AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3777 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Irina K.

Nos membres ont posté un total de 2402865 messages dans 70986 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    default Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par sevi le Jeu 14 Sep 2017, 21:02

    Rappel du premier message :



    Le seuil de pauvreté, qui correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à 1 015 € par mois en 2015 (8 875 €/an). 25 % des agriculteurs vivent sous ce seuil, relève l’Insee.


    En 2015, en France, le niveau de vie médian de la population s’élève à 20 300 € annuels (contre 20 200 € en 2014, en euros constants), relève la dernière enquête de l’Insee sur les niveaux de vie de septembre 2017. Le niveau de vie médian signifie que la moitié des Français a un niveau de vie supérieur et l’autre moitié inférieure.


    Après plusieurs années de baisse, de 2011 à 2014, les niveaux de vie repartent légèrement à la hausse. En 2015, les 10 % de personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 860 €, soit 905 € par mois. Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie au moins 3,5 fois supérieur, au-delà de 37 510 € par an.
    avatar
    sevi
    + membre techno +

    Messages : 23917
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation basse normandie

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas


    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pascal a le Dim 17 Sep 2017, 21:19

    dgé a écrit:et quand on ne veut pas être aidé comme ça, ni avoir affaire à ces gens :réfléchi
    tu a tord tu a le droit à des aides se n'est pas de ta faute si certain on mis l'agriculture dans une tel merde

    pascal a
    + membre techno +

    Messages : 1411
    Date d'inscription : 12/10/2010
    Age : 48
    Localisation simplé 53

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par marie70 le Dim 17 Sep 2017, 21:26

    +1  on  peut  pas se plaindre de payer de la MSA  et  refuser les  aides qu elle propose ( aide au logement , aide  pour  enfants , aide pour vacances-remplacement , etc )

    beaucoup d entre  nous  avons  connus  des années difficiles aussi !!
    souvent  les premières années d installation !
    avatar
    marie70
    + membre techno +

    département : centre ouest
    Messages : 7322
    Date d'inscription : 22/04/2012
    Age : 47
    Localisation centre ouest

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par case ih 81 le Dim 17 Sep 2017, 21:48

    j'ai rien contre ces aides ,mais ca reste des aides,et c'est a toi de fournir le gros morceau
    quand t'as pas les sous,tu fait rien
    un copain me dit tu as droit a des aides pour isoler ta maison ou refaire le chauffage pourri
    je lui reponds oui ,c'est pas que ca en aurai pas besoin mais vu qu'on a rien comme mise de fond on laisse tout en l'etat

    meme dans la famille certains ne comprennent pas,un oncle a ma mere,vous avez de la chance de "bien vivre" avec les primes,ca durera pas
    on ose pas repondre mais dans nos structure la moindre baisse des aides de qques millier d'euros,on met la cle sous la porte

    un autre ami de mes parents
    une maison c'est vendue a cote de la notre,des gens qu'on s'entendait bien
    il me disent j'etait persuade que vous acheteriez cette maison pour que j'ai une maison plus tard a moi
    ma mere lui a repondu,mais avec quel argent?
    pourtant quand ils viennent a la maison,ils voient bien notre petit train de vie,maison pourrav pas de travaux depuis xx annees,vieilles voitures,mais apparament ils doivent croire que c'est notre facon de vivre comme ca que ca nous plait

    bref,toutes les connaissances pourtant proches du milieu agricole ne croient a notre faible niveau de vie
    alors j'ose pas imaginer ce que pensent les bobos des villes eloignes du monde agricole,pas etonnant qu'on se fasse demonter

    je pense que c'est l'enorme capital qu'on possede,terres,batiments,matos qui leur fait croire a des signes de richesse,alors que ce capital ,meme en bossant comme un con ne rapporte que dalle

    case ih 81
    + membre techno +

    Messages : 2044
    Date d'inscription : 02/08/2013
    Age : 34
    Localisation tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par ADBLUE le Dim 17 Sep 2017, 21:53

    oui les médias font l'amalgame avec le patrimoine

    ADBLUE
    + membre techno +

    Messages : 21030
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Age : 49
    Localisation CHAMPAGNE ARDENNES

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par gilles le Dim 17 Sep 2017, 23:48

    oui c'est la vision du capital dans la cour (ils ne voient pas l'emprunt qui va souvent avec) et la connaissance des aides touchées par un agri (ils ne savent que des agris font moins de revenus que le montant des primes recues) qui fait que les non agri pensent que la plupart des agris sont très riches

    gilles
    + membre techno +

    Messages : 4191
    Date d'inscription : 18/05/2014
    Age : 51
    Localisation puy de dome

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par bingo le Lun 18 Sep 2017, 00:05

    aprés tout est question de choix aussi ....

    ne pas avoir une voiture correcte ni un chauffage en ordre et acheter un tracteur chargeur a 70-80 000 ...

    certains font de choix d'avoir le luxe dans leur outil de travail et non dans le privé ...

    perso je m'en fou que on fasse ce choix ou non mais faut pas s'en plaindre !!

    bingo
    + membre techno +

    Messages : 7119
    Date d'inscription : 07/07/2013
    Age : 29
    Localisation normandie

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par GL le Lun 18 Sep 2017, 06:54

    case ih 81 a écrit:dge a raison ,vous etes aveugles ou vous avez une situation "agricole " bien meilleure que la notre
    perso je bosse 7j/j,jamais de vacances et toujours deborde
    niveau finances c'est l'esclavagisme avec 300e de prelevements prives,et on tire sur tous les couts sur la ferme pour arriver a ca
    il nous manque facile 50000e par an pour pouvoir faire tourner la ferme et investir correctement,et je parle pas des 20000e/an pour avoir un salaire decent
    et des bonus vu les heures supp qu'on fait,tout les weekend ect
    et d'une remuneration de l'enorme capital mis sur la table

    au lieu de ca on a droit au mepris de la societe,des pouvoirs public,des emmerdes et regles a la con a marcher sur la tete

    aucun gerant d'entreprise ne continuerait 6 mois comme ca ,il se mettrai vite en liquidation meme le plus motive serai vite degoute

    y a que le milieu agricole qui continue comme ca par passion ,depuis des generations

    je vous le dit on est les esclaves des temps modernes,persecutes et meme pas de quoi vivre dignement
    On nous fait payer notre attachement à ce qu'on fait.

    Des esclaves qui acceptent leurs chaînes.

    Comme on nous tient en plus avec les primes PAC, on ne peut pas bouger. Si en plus, on avait cohérence dans la démarche, on pourrait comprendre un certains nombres de mesures.

    Regarde les canards, il faut les rentrer au Sud et sortir les poulets de Loué.

    Quand çà permet abattre ce qui faisait vivre des petites fermes, on a une autre idée de la finalité.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12867
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par mic mac le Lun 18 Sep 2017, 07:06

    bingo a écrit:aprés tout est question de choix aussi ....

    ne pas avoir une voiture correcte ni un chauffage en ordre et acheter un tracteur chargeur a 70-80 000 ...  

    certains font de choix d'avoir le luxe dans leur outil de travail et non dans le privé ...

    perso je m'en fou que on fasse ce choix ou non mais faut pas s'en plaindre !!

    le 70_80 000€ c peut etre le choix pour sa santé et c pas forcement un luxe .
    la question qu il faut se poser est : l etat permet il d avoir un salaire minimum correct au regard de ce qu il fait .
    perso quand je vois qu il touche a l epargne des français , je doute qu il soit de bonnes intentions .

    mic mac
    + membre techno +

    Messages : 891
    Date d'inscription : 17/09/2016
    Age : 60
    Localisation flandre

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par magnum le Lun 18 Sep 2017, 07:07

    Le patrimoine, le capital, ça n'est pas négligeable,, mais comme le dit bingo, on voit encore bien souvent du beau matériel et rien dans la maison
    avatar
    magnum
    + membre techno +

    Messages : 1518
    Date d'inscription : 07/03/2015
    Age : 34
    Localisation sud de la loire

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par mic mac le Lun 18 Sep 2017, 07:17

    magnum a écrit:Le patrimoine, le capital, ça n'est pas négligeable,, mais comme le dit bingo, on voit encore bien souvent du beau matériel et rien dans la maison
    quand c le contraire les gens en profitent ils ? une juste part est preferable , mais je me méfie des abords trop propres .

    mic mac
    + membre techno +

    Messages : 891
    Date d'inscription : 17/09/2016
    Age : 60
    Localisation flandre

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Alan.fr le Lun 18 Sep 2017, 07:22

    magnum a écrit:Comment faites vous avec 300 euros de prélèvement par mois pour vous loger, manger etc.....
    j'en connais plein comme ça ici , ils vivent avec leur parents qui font bouillir la marmite, ici les banques comptent 150€ d'EBE par ha de céréales et 1500 en vigne , en élevage je connais pas mais ça doit pas être beau non plus , quand tu as une structure de 50 ha de céréales et 15 en vignes et que tu commences avec une grosse soulte de partage parceque la maison le tas de pierre familiale est estimée à une fortune à cause des 15 anglais qui ont acheté une ruine à prix d'or dans le coin , si en plus tu dois renouveler un peu de matos pour pas travailler avec le som 40 de ton pére comme il l'a fait pendant 50 ans et qu'en plus un proprio profite de ton installation pour dire "ben puisque t'es ja et que t'as droit aux emprunts pas cher je vais te vendre les 10 ha que je louais à ton pére , t'en arrives à ramer pendant 20 ans . un jour javais lu ici que si au bout de 10 ans tu pouvais pas acheter un tracteur neuf t'étais un mauvais où encore récement que des variétés de blé à moins de 105 qx c'était direct poubelle, ça me marre carément , autant aller dire à un éthiopien "putain j'ai une de ces faim!!" je penses qu'il te répondra "tu sais pas ce que c'est d'avoir faim alors ferme ta gueule"
    t'inquiétes pas case hi 81 on est beaucoup comme toi
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4536
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 46
    Localisation gaillac Tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par GL le Lun 18 Sep 2017, 07:30

    Le montant des capitaux qu'on mets en œuvre posent un soucis au moment de répartir la succession.

    Comment expliquer qu'on veut garder l’outil de travail et ne pas le payer à ceux qui parti ailleurs.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12867
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sazaron le Lun 18 Sep 2017, 07:32

    @case hi 81
    @Alan.fr

    Pareil pour moi ...

    Sazaron
    + Membre Accro +

    Messages : 290
    Date d'inscription : 05/06/2013
    Age : 39
    Localisation Sud

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Alan.fr le Lun 18 Sep 2017, 07:35

    GL a écrit:Le montant des capitaux qu'on mets en œuvre posent un soucis au moment de répartir la succession.

    Comment expliquer qu'on veut garder l’outil de travail et ne pas le payer à ceux qui parti ailleurs.
    letas de pierre familial n'est pas forcément un outil de travail mais si tu ne l'achétes pas tu prends le risque de voir débarquer des empécheur de tourner en rond , j'ai un copain qui est en train de vendre sa ferme à cause de ça et pourtant ça tournait bien mais des voisin trop casses couille ont eu raison de lui , il préfére partir
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4536
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 46
    Localisation gaillac Tarn

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par GL le Lun 18 Sep 2017, 07:59

    Le tas de pierre est effectivement un soucis de taille. Les tracteurs ne rentrent pas par la porte de coure avec une benne.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12867
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par escrito17 le Lun 18 Sep 2017, 08:21

    lors des partages et des successions,les estimations des notaires afin d'avoir un maximum d'honoraires en surévaluant le prix d'un bien qui ne sera pas vendu ou repris aux frères et sœurs font très mal aux agris qui veulent rester dans ce métier...c'est le début du sacerdoce...
    avatar
    escrito17
    + membre techno +

    Messages : 10974
    Date d'inscription : 13/11/2011
    Age : 50
    Localisation charente maritime 17

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par MICHMUCH le Lun 18 Sep 2017, 08:27

    escrito17 a écrit:lors des partages et  des successions,les estimations des notaires afin d'avoir un maximum d'honoraires en surévaluant le prix d'un bien qui ne sera pas vendu ou repris aux frères et sœurs font très mal aux agris qui veulent rester dans ce métier...c'est le début du sacerdoce...
    sans partage ou succession la reprise de l'exploi de mon père très bien évaluée par l'expert que je sent encore sur ma treso   triste triste
    pour ne pas déséquilibrer mes 2 soeurs lors de la succession : victoire


    Dernière édition par MICHMUCH le Lun 18 Sep 2017, 08:28, édité 1 fois
    avatar
    MICHMUCH
    + membre techno +

    Messages : 7200
    Date d'inscription : 08/05/2012
    Age : 55
    Localisation 51 coteaux vitryat

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par dgé le Lun 18 Sep 2017, 08:27

    bingo a écrit:aprés tout est question de choix aussi ....

    ne pas avoir une voiture correcte ni un chauffage en ordre et acheter un tracteur chargeur a 70-80 000 ...  

    certains font de choix d'avoir le luxe dans leur outil de travail et non dans le privé ...

    perso je m'en fou que on fasse ce choix ou non mais faut pas s'en plaindre !!
    c'est quand le capital social de l'exploitation est négatif ou proche que l'on ne peut plus prélever sans enfoncer encore plus la ferme

    +1 alan et caseIH Sad

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 24011
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par gilles le Lun 18 Sep 2017, 09:17

    case ih 81 a écrit:dge a raison ,vous etes aveugles ou vous avez une situation "agricole " bien meilleure que la notre
    perso je bosse 7j/j,jamais de vacances et toujours deborde
    niveau finances c'est l'esclavagisme avec 300e de prelevements prives,et on tire sur tous les couts sur la ferme pour arriver a ca
    il nous manque facile 50000e par an pour pouvoir faire tourner la ferme et investir correctement,et je parle pas des 20000e/an pour avoir un salaire decent
    et des bonus vu les heures supp qu'on fait,tout les weekend ect
    et d'une remuneration de l'enorme capital mis sur la table

    au lieu de ca on a droit au mepris de la societe,des pouvoirs public,des emmerdes et regles a la con a marcher sur la tete

    aucun gerant d'entreprise ne continuerait 6 mois comme ca ,il se mettrai vite en liquidation meme le plus motive serai vite degoute

    y a que le milieu agricole qui continue comme ca par passion ,depuis des generations

    je vous le dit on est les esclaves des temps modernes,persecutes et meme pas de quoi vivre dignement
    Non ils ne sont pas aveugles ,parmi les agris de chaque region il y a de toutes les situations ,helas des uns sont dans ta situation et heureusement d'autres s'en sortent grace à des choix différents et à une adaptation au contexte agricole
    C'est là que l'on devrait pouvoir trouver des techniciens chambres(payés par les cotis sur les terres) ou experts comptables (facturés assez cher à l'agri) capables d'analyser des cas comme le tien et proposer des pistes possibles pour ameliorer le revenu de ta ferme ,mais helas il y en a guère de bon conseil ,ou pire il y en a qui ne donnent que de mauvais conseils
    Bon courage pour tenir le coup en travaillant 7/7 ,debordé ,sans sous pour maintenir l'outil de prod et pour ne gagner que 300/mois
    Il y a bien "solidarité paysans" mais ils ont pas l'air d'etre bien au point pour donner de bons conseils ,c'est plutôt juste des repousseurs d'emprunt à plus tard

    gilles
    + membre techno +

    Messages : 4191
    Date d'inscription : 18/05/2014
    Age : 51
    Localisation puy de dome

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 09:24

    ADBLUE a écrit:
    case ih 81 a écrit:et encore ma situation est bien meilleure que ce quetait celle de mes parents,grands parents
    les finances etaient encore pire,les conditions de travail bien plus merdiques
    par contre ils fesaient moins d'heures que moi,journees moins longues et pouvaient se permettre de prendre qqes dimanches par an

    situation bien meilleure ??????? :réfléchi
    tiens qq chose qui te dépasses??  :réfléchi

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 7039
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 56
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par marie70 le Lun 18 Sep 2017, 09:38

    dans  l évolution de l agriculture , il y a eu une phase d agrandissement  qui  a bien profitée a nos parents  mais  aujourd'hui  même  avec de  la  surface , on  n y arrive  plus !

    ce n est pas  normal  qu avec 100-150 ha ou  100 vaches , on ne puisse  plus  en  vivre  décemment !
    avatar
    marie70
    + membre techno +

    département : centre ouest
    Messages : 7322
    Date d'inscription : 22/04/2012
    Age : 47
    Localisation centre ouest

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par GL le Lun 18 Sep 2017, 12:26

    Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12867
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par gilles le Lun 18 Sep 2017, 12:31

    50-75 ha ou 200-400 ha ou 560 vaches ou 200 vaches/exploitant degage peut etre un revenu bien superieur ,le revenu n'est pas corrélé à la taille de la ferme
    J'avais compté pour chez moi ,si je doublais la surface et les animaux ,je ne gagnais plus un sou ,revenu=0 car les charges allaient augmenter 2 fois plus vite que les recettes

    gilles
    + membre techno +

    Messages : 4191
    Date d'inscription : 18/05/2014
    Age : 51
    Localisation puy de dome

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 12:31

    marie70 a écrit:dans  l évolution de l agriculture , il y a eu une phase d agrandissement  qui  a bien profitée a nos parents  mais  aujourd'hui  même  avec de  la  surface , on  n y arrive  plus !

    ce n est pas  normal  qu avec 100-150 ha ou  100 vaches , on ne puisse  plus  en  vivre  décemment !
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.

    pourquoi sur ce trend ce sera de pire en pire ?

    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.

    pourquoi ça ne changera pas ?

    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    enfin ils sont certainement prêts à reprendre les fermes qui se casseront la g.


    Dernière édition par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 12:37, édité 1 fois

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 7039
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 56
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pinocio le Lun 18 Sep 2017, 12:36

    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32412
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par GL le Lun 18 Sep 2017, 12:37

    Sparthakus a écrit:parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    Je ne suis pas d'accord avec toi. L'état s'est servi du syndicat majoritaire comme courroie de transmission, ce fût la cogestion.
    avatar
    GL
    + membre techno +

    Messages : 12867
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 103
    Localisation Assis

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 12:47

    il faut peut être être aussi c.. qu'eux?
    faire "copain" avec les vers ds le fruit selon la méthode des agences de l'eau qui fait planter des panneaux partout ds les haies par les chasseurs et l'accord de certains agri afin d'informer les écolos qu'elles sont indispensables pour augmenter le rdt des agri ? :réfléchi fou2 : rr

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 7039
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 56
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 12:49

    GL a écrit:
    Sparthakus a écrit:parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    Je ne suis pas d'accord avec toi. L'état s'est servi du syndicat majoritaire comme courroie de transmission, ce fût la cogestion.
    oui si tu veux mais à l'insu de leur plein gré alors!? : rr
    il faut etre deux pour jouer au c.. non?

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 7039
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 56
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pascal a le Lun 18 Sep 2017, 13:27

    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.
    bien triste de lire cela . OUI il y bien un syndicat qui tire toutes les ficelles avec les politiques mais à la CR se n'est pas du-tout le cas nous vivons tous il est vrais plus ou moins bien de notre travail mais pas d'indemnités diverse

    pascal a
    + membre techno +

    Messages : 1411
    Date d'inscription : 12/10/2010
    Age : 48
    Localisation simplé 53

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par advisor le Lun 18 Sep 2017, 13:32

    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.





    daniel pris en flagrant déli de pleurnichage ! : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : victoire : victoire : victoire : victoire

    advisor
    + Membre Accro +

    Messages : 227
    Date d'inscription : 30/08/2017
    Age : 55
    Localisation new aquitaine

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pinocio le Lun 18 Sep 2017, 13:36

    advisor a écrit:
    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.





    daniel pris en flagrant déli de pleurnichage !     : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : victoire : victoire : victoire : victoire  
    Tu vois du pleurnichage où ?
    Tu confonds état des lieux et pleurs.


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32412
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par advisor le Lun 18 Sep 2017, 13:41

    pinocio a écrit:
    advisor a écrit:
    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.





    daniel pris en flagrant déli de pleurnichage !     : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : victoire : victoire : victoire : victoire  
    Tu vois du pleurnichage où ?
    Tu confonds état des lieux et pleurs.





    quand je parle de manque de competitivité de notre agriculture ..... ce n est pas un état des lieux ? tu devrais te lancer dans la politique : ha : ha : ha : ha

    advisor
    + Membre Accro +

    Messages : 227
    Date d'inscription : 30/08/2017
    Age : 55
    Localisation new aquitaine

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 13:56

    advisor a écrit:
    pinocio a écrit:
    advisor a écrit:
    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.





    daniel pris en flagrant déli de pleurnichage !     : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : ha : victoire : victoire : victoire : victoire  
    Tu vois du pleurnichage où ?
    Tu confonds état des lieux et pleurs.





    quand je parle de manque de competitivité de notre agriculture .....  ce n est pas un état des lieux ?      tu devrais te lancer dans la politique   : ha : ha : ha : ha
    Là tu cherches les embrouilles
    tu sais bien l'écrivain dont j'apprécie les lectures  ze qu'il y a une feuille de papier entre le bien et le mal et que parfois c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase... on ne s'adresse pas à un admin comme à un "vulgaire" forumeur  Laughing , à un cadre comme à un ouvrier...  Very Happy
    vas y mollo et tu pourras presque tout te permettre

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 7039
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 56
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par ivanquoi le Lun 18 Sep 2017, 14:03

    .
    avatar
    ivanquoi
    + membre techno +

    Messages : 6313
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 55
    Localisation chartres

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 14:05

    pascal a a écrit:
    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.
    bien triste de lire cela . OUI il y bien un syndicat qui tire toutes les ficelles avec les politiques mais à la CR se n'est pas du-tout le cas nous vivons tous il est vrais plus ou moins bien de notre travail mais pas d'indemnités diverse  

    oui je le sais tout ça et je parlais pas pour la CR
    tiens puisque tu en parles de la CR, j'ai l'impression qu'il se déplace pas bcp votre président national. Que fait ils?
    Ne faudrait il pas augmenter la cotisation pour avoir une bonne efficacité ds les bases car travailler pour rien c'est pas non plus un engagement facile à tenir en plus son exploit. de nos jours il me semble à regarder autour de moi que personne ne fait les choses pour rien ou attend un retour. bon je t'accorde qu'il y en a qui ddent l'argent et le retour... je dis ça mais je ne porte pas de jugement c'est juste une réflexion à voix haute : victoire

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 7039
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 56
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Sparthakus le Lun 18 Sep 2017, 14:05

    ivanquoi a écrit:.
    qu'est ce que tu pensais? Laughing

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 7039
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 56
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pascal a le Lun 18 Sep 2017, 15:51

    Sparthakus a écrit:
    pascal a a écrit:
    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.
    bien triste de lire cela . OUI il y bien un syndicat qui tire toutes les ficelles avec les politiques mais à la CR se n'est pas du-tout le cas nous vivons tous il est vrais plus ou moins bien de notre travail mais pas d'indemnités diverse  

    oui je le sais tout ça et je parlais pas pour la CR
    tiens puisque tu en parles de la CR, j'ai l'impression qu'il se déplace pas bcp votre président national. Que fait ils?
    Ne faudrait il pas augmenter la cotisation pour avoir une bonne efficacité ds les bases car travailler pour rien c'est pas non plus un engagement facile à tenir en plus son exploit. de nos jours il me semble à regarder autour de moi que personne ne fait les choses pour rien ou attend un retour. bon je t'accorde qu'il y en a qui ddent l'argent et le retour... je dis ça mais je ne porte pas de jugement c'est juste une réflexion à voix haute : victoire
    il est plus de 4 jours par semaine au service de la CR on ne peut pas lui en demander plus

    pascal a
    + membre techno +

    Messages : 1411
    Date d'inscription : 12/10/2010
    Age : 48
    Localisation simplé 53

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pinocio le Lun 18 Sep 2017, 18:40

    pascal a a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    pascal a a écrit:
    pinocio a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    parce que lorsque l'amont a commencé à se goinfrer sur notre dos on n'a rien dit, alors ça a continué. l'état n'a rien à voir la dedans en tant que responsable principal mais nos syndicats illettrés qui ont signé des accords foireux si.
    Au lieu de suer sur leur ferme les principaux acteurs des syndicats semblent avoir été choisis parmi les meilleurs comédiens pour préférer faire semblant de gérer les pb des agriculteurs tout en acceptant en échange de cette comédie, une rente de situation sous forme de remboursements de leur temps juste pour s'asseoir autour d'une table et dire Amen.
    ce système qui permet à certains de vivre du pouvoir qu'on leur a conféré sans trop travailler ne peut que perdurer tant que le vers n'est pas sorti du fruit et comme il y en a tant qui ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, c'est pas prêt de changer.
    C'est tout à fait ça, et c'est pourquoi un tel sujet ne va rien apporter côté solutions , le ver est bien dans le fruit .
    La vraie question serait de savoir comment le faire sortir et ce ne sont pas les syndicats actuels qui le feront car ils vivent tous de ce système.
    bien triste de lire cela . OUI il y bien un syndicat qui tire toutes les ficelles avec les politiques mais à la CR se n'est pas du-tout le cas nous vivons tous il est vrais plus ou moins bien de notre travail mais pas d'indemnités diverse  

    oui je le sais tout ça et je parlais pas pour la CR
    tiens puisque tu en parles de la CR, j'ai l'impression qu'il se déplace pas bcp votre président national. Que fait ils?
    Ne faudrait il pas augmenter la cotisation pour avoir une bonne efficacité ds les bases car travailler pour rien c'est pas non plus un engagement facile à tenir en plus son exploit. de nos jours il me semble à regarder autour de moi que personne ne fait les choses pour rien ou attend un retour. bon je t'accorde qu'il y en a qui ddent l'argent et le retour... je dis ça mais je ne porte pas de jugement c'est juste une réflexion à voix haute : victoire
    il est plus de 4 jours par semaine au service de la CR on ne peut pas lui en demander plus  
    La cr n'a que à prendre la majorité aux chambres et on verra l'équipe dirigeante se comporter comme la fd, on l' a bien vu pendant la présidentielle, regardez le comportement de bové depuis que la conf a réussi à percer.
    il y a même des membres cr qui ont jeté l'éponge, il y a eu un débat ici cherchez un peu et vous retrouverez Very Happy
    Quand je parle de syndicat majoritaire, je parle des dirigeants, pas des petites mains qui elles ont fait de leur engagement syndical un sacerdoce.
    @ spartha: fais gaffe à tes tentatives de rébellion : rr ozil


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32412
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par massey8210 le Lun 18 Sep 2017, 19:58

    "Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    avatar
    massey8210
    + membre techno +

    Messages : 9603
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 54
    Localisation morbihan

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par massey8210 le Lun 18 Sep 2017, 20:01

    par contre le titre m'amene un reflexion qui va sans douter m'amener des coups : tape : tape

    vu le prix du matos acheté et le montant des reprises et prix des terres les 3/4 restants doivent gagner correctement leur vie
    avatar
    massey8210
    + membre techno +

    Messages : 9603
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 54
    Localisation morbihan

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par newcr le Lun 18 Sep 2017, 20:03

    massey8210 a écrit:par contre le titre m'amene un reflexion qui va sans douter  m'amener des coups : tape : tape

    vu le prix du matos acheté et le montant des reprises et prix des terres les 3/4 restants doivent gagner correctement leur vie

    on devrait mettre les gens de 54ans en retraite. ils ne sont plu dans le coup... : rr
    avatar
    newcr
    + membre techno +

    département : aux frontières de la Bochie
    Messages : 4814
    Date d'inscription : 27/06/2013
    Age : 40
    Localisation Nouvelle Austrasie

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par escrito17 le Mar 19 Sep 2017, 08:08

    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    avatar
    escrito17
    + membre techno +

    Messages : 10974
    Date d'inscription : 13/11/2011
    Age : 50
    Localisation charente maritime 17

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pascal a le Mar 19 Sep 2017, 08:22

    escrito17 a écrit:
    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    pour les bâtiments d'élevage plus proche du zéro que du million le double effet de la fin des quotas (sa n'a de valeurs que si il y à des repreneurs et il n'y a plus foule pour les élevages )

    pascal a
    + membre techno +

    Messages : 1411
    Date d'inscription : 12/10/2010
    Age : 48
    Localisation simplé 53

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par gilles le Mar 19 Sep 2017, 08:30

    pascal a a écrit:
    escrito17 a écrit:
    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    pour les bâtiments d'élevage plus proche du zéro que du million le double effet de la fin des quotas (sa n'a de valeurs que si il y à des repreneurs et il n'y a plus foule pour les élevages )
    +1
    et ça beaucoup d'eleveurs l'oublient
    Un eleveur qui construit un batiment doit prevoir de l'avoir amorti et fini de payer avant sa retraite et considerer qu'il vaudra 0 à sa retraite.Aprés si il a un enfant qui prend la suite ,le jeune part avec un batiment gratuit pour ses premieres années (et il faut l'expliquer aux autres freres et sœurs) ,ou si c'est des repreneurs extérieurs et qu'il arrive à louer ou vendre le batiment ,c'est tant mieux pour lui

    gilles
    + membre techno +

    Messages : 4191
    Date d'inscription : 18/05/2014
    Age : 51
    Localisation puy de dome

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pascal a le Mar 19 Sep 2017, 08:57

    gilles a écrit:
    pascal a a écrit:
    escrito17 a écrit:
    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    pour les bâtiments d'élevage plus proche du zéro que du million le double effet de la fin des quotas (sa n'a de valeurs que si il y à des repreneurs et il n'y a plus foule pour les élevages )
    +1
    et ça beaucoup d'eleveurs l'oublient
    Un eleveur qui construit un batiment doit prevoir de l'avoir amorti et fini de payer avant sa retraite et considerer qu'il vaudra 0 à sa retraite.Aprés si il a un enfant qui prend la suite ,le jeune part avec un batiment gratuit pour ses premieres années (et il faut l'expliquer aux autres freres et sœurs) ,ou si c'est des repreneurs extérieurs et qu'il arrive à louer ou vendre le batiment ,c'est tant mieux pour lui
    avec la fin des quotas les laitiers ont perdu leurs chemise (quota qui appartient aux indus)et leurs slips( leur capital ne bâtiment ne vaut plus rien)

    pascal a
    + membre techno +

    Messages : 1411
    Date d'inscription : 12/10/2010
    Age : 48
    Localisation simplé 53

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pinocio le Mar 19 Sep 2017, 09:00

    pascal a a écrit:
    Spoiler:
    gilles a écrit:
    pascal a a écrit:
    escrito17 a écrit:
    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    pour les bâtiments d'élevage plus proche du zéro que du million le double effet de la fin des quotas (sa n'a de valeurs que si il y à des repreneurs et il n'y a plus foule pour les élevages )
    +1
    et ça beaucoup d'eleveurs l'oublient
    Un eleveur qui construit un batiment doit prevoir de l'avoir amorti et fini de payer avant sa retraite et considerer qu'il vaudra 0 à sa retraite.Aprés si il a un enfant qui prend la suite ,le jeune part avec un batiment gratuit pour ses premieres années (et il faut l'expliquer aux autres freres et sœurs) ,ou si c'est des repreneurs extérieurs et qu'il arrive à louer ou vendre le batiment ,c'est tant mieux pour lui
    avec la fin des quotas les laitiers ont perdu leurs chemise (quota qui appartient aux indus)et leurs slips( leur capital ne bâtiment ne vaut plus rien)  
    Les agris ont toujours construit des bâtiments "agricoles" sans penser à leur reconversion possible, il ne faut pas s'étonner que ces mêmes bâtiments ne vaillent plus rien au bout de 10/15 ans, l'investissement de départ était à la hauteur de la possible reconversion .


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 32412
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par pascal a le Mar 19 Sep 2017, 09:06

    pinocio a écrit:
    pascal a a écrit:
    Spoiler:

    gilles a écrit:
    pascal a a écrit:
    escrito17 a écrit:
    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    pour les bâtiments d'élevage plus proche du zéro que du million le double effet de la fin des quotas (sa n'a de valeurs que si il y à des repreneurs et il n'y a plus foule pour les élevages )
    +1
    et ça beaucoup d'eleveurs l'oublient
    Un eleveur qui construit un batiment doit prevoir de l'avoir amorti et fini de payer avant sa retraite et considerer qu'il vaudra 0 à sa retraite.Aprés si il a un enfant qui prend la suite ,le jeune part avec un batiment gratuit pour ses premieres années (et il faut l'expliquer aux autres freres et sœurs) ,ou si c'est des repreneurs extérieurs et qu'il arrive à louer ou vendre le batiment ,c'est tant mieux pour lui
    avec la fin des quotas les laitiers ont perdu leurs chemise (quota qui appartient aux indus)et leurs slips( leur capital ne bâtiment ne vaut plus rien)  
    Les agris ont toujours construit des bâtiments "agricoles" sans penser à leur reconversion possible, il ne faut pas s'étonner que ces mêmes bâtiments ne vaillent plus rien au bout de 10/15 ans, l'investissement de départ était à la hauteur de la possible reconversion .
    sauf que l'on nous dit vous ne gagné pas grand chose mais vous capitalisé :réfléchi :réfléchi :réfléchi :réfléchi

    pascal a
    + membre techno +

    Messages : 1411
    Date d'inscription : 12/10/2010
    Age : 48
    Localisation simplé 53

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par gilles le Mar 19 Sep 2017, 09:41

    pascal a a écrit:
    pinocio a écrit:
    pascal a a écrit:
    Spoiler:

    gilles a écrit:
    pascal a a écrit:
    escrito17 a écrit:
    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    pour les bâtiments d'élevage plus proche du zéro que du million le double effet de la fin des quotas (sa n'a de valeurs que si il y à des repreneurs et il n'y a plus foule pour les élevages )
    +1
    et ça beaucoup d'eleveurs l'oublient
    Un eleveur qui construit un batiment doit prevoir de l'avoir amorti et fini de payer avant sa retraite et considerer qu'il vaudra 0 à sa retraite.Aprés si il a un enfant qui prend la suite ,le jeune part avec un batiment gratuit pour ses premieres années (et il faut l'expliquer aux autres freres et sœurs) ,ou si c'est des repreneurs extérieurs et qu'il arrive à louer ou vendre le batiment ,c'est tant mieux pour lui
    avec la fin des quotas les laitiers ont perdu leurs chemise (quota qui appartient aux indus)et leurs slips( leur capital ne bâtiment ne vaut plus rien)  
    Les agris ont toujours construit des bâtiments "agricoles" sans penser à leur reconversion possible, il ne faut pas s'étonner que ces mêmes bâtiments ne vaillent plus rien au bout de 10/15 ans, l'investissement de départ était à la hauteur de la possible reconversion .
    sauf que l'on nous dit vous ne gagné pas grand chose mais vous capitalisé :réfléchi :réfléchi :réfléchi :réfléchi
    +1 Pinocio
    Pascal ,il ne faut pas ecouter les conseilleurs ,ce ne sont pas les payeurs
    Quand j'arriverais à la retraite ma ferme sera considéré valoir 0 (amortie et payée) ,seul la maison et les terres auront une valeur (pas d'amortissement et peu de plus value chez nous pour le moment)=>si j'arrive à vendre des bâtiments ou du matos ce sera tout benef et si je transmets à un enfant ,ce sera un outil de prod pour qu'il demarre sans emprunt ,après il fera les invest de modernisation qu'il voudra (les derniers bâtiments ont été concus pour etre transformables en moutons vaches stockage ou autre)

    gilles
    + membre techno +

    Messages : 4191
    Date d'inscription : 18/05/2014
    Age : 51
    Localisation puy de dome

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par massey8210 le Mar 19 Sep 2017, 21:15

    +1000 avec toi, je raisonne un peu pareil
    avatar
    massey8210
    + membre techno +

    Messages : 9603
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 54
    Localisation morbihan

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par cow boy le Mer 20 Sep 2017, 10:37

    pascal a a écrit:
    gilles a écrit:
    pascal a a écrit:
    escrito17 a écrit:
    massey8210 a écrit:"Mon voisin avec 150 vaches et 4 personnes sur la ferme me disait : " en 30 ans, je n'ai jamais mis 10 000 € de côté".

    ce serais présomptueux de ma part de donner des leçons à quiconque mais celui qui t'a dit cela à un gros probleme de gestion?????
    cela dit, ils ont quand même réussi à vivre à 4 sur leur exploitation durant 30ans...l'argent de coté,ils l'ont mis dans leur outil de travail,la question est de savoir quelle valeur lui donner au moment où ils prendront leur retraite...
    pour les bâtiments d'élevage plus proche du zéro que du million le double effet de la fin des quotas (sa n'a de valeurs que si il y à des repreneurs et il n'y a plus foule pour les élevages )
    +1
    et ça beaucoup d'eleveurs l'oublient
    Un eleveur qui construit un batiment doit prevoir de l'avoir amorti et fini de payer avant sa retraite et considerer qu'il vaudra 0 à sa retraite.Aprés si il a un enfant qui prend la suite ,le jeune part avec un batiment gratuit pour ses premieres années (et il faut l'expliquer aux autres freres et sœurs) ,ou si c'est des repreneurs extérieurs et qu'il arrive à louer ou vendre le batiment ,c'est tant mieux pour lui
    avec la fin des quotas les laitiers ont perdu leurs chemise (quota qui appartient aux indus)et leurs slips( leur capital ne bâtiment ne vaut plus rien)  
    C'est cette évolution que j'avais compris entre 2000-2005 (prime hérode et conditionnalité) quand j'ai pris la décision de vendre ma ferme(réalisé en 2008) à 55 ans avec toute la problématique évoqué dans ces post et qui m'a permis de faire une reconversion professionnel honorable .C'était moins une ,6 mois plus tard c'était mort . Je pense que je pourrais m'appeler PINOCIO .
    Une reconversion ça se prépare au moins 10 ans avant (ce fut mon cas) .Les quotas et la fin des quotas fut une belle arnaque auprés des laitiers ,leur fin était programmé ,ils ont tout perdu :les prix et la valeur de leur outil de travail payé au prix fort qq années plus tôt (achat de quotas pour certain) et pour certain même des dettes sur des capitaux à valeur ZERO à l'age d'une retraite qui n'est pas à valeur ZERO mais qui s'en approche (moins de 800€ pour mon cas)
    Installé en 76 sur 90ha en GAEC avec mon père j'ai terminé avec 90 ha avec un salarié j'avais donc misé ma carriere sur sa valeur capitalisé (du vent actuellement)ça a donc été chaud pour moi .Les décisions politiques ont donc une répercussion sur votre avenir qui est beaucoup plus insidieuse que l'on peut les percevoir sur l'instant .
    avatar
    cow boy
    + membre techno +

    Messages : 915
    Date d'inscription : 17/05/2010
    Age : 63
    Localisation lorraine,alsace,champagne ardenne

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Niveau de vie Un quart des agriculteurs sous le seuil de pauvreté

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum