AGRICULTURE - CONVIVIALITE - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3834 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est martin lucien rené

Nos membres ont posté un total de 2532212 messages dans 74099 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Lettre d' un agri à un journal

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

    Aller en bas

    default Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Sam 23 Déc 2017, 18:35

    Qui ne l' a pas publiée parce que "non politiquement correcte "

    je me permets de vous en faire profiter :

    le revers de la médaille
    Dans la cacophonie médiatique qui a entouré l'affaire du glyphosate, il a été difficile de s'y retrouver, tant le nombre de bétises dites par une certaine presse à sensation fut grand.
    Cette même presse ayant depuis longtemps perdu sa vocation d'information pour ne devenir qu'un instrument propagandiste au service d'une idéologie écologiste.
    Par mon courrier , je ne tiens surtout pas à être l'avocat de quelque firme multinationale que ce soit. Etant agriculteur ,ma seule motivation, est de rétablir certaines vérités sur le sujet, pour que tout le monde y voit plus clair et puisse en tirer ses propres conclusions.
    Parlons donc de ce fameux glyphosate. Il n'est nullement un engrais couramment utilisé en agriculture et encore moins un insecticide tueur d'abeilles comme on a pu l'entendre. Le glyphosate est un herbicide foliaire non sélectif , ce qui signifie qu'il est absorbé seulement par les feuilles des herbes à détruire, et surtout, qu'il est capable de détruire presque toutes les plantes, y compris bien- sûr, les cultures qui pourraient être traitées avec. Vous comprendrez qu'à moins de cultiver des variétés transgéniques interdites en Europe , aucun agriculteur ne s'aventurerait à traiter une culture avec du glyphosate.
    Depuis la nuit des temps , les agriculteurs ont pour vocation de nourrir une population, toujours plus nombreuse et de plus en plus exigente Pour ce faire, ils ont utilisé divers moyens agronomiques pour améliorer leurs performances tout en maintenant le bon état de leur terre . D'un tout mécanique , on est passé dans les années 70 au trop chimique, pour arriver aujourd'hui à une agriculture beaucoup plus agronomique dont le souci est de préserver le potentiel de production des sols mis à mal par une mécanisation intensive et une agriculture où la chimie était omniprésente . Ces différentes mutations ont permis de passer d'une production de quelques quintaux de blés à l'ha, à plusieurs tonnes aujourd'hui, permettant ainsi à nos concitoyens de se nourrir avec un coût relativement faible.
    Bien sûr, certains avanceront l'approche de l'agriculture biologique; celle-ci , malgrès ces qualités indéniables, se heurte à certaines limites notamment sur les vivaces comme le chiendent très difficile à éliminer mécaniquement . Si aujourd'hui quelques aventuriers agrobiologistes s'en rendent compte, leur grand pére le savait déjà. De plus cette agriculture nécessite à grande échelle une mécanisation importante qui permet certes de se passer du chimique, mais qui conduit à un bilan carbonne désastreux, conséquent à une consommation de fuel plus importante . Mais celà n'est pas tout : le travail intensif du sol nécessaire à l'élimination des mauvaises herbes provoque une décarbonisation et une érosion accrue de celui-ci en côteau, le phénomène peu atteindre 1 cm par an et il est facile d'en vérifier l'ampleur quand le Tarn est en crue et qu'il charie des tonnes d'alluvions. L'agriculture a un rôle important à jouer dans les objectifs fixés par la Coop 21 notamment avec le 4 pour mille.La terre est en effet l'un des principaux réservoir de carbonne avec les occéans et sa capacité à en stoker des quantités immenses est l'une des voies choisie pour faire baisser les gaz à effet de serre.
    Si nous prenons l'exemple du Brésil , souvent cité dans le dossier glyphosate, il faut savoir que dans les années 70, les Brésiliens pratiquaient une déforestation suivie d'une agriculture avec un travail du sol intensif ; celui-ci couplé à un climat tropical conduisait à une telle érosion qu'il rendait la terre inculte en quelques années. Les agriculteurs perdaient ainsi leur principal capital ( la terre) et se retrouvaient ruinés et obligés de partir chercher d'autres domaines .
    L'utilisation pragmatique d'herbicide et la mise en place d'un autre mode d'agriculture plus agronome, incitant à la mise en place de couverts végétaux , a permis de stopper l'érosion . Pour donner une image simpliste, je dirai qu'on a remplacé la charrue par le glyphosate , Malheureusement, derrière cet aspect positif , des firmes comme Monsanto ont détourné ce formidable outil agronomique, pour en faire une affaire commerciale avec la mise en place de cultures transgéniques qui ont conduit à une utilisation massive et à mauvais esciens du glyphosate
    Qu'en est il en France? Sur les 10500 T épandues sur le territoire, 2000T le sont par les particuliers, et les 8500T se divisent pour 2/3 par les agriculteurs et 1/3 pour les collectivités. Je vous laisse au passage faire le rapport par surface, la SNCF l'une des première utilisatrice estime le coût de sa suppression à 500 millions d'euros . En agriculture,la dose à l' ha est souvent inférieure à 1 l contre 25l sur soja trangénique et près de 40l sur la culture du coton par exemple.
    Oui mais le glyphosate est cancérigène me direz vous ? Où en sont les preuves ? Une agence sur 5 dit que la molécule est peut être cancérigène, mais que disent les 4 autres? Rappelons au passage que le CIRC qui a classé le glyphosate comme cancérogène probable, avait au préalable classé la charcuterie comme «cancérogène certain».
    Personnellement, je suis persuadé que le glyphosate n'est pas totalement inoffensif , tout
    comme peut l'être le téléphone portable, le micro-ondes et le coca-cola de vos enfants. Chaque
    intervention de l'homme sur la nature a des répercutions, et surtout, n'importe quel produit détourné
    de sa fonction première est dangereux .A ce propos, il est à noter que si les médicaments sont
    souvent utilisés par des malheureux pour se donner la mort , on n'a jamais vu un agriculteur, pourtant champion dans ce triste domaine, se donner la mort en buvant du glyphosate.
    Alors, pourquoi tout ce tapage sur cette molécule utilisée depuis près de 40 ans?
    Et bien, il faut savoir que si le glyphosate a été fabriqué pendant longtemps par la firme Monsanto, il est depuis longtemps tombé dans le domaine public et fabriqué par d'autres firmes. Malgrès tout, Monsanto reste tête de liste sur le banc des accusés . Et je ne compte surtout pas leur porter mes bonnes grâces, mais le fait que cette firme, fut à l'origine de l'agent orange utilisé pendant la guerre du Vietnam, contribue certainement à expliquer une des origines de cette image de marchand de mort donné à Monsanto par ces détracteurs.
    Les débats de sociétés sont souvent idéologiques plus que techniques et il faut bien admettre que dès qu'il s'agit d'écologie, nos idéologues en herbe se limitent à un simple débat à charge contre leur adversaire . Un débat plus technique aurait permis d'entendre les conclusions d'organismes comme l'INRA où l'AGPB mais aussi d' agronomes de renom comme Hubert Charpentier et Fréderic Thomas.
    Aujourd'hui , son interdiction semble actée , non pas pour des raisons légitimes mais plutôt pour que certains ne perdent pas la face . Pourquoi sinon, un pays comme la Suisse réputé d'être l'une des nations les plus vertes au monde aurait-elle refusé son interdiction? Une fois encore les marchands de peur auront réussi par une manipulation de masse à atteindre leur but . Le bon sens aurait voulu qu'à la place de son interdiction, on en limite l'usage à un rôle purement agronomique.
    Interdire son utilisation sur les cultures nourricières et bien-sûr interdire l'implantation de cultures transgéniques et leur importation ( celles-ci ayant reçu des doses de glyphosate pendant leur culture, je pense notamment au soja mais aussi au blé et au maïs nord-américain). Interdire le glyphosate en France ne réglera pas le problème tant que vous boirez du lait de soja transgénique.
    Le remplaçant du glyphosate, la solution miracle, n'existe toujours pas et sa suppression risque de causer des dégâts beaucoup plus importants que sa bonne utilisation. Bien-sûr, certains nous affirmeront que nos grands- parents s'en passaient et qu'on peut trouver des moyens de subtitutions . Il en existe dans tous les domaines, la pilule contraceptive qui est en train d'empoisonner toutes nos rivières peut , paraît- il , être remplacée par des graines de carotte sauvage, la voiture , par le vélo, l'anesthésiant dentaire par beaucoup de courage . Bref, il est facile de dire aux autres comment faire pour mieux faire , mais même si des travaux sont en cours, il faudra plus de 5 ans et bien sûr plus de 3 ans , les Français n'étant pas plus malins que les autres, pour trouver le remplaçant du glyphosate .
    Pour conclure, je terminerai avec le fait qu'il faut toujours savoir faire la part des choses. Il y a quelques années, Mme Royal avait dénoncé que la pollution des eaux par l'AMPA (acideamino-méthyl phosphonique) provenait de la dégradation du glyphosate dans le sol. Il s'avére aujourd'hui que la plus grande pollution par l'AMPA provient des phosphanates qui ont remplacé les phosphates dans les lessives dites vertes. Beaucoup d'intervenants dans le dossier glyphosate n'ont d'autres expériences agronomiques que quelques vacances passées dans la ferme d'un oncle éloigné mais leur alter ego les a poussé à s'auto-proclamer experts en la matière . Le dossier glyphosate ne pourrait être en fait qu'un vaste écran de fumée destiné à masquer d'autres problèmes insolubles comme celui du nucléaire par exemple, à moins que les nuages radioactifs qui traversent parfois notre pays soient moins cancérogènes qu'un peu de glyphosate sur un pied de chardon.


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)

    [/url]
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81076
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par ivanquoi le Sam 23 Déc 2017, 18:42

    que du bon sens a diffuser sans modération
    avatar
    ivanquoi
    + membre techno +

    Messages : 7268
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 56
    Localisation chartres

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par eleveur28 le Sam 23 Déc 2017, 18:45

    bravo!

    eleveur28
    + Membre Accro +

    Messages : 181
    Date d'inscription : 16/03/2013
    Age : 41
    Localisation eure et loir

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par porsche 133 le Sam 23 Déc 2017, 18:51

    ivanquoi a écrit:que du bon sens a diffuser sans modération
    +1 , super la lettre : victoire
    avatar
    porsche 133
    + membre techno +

    Messages : 3837
    Date d'inscription : 02/01/2010
    Age : 36
    Localisation bunker du 91

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par nico106306 le Sam 23 Déc 2017, 18:52

    Qd qq dit l'exact vérité il est censuré ... La France pays de liberté ... mon c..

    C'est clair, complet et detaillé, bravo à ce monsieur
    avatar
    nico106306
    + membre techno +

    département : 77
    Messages : 1756
    Date d'inscription : 01/11/2013
    Age : 29
    Localisation nord seine et marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Sam 23 Déc 2017, 18:58

    c' est un forumeur


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)

    [/url]
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81076
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par dandelion 72 le Sam 23 Déc 2017, 19:15

    que du vrai!!!!!!!!! tous les français devraient lire ça!!!bravo bravo-applaudissemen

    dandelion 72
    + membre techno +

    Messages : 1721
    Date d'inscription : 19/07/2015
    Age : 45
    Localisation nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par alain le Sam 23 Déc 2017, 19:21

    Chapeau bas à celui qui à écrit ces lignes. 62


    Tourne-toi vers le soleil, l’ombre sera derrière toi.
    (proverbe Maori)
    avatar
    alain
    +Admin fromager+

    Messages : 17554
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 55
    Localisation Haute-Savoie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par iris le Sam 23 Déc 2017, 19:47

    Oui ,bravo ,ça mérite d'etre diffusé !
    avatar
    iris
    + membre techno +

    Messages : 8188
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 64
    Localisation France de l'extérieur 57

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par bb85 le Sam 23 Déc 2017, 20:02

    Bravo que du bon sens  : victoire

    bb85
    + membre techno +

    Messages : 1218
    Date d'inscription : 27/12/2010
    Age : 51
    Localisation 85

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par mugeaud le Sam 23 Déc 2017, 20:16

    Enfin la vraie vérité.. Voilà le ministre de l'agriculture qu'il nous faut . bravo-applaudissemen bravo-applaudissemen bravo-applaudissemen
    avatar
    mugeaud
    + membre techno +

    département : 84 au milieu des oliviers et chênes truffiers
    Messages : 2955
    Date d'inscription : 12/02/2013
    Age : 76
    Localisation vaucluse

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par logo55 le Sam 23 Déc 2017, 20:19

    Envoyé aux sénateurs Meusien ,au député et a Morano !!!!
    avatar
    logo55
    + membre techno +

    département : 55
    Messages : 6538
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Age : 52
    Localisation aux 3 frontières du 55,52 et 51

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par MICHMUCH le Sam 23 Déc 2017, 20:20

    bravo-applaudissemen bravo-applaudissemen bravo-applaudissemen bravo-applaudissemen
    avatar
    MICHMUCH
    + membre techno +

    Messages : 8769
    Date d'inscription : 08/05/2012
    Age : 56
    Localisation 51 coteaux vitryat

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par tof le Sam 23 Déc 2017, 20:52

    Tout est dit
    Bravo
    Ou parait cette lettre ?
    avatar
    tof
    + membre techno +

    département : 28
    Messages : 33027
    Date d'inscription : 17/12/2009
    Age : 50
    Localisation sud 28

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Sam 23 Déc 2017, 20:58

    tof a écrit:Tout est dit
    Bravo
    Ou parait cette lettre ?

    c' est à nous de la faire passer puisque la presse ne la parait pas , vous pouvez la partager à partir de ma page Facebook : victoire : victoire : victoire


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)

    [/url]
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81076
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par la cigogne le Sam 23 Déc 2017, 21:02

    bravo-applaudissemen like bien dit !

    Notre ami ,aurait pu rajouter que le retrait du Glyphos ,engendra certaines années,dans les sols argileux ,la suppression des cultures de printemps,car il faudra attendre très longtemps le ressuyage de ces sols, avant de pouvoir y entré mécaniquement.
    C'est dommage de se priver de si joli champs de tournesol si utiles à nos abeilles !
    avatar
    la cigogne
    + membre techno +

    Messages : 4392
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Localisation vienne en autres riches

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par lubrano le Sam 23 Déc 2017, 21:04

    que du bon sens ! bravo
    avatar
    lubrano
    + membre techno +

    Messages : 2860
    Date d'inscription : 04/11/2012
    Age : 45
    Localisation Aude

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Sam 23 Déc 2017, 21:06

    alain a écrit:Chapeau bas à celui qui à écrit ces lignes. 62

    il se dévoilera ou pas , c' est un forumeur connu , et bien qu' on y retrouve des arguments que j' ai développés , ce n' est pas de moi , bien que j' aurais été fier de signer cette belle lettre si je l' avais écrite : victoire : victoire


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)

    [/url]
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81076
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par erwin le Sam 23 Déc 2017, 21:20

    PatogaZ a écrit:
    Spoiler:
    Qui ne l' a pas publiée parce que "non politiquement correcte "

    je me permets de vous en faire profiter :

    le revers de la médaille
    Dans la cacophonie médiatique qui a entouré l'affaire du glyphosate, il a été difficile de s'y retrouver, tant le nombre de bétises dites par une certaine presse à sensation fut grand.
    Cette même presse ayant depuis longtemps perdu sa vocation d'information pour ne devenir qu'un instrument propagandiste au service d'une idéologie écologiste.
    Par mon courrier , je ne tiens surtout pas à être l'avocat de quelque firme multinationale que ce soit. Etant agriculteur ,ma seule motivation, est de rétablir certaines vérités sur le sujet, pour que tout le monde y voit plus clair et puisse en tirer ses propres conclusions.
    Parlons donc de ce fameux glyphosate. Il n'est nullement un engrais couramment utilisé en agriculture et encore moins un insecticide tueur d'abeilles comme on a pu l'entendre. Le glyphosate est un herbicide foliaire non sélectif , ce qui signifie qu'il est absorbé seulement par les feuilles des herbes à détruire, et surtout, qu'il est capable de détruire presque toutes les plantes, y compris bien- sûr, les cultures qui pourraient être traitées avec. Vous comprendrez qu'à moins de cultiver des variétés transgéniques interdites en Europe , aucun agriculteur ne s'aventurerait à traiter une culture avec du glyphosate.
    Depuis la nuit des temps , les agriculteurs ont pour vocation de nourrir une population, toujours plus nombreuse et de plus en plus exigente Pour ce faire, ils ont utilisé divers moyens agronomiques pour améliorer leurs performances tout en maintenant le bon état de leur terre . D'un tout mécanique , on est passé dans les années 70 au trop chimique, pour arriver aujourd'hui à une agriculture beaucoup plus agronomique dont le souci est de préserver le potentiel de production des sols mis à mal par une mécanisation intensive et une agriculture où la chimie était omniprésente . Ces différentes mutations ont permis de passer d'une production de quelques quintaux de blés à l'ha, à plusieurs tonnes aujourd'hui, permettant ainsi à nos concitoyens de se nourrir avec un coût relativement faible.
    Bien sûr, certains avanceront l'approche de l'agriculture biologique; celle-ci , malgrès ces qualités indéniables, se heurte à certaines limites notamment sur les vivaces comme le chiendent très difficile à éliminer mécaniquement . Si aujourd'hui quelques aventuriers agrobiologistes s'en rendent compte, leur grand pére le savait déjà. De plus cette agriculture nécessite à grande échelle une mécanisation importante qui permet certes de se passer du chimique, mais qui conduit à un bilan carbonne désastreux, conséquent à une consommation de fuel plus importante . Mais celà n'est pas tout : le travail intensif du sol nécessaire à l'élimination des mauvaises herbes provoque une décarbonisation et une érosion accrue de celui-ci en côteau, le phénomène peu atteindre 1 cm par an et il est facile d'en vérifier l'ampleur quand le Tarn est en crue et qu'il charie des tonnes d'alluvions. L'agriculture a un rôle important à jouer dans les objectifs fixés par la Coop 21 notamment avec le 4 pour mille.La terre est en effet l'un des principaux réservoir de carbonne avec les occéans et sa capacité à en stoker des quantités immenses est l'une des voies choisie pour faire baisser les gaz à effet de serre.
    Si nous prenons l'exemple du Brésil , souvent cité dans le dossier glyphosate, il faut savoir que dans les années 70, les Brésiliens pratiquaient une déforestation suivie d'une agriculture avec un travail du sol intensif ; celui-ci couplé à un climat tropical conduisait à une telle érosion qu'il rendait la terre inculte en quelques années. Les agriculteurs perdaient ainsi leur principal capital ( la terre) et se retrouvaient ruinés et obligés de partir chercher d'autres domaines .
    L'utilisation pragmatique d'herbicide et la mise en place d'un autre mode d'agriculture plus agronome, incitant à la mise en place de couverts végétaux , a permis de stopper l'érosion . Pour donner une image simpliste, je dirai qu'on a remplacé la charrue par le glyphosate , Malheureusement, derrière cet aspect positif , des firmes comme Monsanto ont détourné ce formidable outil agronomique, pour en faire une affaire commerciale avec la mise en place de cultures transgéniques qui ont conduit à une utilisation massive et à mauvais esciens du glyphosate
    Qu'en est il en France? Sur les 10500 T épandues sur le territoire, 2000T le sont par les particuliers, et les 8500T se divisent pour 2/3 par les agriculteurs et 1/3 pour les collectivités. Je vous laisse au passage faire le rapport par surface, la SNCF l'une des première utilisatrice estime le coût de sa suppression à 500 millions d'euros . En agriculture,la dose à l' ha est souvent inférieure à 1 l contre 25l sur soja trangénique et près de 40l sur la culture du coton par exemple.
    Oui mais le glyphosate est cancérigène me direz vous ? Où en sont les preuves ? Une agence sur 5 dit que la molécule est peut être cancérigène, mais que disent les 4 autres? Rappelons au passage que le CIRC qui a classé le glyphosate comme cancérogène probable, avait au préalable classé la charcuterie comme «cancérogène certain».
    Personnellement, je suis persuadé que le glyphosate n'est pas totalement inoffensif , tout
    comme peut l'être le téléphone portable, le micro-ondes et le coca-cola de vos enfants. Chaque
    intervention de l'homme sur la nature a des répercutions, et surtout, n'importe quel produit détourné
    de sa fonction première est dangereux .A ce propos, il est à noter que si les médicaments sont
    souvent utilisés par des malheureux pour se donner la mort , on n'a jamais vu un agriculteur, pourtant champion dans ce triste domaine, se donner la mort en buvant du glyphosate.
    Alors, pourquoi tout ce tapage sur cette molécule utilisée depuis près de 40 ans?
    Et bien, il faut savoir que si le glyphosate a été fabriqué pendant longtemps par la firme Monsanto, il est depuis longtemps tombé dans le domaine public et fabriqué par d'autres firmes. Malgrès tout, Monsanto reste tête de liste sur le banc des accusés . Et je ne compte surtout pas leur porter mes bonnes grâces, mais le fait que cette firme, fut à l'origine de l'agent orange utilisé pendant la guerre du Vietnam, contribue certainement à expliquer une des origines de cette image de marchand de mort donné à Monsanto par ces détracteurs.
    Les débats de sociétés sont souvent idéologiques plus que techniques et il faut bien admettre que dès qu'il s'agit d'écologie, nos idéologues en herbe se limitent à un simple débat à charge contre leur adversaire . Un débat plus technique aurait permis d'entendre les conclusions d'organismes comme l'INRA où l'AGPB mais aussi d' agronomes de renom comme Hubert Charpentier et Fréderic Thomas.
    Aujourd'hui , son interdiction semble actée , non pas pour des raisons légitimes mais plutôt pour que certains ne perdent pas la face . Pourquoi sinon, un pays comme la Suisse réputé d'être l'une des nations les plus vertes au monde aurait-elle refusé son interdiction? Une fois encore les marchands de peur auront réussi par une manipulation de masse à atteindre leur but . Le bon sens aurait voulu qu'à la place de son interdiction, on en limite l'usage à un rôle purement agronomique.
    Interdire son utilisation sur les cultures nourricières et bien-sûr interdire l'implantation de cultures transgéniques et leur importation ( celles-ci ayant reçu des doses de glyphosate pendant leur culture, je pense notamment au soja mais aussi au blé et au maïs nord-américain). Interdire le glyphosate en France ne réglera pas le problème tant que vous boirez du lait de soja transgénique.
    Le remplaçant du glyphosate, la solution miracle, n'existe toujours pas et sa suppression risque de causer des dégâts beaucoup plus importants que sa bonne utilisation. Bien-sûr, certains nous affirmeront que nos grands- parents s'en passaient et qu'on peut trouver des moyens de subtitutions . Il en existe dans tous les domaines, la pilule contraceptive qui est en train d'empoisonner toutes nos rivières peut , paraît- il , être remplacée par des graines de carotte sauvage, la voiture , par le vélo, l'anesthésiant dentaire par beaucoup de courage . Bref, il est facile de dire aux autres comment faire pour mieux faire , mais même si des travaux sont en cours, il faudra plus de 5 ans et bien sûr plus de 3 ans , les Français n'étant pas plus malins que les autres, pour trouver le remplaçant du glyphosate .
    Pour conclure, je terminerai avec le fait qu'il faut toujours savoir faire la part des choses. Il y a quelques années, Mme Royal avait dénoncé que la pollution des eaux par l'AMPA (acideamino-méthyl phosphonique) provenait de la dégradation du glyphosate dans le sol. Il s'avére aujourd'hui que la plus grande pollution par l'AMPA provient des phosphanates qui ont remplacé les phosphates dans les lessives dites vertes. Beaucoup d'intervenants dans le dossier glyphosate n'ont
    d'autres expériences agronomiques que quelques vacances passées dans la ferme d'un oncle éloigné mais leur alter ego les a poussé à s'auto-proclamer experts en la matière . Le dossier glyphosate ne pourrait être en fait qu'un vaste écran de fumée destiné à masquer d'autres problèmes insolubles comme celui du nucléaire par exemple, à moins que les nuages radioactifs qui traversent parfois notre pays soient moins cancérogènes qu'un peu de glyphosate sur un pied de chardon.

    je suppose qu'il voulait dire "ego" : victoire  
     l'auteur s'est trahi Very Happy , il a déjà fait cette faute sur ACE Very Happy


    Bravo pour le texte et l'argumentation : victoire  


    Reste à aérer un peu et à corriger les quelques fautes d'orthographe avant de le diffuser ozil
    avatar
    erwin
    + membre techno +

    département : 54
    Messages : 12622
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 43
    Localisation south Belgium

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Sam 23 Déc 2017, 21:44

    après l' avoir partagée partout où je le pouvais j' en ai envoyé un exemplaire à mon ami le sénateur Daniel Dubois : victoire : victoire


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)

    [/url]
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81076
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par BE68 le Sam 23 Déc 2017, 22:10

    Bien écrit.
    Un article que je verrai bien dans la rubrique des lecteurs de la FA.
    avatar
    BE68
    + membre techno +

    Messages : 5435
    Date d'inscription : 14/05/2014
    Age : 45
    Localisation 68

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par mugeaud le Sam 23 Déc 2017, 22:16

    Il faudrait que tous les forumeurs envoient la copie de la lettre au ministre de l'agriculture et au président Macron
    avatar
    mugeaud
    + membre techno +

    département : 84 au milieu des oliviers et chênes truffiers
    Messages : 2955
    Date d'inscription : 12/02/2013
    Age : 76
    Localisation vaucluse

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par yo52 le Sam 23 Déc 2017, 22:27

    Bravo
    Tout y est
    avatar
    yo52
    + membre techno +

    Messages : 516
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 31
    Localisation Haute Marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Sam 23 Déc 2017, 23:49

    mugeaud a écrit:Il faudrait que tous les forumeurs envoient la copie de la lettre au ministre de l'agriculture et au président Macron
    ben voyons, et pourquoi pas au Pape tant qu'on y est : ha : ha
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4995
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par erwin le Dim 24 Déc 2017, 00:07

    Alan.fr a écrit:
    mugeaud a écrit:Il faudrait que tous les forumeurs envoient la copie de la lettre au ministre de l'agriculture et au président Macron
    ben voyons, et pourquoi pas au Pape tant qu'on y est : ha : ha

    ben oui , pourquoi pas ? :réfléchi
    avatar
    erwin
    + membre techno +

    département : 54
    Messages : 12622
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 43
    Localisation south Belgium

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par charly49 le Dim 24 Déc 2017, 08:08

    Je suis plus mitigé sur ce texte, ce simple exemple  qu'il cite prouve que les idées recues ont la vie dure:

    PatogaZ a écrit:Qui ne l' a pas publiée parce que "non politiquement correcte "

    je me permets de vous en faire profiter :

    le .....
    Bien sûr, certains avanceront l'approche de l'agriculture biologique; celle-ci , malgrès ces qualités indéniables, se heurte à certaines limites notamment sur les vivaces comme le chiendent très difficile à éliminer mécaniquement . Si aujourd'hui quelques aventuriers agrobiologistes s'en rendent compte, leur grand pére le savait déjà. De plus cette agriculture nécessite à grande échelle une mécanisation importante qui permet certes de se passer du chimique, mais qui conduit à un bilan carbonne désastreux, conséquent à une consommation de fuel plus importante ........


    Le bilan Carbonne des exploitations bio est nettement meilleur que le bilan Carbonne des exploitations conventionnelles puisque que la majorité de la consommation d'energie n'est pas le fuel que l'on met dans le tracteur mais les consommations induites  des produits achetés comme les engrais ou les phytos qui demandent beaucoup d'énergie à produire et à acheminer jusqu'a  la parcelle.

    charly49
    + Membre +

    Messages : 86
    Date d'inscription : 20/05/2015
    Age : 42
    Localisation Mauges

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par pascal a le Dim 24 Déc 2017, 08:12

    si le forumeur me donne la permition je la transfère à guy laluc de argos : victoire : victoire

    pascal a
    + membre techno +

    Messages : 1516
    Date d'inscription : 12/10/2010
    Age : 49
    Localisation simplé 53

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par antoine 52 le Dim 24 Déc 2017, 08:26

    Je vais la transferer au journaliste du journal de la haute marne qui lui a eu le cran de passer mon article il y a 2mois sur le meme sujet
    avatar
    antoine 52
    + membre techno +

    Messages : 4883
    Date d'inscription : 12/02/2013
    Age : 36
    Localisation haute marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par dadou86 le Dim 24 Déc 2017, 08:57

    Très bien fait et développé, en espérant qu'il soit lu par beaucoup, aussi bien le simple français que nos grands élus ...

    dadou86
    + membre techno +

    Messages : 867
    Date d'inscription : 20/11/2015
    Age : 35
    Localisation Région APOIL sud Vienne 86

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par bb85 le Dim 24 Déc 2017, 09:15

    charly49 a écrit:Je suis plus mitigé sur ce texte, ce simple exemple  qu'il cite prouve que les idées recues ont la vie dure:

    PatogaZ a écrit:Qui ne l' a pas publiée parce que "non politiquement correcte "

    je me permets de vous en faire profiter :

    le .....
    Bien sûr, certains avanceront l'approche de l'agriculture biologique; celle-ci , malgrès ces qualités indéniables, se heurte à certaines limites notamment sur les vivaces comme le chiendent très difficile à éliminer mécaniquement . Si aujourd'hui quelques aventuriers agrobiologistes s'en rendent compte, leur grand pére le savait déjà. De plus cette agriculture nécessite à grande échelle une mécanisation importante qui permet certes de se passer du chimique, mais qui conduit à un bilan carbonne désastreux, conséquent à une consommation de fuel plus importante ........


    Le bilan Carbonne des exploitations bio est nettement meilleur que le bilan Carbonne des exploitations conventionnelles puisque que la majorité de la consommation d'energie n'est pas le fuel que l'on met dans le tracteur mais les consommations induites  des produits achetés comme les engrais ou les phytos qui demandent beaucoup d'énergie à produire et à acheminer jusqu'a  la parcelle.
     

    Apres 6 ans de BIO de 2000 à 2006 retour à l agriculture de conservation plus d érosion 3 fois plus de verts de terre. Pour l engrais j utilise aussi du composte et je produit 40% de rendement en plus. Pour moi le BIO n est pas une agriculture durable néfaste a la vie du sol ,trop d érosion et une consomation de carburant très élevée à la tonne produit . Les 3/4 des BIO se convertisse pour des raisons économique

    bb85
    + membre techno +

    Messages : 1218
    Date d'inscription : 27/12/2010
    Age : 51
    Localisation 85

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Béret vert le Dim 24 Déc 2017, 09:17

    charly49 a écrit:

    Le bilan Carbonne des exploitations bio est nettement meilleur que le bilan Carbonne des exploitations conventionnelles puisque que la majorité de la consommation d'energie n'est pas le fuel que l'on met dans le tracteur mais les consommations induites  des produits achetés comme les engrais ou les phytos qui demandent beaucoup d'énergie à produire et à acheminer jusqu'a  la parcelle.
    http://www.blog-agri.com/beretvert/661-on-Le_bilan_carbone_de_Yolande_pendant_les_fetes
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 15635
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par tof le Dim 24 Déc 2017, 10:07

    Béret vert a écrit:
    charly49 a écrit:

    Le bilan Carbonne des exploitations bio est nettement meilleur que le bilan Carbonne des exploitations conventionnelles puisque que la majorité de la consommation d'energie n'est pas le fuel que l'on met dans le tracteur mais les consommations induites  des produits achetés comme les engrais ou les phytos qui demandent beaucoup d'énergie à produire et à acheminer jusqu'a  la parcelle.
    http://www.blog-agri.com/beretvert/661-on-Le_bilan_carbone_de_Yolande_pendant_les_fetes
    bravo-applaudissemen
    avatar
    tof
    + membre techno +

    département : 28
    Messages : 33027
    Date d'inscription : 17/12/2009
    Age : 50
    Localisation sud 28

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par bono 57 le Dim 24 Déc 2017, 10:37

    Très bon article   like

    La réponse de B V à Charly est pas mal non plus!!!!
    avatar
    bono 57
    + membre techno +

    département : 57
    Messages : 779
    Date d'inscription : 09/04/2012
    Age : 39
    Localisation moselle

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par alceste le Dim 24 Déc 2017, 10:46

    iris a écrit:Oui ,bravo ,ça mérite d'etre diffusé !

    oui quand même, ca serait dommage que cela reste diffusé " en interne", nous , nous l'a connaissons la verité
    avatar
    alceste
    + membre techno +

    Messages : 3032
    Date d'inscription : 02/01/2010
    Age : 40
    Localisation là où la lumière perce

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par alceste le Dim 24 Déc 2017, 10:51

    PatogaZ a écrit:
    alain a écrit:Chapeau bas à celui qui à écrit ces lignes. 62

    il se dévoilera ou pas , c' est un forumeur connu , et bien qu' on y retrouve des arguments que j' ai développés , ce n' est pas de moi , bien que j' aurais été fier de signer cette belle lettre si je l' avais écrite : victoire : victoire

    il prefere resté anonyme plutot que cela soit diffusé et voir sa tete mise à prix ??? :réfléchi
    avatar
    alceste
    + membre techno +

    Messages : 3032
    Date d'inscription : 02/01/2010
    Age : 40
    Localisation là où la lumière perce

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Dim 24 Déc 2017, 11:13

    alceste a écrit:
    PatogaZ a écrit:
    alain a écrit:Chapeau bas à celui qui à écrit ces lignes. 62

    il se dévoilera ou pas , c' est un forumeur connu , et bien qu' on y retrouve des arguments que j' ai développés , ce n' est pas de moi , bien que j' aurais été fier de signer cette belle lettre si je l' avais écrite : victoire : victoire

    il prefere resté anonyme plutot que cela soit diffusé et voir sa tete mise à prix ??? :réfléchi
    Non , c'est moi qui ai écrit ça , et je n'ai pas peur de me faire dézinguer , c'est une habitude chez beaucoup d'entre nous d'en prendre dans les dents. Au départ je ne pensais pas qu'elle arriverait sur ACE parceque je sais qu'on est tous conscients du probléme je voulais en faire partager le tout public parceque je trouvais que chez moi les responsables pros étaient inaudibles sur le sujet . Autre précision , je n'ai pas voulu "flinguer" du bio je respecte le choix de chacun sur sa ferme , mais j'en ai marre qu'a chaque fois on te balance le bio comme la solution miracle à tous les maux . J'ai eu travaillé sur une exploitation bios , j'ai des copains en bios et j'ai même prêté une parcelle de ma ferme à deux jeunes qui voulaient se lancer en légume bio , tout ça pour dire que j'ai rien contre , mais il faut aussi reconnaitre les limites d'un systéme . Bon voilà tout , en tout cas un grand merci pour vos commentaires qui m'ont fait du bien à une période où j'ai pas forcement le moral : victoire
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 4995
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Dim 24 Déc 2017, 11:20

    bon , ben maintenant vous savez qui l' a écrit , vous n' avez plus qu' à le faire tourner !!!! : victoire : victoire : victoire : victoire


    II-41
    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)

    [/url]
    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81076
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par la cigogne le Dim 24 Déc 2017, 11:23

    T'inquiète Alan.fr
    En ce moment quasiment aucun agri n'a le moral !
    avatar
    la cigogne
    + membre techno +

    Messages : 4392
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Localisation vienne en autres riches

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par lubrano le Dim 24 Déc 2017, 11:25

    Bravo pour ta lettre Alan.fr et encore bravo pour ton courage. : victoire
    avatar
    lubrano
    + membre techno +

    Messages : 2860
    Date d'inscription : 04/11/2012
    Age : 45
    Localisation Aude

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Sparthakus le Dim 24 Déc 2017, 11:34

    Alan.fr a écrit:
    alceste a écrit:
    PatogaZ a écrit:
    alain a écrit:Chapeau bas à celui qui à écrit ces lignes. 62

    il se dévoilera ou pas , c' est un forumeur connu , et bien qu' on y retrouve des arguments que j' ai développés , ce n' est pas de moi , bien que j' aurais été fier de signer cette belle lettre si je l' avais écrite : victoire : victoire

    il prefere resté anonyme plutot que cela soit diffusé et voir sa tete mise à prix ??? :réfléchi
    Non , c'est moi qui ai écrit ça , et je n'ai pas peur de me faire dézinguer , c'est une habitude chez beaucoup d'entre nous d'en prendre dans les dents. Au départ je ne pensais pas qu'elle arriverait sur ACE parceque je sais qu'on est tous conscients du probléme je voulais en faire partager le tout public parceque je trouvais que chez moi les responsables pros étaient inaudibles sur le sujet . Autre précision , je n'ai pas voulu "flinguer" du bio je respecte le choix de chacun sur sa ferme , mais j'en ai marre qu'a chaque fois on te balance le bio comme la solution miracle à tous les maux . J'ai eu travaillé sur une exploitation bios , j'ai des copains en bios et j'ai même prêté une parcelle de ma ferme à deux jeunes qui voulaient se lancer en légume bio , tout ça pour dire que j'ai rien contre , mais il faut aussi reconnaitre les limites d'un systéme . Bon voilà tout , en tout cas un grand merci pour vos commentaires qui m'ont fait du bien à une période où j'ai pas forcement le moral : victoire
    de tout coeur avec toi car je partage tes propos!
    c'est dommage que les journaux n'en veuillent pas!... Laughing
    moi aussi parfois j'aime bien me soulager ça fait du bien!

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8226
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par dadou86 le Dim 24 Déc 2017, 11:53

    J'ai écrit au rédacteur d'un journal, je lui est poster la lettre on va bien voir si il y à une réponse...

    dadou86
    + membre techno +

    Messages : 867
    Date d'inscription : 20/11/2015
    Age : 35
    Localisation Région APOIL sud Vienne 86

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par ced51 le Dim 24 Déc 2017, 12:05

    Tout est dit, bravo.
    Le problème, pour moi, c'est que pour bien expliquer il faut un texte assez long et que du coup il est difficile de garder l'attention des gens jusqu'à la fin.
    C'est pour ça aussi que ce n'est pas évident à publier en tant que tel.
    avatar
    ced51
    + membre techno +

    Messages : 3071
    Date d'inscription : 11/05/2014
    Age : 34
    Localisation Au pays du Champagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Sylv57 le Dim 24 Déc 2017, 12:06

    Je dis simplement bravo et merci.
    Enfin une personne raisonnable mais je crains fort que sa lettre ne sera jamais prise en considération dans les médias car elle reflète trop la réalité et comme ces "experts" ne veulent pas passer pour des imbéciles, ils ne reconnaîtront jamais l'utilité du glyphosate.
    On préfère faire peur aux gens en ciblant un produit sans en vérifier si l'utilisation est mauvaise. Comparer l'utilisation du glypho en Argentine ou au Brésil avec celle faite en France montre bien la stupidité de ces "experts médiatiques".

    Sylv57
    + membre techno +

    Messages : 1507
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 59
    Localisation moselle

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par kerfanch le Dim 24 Déc 2017, 12:24

    Béret vert a écrit:
    charly49 a écrit:

    Le bilan Carbonne des exploitations bio est nettement meilleur que le bilan Carbonne des exploitations conventionnelles puisque que la majorité de la consommation d'energie n'est pas le fuel que l'on met dans le tracteur mais les consommations induites  des produits achetés comme les engrais ou les phytos qui demandent beaucoup d'énergie à produire et à acheminer jusqu'a  la parcelle.
    http://www.blog-agri.com/beretvert/661-on-Le_bilan_carbone_de_Yolande_pendant_les_fetes

    ah ,je ne savais pas que ces fameux vergers du cap coz ( le vieux cap en français ) étaient si célèbres !!!!


    Dernière édition par kerfanch le Dim 24 Déc 2017, 13:19, édité 1 fois

    kerfanch
    + membre techno +

    Messages : 2830
    Date d'inscription : 11/09/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par pinocio le Dim 24 Déc 2017, 12:51

    Bravo pour ta prose : victoire
    Quand on voit comment est traitée la sortie de la cr sur les ports, on a une idée de ce que deviendra ton texte si il arrive sur le bureau d'un journaliste.
    mais après l'avoir lu, j'y retrouve beaucoup de chose que j'entends faire partager avec ceux que je fréquente .


    on ne peut pas diriger le vent, mais on peut ajuster les voiles.
    avatar
    pinocio
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 33938
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 58
    Localisation centre Cote d'Or (dans les nuages !)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par bzh centre le Dim 24 Déc 2017, 12:52

    cheers


    les doryphores font la vie dures aux moulins jaunes
    avatar
    bzh centre
    + Admin Crevette du forum +

    Messages : 23078
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 56

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par lauva le Dim 24 Déc 2017, 12:56

    Bravo ! Maintenant a diffuser un maximum.
    avatar
    lauva
    + membre techno +

    département : 72
    Messages : 4425
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 41
    Localisation pays de la loire /sarthe

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par carlo s le Dim 24 Déc 2017, 13:08

    la cigogne a écrit:T'inquiète Alan.fr
    En ce moment quasiment aucun agri  n'a le moral !

    bravo pour cette lettre +1

    : victoire
    avatar
    carlo s
    + membre techno +

    Messages : 31415
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 50
    Localisation sud de l'ile

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Béret vert le Dim 24 Déc 2017, 13:12

    kerfanch a écrit:
    Béret vert a écrit:
    charly49 a écrit:

    Le bilan Carbonne des exploitations bio est nettement meilleur que le bilan Carbonne des exploitations conventionnelles puisque que la majorité de la consommation d'energie n'est pas le fuel que l'on met dans le tracteur mais les consommations induites  des produits achetés comme les engrais ou les phytos qui demandent beaucoup d'énergie à produire et à acheminer jusqu'a  la parcelle.
    http://www.blog-agri.com/beretvert/661-on-Le_bilan_carbone_de_Yolande_pendant_les_fetes

    ah ,je ne savais pas que ce fameux vergers du cap coz ( le vieux cap en français ) étaient si célèbres !!!!
    Je crois que j'ai vu un reportage télé sur ce verger il y a longtemps, mais je confond peut-être avec un autre.
    Sinon je précise que je n'ai rien contre le bio, moins il y a de chimie, mieux c'est.
    Simplement, le tout bio est irréaliste, donc pointer du doigt les conventionnels n'a aucun sens.
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 15635
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par fredo24500 le Dim 24 Déc 2017, 13:19

    ... fais suivre à un réseau de gens qui réfléchissent - à l'esprit critique sur la communication de la "bien pensante opinion" mais que les réalités agricoles dépassent parfois ; et comme c'est bien mieux explicité que par moi-même ... Bravo à Alan pour le phrasé et la clarté de l'argumentaire , objectivité non partisane !
    avatar
    fredo24500
    + membre techno +

    Messages : 419
    Date d'inscription : 27/10/2013
    Age : 51
    Localisation dordogne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum