AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4627 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est fab7245

Nos membres ont posté un total de 2669054 messages dans 77434 sujets
la récolte ACE

Réchauffement : l' avis de Werner Munter Bannie10
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

    Aller en bas

    default Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par PatogaZ le Dim 27 Déc 2015, 22:04


    Réchauffement ? Ce qu'en pense un expert suisse Werner Munter...

    Difficile de savoir qui il faut croire mais tous les arguments doivent pouvoir être exprimés





    C’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat !



    Spécialiste reconnu des avalanches, le Suisse Werner Munter planche nuit et jour depuis trois ans sur le réchauffement climatique.

    Et, pour lui, l’homme n’y est pour rien !

    Il y a une semaine, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

    pointait une nouvelle fois d’un doigt accusateur l’homme et le CO2 qu’il produit comme principaux coupables du réchauffement climatique.

    Pour Werner Munter, spécialiste mondialement reconnu des avalanches, qui se penche compulsivement sur le phénomène depuis trois ans,

    « ces gens sont des imbéciles qui répètent en boucle des bêtises, le savent et sont payés pour ! »

    Le Bernois nous a longuement reçus dans son appartement d’Arolla (VS) pour étayer ces accusations entre une tranche de viande séchée et deux verres de Cornalin.

    Son diagnostic climatosceptique,loin d’être celui d’un hurluberlu, est partagé par d’éminents scientifiques dont deux Prix Nobel.Il nous l’explique.

    Vous affirmez que l’homme n’a rien à voir avec le réchauffement. Pourquoi ?
    Précisons tout d’abord que je ne conteste pas le réchauffement lui-même. Je l’ai d’ailleurs constaté en tant que guide de montagne en voyant les glaciers reculer. Celui qui nous fait face par exemple a perdu 100 m depuis que j’ai acheté cet appartement en 1989. En 2005, le pilier Bonatti des Drus s’est effondré à cause du réchauffement du permafrost. Ce que je remets en cause, ce sont les causes de ce réchauffement. Elles n’ont rien à voir avec l’homme ou avec le CO2 comme on nous le serine. Je suis arrivé à cette conclusion pour trois raisons.
    Quelles sont ces raisons ?
    La première, c’est tout simplement l’analyse des données climatiques reconstituées sur des millions d’années.

    Rien que dans les 10 000 dernières années, il y a eu cinq pics de températures comparables à celui que nous vivons. Ces optima correspondent à des cycles naturels. Au Moyen Age, il était par exemple possible d’aller en vallée d’Aoste depuis Arolla avec les troupeaux car le glacier n’existait plus. Lors des deux premiers optima, le Sahara était une savane avec des lacs, des arbres et des éléphants. Avant cela, pendant des centaines de milliers d’années, il a fait plus chaud qu’aujourd’hui. Et parfois jusqu’à 7 degrés plus chaud ! Or le GIEC se concentre sur les 150 dernières années. Autant dire qu’il regarde autour de son nombril. Les reconstructions paléoclimatiques montrent aussi que, pendant des centaines de millions d’années, il n’y a pas eu de corrélations entre le CO2 dans l’atmosphère et la température sur terre.

    Votre second argument ?



    La concentration de CO2 – qui est soit dit en passant un gaz vital et non pas un poison –dans l’atmosphère est négligeable. Il y en a un peu moins de 0,5‰ dans l’atmosphère, et au maximum 5% de cette quantité est imputable à l’homme. Pour un million de molécules d’air, il y a seulement 20 molécules de CO2 produites par l’homme. Et chaque année, notre industrialisation rajoute 4 molécules de CO2 pour chaque million de molécules d’air, mais la moitié est absorbée par les océans et les plantes. Et on veut nous faire croire que cette infime proportion due à l’homme est une catastrophe ? J’ai beaucoup de peine à le croire (rires).
    Pourquoi dès lors la thèse officielle fait quasi consensus ?

    Vos collègues scientifiques ne sont pas tous des imbéciles !
    Ces théories visent à nous culpabiliser. Quand des scientifiques comme ceux du GIEC disent qu’ils veulent sauver la planète, je dis qu’ils ne sont pas crédibles. Ils mentent pour préserver des intérêts économiques dont les leurs. Car il y a tout un business derrière la lutte contre le réchauffement. Il y a une volonté de faire peur aux gens par exemple en dramatisant la montée des océans, alors que ceux-ci ne s’élèvent que de 2 à 3 mm par an !

    C’est aussi une manipulation intellectuelle de parler de CO2 en tonnes plutôt qu’en proportion.

    Des tonnes, ça impressionne, mais rappelons que l’atmosphère pèse 5 000 000 000 000 000 tonnes !

    (cinq Millions de Milliards de tonnes!)



    Votre dernier argument est que la thèse officielle contredit les lois de la physique. C ’est-à-dire ?
    Celle de la thermodynamique en particulier. Pour faire simple : la terre fait 15° de température en moyenne.

    L’atmosphère censément polluée de CO2 est grosso modo à -30° à 10 km d’altitude.

    Qu’elle réchauffe la Terre qui est bien plus chaude qu’elle est une aberration.

    La thermodynamique nous dit que la chaleur va toujours vers le froid et jamais dans le sens inverse, ce que correspond à notre expérience quotidienne.
    Alors au final, comment expliquez-vous ce fichu réchauffement ?

    Je n’ai pas de réponse car trop de facteurs entrent en jeu. Par contre, j’ai des hypothèses.

    Je soupçonne par exemple les variations de l’intensité du rayonnement solaire – qui répondent à des cycles – de jouer un rôle central, tout comme les processus nucléaires complexes et méconnus qui sont à l’œuvre au centre de notre Terre. Quoi qu’il en soit,c’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat.

    La nature est bien plus forte que l’homme, nous ne sommes pas les maîtres de la Terre !
    Et si le réchauffement climatique n'était que le prétexte à la création de nouvelles taxes ?
    Et si le fait que la Sibérie devienne cultivable n'était pas une catastrophe ? Et si ceux-là même qui sont incapables de prévoir la météo à plus de 5 jours et qui prétendent savoir le temps qu'il fera dans 50 ans, nous prenaient pour des cons ?
    Et si la sagesse consistait à dire qu'on n'en sait rien ..
    Et si on commençait à raisonner par nous-mêmes au lieu de gober tout ce qu'on veut nous imposer ? (dans "imposer", il y a "impôt" !)


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Mini_210625IMG_3144Réchauffement : l' avis de Werner Munter Mini_264780charles
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Armada10
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Armad310
    PatogaZ
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 85221
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 60
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par dadou86 le Dim 27 Déc 2015, 22:09

    Il y en à pas mal qui devrait voir ça et surtout la dernière ligne car si il y à une hausse significative de la température celles des impôts, charges et taxes on n'en parle pas pareil.

    dadou86
    + membre techno +

    Messages : 887
    Date d'inscription : 20/11/2015
    Age : 36
    Localisation Région APOIL sud Vienne 86

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par pascal le Dim 27 Déc 2015, 22:32

    +100000 je suis plutôt de son avis!!! : victoire : victoire : victoire
    pascal
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 11650
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 44
    Localisation partout et nulle part!!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par BE68 le Dim 27 Déc 2015, 22:55

    On sait très bien que tous les 30 -50 ans, l'économie a besoin de nouveauté pour prospérer. La vapeur, le pétrole, le nucléaire, l'informatique sont par exemple des étapes qui a chaque fois ont créé de la richesse. Depuis un certain temps, rien de neuf. L' escrologie est le nouvel eldorado que certains veulent développer. Les politiques sont de mèche.
    BE68
    BE68
    + membre techno +

    Messages : 6742
    Date d'inscription : 14/05/2014
    Age : 46
    Localisation 68 Hardt Sud

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par tof le Dim 27 Déc 2015, 23:05

    Ca interpelle :réfléchi
    tof
    tof
    + membre techno +

    département : 28
    Messages : 34102
    Date d'inscription : 17/12/2009
    Age : 51
    Localisation sud 28

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Invité le Lun 28 Déc 2015, 02:59

    c'est facile pour un suisse , c'est pas les lacs qui vont déborder .
    ceux qui vivent en bord de mer n'ont surement pas la même vision des choses

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par snif le Lun 28 Déc 2015, 04:39

    Pas très scientifique comme remarque.

    Il n'est pas le seul à tenir ces propos.
    Par exemple, un ex fondateur de Green peace
    snif
    snif
    + membre techno +

    département : Barrois du 52
    Messages : 17003
    Date d'inscription : 19/09/2009
    Age : 57
    Localisation Rhin-CHAMPAGNE

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Sparthakus le Lun 28 Déc 2015, 07:31

    vrai ou faux, ce que je constate c'est d'abord que les défendeurs les plus sérieux en faveur du réchauffement sont du côté des enfumeurs et qu'ils font une belle équipe qui se glorifie davantage par le matraquage médiatique que par des explications concrètes comme si tout était dit alors que c'est loin d'être le cas sauf en considérant qu'on a affaire à une bande de crétins prêts à tout gober.

    Après je ne dis pas qu'ils ont tort mais à ce moment là pourquoi met on aussi peu d'énergie ou à s'y prendre de travers sur des choses que l'on est censé connaitre et maîtriser bcp mieux comme par exemple gérer à peu près correctement le pays en essayent de le redresser au lieu de nous divertir avec des mesures insignifiantes ou totalement en dehors du sujet ?

    ne serait ce pas parce qu'en réalité les "experts" choisis seraient influencés par les politiques (qui les payent pour dire ce qu'ils veulent entendre) et roulent pour eux mm plutôt que pour le bien du peuple?
    ds cette hypothèse, pourquoi en serait il autrement pour le réchauffement climatique?

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 9960
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 58
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par syl85 le Lun 28 Déc 2015, 07:33

    CA fait réfléchir et la logique est loin d'être bête. Le problème maintenant c'est de savoir qui a raison et qui a tort

    syl85
    + Membre Accro +

    Messages : 266
    Date d'inscription : 09/05/2013
    Age : 33
    Localisation nord-est vendee

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Lun 28 Déc 2015, 09:03

    V.alex a écrit:c'est facile pour un suisse , c'est pas les lacs qui vont déborder .
    ceux qui vivent en bord de mer n'ont surement pas la même vision des choses
    Vivi, on connait leur opération de com' 77
    Conseil ministériel aux Maldives

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter 9k=

    Et qui viennent de construire un superbe aéroport au ras de la flotte! 77 : ha
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Lun 28 Déc 2015, 09:09

    Sur les échanges carbone :

    Quelques chiffres généralement admis sur les différentes sources de CO2 et les échanges qui se produisent entre elles :
    Note : Ci dessous, GtC veut dire Gigatonne de carbone, c'est à dire milliard de tonnes de carbone (contenu dans le CO2).
    Certains utilisent l'unité Gt de CO2. Le rapport entre ces deux unités est de 44/12 (masse mol. du CO2/masse mol. du Carbone) =3,7.
    Ainsi émettre 7GtC est équivalent à émettre 26 GtCO2.

    L'atmosphère contient environ 750 GtC
    La surface des océans contient environ 1000 GtC
    La végétation sur Terre, les sols et les déchets contiennent environ 2200 GtC
    En dessous de la surface, les océans renferment 38000 GtC
    C'est à dire près de 42000 (GtC) milliards de tonnes de Carbone.

    Les échanges entre les différentes sources, cette fois ci en GtC par an :

    La surface des océans et l'atmosphère échangent, chaque année, 90 GtC.
    La végétation sur Terre et l'atmosphère échangent, chaque année, 60 GtC.
    Les animaux marins (les planctons) et la surface de l'océan échangent, chaque année, 50 GtC
    La surface des océans et les eaux en profondeur échangent, chaque année, 100 GtC...........
    C'est à dire un échange permanent de quelques 300 (GtC) milliards de tonnes de carbone par an.

    Et l'activité humaine dans tout cela ? me demanderez vous. Eh bien ...
    L'homme injecterait, lui, chaque année, environ 3 GtC dans l'atmosphère sur les 5 à 7 GtC produits annuellement par combustion d'énergie fossile (pétrole, fiouls, gaz etc..). A noter que, d'après un article de Prairie et Duarte (Biogeosciences, 2007), la respiration de l'humanité toute entière relâcherait quelques 0,3 GtC/an dans l'atmosphère ! Les animaux domestiques :0,75 GtC/an et les déchets humains et animaux : 0,5 GtC/an, ce qui n'est pas totalement négligeable (voir les "modestes propositions" de Florin Aftalion, texte suggéré par un lecteur que je remercie )..


    La suite sur cet excellent site Une référence!
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par yaya le Mar 29 Déc 2015, 19:31

    Werner Munter est surement un spécialiste en avalanche ,
    mais il a quelques difficultés en thermodynamique ! : ha : ha

    Il devait roupiller pendant les cours ....
    yaya
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 7892
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 56
    Localisation Ostland

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Mer 30 Déc 2015, 12:04

    yaya a écrit:Werner Munter est surement un spécialiste en avalanche ,
    mais il a quelques difficultés en thermodynamique ! : ha : ha

    Il devait roupiller pendant les cours ....
    Et toi près du radiateur!?! : ha

    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par 918spyder le Mer 30 Déc 2015, 12:28

    On ne peut qu'apprécier la démarche de cet expert suisse : victoire

    en attendant on vit avec des ampoules à économie d'énergie censées protéger la planète d'un hypothétique réchauffement climatique induit par l'homme en mettant en danger la vie de celui ci :réfléchi
    918spyder
    918spyder
    + membre techno +

    Messages : 435
    Date d'inscription : 11/10/2012
    Age : 30
    Localisation 37

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par daniel89 le Mer 30 Déc 2015, 13:58

    Camille a écrit:
    yaya a écrit:Werner Munter est surement un spécialiste en avalanche ,
    mais il a quelques difficultés en thermodynamique ! : ha : ha

    Il devait roupiller pendant les cours ....
    Et toi près du radiateur!?! : ha

    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...

    Pour ceux qui s'intéressent vraiment à cette entreprise mondiale d'intoxication, la lecture du document correspondant à ce lien peut aider à y voir plus clair!!!!! (à copier/coller dans la barre d'adresses)

    http://www.scmsa.eu/archives/SCM_RC_2015_resume.pdf


    daniel89
    daniel89
    + membre techno +

    Messages : 3487
    Date d'inscription : 23/01/2010
    Age : 79
    Localisation Côte d'Or nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par daniel89 le Mer 30 Déc 2015, 14:09

    Camille a écrit:
    yaya a écrit:Werner Munter est surement un spécialiste en avalanche ,
    mais il a quelques difficultés en thermodynamique ! : ha : ha

    Il devait roupiller pendant les cours ....
    Et toi près du radiateur!?! : ha

    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...

    Pour ceux qui s'intéressent vraiment à cette entreprise mondiale d'intoxication, la lecture du document correspondant à ce lien peut aider à y voir plus clair!!!!! (à copier/coller dans la barre d'adresses)

    http://www.scmsa.eu/archives/SCM_RC_2015_resume.pdf
    daniel89
    daniel89
    + membre techno +

    Messages : 3487
    Date d'inscription : 23/01/2010
    Age : 79
    Localisation Côte d'Or nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Mer 30 Déc 2015, 14:16

    Très bonne référence Daniel, Eric l'avait également signalé! : victoire
    Pour le coup, au lieu de se laisser tous enfumer, rejoignez le collectif des climato-réalistes hébergé sur skyfall! ozil
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par yaya le Mer 30 Déc 2015, 14:19

    Camille a écrit:
    yaya a écrit:Werner Munter est surement un spécialiste en avalanche ,
    mais il a quelques difficultés en thermodynamique ! : ha : ha

    Il devait roupiller pendant les cours ....
    Et toi près du radiateur!?! : ha

    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...


    Camille, j'ai pas le temps de te repondre maintenant

    Je vais utiliser un terme cher à monsieur Duran: arrete avec ton psittacisme ! Very Happy

    réfléchis sur le 2eme principe que tu enonce brillamment et donne ton opinion perso

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Couche10


    Dernière édition par yaya le Mer 30 Déc 2015, 18:11, édité 1 fois
    yaya
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 7892
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 56
    Localisation Ostland

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Mer 30 Déc 2015, 14:33

    yaya, je ne fais que rapporter des éléments de lecture avec leurs sources...

    Pour ton tableau il faudra un petit topo avec, pas assez spécialiste sur le sujet, je te fais confiance Very Happy

    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par daniel89 le Mer 30 Déc 2015, 14:35

    PSITTACISME:Disposition d’esprit qui consiste à répéter les paroles d’autrui à la façon des perroquets; Action consistant, pour des élèves, à se borner à plaquer dans leurs devoirs, des citations en grand nombre et parfois sans rapport avec l'idée développée ou le sujet proposé;

    N'est ce pas ce que nous pratiquons tous dans la mesure ou nos connaissances ne sont pas suffisamment approfondies sur un sujet donné et qu'il faut bien aller chercher les informations là où elles se trouvent.
    Je paris que, même toi, Yaya tu t'adonnes à ce travers, non???
    daniel89
    daniel89
    + membre techno +

    Messages : 3487
    Date d'inscription : 23/01/2010
    Age : 79
    Localisation Côte d'Or nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Mer 30 Déc 2015, 14:40

    Pour illustrer l'extrait de P.U. sur le CO2, cette image* qui représente l'atmosphère en bleu
    le taux de CO2 en rouge
    la part d'émission de CO2 par l'homme en orange

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter 6q8oie

    Vous ne voyez rien?

    Avec une loupe...

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter 14t3hhu

    *Grâce au concours de skyfalliens!
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par yaya le Mer 30 Déc 2015, 18:18

    daniel89 a écrit:PSITTACISME:Disposition d’esprit qui consiste à répéter les paroles d’autrui à la façon des perroquets; Action consistant, pour des élèves, à se borner à plaquer dans leurs devoirs, des citations en grand nombre et parfois sans rapport avec l'idée développée ou le sujet proposé;

    N'est ce pas ce que nous pratiquons tous dans la mesure ou nos connaissances ne sont pas suffisamment approfondies sur un sujet donné et qu'il faut bien aller chercher les informations là où elles se trouvent.
    Je paris que, même toi, Yaya tu t'adonnes à ce travers, non???

    Evidement Daniel ! on a tous tendance à répéter comme des perroquets  . C'est dailleurs une base de l'intelligence humaine .

    Ma remarque n'avait rien de désobligeant envers  Camille : c'était juste un clin d'œil , un "private joke" en rapport avec le site PU qui est en piece jointe dans un post de Camille .

    Monsieur Duran , officiant sur ce site , utilise ce terme que je trouve joli et qui me fait penser à un album de Tintin en plus ! : ha

    On peut se friter avec Camille , mais toujours dans le respect n'est il pas : rr
    yaya
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 7892
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 56
    Localisation Ostland

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par daniel89 le Mer 30 Déc 2015, 18:39

    yaya a écrit:
    daniel89 a écrit:PSITTACISME:Disposition d’esprit qui consiste à répéter les paroles d’autrui à la façon des perroquets; Action consistant, pour des élèves, à se borner à plaquer dans leurs devoirs, des citations en grand nombre et parfois sans rapport avec l'idée développée ou le sujet proposé;

    N'est ce pas ce que nous pratiquons tous dans la mesure ou nos connaissances ne sont pas suffisamment approfondies sur un sujet donné et qu'il faut bien aller chercher les informations là où elles se trouvent.
    Je paris que, même toi, Yaya tu t'adonnes à ce travers, non???

    Evidement Daniel ! on a tous tendance à répéter comme des perroquets  . C'est dailleurs une base de l'intelligence humaine .

    Ma remarque n'avait rien de désobligeant envers  Camille : c'était juste un clin d'œil , un "private joke" en rapport avec le site PU qui est en piece jointe dans un post de Camille .

    Monsieur Duran , officiant sur ce site , utilise ce terme que je trouve joli et qui me fait penser à un album de Tintin en plus ! : ha

    On peut se friter avec Camille , mais toujours dans le respect n'est il pas : rr

    Certes et c'est ce qui fait tout l'intérêt de ce forum: l'échange courtois (le plus souvent) d'idées divergeantes
    daniel89
    daniel89
    + membre techno +

    Messages : 3487
    Date d'inscription : 23/01/2010
    Age : 79
    Localisation Côte d'Or nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par yaya le Mer 30 Déc 2015, 19:28

    Camille a écrit:yaya, je ne fais que rapporter des éléments de lecture avec leurs sources...

    Pour ton tableau il faudra un petit topo avec, pas assez spécialiste sur le sujet, je te fais confiance Very Happy


    Je remet le graphique :
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Couche11

    Ce graphique represente la temperature de l'atmosphere en fonction de l'altitude .
    Tu remarqueras les variations de températures , ainsi que les bornes et amplitudes.

    Ce graphique, selon moi, montre que le 2eme principe de Carnot est bien respecté : quelque soit l'altitude, la température de l'atmosphère est toujours inferieure à celle du sol .

    et si tu traverse une zone de brouillard qui montre que l'atmosphere est plus chaude que le sol , c'est parce que l'atmosphere n'est pas une machine thermique simple mais qu'elle est parcouru par des mouvements convectifs qui provoquent des echanges froid chaud .
    Mais en fin de compte le 2eme principe est respecté
    yaya
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 7892
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 56
    Localisation Ostland

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Jeu 31 Déc 2015, 00:40

    yaya a écrit:
    Camille a écrit:yaya, je ne fais que rapporter des éléments de lecture avec leurs sources...

    Pour ton tableau il faudra un petit topo avec, pas assez spécialiste sur le sujet, je te fais confiance Very Happy


    Je remet le graphique :
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Couche11

    Ce graphique represente la temperature de l'atmosphere en fonction de l'altitude .
    Tu remarqueras les variations de températures , ainsi que les bornes et amplitudes.

    Ce graphique, selon moi, montre que le 2eme principe de Carnot est bien respecté : quelque soit l'altitude, la température de l'atmosphère est toujours inferieure à celle du sol .

    et si tu traverse une zone de brouillard qui montre que l'atmosphere est plus chaude que le sol , c'est parce que l'atmosphere n'est pas une machine thermique simple mais qu'elle est parcouru par des mouvements convectifs qui provoquent des echanges froid chaud .
    Mais en fin de compte le 2eme principe est respecté
    C'est tout!?! Very Happy  [mode gonzesse qui n'a pas eu son orgasme! : ha ]
    Bon, finalement Werner Munter en 3 lignes n'a pas trahi le principe de thermodynamie!
    Les variations et échanges froid-chaud c'est les courants de masses d'air des pôles à l'Equateur, ce n'est pas statique...
    Enfin on se demande comment 2 malheureux degrés de moins à atteindre peuvent autant angoisser alors qu'une variation de T° de 6° correspond à 10% de pression et à 1000m d'altitude quand l'augmentation en 1 siècle a été que de 0,6°, c-à-d une variation de 100m d'altitude...
    Comment se fait-il que ce phénomène d'une telle baisse de T° qui varie avec l'altitude puisse entrainer un réchauffement catastrophique de la terre?
    Pour l'effet de serre pareil, pourquoi en milieu saturé de GES (vapeur d'eau) à même altitude et même latitude il fait aussi chaud que dans une zone sèche et aride (par contre le froid nocturne n'est pas le même)?
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Invité le Jeu 31 Déc 2015, 10:35

    Camille a écrit:
    yaya a écrit:


    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...
    :réfléchi
    camille je ne suis pas d'accord avec ton affirmation.
    1 le froid et le chaud ne se mélange pas seulement àl'interface il y a des nuages orages.
    2 si l'air chaud monte et que le froid ne descend pas alors il y a un vide qui se crée sous l'air chaud qui monte dans ce cas pas d'air pas de vie etc...(je te fais pas un dessin)

    l'affirmation vrai est l'air chaud monte (et refroidit(nuage))on appelle çà un thermique confère frank le page spectacle 2. l'air froid descend puisque plus lourd que l'air chaud.etc... comme l'air froid ne se melange pas avec le chaud, l'air froid passe soit à droite et gauche de l'air chaud etc...

    ciao dès que j'ai un moment je vous balance ma démonstration sur le faite que le co2 ne réchauffe pas la planète que c'est du flanc et que ceux qui croive en çà sont des gogo et  il n'y a pas besoin de balancer tout un tas de chiffre pour démontrer que c'est des conneries. la thermo explique très bien celà.

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par yaya le Jeu 31 Déc 2015, 11:15

    Camille a écrit:
    yaya a écrit:
    Camille a écrit:yaya, je ne fais que rapporter des éléments de lecture avec leurs sources...

    Pour ton tableau il faudra un petit topo avec, pas assez spécialiste sur le sujet, je te fais confiance Very Happy


    Je remet le graphique :
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Couche11

    Ce graphique represente la temperature de l'atmosphere en fonction de l'altitude .
    Tu remarqueras les variations de températures , ainsi que les bornes et amplitudes.

    Ce graphique, selon moi, montre que le 2eme principe de Carnot est bien respecté : quelque soit l'altitude, la température de l'atmosphère est toujours inferieure à celle du sol .

    et si tu traverse une zone de brouillard qui montre que l'atmosphere est plus chaude que le sol , c'est parce que l'atmosphere n'est pas une machine thermique simple mais qu'elle est parcouru par des mouvements convectifs qui provoquent des echanges froid chaud .
    Mais en fin de compte le 2eme principe est respecté
    C'est tout!?! Very Happy  [mode gonzesse qui n'a pas eu son orgasme!  ]
    Bon, finalement Werner Munter en 3 lignes n'a pas trahi le principe de thermodynamie!
    Les variations et échanges froid-chaud c'est les courants de masses d'air des pôles à l'Equateur, ce n'est pas statique...
    Enfin on se demande comment 2 malheureux degrés de moins à atteindre peuvent autant angoisser alors qu'une variation de T° de 6° correspond à 10% de pression et à 1000m d'altitude quand l'augmentation en 1 siècle a été que de 0,6°, c-à-d une variation de 100m d'altitude...
    Comment se fait-il que ce phénomène d'une telle baisse de T° qui varie avec l'altitude puisse entrainer un réchauffement catastrophique de la terre?
    Pour l'effet de serre pareil, pourquoi en milieu saturé de GES (vapeur d'eau) à même altitude et même latitude il fait aussi chaud que dans une zone sèche et aride (par contre le froid nocturne n'est pas le même)?

    et ben , tu n'est pas facile à satisfaire toi ! Very Happy

    Munter ne trahit pas le 2eme principe de thermo: il dit juste  qu'il n'est pas respecté .

    et moi je pense que Werner se met le doigt dans l'œil quand il affirme d'autorité ceci sans le demontrer.

    Et j'ai essayé de manière simple, à ma manière,  de montrer que le 2 eme principe de thermo est bien respecté dans l'explication qu'on donne sur les échanges thermiques entre le sol et l'atmosphère

    En gros, et In fine, la temperature du sol est toujours superieure à la temperature de l'atmosphere ....respectant le 2 eme principe sur l'echange thermique .

    je voulais aussi soulever un aspect  que tu n'as pas saisi :

    Dans le schema , on voit bien que la température varie avec l'altitude, avec une augmentation en fin de troposphere.

    L'ozone est responsable de l'échauffement par captage de l'ultra violet et transformation de l'energie lumineuse en chaleur.

    Paradoxalement , l'augmentation du CO² en altitude REFROIDIT l'atmosphère par rayonnement vers l'espace et non vers la terre .

    L'atmosphère n'est pas un milieu stable et homogène .. (j'exclue la thermosphère qui monte à 2000 C° , mais que représente encore une mesure de chaleur dans ces conditions de raréfaction moléculaire ......)

    Et il faut intégrer la chaleur latente présente dans la vapeur d'eau ....bref....

    Tout ca pour dire que:

    l'atmosphere ne peut pas etre considéré comme une machine thermique simple ....

    ....Et que Sadi Carnot a fondé le 2 eme principe sur la base de machines thermiques simples .....

    On ne peut pas appliquer le 2 eme principe thermo sans ignorer les nombreuses subtilités atmosphériques, subtilitées absentes dans une machine à vapeur, tu en conviendra .

    Ensuite, c'est la notion d'ENTROPIE

    le 2eme principe n'est pas suffisamment énoncé par Werner, car il oublie le deuxième pilier du 2 Eme principe qui est l'entropie.

    la notion d'ENTROPIE est liée à celle d'échanges thermiques .On ne peut pas les dissocier (et c'est fascinant )  

    Carnot et ses disciples montrent que l'entropie augmente avec l'échange . ( la demo est un peu "matheuse" )

    L'entropie est positive . Toujours....sauf dans 1 cas décrit dans la théorie ou sa valeur = 0

    (pour être exact, l'entropie négative a été abordée par Carnot mais c'est du délire de mathématicien donc oui ca existe mais dans la réalité , le pas de temps est très .....impossible Very Happy  )  

    Hors, on peut constater que l'entropie n'augmente pas dans l'atmosphère ( a moins que je me goure... dites le moi et je retourne au monastère Very Happy )

    donc , il se passe des phénomènes REVERSIBLES , seule possibilité selon Carnot pour que l'entropie soit = 0.

    Phénomènes observés dans l'atmosphere , qui se résument à l'échange du froid vers le chaud . C'est la seule explication à cette valeur entropique nulle . ( pourvu que je ne goure pas aie aie aie )
    Mais le bilan final est bien du chaud vers le froid ! (ouf)

    Ca , c'est pour répondre sur le 2 eme principe de thermodynamique ,

    principe qui, au delà de son apparente simplicité et intuitivité,  n'est pas simple à "traire" quand on plonge dedans comme j'ai pu le faire , il y a .....un certain temps .

    Ensuite , Camille, tu aborde un sujet qui n'a rien a voir avec l'actuel sujet qui nous occupe, qui est celui du gradient thermique de la troposphere .

    Déjà , c'est bien de donner la valeur 6 C° perdu par 1000 m d'altitude, mais cette valeur n'est qu'une moyenne qui varie beaucoup en fonction du taux d'humidité de l'air .

    Le vélivole que je suis, est confronté à cet aspect des choses car c'est un bon indicateur de la puissance potentielle des courants convectifs , moteur de la passion du vélivole , et de son espérance de vie parfois .... Very Happy

    cette perte de température n'a rien a voir avec le sujet  car celle ci est dépendante de la densité de l'air et non de son réchauffement . ( c'est pour cela que cette valeur varie : en air sec standard , cette valeur atteint 10 C° )

    Donc la , j'ai répondu à ta 2eme question. (j'espere)

    La troisième question  concernant les zones arides et saturées de vapeur d'eau , principal gaz à effet de serre (et c'est tant mieux sinon nous ne serions pas la entrain de discutailler)

    .... et ben :réfléchi  j'ai pas compris ce que tu voulais dire  : ha  

    tu peut repeter la question ?

    Voili voila

    Es tu satisfaite Camille ?  Very Happy
    yaya
    yaya
    + membre techno +

    Messages : 7892
    Date d'inscription : 20/09/2010
    Age : 56
    Localisation Ostland

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Jeu 31 Déc 2015, 14:36

    el loco a écrit:
    Camille a écrit:
    yaya a écrit:


    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...
    :réfléchi
    camille je ne suis pas d'accord avec ton affirmation.
    1 le froid et le chaud ne se mélange pas seulement àl'interface il y a des nuages orages.
    2 si l'air chaud monte et que le froid ne descend pas alors il y a un vide qui se crée sous l'air chaud qui monte dans ce cas pas d'air pas de vie etc...(je te fais pas un dessin)

    l'affirmation vrai est l'air chaud monte (et refroidit(nuage))on appelle çà un thermique confère frank le page spectacle 2. l'air froid descend puisque plus lourd que l'air chaud.etc... comme l'air froid ne se melange pas avec le chaud, l'air froid passe soit à droite et gauche de l'air chaud etc...

    ciao dès que j'ai un moment je vous balance ma démonstration sur le faite que le co2 ne réchauffe pas la planète que c'est du flanc et que ceux qui croive en çà sont des gogo et  il n'y a pas besoin de balancer tout un tas de chiffre pour démontrer que c'est des conneries. la thermo explique très bien celà.
    Si c'est ce que tu as souligné, je ne vois pas où est écrit que le chaud et le froid se mélange...
    Pour les vides d'air ça donne ça
    http://actu.orange.fr/une/turbulences-sur-un-vol-d-air-canada-21-blesses-hospitalises-afp-s_CNT000000hu04Z.html
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Jeu 31 Déc 2015, 14:53

    yaya a écrit:
    Spoiler:

    Camille a écrit:
    yaya a écrit:
    Camille a écrit:yaya, je ne fais que rapporter des éléments de lecture avec leurs sources...

    Pour ton tableau il faudra un petit topo avec, pas assez spécialiste sur le sujet, je te fais confiance Very Happy


    Je remet le graphique :
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Couche11

    Ce graphique represente la temperature de l'atmosphere en fonction de l'altitude .
    Tu remarqueras les variations de températures , ainsi que les bornes et amplitudes.

    Ce graphique, selon moi, montre que le 2eme principe de Carnot est bien respecté : quelque soit l'altitude, la température de l'atmosphère est toujours inferieure à celle du sol .

    et si tu traverse une zone de brouillard qui montre que l'atmosphere est plus chaude que le sol , c'est parce que l'atmosphere n'est pas une machine thermique simple mais qu'elle est parcouru par des mouvements convectifs qui provoquent des echanges froid chaud .
    Mais en fin de compte le 2eme principe est respecté
    C'est tout!?! Very Happy  [mode gonzesse qui n'a pas eu son orgasme!  ]
    Bon, finalement Werner Munter en 3 lignes n'a pas trahi le principe de thermodynamie!
    Les variations et échanges froid-chaud c'est les courants de masses d'air des pôles à l'Equateur, ce n'est pas statique...
    Enfin on se demande comment 2 malheureux degrés de moins à atteindre peuvent autant angoisser alors qu'une variation de T° de 6° correspond à 10% de pression et à 1000m d'altitude quand l'augmentation en 1 siècle a été que de 0,6°, c-à-d une variation de 100m d'altitude...
    Comment se fait-il que ce phénomène d'une telle baisse de T° qui varie avec l'altitude puisse entrainer un réchauffement catastrophique de la terre?
    Pour l'effet de serre pareil, pourquoi en milieu saturé de GES (vapeur d'eau) à même altitude et même latitude il fait aussi chaud que dans une zone sèche et aride (par contre le froid nocturne n'est pas le même)?

    et ben , tu n'est pas facile à satisfaire toi ! Very Happy

    Munter ne trahit pas le 2eme principe de thermo: il dit juste  qu'il n'est pas respecté .

    et moi je pense que Werner se met le doigt dans l'œil quand il affirme d'autorité ceci sans le demontrer.


    Et j'ai essayé de manière simple, à ma manière,  de montrer que le 2 eme principe de thermo est bien respecté dans l'explication qu'on donne sur les échanges thermiques entre le sol et l'atmosphère

    En gros, et In fine, la temperature du sol est toujours superieure à la temperature de l'atmosphere ....respectant le 2 eme principe sur l'echange thermique .

    je voulais aussi soulever un aspect  que tu n'as pas saisi :

    Dans le schema , on voit bien que la température varie avec l'altitude, avec une augmentation en fin de troposphere.

    L'ozone est responsable de l'échauffement par captage de l'ultra violet et transformation de l'energie lumineuse en chaleur.

    Paradoxalement , l'augmentation du CO² en altitude REFROIDIT l'atmosphère par rayonnement vers l'espace et non vers la terre .

    L'atmosphère n'est pas un milieu stable et homogène .. (j'exclue la thermosphère qui monte à 2000 C° , mais que représente encore une mesure de chaleur dans ces conditions de raréfaction moléculaire ......)

    Et il faut intégrer la chaleur latente présente dans la vapeur d'eau ....bref....

    Tout ca pour dire que:

    l'atmosphere ne peut pas etre considéré comme une machine thermique simple ....

    ....Et que Sadi Carnot a fondé le 2 eme principe sur la base de machines thermiques simples .....

    On ne peut pas appliquer le 2 eme principe thermo sans ignorer les nombreuses subtilités atmosphériques, subtilitées absentes dans une machine à vapeur, tu en conviendra .

    Ensuite, c'est la notion d'ENTROPIE

    le 2eme principe n'est pas suffisamment énoncé par Werner, car il oublie le deuxième pilier du 2 Eme principe qui est l'entropie.

    la notion d'ENTROPIE est liée à celle d'échanges thermiques .On ne peut pas les dissocier (et c'est fascinant )  

    Carnot et ses disciples montrent que l'entropie augmente avec l'échange . ( la demo est un peu "matheuse" )

    L'entropie est positive . Toujours....sauf dans 1 cas décrit dans la théorie ou sa valeur = 0

    (pour être exact, l'entropie négative a été abordée par Carnot mais c'est du délire de mathématicien donc oui ca existe mais dans la réalité , le pas de temps est très .....impossible  Very Happy   )  

    Hors, on peut constater que l'entropie n'augmente pas dans l'atmosphère ( a moins que je me goure... dites le moi et je retourne au monastère Very Happy )

    donc , il se passe des phénomènes REVERSIBLES , seule possibilité selon Carnot pour que l'entropie soit = 0.

    Phénomènes observés dans l'atmosphere , qui se résument à l'échange du froid vers le chaud . C'est la seule explication à cette valeur entropique nulle . ( pourvu que je ne goure pas aie aie aie )
    Mais le bilan final est bien du chaud vers le froid ! (ouf)

    Ca , c'est pour répondre sur le 2 eme principe de thermodynamique ,

    principe qui, au delà de son apparente simplicité et intuitivité,  n'est pas simple à "traire" quand on plonge dedans comme j'ai pu le faire , il y a .....un certain temps .

    Ensuite , Camille, tu aborde un sujet qui n'a rien a voir avec l'actuel sujet qui nous occupe, qui est celui du gradient thermique de la troposphere .

    Déjà , c'est bien de donner la valeur 6 C° perdu par 1000 m d'altitude, mais cette valeur n'est qu'une moyenne qui varie beaucoup en fonction du taux d'humidité de l'air .

    Le vélivole que je suis, est confronté à cet aspect des choses car c'est un bon indicateur de la puissance potentielle des courants convectifs , moteur de la passion du vélivole , et de son espérance de vie parfois .... Very Happy

    cette perte de température n'a rien a voir avec le sujet  car celle ci est dépendante de la densité de l'air et non de son réchauffement . ( c'est pour cela que cette valeur varie : en air sec standard , cette valeur atteint 10 C° )

    Donc la , j'ai répondu à ta 2eme question. (j'espere)

    La troisième question  concernant les zones arides et saturées de vapeur d'eau , principal gaz à effet de serre (et c'est tant mieux sinon nous ne serions pas la entrain de discutailler)

    .... et ben :réfléchi  j'ai pas compris ce que tu voulais dire  : ha  

    tu peut repeter la question ?

    Voili voila

    Es tu satisfaite Camille ?  Very Happy
    "Votre dernier argument est que la thèse officielle contredit les lois de la physique. C ’est-à-dire ?
    Celle de la thermodynamique en particulier. Pour faire simple : la terre fait 15° de température en moyenne.

    L’atmosphère censément polluée de CO2 est grosso modo à -30° à 10 km d’altitude.

    Qu’elle réchauffe la Terre qui est bien plus chaude qu’elle est une aberration.

    La thermodynamique nous dit que la chaleur va toujours vers le froid et jamais dans le sens inverse, ce que correspond à notre expérience quotidienne."


    Il parle de la thèse officielle, giécienne!
    Je ne vois toujours pas où Munter se plante...

    Le vélivole que je suis, est confronté à cet aspect des choses
    Je me doute!  lol!

    Dans le schema , on voit bien que la température varie avec l'altitude, avec une augmentation en fin de troposphere.
    En fin de tropo, la T° diminue avec l'altitude 63

    Pour la suite j'ai pas l'temps : chut sauf pour
    La troisième question  concernant les zones arides et saturées de vapeur d'eau , principal gaz à effet de serre (et c'est tant mieux sinon nous ne serions pas la entrain de discutailler)

    .... et ben :réfléchi  j'ai pas compris ce que tu voulais dire  : ha  
    Non, j'évoque des zones arides et sèches à même latitude et altitude avec des zones saturées en vapeur d'eau (le + important ges) de même T° , aussi chaudes.
    C'est tout c'est un constat sur cet effet de serre et son CO2 diabolique qui va nous griller comme dans une poele à frire!
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 14:58



    Je remet le graphique :
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Couche11

    Ce graphique represente la temperature de l'atmosphere en fonction de l'altitude .
    Tu remarqueras les variations de températures , ainsi que les bornes et amplitudes.

    Ce graphique, selon moi, montre que le 2eme principe de Carnot est bien respecté : quelque soit l'altitude, la température de l'atmosphère est toujours inferieure à celle du sol .

    et si tu traverse une zone de brouillard qui montre que l'atmosphere est plus chaude que le sol , c'est parce que l’atmosphère n'est pas une machine thermique simple mais qu'elle est parcouru par des mouvements convectifs qui provoquent des échanges froid chaud .
    Mais en fin de compte le 2 eme principe est respecté

    Même si le fonctionnement et l'organisation de l'atmosphère dans son ensemble, voudraient que ce soit logiquement le cas, il y a cependant des exceptions, qui plus est, arrive assez fréquemment en toutes saisons, ce sont les inversions de température.

    En plus hiver, il arrive parfois lorsque notre pays est concerné par une cellule anticyclonique suffisamment vaste, bien positionnée et massive, que l'air froid reste piégé en basse couche (par exemple entre 0 et 500 m d'altitude), avec même selon les moments, la persistance de températures négative près du sol, alors que plus en altitude, il est facile de se retrouver avec des températures positives, même très positives selon les moments.

    Les exemples sont nombreux avec des situations ou en plaine (dans certaines régions), nous avions des températures variant entre 0 et 5°c au sol, tout au long de la journée, alors que la masse d'air plus en altitude (autour des 1500 m) était de +5 ou +10°c (et même un peu au-delà). Il y a même eu dans le passé, des cas ou il faisait -5°c dans les basses vallées et +12°c à près de 2000 m d'altitude, ou les vacanciers skiaient en tee-shirt.

    C'est aussi ces inversions de températures qui sont responsables des " pluies verglaçantes ", lorsqu'une pellicule d'air bien froid résiste dans les très basses couches et que de l'air beaucoup plus doux s'infiltre en masse, au-dessus.

    Durant la saison estivale, il y a assez fréquemment dans pas mal de situations à cette époque de l'année, de petites inversions de températures sur toute la colonne troposphèrique (du sol jusqu'au sommet de la tropopause), qui limite parfois ou augmente, l'activité de la convection et donc, qui joue un rôle primordial dans la formation des orages. Ces inversions de températures sont certes plus limitées en général que durant l'automne et surtout l'hiver, mais c'est un phénomène courant, avec parfois une légère remontée de quelques degrés sur quelques centaines de mètres d'altitude.

    Donc non, la température d'une partie de l'atmosphère n'est pas toujours inférieure à celle du sol, sauf donc, au-delà d'une certaine altitude. Entre 0 et 2000 ou 2500 m d'altitude, il peut y avoir de fortes variations notables qui font que parfois, il fait plus froid au sol, qu'à 1500 ou 2000 m.

    Sinon par rapport à ce que j'ai pu lire en bas, oui, contrairement à une croyance rependue, l'air chaud et froid ne se mélangent pas. Par le principe naturel de la poussé d'Archimède, l'air chaud plus léger monte et l'air froid plus lourd descend. L'air chaud et l'air froid, ne se rencontrent pas, mais se repoussent.


    Dernière édition par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 15:16, édité 1 fois
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 15:05

    @ Camille :

    Arrivé au sommet de la troposphère (soit vers 6 à 12 km d'altitude ici à notre latitude et selon les régions ou la situation météo), la température augmente de nouveau au niveau de la stratosphère... mais plus particulièrement entre le printemps et le début de l'automne...

    En hiver, la température de la stratosphère diminue considérablement notamment à partir des Pôles (et très largement aux alentours), avec la reconstitution du vortex stratosphérique qui s'amorce grossièrement vers la fin de l'automne (parfois un peu avant), atteindre son paroxysme au cœur de l'hiver, puis se réchauffe de nouveau vers la fin de l'hiver ou... via un événement majeur tel qu'un SSW (réchauffement stratosphérique soudain), qui peut faire soudainement éclater ce vortex et provoquer des hausses de températures impressionnantes.
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 15:09

    Actuellement, la stratosphère est très très froide :

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter 375357gfsnh106,

    notamment au-dessus du Pôle, jusqu'aux portes du Canada.
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Jeu 31 Déc 2015, 15:12

    Merci Jéjé!
    Pour illustrer, janvier 2013, durant 15 j bon poids de cette situation anticyclonique!

    Spoiler:
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Janvie10

    Re-merci pour ces détails, c'est bien que tu sois là pour rectifier : victoire

    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 15:15

    Camille a écrit:Merci Jéjé!
    Pour illustrer, janvier 2013, durant 15 j bon poids de cette situation anticyclonique!

    Spoiler:
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Janvie10

    Re-merci pour ces détails, c'est bien que tu sois là pour rectifier  : victoire


    T'inquiète, vos débats sont déjà supers intéressants et vous êtes loin d'être à côté de la plaque pour certaines choses de ce que je vois au niveau du fonctionnement de l'atmosphère. Par rapport à ce que je lis de vos messages, j'ai vu bien pire !

    Oui, la photo que tu montres, met en avant ces phénomènes de basse couche, avec visiblement à ce moment-là une belle mer de nuages bas au-dessus des plaine et du soleil au-dessus. Je suis certain qu'à ce moment-là, il devait faire bien plus frais sous les nuages qu'en altitude, sous le soleil.
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Jeu 31 Déc 2015, 15:17

    Jusqu'au niveau de la tropopause (zone intermédiaire) la T° baisse régulièrement avec l'altitude et la pression ou je me trompe.
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Jeu 31 Déc 2015, 15:20

    Oui, effectivement, c'est là qu'on apprécie d'être en altitude (environ 700 m à la limite de la masse nuageuse) et surtout exceptionnelle dans sa durée, parfois elle gagne et prend de la hauteur pour nous engloutir aussi et forcément la T° n'est plus la même!
    Je plains ceux qui restent en plaine, pas de soleil de la journée...
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 15:29

    Camille a écrit:Jusqu'au niveau de la tropopause (zone intermédiaire) la T° baisse régulièrement avec l'altitude et la pression ou je me trompe.

    La température baisse et la pression avec, en effet.
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Invité le Jeu 31 Déc 2015, 18:12

    Camille a écrit:
    el loco a écrit:
    Camille a écrit:
    yaya a écrit:


    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...
    :réfléchi
    camille je ne suis pas d'accord avec ton affirmation.
    1 le froid et le chaud ne se mélange pas seulement àl'interface il y a des nuages orages.
    2 si l'air chaud monte et que le froid ne descend pas alors il y a un vide qui se crée sous l'air chaud qui monte dans ce cas pas d'air pas de vie etc...(je te fais pas un dessin)

    l'affirmation vrai est l'air chaud monte (et refroidit(nuage))on appelle çà un thermique confère frank le page spectacle 2. l'air froid descend puisque plus lourd que l'air chaud.etc... comme l'air froid ne se melange pas avec le chaud, l'air froid passe soit à droite et gauche de l'air chaud etc...

    ciao dès que j'ai un moment je vous balance ma démonstration sur le faite que le co2 ne réchauffe pas la planète que c'est du flanc et que ceux qui croive en çà sont des gogo et  il n'y a pas besoin de balancer tout un tas de chiffre pour démontrer que c'est des conneries. la thermo explique très bien celà.
    Si c'est ce que tu as souligné, je ne vois pas où est écrit que le chaud et le froid se mélange...
    Pour les vides d'air ça donne ça
    http://actu.orange.fr/une/turbulences-sur-un-vol-d-air-canada-21-blesses-hospitalises-afp-s_CNT000000hu04Z.html

    la chaleur ............................................ va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse.
    c'est çà qui ne va pas
    la tu as une def wikipedia comme çà on parle de la même chose.
    "Un transfert thermique, appelé plus communément chaleur, est un transfert d'énergie microscopique désordonnée. Cela correspond en réalité à un transfert d'énergie thermique entre particules, au gré des chocs aléatoires qui se produisent à l'échelle microscopique."
    tu n'est pas précis camille ce que je veux te faire comprendre c'est que (l air chaud va monter lair froid va descendre).
    si tu dit que un point est un air(du coup ton point chaud va vers ton point froid et ton point froid va vers ton point chaud) dans un systhème sans se mélanger excepter a l'interface(nuage orage) c'est obliger çà ne peut pas être autrement.
    quoique :réfléchi .............. Mais bon là il faut que l'on se remette tous les deux au coin d'une table et que l'on réinvente les loi de la thermo on point ou on en est avec les débile qui nous gouverne pourquoi pas.
    Parcontre si on présente çà pour le nobel je suis pas sure que l'on fasse fureur et que l'on soit suivi. a si par claudio.


    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 18:44

    el loco a écrit:
    Camille a écrit:
    el loco a écrit:
    Camille a écrit:
    yaya a écrit:


    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...
    :réfléchi
    camille je ne suis pas d'accord avec ton affirmation.
    1 le froid et le chaud ne se mélange pas seulement àl'interface il y a des nuages orages.
    2 si l'air chaud monte et que le froid ne descend pas alors il y a un vide qui se crée sous l'air chaud qui monte dans ce cas pas d'air pas de vie etc...(je te fais pas un dessin)

    l'affirmation vrai est l'air chaud monte (et refroidit(nuage))on appelle çà un thermique confère frank le page spectacle 2. l'air froid descend puisque plus lourd que l'air chaud.etc... comme l'air froid ne se melange pas avec le chaud, l'air froid passe soit à droite et gauche de l'air chaud etc...

    ciao dès que j'ai un moment je vous balance ma démonstration sur le faite que le co2 ne réchauffe pas la planète que c'est du flanc et que ceux qui croive en çà sont des gogo et  il n'y a pas besoin de balancer tout un tas de chiffre pour démontrer que c'est des conneries. la thermo explique très bien celà.
    Si c'est ce que tu as souligné, je ne vois pas où est écrit que le chaud et le froid se mélange...
    Pour les vides d'air ça donne ça
    http://actu.orange.fr/une/turbulences-sur-un-vol-d-air-canada-21-blesses-hospitalises-afp-s_CNT000000hu04Z.html

    la chaleur ............................................ va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse.
    c'est çà qui ne va pas
    la tu as une def wikipedia comme çà on parle de la même chose.
    "Un transfert thermique, appelé plus communément chaleur, est un transfert d'énergie microscopique désordonnée. Cela correspond en réalité à un transfert d'énergie thermique entre particules, au gré des chocs aléatoires qui se produisent à l'échelle microscopique."
    tu n'est pas précis camille ce que je veux te faire comprendre c'est que (l air chaud va monter lair froid va descendre).
    si tu dit que un point est un air(du coup ton point chaud va vers ton point froid et ton point froid va vers ton point chaud) dans un systhème sans se mélanger excepter a l'interface(nuage orage) c'est obliger çà ne peut pas être autrement.
    quoique  :réfléchi .............. Mais bon là il faut que l'on se remette tous les deux au coin d'une table et que l'on réinvente les loi de la thermo on point ou on en est avec les débile qui nous gouverne pourquoi pas.
    Parcontre si on présente çà pour le nobel je suis pas sure que l'on fasse fureur et que l'on soit suivi. a si par claudio.


    Dit plus simplement (si j'ai bien capté ce que tu veux faire passer dans ton message, car je n'en suis pas certain) :

    - L'air le plus chaud continuera de s'élever en altitude, tout que la température de l'air environnant restera plus basse. C'est le simple principe de la montgolfière et en quelques sorte, la définition du phénomène de convection (à quelques détails près).

    Au lieu de parler de point chaud, il faut mieux parler de " petites parcelles " ou de " bulles d'air chauds " qui ainsi surchauffées à partir du sol, vont s'élever en altitude jusqu'au point de condensation (à ce moment-là, le nuage va apparaître). Si la température de cette " bulle " d'air chaud " reste supérieure à la température de l'air " qui l'entour ", elle continuera de s’élever tout en dégageant de la vapeur d'eau, donc le nuage continuera de croître verticalement et latéralement.

    Mais, on parle des mêmes choses : rr ?!

    La thermodynamique c'est quelque chose de très costaud Very Happy
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Jeu 31 Déc 2015, 19:14


    C'est tout!?! Very Happy  [mode gonzesse qui n'a pas eu son orgasme!  ]
    Bon, finalement Werner Munter en 3 lignes n'a pas trahi le principe de thermodynamie!
    Les variations et échanges froid-chaud c'est les courants de masses d'air des pôles à l'Equateur, ce n'est pas statique...
    Enfin on se demande comment 2 malheureux degrés de moins à atteindre peuvent autant angoisser alors qu'une variation de T° de 6° correspond à 10% de pression et à 1000m d'altitude quand l'augmentation en 1 siècle a été que de 0,6°, c-à-d une variation de 100m d'altitude...
    Comment se fait-il que ce phénomène d'une telle baisse de T° qui varie avec l'altitude puisse entrainer un réchauffement catastrophique de la terre?
    Pour l'effet de serre pareil, pourquoi en milieu saturé de GES (vapeur d'eau) à même altitude et même latitude il fait aussi chaud que dans une zone sèche et aride (par contre le froid nocturne n'est pas le même)?

    Ouh là, Camille Embarassed : victoire

    J'avais pas lu ton message.

    Parlais-tu bien du réchauffement climatique ?!

    Pour essayer de te répondre plus clairement (ça va pas être facile), si c'est 2 degrés de baisse à atteindre coûte que coûte angoisse autant, c'est simplement parce que c'est un seuil calculé uniquement au niveau du sol et à l'échelle de la planète. On se fiche donc un peu des variations de températures avec l'altitude, car c'est tout à fait naturel et très très variable, au gré des zones et des situations météo (même si oui, on perd environ 0,6°c en moyenne, tous les 100 m d'altitude) et ça ne rentre pas en ligne de compte vis-à-vis des projections des modèles visant à prévoir l'évolution de notre climat dans sa globalité, pour les décennies à venir (ou alors, si c'est expliqué dans certains articles, par rapport à ce que je sais, il n'y aurait aucune logique à prendre en compte le gradient thermique entre le sol et l'altitude... sans doute des trucs pondus par des gens qui ont un seul but : faire du buzz et attirer l'attention sur eux).

    Ce qui importe, c'est ces 2°c degrés à l'échelle de la planète et au niveau du plancher des vaches et c'est quelque chose qui à une grande importance. Un réchauffement de 2°c à l'échelle du globe, représente une moyenne qui va aussi englober " certains excès " climatiques que certains pays peuvent subir (canicules plus fortes et plus fréquentes, hivers plus doux, étés forcément plus chauds et j'en passe). Un réchauffement de 2°c en moyenne, va aussi obligatoirement provoquer des modifications plus ou moins marquées à certaines latitudes (pas altitudes^^), avec une progression de quelques centaines de kilomètres (au moins) quasi-certaine de certains types de climats très particuliers vers des zones peu habitués...

    Entre nous (entre passionnés de météo), on remarque déjà en une ou deux décennies, une certaine récurrence (à confirmer néanmoins), du flux zonal, c'est-à-dire du flux d'ouest océanique (amenant généralement pluie, vent et températures globalement de saison) à être perché plus fréquemment vers les zones un peu plus Nordiques, qu'habituellement. Ce début d'hiver est d'ailleurs tout à fait à l'image de ce que je met en avant, avec la persistance de l'anticyclone des Açores sur une grande partie de l'Europe de l'Ouest, depuis plus de deux mois maintenant, favorisant temps, sec et très doux (+4°c de plus que la norme pour ce mois de décembre, sous réserve d'une erreur de ma part), alors que le rail perturbé était toujours placé, bien plus au Nord.

    Modification réelle ou pas du climat au niveau de notre hémisphère, je ne peux pas répondre avec certitudes à cela, mais on sent que... c'est de plus en plus réaliste. Même s'il faut aussi apprendre à relativiser, ne pas écouter tous les politiciens qui connaissent autant le climat que moi je suis plombier et les journalistes qui déforment un peu tout, en excellant dans le sensationnel et catastrophisme.

    Donc en résumé, cela veut dire qu'il va falloir fournir d'énormes efforts pour y arriver et inverser la tendance.

    C'est comme qu'on en parle d'un excès de +0,75°c à l'échelle du pays sur un mois... pour beaucoup, ça ne veut pas dire grand chose, mais au niveau des statistiques et du monde scientifique, ça dit qu'il a fait bien plus doux que la normale et qu'il y a eu au moins un excès marqué de température dans le mois, clairement anormal pour la période de l'année. La répétition des mois dans les excédants en tous genres, avec une grande fréquence, prouve qu'il y a bien quelque chose en train de se modifier...
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Invité le Jeu 31 Déc 2015, 21:19

    Jéjé33 a écrit:
    el loco a écrit:
    Camille a écrit:
    el loco a écrit:
    Camille a écrit:
    yaya a écrit:


    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre) va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse. Et ceci sans aucun exception ( s'il n'y a pas de travail ajouté), quel que soit le mode de transmission de la chaleur, par conduction, convection ou radiation"
    Même source...
    :réfléchi
    camille je ne suis pas d'accord avec ton affirmation.
    1 le froid et le chaud ne se mélange pas seulement àl'interface il y a des nuages orages.
    2 si l'air chaud monte et que le froid ne descend pas alors il y a un vide qui se crée sous l'air chaud qui monte dans ce cas pas d'air pas de vie etc...(je te fais pas un dessin)

    l'affirmation vrai est l'air chaud monte (et refroidit(nuage))on appelle çà un thermique confère frank le page spectacle 2. l'air froid descend puisque plus lourd que l'air chaud.etc... comme l'air froid ne se melange pas avec le chaud, l'air froid passe soit à droite et gauche de l'air chaud etc...

    ciao dès que j'ai un moment je vous balance ma démonstration sur le faite que le co2 ne réchauffe pas la planète que c'est du flanc et que ceux qui croive en çà sont des gogo et  il n'y a pas besoin de balancer tout un tas de chiffre pour démontrer que c'est des conneries. la thermo explique très bien celà.
    Si c'est ce que tu as souligné, je ne vois pas où est écrit que le chaud et le froid se mélange...
    Pour les vides d'air ça donne ça
    http://actu.orange.fr/une/turbulences-sur-un-vol-d-air-canada-21-blesses-hospitalises-afp-s_CNT000000hu04Z.html

    la chaleur ............................................ va toujours d'un point chaud vers un point froid. Jamais l'inverse.
    c'est çà qui ne va pas
    la tu as une def wikipedia comme çà on parle de la même chose.
    "Un transfert thermique, appelé plus communément chaleur, est un transfert d'énergie microscopique désordonnée. Cela correspond en réalité à un transfert d'énergie thermique entre particules, au gré des chocs aléatoires qui se produisent à l'échelle microscopique."
    tu n'est pas précis camille ce que je veux te faire comprendre c'est que (l air chaud va monter lair froid va descendre).
    si tu dit que un point est un air(du coup ton point chaud va vers ton point froid et ton point froid va vers ton point chaud) dans un systhème sans se mélanger excepter a l'interface(nuage orage) c'est obliger çà ne peut pas être autrement.
    quoique  :réfléchi .............. Mais bon là il faut que l'on se remette tous les deux au coin d'une table et que l'on réinvente les loi de la thermo on point ou on en est avec les débile qui nous gouverne pourquoi pas.
    Parcontre si on présente çà pour le nobel je suis pas sure que l'on fasse fureur et que l'on soit suivi. a si par claudio.


    Dit plus simplement (si j'ai bien capté ce que tu veux faire passer dans ton message, car je n'en suis pas certain) :

    - L'air le plus chaud continuera de s'élever en altitude, tout que la température de l'air environnant restera plus basse. C'est le simple principe de la montgolfière et en quelques sorte, la définition du phénomène de convection (à quelques détails près).

    Au lieu de parler de point chaud, il faut mieux parler de " petites parcelles " ou de " bulles d'air chauds " qui ainsi surchauffées à partir du sol, vont s'élever en altitude jusqu'au point de condensation (à ce moment-là, le nuage va apparaître). Si la température de cette " bulle " d'air chaud " reste supérieure à la température de l'air " qui l'entour ", elle continuera de s’élever tout en dégageant de la vapeur d'eau, donc le nuage continuera de croître verticalement et latéralement.

    Mais, on parle des mêmes choses : rr ?!

    La thermodynamique c'est quelque chose de très costaud Very Happy
    c'est tout a fait çà. mais que je reprenais juste ce que disais camille ou j'étais en désacord sur ce que j'avais souligné.
    juste un autre petit point de détail la çà concerne juste le fait que camille disait que:
    "la chaleur (et non pas l'énergie, comme beaucoup, même parmi les plus éminents climatologues, s'obstinent à confondre)"les climatologue ne confonde pas il save ce qu'ils disent lachaleur c'est aussi de l'energie interne. mais bon ceux sont des notions difficile a appréhendés.
    def de la chaleur
    un transfert thermique en thermodynamique. Cette dernière notion est également reliée à :
    l'énergie interne dont la chaleur est une des formes d'échange,
    la chaleur latente, mise en jeu dans les changements d'état,
    la capacité thermique, ou capacité calorifique,
    l'équation de la chaleur.
    je vous fait grace de l'équation. quand j'étais plus jeune on rigolait bien avec toute ces formules que du bonheur.

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par PatogaZ le Ven 01 Jan 2016, 18:09

    pour le moment , l' inquiétude vient de "El Nino" qui s' annonce plus fort que jamais
    donc attention aux atypismes climatiques

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter El_nin10

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter El_nin11


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Mini_210625IMG_3144Réchauffement : l' avis de Werner Munter Mini_264780charles
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Armada10
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Armad310
    PatogaZ
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 85221
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 60
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par dgé le Ven 01 Jan 2016, 18:11

    il se fait attendre le nino sur les marchés :réfléchi
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 31372
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par PatogaZ le Ven 01 Jan 2016, 18:16

    ça va viendre , monseigneur !!! : ha : ha

    mais souvent quand il fait chaud et sec sur la côte ouest de l' amérique , chez nous il pleut à seaux , donc on va devoir se préparer au choc


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Mini_210625IMG_3144Réchauffement : l' avis de Werner Munter Mini_264780charles
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Armada10
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Armad310
    PatogaZ
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 85221
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 60
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Ven 01 Jan 2016, 18:25

    PatogaZ a écrit:pour le moment , l' inquiétude vient de "El Nino" qui s' annonce plus fort que jamais
    donc attention aux atypismes climatiques

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter El_nin10

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter El_nin11

    A l'heure actuelle, El Nino est en déclin (le pic à déjà été atteint), mais il est vrai qu'il est difficile de pouvoir prévoir en amont qu'elles peuvent être les conséquences liées à ce phénomènes... sur l'ensemble de la planète.
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Sam 02 Jan 2016, 12:22

    Jéjé33 a écrit:Ouh là, Camille Embarassed : victoire

    J'avais pas lu ton message.
     : ha

    On se fiche donc un peu des variations de températures avec l'altitude, car c'est tout à fait naturel et très très variable, au gré des zones et des situations météo
    Faut aller expliquer ce qu'est l'effet de Foehn à Di Caprio  : rr

    ça ne rentre pas en ligne de compte vis-à-vis des projections des modèles visant à prévoir l'évolution de notre climat dans sa globalité, pour les décennies à venir (ou alors, si c'est expliqué dans certains articles, par rapport à ce que je sais, il n'y aurait aucune logique à prendre en compte le gradient thermique entre le sol et l'altitude... sans doute des trucs pondus par des gens qui ont un seul but : faire du buzz et attirer l'attention sur eux).
    On s'en rend compte maintenant que l'on peut comparer ce prévisionnel modélisé et les observations... Réchauffement : l' avis de Werner Munter 388366507

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Christy-hncr8

    Modification réelle ou pas du climat au niveau de notre hémisphère, je ne peux pas répondre avec certitudes à cela, mais on sent que... c'est de plus en plus réaliste.
    Le problème c'est la cause invoquée : la faute au CO2 et la surenchère de catastrophes troporibles qui lui sont alléguées alors qu'il n'est en rien responsable!

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Captur11

    Au final tout le monde s'en branle!   Very Happy

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Images?q=tbn:ANd9GcRfyUXq161aLKyZAV6v-gIyQ8ODAKLWY3uJhQdekFkJ_Gi7zVYP
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Sam 02 Jan 2016, 13:57

    C'est vraiment complexe tout ceci de toute manière.

    L'effet de Foehn, c'est sympathique pour pouvoir profiter d'un temps beau et sec, mais aussi généralement chaud selon les périodes de l'année Very Happy

    Après, je ne sais pas tout lol (et bien heureusement). Je m'en tiens déjà aux prévisions " plus banales " car il y a déjà beaucoup à faire avec ça : rr
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 5930
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 36
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Camille le Sam 02 Jan 2016, 14:45

    Ah, ben chu contente de t'en apprendre! fou2
    Chinook
    Camille
    Camille
    + membre techno +

    Messages : 7252
    Date d'inscription : 24/12/2010
    Age : 58
    Localisation Au pays du fromage mou qui pue

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par pinocio le Sam 02 Jan 2016, 16:33

    Camille a écrit:

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter Captur11

    Au final tout le monde s'en branle!   Very Happy

    Le climat commence à beaucoup se réchauffer chez moi depuis quelques temps Very Happy
    Avec ma seconde fille qui est en master de géo/biologie nos avis divergent souvent (voir très) malheureusement je n'ai pas le répondant face à elle, malgré que mon voisin et copain Danois ait passé les 3/4 de son temps à travailler sur les forages (à plus de 3500m) de la calotte glaciaire du Groënland, pour découvrir des choses plus qu'étonnantes concernant le climat de ce continent vers le XIV/XVe siècle.
    Pour lui le résumé du réchauffement est simple:
    "on sait qu'on va vers l'extinction de la race humaine, on ne sait ni quand ni comment, mais ce qui est certain c'est qu'on veuille y aller en première classe".


    Les services publics sont le patrimoine des pauvres.
    pinocio
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 35675
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par dgé le Sam 02 Jan 2016, 17:57

    j'ai une supposition très réfléchi, comme tout le monde sait, les femmes sont plus nombreuses que les hommes, on est d'accord?

    en partant de ça, ça fait toujours plus de menstruations, ce que l'on appel en argot "chaleurs", combinez ça aux sous vêtements modernes: strings toujours plus petit, plus rien n'isole la "chaleur"

    voilà les 2°C de hausse de température trouvé : bis
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 31372
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum