture/news-culture/francoise-hardy-thomas-dutronc-l-a-sortie-du-coma-24292

C’est alors que Thomas Dutronc a pris une décision qui a scellé le destin de sa mère : « Quand tous les médecins étaient d’accord pour dire "Bon là, elle s’en va. C’est foutu", il s’est dit "Foutu pour foutu, filons-lui les deux chimios" ». Un choix qui a ramené Françoise Hardy à la vie : « C’est ça qui m’a ressuscitée, il faut le savoir

gilles
+ membre techno +

Messages : 3286
Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 50
Localisation puy de dome

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par pascal le Lun 14 Nov 2016, 23:26

tof, pour les plantes, ca marche sur ton fils????? :réfléchi :réfléchi :réfléchi

pascal
+ membre techno +

département : 35
Messages : 8070
Date d'inscription : 29/03/2015
Age : 41
Localisation nord 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par tof le Lun 14 Nov 2016, 23:29

pascal a écrit:tof, pour les plantes, ca marche sur ton fils????? :réfléchi :réfléchi :réfléchi
Vu un iridologue aujourd'hui...
Ordonnance remplie d'huiles essentielles...
A suivre...

tof
+ membre techno +

département : 28
Messages : 29998
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 48
Localisation sud 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par dgé le Lun 14 Nov 2016, 23:34

ils ont vu quoi dans ses yeux? du canabis : rr

dgé
schtroumpf grognon du forum
schtroumpf grognon du forum

Messages : 20021
Date d'inscription : 10/09/2009
Localisation 000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par Franki le Mar 15 Nov 2016, 19:31

la cigogne a écrit:
Spoiler:
Les agriculteurs se rebiffent contre Monsanto
Paris Match | Publié le 13/11/2016 à 12h00
Isabelle Léouffre

Agriculteur céréalier à Vailly-sur-Sauldre, dans le Cher, Jean-Marie Desdions, 57 ans, victime d’un cancer de la moelle osseuse, intente un procès à Monsanto. Il est le deuxième à porter plainte.

Depuis le mariage entre Monsanto et Bayer, les écolos et les paysans sont aux abois. La toute-puissance industrielle est-elle en train de vaincre le monde agricole, de bouleverser les équilibres biologiques et d’induire des maladies ? Un paysan français, malade et qui n’a plus rien à perdre, a gagné un premier procès. Et l’Europe semble enfin prendre conscience de la nécessité de baliser ces géants industriels aux lobbys aussi puissants que leurs pesticides.

Dans la pénombre de sa ferme de 350 hectares à Vailly-sur-Sauldre, dans le Cher, le céréalier Jean-Marie Desdions, 57 ans, explique de sa voix puissante : « J’ai respiré pendant trente-cinq ans plus de 250 pesticides, dont le chlorobenzène du Lasso de Monsanto. Cette molécule a déclenché mon myélome, un cancer de la moelle osseuse. Monsanto m’a contaminé, Bayer m’a guéri par chimiothérapie. Les géants de l’agroalimentaire nous empoisonnent d’un côté pour nous soigner de l’autre ! »

La boucle vient d’être définitivement bouclée avec le rachat de l’américain Monsanto par l’allemand Bayer en vue de « nourrir » les 10 milliards d’habitants de la Terre prévus en 2050. Une fusion qui permettra de faire oublier leurs noms, honnis par la moitié de la planète, derrière une nouvelle appellation, de l’aveu même du P-DG de Monsanto qui se dit « prêt à la mise au placard de [sa] marque ». En rachetant Monsanto pour 59 milliards d’euros, Bayer obtient ses brevets d’exclusivité, ses biotechnologies et sa ferme digitale qui gère les activités agricoles par logiciels (semences et épandages de pesticides en fonction de la température et de l’hydrographie). La future multinationale contrôlera ainsi la chaîne alimentaire de milliards d’humains, de la graine jusqu’à l’assiette. Contre cette fusion, des centaines de célèbres chefs cuisiniers affolés (Roellinger, Bras, Guérard, Marx, Alléno…) publient une lettre ouverte « contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes ».

De leur côté, certains agriculteurs malades brisent le silence. En 2004, le Charentais Paul François a inhalé des gaz toxiques en nettoyant la cuve de son pulvérisateur de Lasso. « Convulsions, coma, j’ai failli mourir. » Il a gagné en appel son procès intenté contre Monsanto depuis dix ans. Une première mondiale pour un agriculteur : le grand fabricant de semences et de pesticides a souvent procédé par intimidation pour préserver son empire. Une impunité pointée par l’avocat parisien Me François Lafforgue, qui a plaidé contre la compagnie : « Il y a un avant et un après Paul François », dit-il.

A son tour, dès 2011, Jean-Marie Desdions intente un procès à la firme. Il veut lui aussi prouver devant les tribunaux que Monsanto est responsable de sa maladie. Son myélome a déjà été reconnu « maladie professionnelle » car le benzène est classé cancérogène par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Après huit ans de chimiothérapie et trois greffes de moelle osseuse, l’homme en sursis évoque son histoire avec l’énergie de la colère. « A l’époque, sur les bidons de Lasso, il était écrit ce mensonge noir sur blanc : “La très faible toxicité du Lasso n’entraîne pas de précautions particulières pour l’utilisateur dans les conditions normales d’emploi.” Dans les années 1980-1990, on ne se méfiait pas. Sans protection, j’ai inhalé des poussières dues à cette pellicule de molécules, invisibles et vicieuses, qu’on répand sur le sol pour désherber les champs de maïs : du chlore associé au benzène. J’en ai mis sur mes terres de 1978 à 2007, année où la France a enfin retiré le produit du marché. » Il aurait dû éviter les expositions trop longues. Mais il ne le savait pas.

« Quinze jours par an, pendant les semis, je mettais tous les matins un petit coup de chlorobenzène, qui attaquait, à mon insu, la structure ADN des plasmocytes de mon sang. Un jour, la maladie s’est déclarée. » Il s’insurge : « Les firmes de pesticides fournissent exclusivement leurs propres données toxicologiques. Aucun organisme indépendant rassemblant des scientifiques et des chimistes ne peut donner son avis à cause du fameux “secret d’affaires” ! Le glyphosate du Roundup n’a toujours pas été déclaré toxique en l’absence de consensus entre les 28 pays membres de l’Union européenne. Pour cette raison, la Commission européenne a autorisé son maintien sur le marché dix-huit mois de plus malgré des études alarmantes des scientifiques du Circ, le Centre international de recherches sur le cancer de l’OMS qui l’ont déclaré cancérogène. » Or il est présent dans chacun de nos aliments, lesquels, même nettoyés, diffusent entre 15 et 30 % de pesticides dans l’organisme.

Au dernier Salon de l’agriculture, à Paris, Jean-Charles Bocquet, président de l’UIPP (l’Union des industries de la protection des plantes, dont Bayer et Monsanto), a affirmé sans ciller à Jean-Marie Desdions que le benzène n’était pas dangereux ! Pourtant, au Sénat, en 2012, lors de la mission commune d’information sur les pesticides et leur impact sur la santé et l’environnement, Marie-Monique Robin, auteure du documentaire « Le monde selon Monsanto », avertissait, fataliste : « Il faut se préparer à un scandale sanitaire comparable à celui de l’amiante. »

En attendant, Jean-Marie Desdions continue à épandre son glyphosate malgré la nocivité avérée des « effets cocktails » : « Ce sont les solvants mélangés au glyphosate qui empoisonnent les gens. Ce produit n’est pas utilisé de la même façon en Europe et en Amérique du Sud. Moi, après les moissons, je gratte la terre pour faire lever les mauvaises herbes. Quand elles commencent à germer, je répands du glyphosate à faible dose, 1 litre par hectare. En Amérique, le glyphosate est associé à des céréales génétiquement modifiées. Notamment le maïs “Mon 810”, qui résiste au glyphosate mais pas les herbes autour qui disparaissent… jusqu’à leur repousse. Résultat, les paysans déversent des volumes considérables sur des terres immenses par voie aérienne – dont seulement 1 % atteint sa cible – et les nuages d’herbicide retombent sur les villages. » Or, selon la Ministre de la santé Mariol Touraine, cette substance serait un perturbateur endocrinien et augmenterait de 70 % les cas de leucémies et les tumeurs cérébrales dans ces zones. Jean-Marie Desdions se souvient avec émotion de ses analyses : « Normalement, dans la moelle osseuse, le sang est cuivré. Le mien était orange clair. J’ai subi une double autogreffe, des chimios, un mois de chambre stérile. Ça a duré deux ans. Puis il m’a fallu une nouvelle greffe en urgence. Aujourd’hui, je suis en rémission. »
Vu son jeune âge, sa maladie est forcément due à une cause environnementale. « Le premier de la liste est le chlorobenzène. Il y en a dans l’herbicide Lasso. Mes médecins m’ont certifié que cette molécule était bien responsable de mon cancer. Il soupire : et dire que 9 agriculteurs sur 10 de ma génération ne veulent pas admettre qu’ils sont intoxiqués ! »

Aujourd’hui, la France reste le premier utilisateur de pesticides en Europe et le quatrième dans le monde, avec
66 000 tonnes de produits déversés par an sur ses terres et dans ses nappes phréatiques. Le Gaucho, insecticide et fongicide commercialisé par Bayer, provoque des troubles neurologiques chez l’homme. A l’association Phyto-Victimes créée en 2011 par Paul François, en Charente, 250 dossiers attestent que l’inhalation de poussières de semence est susceptible d’augmenter les risques d’engendrer les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, et que le traitement des sols par l’emploi de pesticides en quantité massive peut entraîner des perturbations du système hormonal et des maladies hématologiques (lymphomes, leucémies, myélomes). La population la plus touchée : des hommes entre 40 et 50 ans, céréaliers, viticulteurs et arboriculteurs qui ont développé l’agriculture intensive à la fin du siècle dernier.

Dans les années 1960, un herbicide suffisait au grand-père de Desdions car les coccinelles mangeaient les insectes nuisibles aux récoltes. Aujourd’hui, deux désherbants, trois fongicides et trois insecticides sont utilisés par son petit-fils. Et il n’y a plus de coccinelles. « Le pire : nos semences ne résistent plus aux maladies, déplore-t-il. Sur certains blés, si on n’applique pas suffisamment de pesticides, on ne fait pas de rendement et c’est la faillite. »
Desdions suggère de travailler des variétés résistantes et goûteuses plutôt que de courir après la productivité. « J’ai abîmé la nature, arraché les haies pour en arriver à être plus malheureux que nos anciens. Un bilan nul ! Il y a moins d’oiseaux et plus d’insectes. On a coupé l’équilibre biologique entre les espèces. » Lucide, il analyse : « Trop de pays produisent des céréales. Ce qui entraîne la baisse des cours. Quand la Bourse grimpera à nouveau, elle profitera aux spéculateurs et non plus aux agriculteurs. » Lui perd entre 30 000 et 40 000 euros par an.

L’agroalimentaire, première industrie de France, compte 13 500 entreprises et 415 000 salariés. Ses défenseurs : le ministère de l’Agriculture, la FNSEA, puissant syndicat des agriculteurs, et les coopératives agricoles qui vendent en un flagrant conflit d’intérêts à la fois conseils et pesticides. « Grâce aux coop, les fraises subissent douze traitements et les pommes, une quarantaine. En plus, ils nous montrent comment les traiter », ajoute Desdions. Pour vendre leur chimie, certains fabricants se dépassent : au lancement du glyphosate de Monsanto, les vendeurs ont réuni les agriculteurs dans un restaurant d’Orléans. Ils ont rempli des coupes à champagne avec du Roundup et l’ont bu pour prouver l’innocuité de la substance !

Lisette Van Vliet, membre de l’association Heal qui combat le lobbying des industriels à Bruxelles, se félicite cependant : « Nous avons réussi à stopper la réhomologation du Roundup de Monsanto pour quinze ans de plus. Le lobby proglyphosate a dû donner l’accès aux études sur sa dangerosité. L’Agence européenne des produits chimiques doit terminer son évaluation du pesticide le 31 décembre 2017. Idem pour le Gaucho de Bayer dont l’imidaclopride (un neurotoxique) décime les abeilles selon plusieurs études (CNRS, Inra d’Orléans, celle de l’université de Padoue). Il pourrait être interdit en 2020. »

En réalité, une partie du problème réside chez les céréaliers eux-mêmes : se priver de pesticides signerait peut-être un retour à la pauvreté de leurs ancêtres alors qu’ils sont devenus chefs d’exploitation pour la plupart. Dépendant des firmes depuis quarante ans, ils comptent encore sur elles pour trouver le bon compromis entre santé et productivité : « Qu’attendent les industriels de l’agroalimentaire pour faire des recherches sur des produits sains ? » se demande le céréalier Dominique Marchal. Victime d’un syndrome myéloprolifératif, une production anormale de cellules sanguines dans la moelle osseuse due au benzène, il s’injecte un traitement d’interféron toutes les trois semaines au prix de lourds effets secondaires. Il a enfin abandonné le pulvérisateur de pesticides qu’il a manié pendant vingt-cinq ans pour arroser ses 400 hectares de céréales en Lorraine. Mais ses associés n’ont pas renoncé, se pensant à l’abri dans leur cabine équipée de filtre à charbon. Quant à Antoine Lambert, 47 ans, céréalier de l’Eure, il sème son blé fin octobre. « Comme les herbes poussent peu, j’utilise moins d’herbicides. Il n’y a plus de pucerons, j’ai donc moins besoin d’insecticides et je plante des variétés rustiques peu sujettes aux maladies. Du coup, je pulvérise moins de fongicides. Cependant, ce que je projette reste hautement toxique. Je n’ai pas trouvé mieux que le glyphosate, le seul désherbant total. »

Desdions, lui, songe à lâcher les céréales pour devenir maraîcher, comme son fils. « Et je vais vendre le reste de mes terres aux Chinois ! » Ce n’est pas une boutade. Autour de chez lui, des investisseurs chinois ont déjà acheté des terres que les banques avaient récupérées après des faillites. Lui se demande, le cœur gros, s’il va oser délaisser une ferme qui fait partie de son patrimoine familial. « J’en ai déjà parlé avec ma mère. Je lui ai dit : “Je ne vois pas d’avenir, je me suis crevé pendant trente-cinq ans pour essayer de garder toutça. Tant pis, on la vend.” »
Des pistes se dessinent dans l’agriculture de demain : le professeur Jean-Marie Pelt évoque avec poésie une protéine de la vigne armée contre le mildiou par la musique : en lui faisant entendre quelques notes pendant trois minutes, elle chasse le mildiou ! Il y a aussi les plantes dont les racines se protégeront toutes seules contre les agressions. S’ils le voulaient bien, les scientifiques des grandes compagnies seraient aussi capables de douces révolutions.

Agriculteur céréalier à Vailly-sur-Sauldre, dans le Cher, Jean-Marie Desdions, 57 ans, victime d’un cancer de la moelle osseuse, intente un procès à Monsanto.
Il est le deuxième à porter plainte. « Convulsions, coma, j’ai failli mourir » Paul François
En voilà un texte qui est joli gloubi-boulga écolo.
Je ne sais pas s'il y a réellement des témoignages d'agriculteurs là dedans.
Mais pour la mise en forme du texte, on sent bien la patte des associations militantes et des journalistes bien orientés.
D'un autre côté, "Paris match", ce n'est pas vraiment les spécialistes de ce genre de sujet.
C'est dommage que l'on n'entende pas beaucoup parler de l'étude agrican, mais c'est vrai qu'elle dérange un peu, les écolos préféreraient qu'elle prouve que les paysans crèvent par paquets de mille intoxiqués aux produits phyto.

Franki
interdit de cachot

Messages : 11459
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation Loir-et-Cher / Beauce / 113 ha

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par PatogaZ le Mar 15 Nov 2016, 19:43

tof a écrit:Faudrait que tu causes à mon fils qui est persuadé que la médecine traditionnelle est corrompue par le système (médicaments/profits...) et n'entends que par les plantes...
j' ai divisé mon taux de PSA par trois en prenant simplement de l' extrait de laurier de saint antoine


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74423
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par gilles le Mar 15 Nov 2016, 23:49

PatogaZ a écrit:
tof a écrit:Faudrait que tu causes à mon fils qui est persuadé que la médecine traditionnelle est corrompue par le système (médicaments/profits...) et n'entends que par les plantes...
j' ai divisé mon taux de PSA par trois en prenant simplement de l' extrait de laurier de saint antoine
Bon à savoir car cette plante est peu connue en medecine
epilobium augustifolium

gilles
+ membre techno +

Messages : 3286
Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 50
Localisation puy de dome

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par fergie62 le Mar 22 Nov 2016, 22:09

http://actu.orange.fr/societe/fait-divers/paris-un-enfant-de-7-ans-meurt-a-cause-d-un-produit-anti-cafards-magic-CNT000000xEGQQ.html

fergie62
+ membre techno +

département : 62
Messages : 11992
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 34
Localisation Artesië

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par PatogaZ le Mar 22 Nov 2016, 22:19

gilles a écrit:
PatogaZ a écrit:
tof a écrit:Faudrait que tu causes à mon fils qui est persuadé que la médecine traditionnelle est corrompue par le système (médicaments/profits...) et n'entends que par les plantes...
j' ai divisé mon taux de PSA par trois en prenant simplement de l' extrait de laurier de saint antoine
Bon à savoir car cette plante est peu connue en medecine
epilobium augustifolium

je recommande car efficace , commencez par une cure de gelules d' épilobe avant d' aller vous faire charcuter , ça côute 3 € par mois et j' en connais qui ont résorbé le pb comme ça , pour le moment c' est all good for me


II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)

PatogaZ
+ Admin +
+ Admin +

Messages : 74423
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 57
Localisation au bout de la baie de Somme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par Robust le Mar 22 Nov 2016, 22:47

fergie62 a écrit:http://actu.orange.fr/societe/fait-divers/paris-un-enfant-de-7-ans-meurt-a-cause-d-un-produit-anti-cafards-magic-CNT000000xEGQQ.html

Je parlerais plus d'un acte terroriste. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Phosphure_d'aluminium

Le phosphure d'aluminium est autement toxique, c'est un gaz de guerre.

Robust
+ membre techno +

département : Oise
Messages : 3790
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 44
Localisation Sud Ouest de l'Oise (Vexin)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par BE68 le Mar 22 Nov 2016, 23:56

A force de vendre de la peur, le consommateur commence à se méfier de ces articles à charge sur l'alimentation.
Article à lire qui explique ce phénomène.
http://www.lsa-conso.fr/edito-de-la-semaine-le-bon-grain-de-l-ivraie,248943

BE68
+ membre techno +

Messages : 3280
Date d'inscription : 14/05/2014
Age : 43
Localisation 68

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Encore un article a charge sur les pesticides

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 05:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum