AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4643 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Rumpler001

Nos membres ont posté un total de 2670131 messages dans 77458 sujets
la récolte ACE

Le bureaucrate et le paysan Bannie10
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Le bureaucrate et le paysan

    Aller en bas

    default Le bureaucrate et le paysan

    Message par Béret vert le Jeu 23 Fév 2017, 18:50

    J'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers.
    (Montesquieu -- « Mes pensées »)

    Le baron de Montesquieu fut de son vivant un des fleurons de l'intelligence française. Preuve en est la modernité de ses réflexions. J'ai une pensée pour le brave baron, décédé en 1755, pour tout vous dire quand je suis confronté, un peu trop souvent à mon goût, à la bêtise des gens de bureau. je n'imagine pas que Montesquieu croyait que tous les paysans étaient des modèles d'intelligence, il ne l'a jamais affirmé, pas plus que je ne crois que tous les bureaucrates soient des buses irrécupérables. Il arrive même que certains se convertissent à l'agriculture et fassent honneur à la profession. Il arrive aussi que des agriculteurs accomplissent le chemin inverse, pas toujours avec bonheur il faut l'avouer.
    Cependant j'ai dans la vie courante plus tendance à me confronter à un bureaucrate buté qu'à un agriculteur du même acabit. C'est sûrement parce que notre noble métier est de plus en plus assujetti au bureaucratisme (désolé pour le néologisme) qu'à la fréquentation des collègues dont le nombre décline en proportion inverse à celui du peuple des bureaux.
    D'ailleurs les bureaucrates ont trouvé la parade qui met fin à tout risque d'une confrontation qui pourrait, à force, mal tourner: l'e-mail. Il y a un problème, comme vous n'arrivez pas à joindre "la personne", vous lui envoyez un e-mail. Avec un peu de veine vous devriez avoir une réponse. Une réponse ne signifiant nullement qu'on a trouvé une solution mais qu'on a bien reçu votre courrier. Après pour la réponse vous aurez peut-être besoin d'envoyer quelque coups de téléphone, mais comme la personne est absente et que vous n'avez aucune idée où se trouve son bureau, il vous faudra accumuler les ballons d'essai avant de tomber sur la bonne standardiste qui saura vous aiguiller.
    Donc j'en étais arrivé là au bout de quinze jours de tentatives laborieuses, quand mon interlocutrice du secteur social de mon service de comptabilité a daigné carillonner sur mon portable...
    La suite au prochain numéro. Un peu de patience, j'improvise.
    Béret vert
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 17458
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 62
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par pascal le Jeu 23 Fév 2017, 18:55

    pour certains la rapidité de reponse est strictement a sens unique!!!! : victoire : victoire : victoire : victoire
    pascal
    pascal
    + membre techno +

    Messages : 11650
    Date d'inscription : 29/03/2015
    Age : 44
    Localisation partout et nulle part!!!

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par fergie62 le Jeu 23 Fév 2017, 19:18

    le bon sens paysan est en ce moment mis a mal
    un journaleux nous parlant de bayrou.... "c est un paysan, il a les pieds dans la terre..." :réfléchi
    il aurait du parler de son bulbe Laughing
    fergie62
    fergie62
    + membre techno +

    département : 62
    Messages : 23974
    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 36
    Localisation Artesië

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par Béret vert le Dim 26 Fév 2017, 08:57

    Objet : Annualisation
    >
    >
    Monsieur Béret vert,

    Je reviens vers vous suite à notre conversation téléphonique de ce jour.
    Vous trouverez ci joint un calendrier où il conviendra de placer :

    •5 semaines de congés payés dont au moins 2 semaines dans la période de mai à octobre.
    •Les semaines hautes que vous souhaitez (nombre d'heures par semaines hautes )
    •Les semaines basses que vous souhaitez.

    Je vous prie de me renvoyer ce calendrier dès que vous aurez placer ces semaines afin que je calcule la durée de travail des semaines intermédiaires.

    Cordialement. Je vous prie de recevoir mes sincères salutations.

    Chère madame,

    Je vous remercie pour le calendrier. Toutefois je n'en ferai aucun usage car je suis bien en peine de l'emplir. En effet, il me paraît difficile voire insurmontable de prévoir avec une précision certaine les semaines hautes ou basses. Par exemple, si la semaine prochaine il neige, je pense que je ne pourrais aller semer et je n'ai pas des semaines à consacrer à l'atelier. S'il fait beau il est probable que nous fassions des journées de dix heures, voire plus. Alors vous imagninez, prévoir la météo six mois à l'avance ?
    L'annualisation du temps de travail, sensée apporter de la flexibilité n'apporte que des complications. Je pourrais faire un prévisionnel, certes, mais pas aussi précis.

    Par conséquent, il me semble plus rationnel de faire un contrat classique à mon employé. Encore que le mot rationnel ne convient pas tout à fait mais concrètement, je ne vois pas d'autre alternative si mon employé souhaite un contrat à durée indéterminée.
    Comme vous le savez, je n'ai pas assez d'activité pour assurer un emploi à temps complet toute l'année, agrémenté d'heures supplémentaires certains mois, ni les moyens.
    Il me semble qu'adopter un schéma classique, c'est-à-dire celui que je rencontre chez pas mal de mes collègues, consistant à déclarer un nombre d'heures uniforme mais en gérant les heures du salarié selon des besoins réels et les impératifs incontournables, est préférable. Tout en faisant attention bien entendu à ce que ce mode de fonctionnement lui convienne, je crois qu'il y aura avec cette méthode beaucoup moins de difficultés que le code du travail n'en crée, par rigidité ou aveuglement, selon le diagnostic qui est fait.

    En effet, je fais toute confiance à ce salarié pour arriver à trouver avec lui un compromis intelligent, n'en déplaise à l'administration. Montesquieu, dans les "Pensées", n'a-t-il pas écrit:
    "J'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers."

    Cordialement,
    Béret vert
    Béret vert
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 17458
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 62
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par erwin le Dim 26 Fév 2017, 10:50

    Béret vert a écrit:
    Objet : Annualisation
    >
    >
    Monsieur Béret vert,

    Je reviens vers vous suite à notre conversation téléphonique de ce jour.
    Vous trouverez ci joint un calendrier où il conviendra de placer :

    •5 semaines de congés payés dont au moins 2 semaines dans la période de mai à octobre.
    •Les semaines hautes que vous souhaitez (nombre d'heures par semaines hautes )
    •Les semaines basses que vous souhaitez.

    Je vous prie de me renvoyer ce calendrier dès que vous aurez placer ces semaines afin que je calcule la durée de travail des semaines intermédiaires.

    Cordialement. Je vous prie de recevoir mes sincères salutations.

    Chère madame,

    Je vous remercie pour le calendrier. Toutefois je n'en ferai aucun usage car je suis bien en peine de l'emplir. En effet, il me paraît difficile voire insurmontable de prévoir avec une précision certaine les semaines hautes ou basses. Par exemple, si la semaine prochaine il neige, je pense que je ne pourrais aller semer et je n'ai pas des semaines à consacrer à l'atelier. S'il fait beau il est probable que nous fassions des journées de dix heures, voire plus. Alors vous imagninez, prévoir la météo six mois à l'avance ?
    L'annualisation du temps de travail, sensée apporter de la flexibilité n'apporte que des complications. Je pourrais faire un prévisionnel, certes, mais pas aussi précis.

    Par conséquent, il me semble plus rationnel de faire un contrat classique à mon employé. Encore que le mot rationnel ne convient pas tout à fait mais concrètement, je ne vois pas d'autre alternative si mon employé souhaite un contrat à durée indéterminée.
    Comme vous le savez, je n'ai pas assez d'activité pour assurer un emploi à temps complet toute l'année, agrémenté d'heures supplémentaires certains mois, ni les moyens.
    Il me semble qu'adopter un schéma classique, c'est-à-dire celui que je rencontre chez pas mal de mes collègues, consistant à déclarer un nombre d'heures uniforme mais en gérant les heures du salarié selon des besoins réels et les impératifs incontournables, est préférable. Tout en faisant attention bien entendu à ce que ce mode de fonctionnement lui convienne, je crois qu'il y aura avec cette méthode beaucoup moins de difficultés que le code du travail n'en crée, par rigidité ou aveuglement, selon le diagnostic qui est fait.

    En effet, je fais toute confiance à ce salarié pour arriver à trouver avec lui un compromis intelligent, n'en déplaise à l'administration. Montesquieu, dans les "Pensées", n'a-t-il pas écrit:
    "J'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers."

    Cordialement,
    Béret vert


    bravo-applaudissemen like
    erwin
    erwin
    + membre techno +

    département : 54
    Messages : 12799
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 44
    Localisation south Belgium

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par korigann le Dim 26 Fév 2017, 11:12

    Je voudrais bien voir sa tête lorsqu'elle a pris connaissance de cette lettre!!!!! bravo-applaudissemen bravo-applaudissemen
    korigann
    korigann
    + membre techno +

    département : Finistere
    Messages : 1743
    Date d'inscription : 15/01/2015
    Age : 48
    Localisation plein centre du Finistere

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par gilles le Dim 26 Fév 2017, 15:16

    ou alors le service fera des descentes de contrôle pour sanctionner Beret vert :réfléchi

    gilles
    + membre techno +

    Messages : 4654
    Date d'inscription : 18/05/2014
    Age : 53
    Localisation puy de dome

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par Béret vert le Dim 26 Fév 2017, 16:56

    gilles a écrit:ou alors le service fera des descentes de contrôle pour sanctionner Beret vert :réfléchi
    Oui, il faut éviter les contrats en annualisation car ils sont envoyés à l'inspection du travail de manière réglementaire donc systématique.
    Béret vert
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 17458
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 62
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Le bureaucrate et le paysan

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum