AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3937 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est jfp51

Nos membres ont posté un total de 2567642 messages dans 74908 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Lettre d' un agri à un journal

    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

    Aller en bas

    default Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Sam 23 Déc 2017, 18:35

    Rappel du premier message :

    Qui ne l' a pas publiée parce que "non politiquement correcte "

    je me permets de vous en faire profiter :

    le revers de la médaille
    Dans la cacophonie médiatique qui a entouré l'affaire du glyphosate, il a été difficile de s'y retrouver, tant le nombre de bétises dites par une certaine presse à sensation fut grand.
    Cette même presse ayant depuis longtemps perdu sa vocation d'information pour ne devenir qu'un instrument propagandiste au service d'une idéologie écologiste.
    Par mon courrier , je ne tiens surtout pas à être l'avocat de quelque firme multinationale que ce soit. Etant agriculteur ,ma seule motivation, est de rétablir certaines vérités sur le sujet, pour que tout le monde y voit plus clair et puisse en tirer ses propres conclusions.
    Parlons donc de ce fameux glyphosate. Il n'est nullement un engrais couramment utilisé en agriculture et encore moins un insecticide tueur d'abeilles comme on a pu l'entendre. Le glyphosate est un herbicide foliaire non sélectif , ce qui signifie qu'il est absorbé seulement par les feuilles des herbes à détruire, et surtout, qu'il est capable de détruire presque toutes les plantes, y compris bien- sûr, les cultures qui pourraient être traitées avec. Vous comprendrez qu'à moins de cultiver des variétés transgéniques interdites en Europe , aucun agriculteur ne s'aventurerait à traiter une culture avec du glyphosate.
    Depuis la nuit des temps , les agriculteurs ont pour vocation de nourrir une population, toujours plus nombreuse et de plus en plus exigente Pour ce faire, ils ont utilisé divers moyens agronomiques pour améliorer leurs performances tout en maintenant le bon état de leur terre . D'un tout mécanique , on est passé dans les années 70 au trop chimique, pour arriver aujourd'hui à une agriculture beaucoup plus agronomique dont le souci est de préserver le potentiel de production des sols mis à mal par une mécanisation intensive et une agriculture où la chimie était omniprésente . Ces différentes mutations ont permis de passer d'une production de quelques quintaux de blés à l'ha, à plusieurs tonnes aujourd'hui, permettant ainsi à nos concitoyens de se nourrir avec un coût relativement faible.
    Bien sûr, certains avanceront l'approche de l'agriculture biologique; celle-ci , malgrès ces qualités indéniables, se heurte à certaines limites notamment sur les vivaces comme le chiendent très difficile à éliminer mécaniquement . Si aujourd'hui quelques aventuriers agrobiologistes s'en rendent compte, leur grand pére le savait déjà. De plus cette agriculture nécessite à grande échelle une mécanisation importante qui permet certes de se passer du chimique, mais qui conduit à un bilan carbonne désastreux, conséquent à une consommation de fuel plus importante . Mais celà n'est pas tout : le travail intensif du sol nécessaire à l'élimination des mauvaises herbes provoque une décarbonisation et une érosion accrue de celui-ci en côteau, le phénomène peu atteindre 1 cm par an et il est facile d'en vérifier l'ampleur quand le Tarn est en crue et qu'il charie des tonnes d'alluvions. L'agriculture a un rôle important à jouer dans les objectifs fixés par la Coop 21 notamment avec le 4 pour mille.La terre est en effet l'un des principaux réservoir de carbonne avec les occéans et sa capacité à en stoker des quantités immenses est l'une des voies choisie pour faire baisser les gaz à effet de serre.
    Si nous prenons l'exemple du Brésil , souvent cité dans le dossier glyphosate, il faut savoir que dans les années 70, les Brésiliens pratiquaient une déforestation suivie d'une agriculture avec un travail du sol intensif ; celui-ci couplé à un climat tropical conduisait à une telle érosion qu'il rendait la terre inculte en quelques années. Les agriculteurs perdaient ainsi leur principal capital ( la terre) et se retrouvaient ruinés et obligés de partir chercher d'autres domaines .
    L'utilisation pragmatique d'herbicide et la mise en place d'un autre mode d'agriculture plus agronome, incitant à la mise en place de couverts végétaux , a permis de stopper l'érosion . Pour donner une image simpliste, je dirai qu'on a remplacé la charrue par le glyphosate , Malheureusement, derrière cet aspect positif , des firmes comme Monsanto ont détourné ce formidable outil agronomique, pour en faire une affaire commerciale avec la mise en place de cultures transgéniques qui ont conduit à une utilisation massive et à mauvais esciens du glyphosate
    Qu'en est il en France? Sur les 10500 T épandues sur le territoire, 2000T le sont par les particuliers, et les 8500T se divisent pour 2/3 par les agriculteurs et 1/3 pour les collectivités. Je vous laisse au passage faire le rapport par surface, la SNCF l'une des première utilisatrice estime le coût de sa suppression à 500 millions d'euros . En agriculture,la dose à l' ha est souvent inférieure à 1 l contre 25l sur soja trangénique et près de 40l sur la culture du coton par exemple.
    Oui mais le glyphosate est cancérigène me direz vous ? Où en sont les preuves ? Une agence sur 5 dit que la molécule est peut être cancérigène, mais que disent les 4 autres? Rappelons au passage que le CIRC qui a classé le glyphosate comme cancérogène probable, avait au préalable classé la charcuterie comme «cancérogène certain».
    Personnellement, je suis persuadé que le glyphosate n'est pas totalement inoffensif , tout
    comme peut l'être le téléphone portable, le micro-ondes et le coca-cola de vos enfants. Chaque
    intervention de l'homme sur la nature a des répercutions, et surtout, n'importe quel produit détourné
    de sa fonction première est dangereux .A ce propos, il est à noter que si les médicaments sont
    souvent utilisés par des malheureux pour se donner la mort , on n'a jamais vu un agriculteur, pourtant champion dans ce triste domaine, se donner la mort en buvant du glyphosate.
    Alors, pourquoi tout ce tapage sur cette molécule utilisée depuis près de 40 ans?
    Et bien, il faut savoir que si le glyphosate a été fabriqué pendant longtemps par la firme Monsanto, il est depuis longtemps tombé dans le domaine public et fabriqué par d'autres firmes. Malgrès tout, Monsanto reste tête de liste sur le banc des accusés . Et je ne compte surtout pas leur porter mes bonnes grâces, mais le fait que cette firme, fut à l'origine de l'agent orange utilisé pendant la guerre du Vietnam, contribue certainement à expliquer une des origines de cette image de marchand de mort donné à Monsanto par ces détracteurs.
    Les débats de sociétés sont souvent idéologiques plus que techniques et il faut bien admettre que dès qu'il s'agit d'écologie, nos idéologues en herbe se limitent à un simple débat à charge contre leur adversaire . Un débat plus technique aurait permis d'entendre les conclusions d'organismes comme l'INRA où l'AGPB mais aussi d' agronomes de renom comme Hubert Charpentier et Fréderic Thomas.
    Aujourd'hui , son interdiction semble actée , non pas pour des raisons légitimes mais plutôt pour que certains ne perdent pas la face . Pourquoi sinon, un pays comme la Suisse réputé d'être l'une des nations les plus vertes au monde aurait-elle refusé son interdiction? Une fois encore les marchands de peur auront réussi par une manipulation de masse à atteindre leur but . Le bon sens aurait voulu qu'à la place de son interdiction, on en limite l'usage à un rôle purement agronomique.
    Interdire son utilisation sur les cultures nourricières et bien-sûr interdire l'implantation de cultures transgéniques et leur importation ( celles-ci ayant reçu des doses de glyphosate pendant leur culture, je pense notamment au soja mais aussi au blé et au maïs nord-américain). Interdire le glyphosate en France ne réglera pas le problème tant que vous boirez du lait de soja transgénique.
    Le remplaçant du glyphosate, la solution miracle, n'existe toujours pas et sa suppression risque de causer des dégâts beaucoup plus importants que sa bonne utilisation. Bien-sûr, certains nous affirmeront que nos grands- parents s'en passaient et qu'on peut trouver des moyens de subtitutions . Il en existe dans tous les domaines, la pilule contraceptive qui est en train d'empoisonner toutes nos rivières peut , paraît- il , être remplacée par des graines de carotte sauvage, la voiture , par le vélo, l'anesthésiant dentaire par beaucoup de courage . Bref, il est facile de dire aux autres comment faire pour mieux faire , mais même si des travaux sont en cours, il faudra plus de 5 ans et bien sûr plus de 3 ans , les Français n'étant pas plus malins que les autres, pour trouver le remplaçant du glyphosate .
    Pour conclure, je terminerai avec le fait qu'il faut toujours savoir faire la part des choses. Il y a quelques années, Mme Royal avait dénoncé que la pollution des eaux par l'AMPA (acideamino-méthyl phosphonique) provenait de la dégradation du glyphosate dans le sol. Il s'avére aujourd'hui que la plus grande pollution par l'AMPA provient des phosphanates qui ont remplacé les phosphates dans les lessives dites vertes. Beaucoup d'intervenants dans le dossier glyphosate n'ont d'autres expériences agronomiques que quelques vacances passées dans la ferme d'un oncle éloigné mais leur alter ego les a poussé à s'auto-proclamer experts en la matière . Le dossier glyphosate ne pourrait être en fait qu'un vaste écran de fumée destiné à masquer d'autres problèmes insolubles comme celui du nucléaire par exemple, à moins que les nuages radioactifs qui traversent parfois notre pays soient moins cancérogènes qu'un peu de glyphosate sur un pied de chardon.


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)


    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81970
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas


    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par jojo22 le Dim 24 Déc 2017, 13:23

    bravo alan !
    ça correspond tout à fait à nos préocupations du moment . : victoire
    avatar
    jojo22
    + membre techno +

    Messages : 1157
    Date d'inscription : 22/12/2013
    Age : 55
    Localisation tout au nord ,au bord de la mer

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par charly49 le Dim 24 Déc 2017, 15:10

    Béret vert a écrit:
    charly49 a écrit:

    Le bilan Carbonne des exploitations bio est nettement meilleur que le bilan Carbonne des exploitations conventionnelles puisque que la majorité de la consommation d'energie n'est pas le fuel que l'on met dans le tracteur mais les consommations induites  des produits achetés comme les engrais ou les phytos qui demandent beaucoup d'énergie à produire et à acheminer jusqu'a  la parcelle.
    http://www.blog-agri.com/beretvert/661-on-Le_bilan_carbone_de_Yolande_pendant_les_fetes

    Très drôle la petite histoire. Mais l'un n'empeche pas l'autre ....
    J'en connais des tas de personnes qui font 40km ( parce ce que dans le grand magasin plus loin c'est moins cher) pour finir par acheter des produits ayant traversé la planète ... C'est d'ailleurs souvent comme cela que cela se pase....

    charly49
    + Membre +

    Messages : 86
    Date d'inscription : 20/05/2015
    Age : 43
    Localisation Mauges

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par noulane le Dim 24 Déc 2017, 15:17

    Bravo Alan pour ta prose que j'ai par ailleurs partagée sur FB.
    Les gens ne liront malheureusement pas car trop lobotomisés par la presse officielle... Quand on voit la Lucet sur le podium des présentateurs préférés ça laisse deviner le niveau de réflexion...
    avatar
    noulane
    + membre techno +

    Messages : 969
    Date d'inscription : 24/11/2011
    Age : 52
    Localisation nord-est 71

    http://www.samoyede-artic-cobaka.com

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par herve 21 le Dim 24 Déc 2017, 18:09

    bravo pour cette lettre argumentée et non polémique que trop peu lirons ….

    herve 21
    + membre techno +

    Messages : 353
    Date d'inscription : 20/12/2012
    Age : 55
    Localisation nord cote d'or

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Dim 24 Déc 2017, 19:11

    merci a tous pour vos commentaires, ce serra mon plus beau cadeau de Noël : oeil bon en fait j'ai pas voulu mettre mon nom au départ parceque c'est une synthése de ce que beaucoup d'agris pensent et comme l'a remarqué Pato j'ai piqué des arguments sur ACE et ailleurs aussi , donc en fait c'est une lettre que tout Acéiste pouvait signer en son nom . Voilà , bon reveillon à tous et soyez prudents sur la route
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 5102
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Dim 24 Déc 2017, 19:13

    Alan.fr a écrit:merci a tous pour vos commentaires, ce serra mon plus beau cadeau de Noël : oeil bon en fait j'ai pas voulu mettre mon nom au départ parceque c'est une synthése de ce que beaucoup d'agris pensent et comme l'a remarqué Pato j'ai piqué des arguments sur ACE et ailleurs aussi , donc en fait c'est une lettre que tout Acéiste pouvait signer en son nom . Voilà , bon reveillon à tous et soyez prudents sur la route

    fallait un gars "synthétique " pour tout recoller et le mettre en forme , merci alan  !!!

    joyeux Noël à tous !!!


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)


    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81970
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par mugeaud le Dim 24 Déc 2017, 19:19

    Il faut envoyer la copie de la lettre au CANARD ENCHAÎNER .
    avatar
    mugeaud
    + membre techno +

    département : 84 au milieu des oliviers et chênes truffiers
    Messages : 3448
    Date d'inscription : 12/02/2013
    Age : 76
    Localisation vaucluse

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Sparthakus le Dim 24 Déc 2017, 19:29

    Joyeux Noël à tous et merci encore à Alan et Pato pour votre investissement sans oublier le petit groupe solidaire qui a bcp fait et tous ceux qui essaient ici et ailleurs de faire de leur mieux pour rétablir certaines vérités omises ou déformées par les médias!
    noel02

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8652
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Béret vert le Lun 25 Déc 2017, 08:39

    La rédaction d'Alan est très bien faite car sa lecture permet à tout béotien de se faire une idée claire sur le sujet du glyphosate. Plus efficace qu'un communiqué de presse d'un syndicat agricole, c'est l'exemple même de ce qu'il faut faire.
    Félicitations, notre collègue maîtrise l'art de la communication écrite.
    avatar
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 16016
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 61
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Lun 25 Déc 2017, 09:32

    venant de la part d'un écrivain de votre niveau, Mr Béret Vert, vos félicitations me touchent
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 5102
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par cow boy le Lun 25 Déc 2017, 10:56

    Béret vert a écrit:La rédaction d'Alan est très bien faite car sa lecture permet à tout béotien de se faire une idée claire sur le sujet du glyphosate. Plus efficace qu'un communiqué de presse d'un syndicat agricole, c'est l'exemple même de ce qu'il faut faire.
    Félicitations, notre collègue maîtrise l'art de la communication écrite.

    +1000000000000, une synthèse argumentaire parfaite mais je le crains stérile .Le lavage de cerveaux depuis 1 génération a déjà fait ses effets .J'ai les coordonnée d'un nouveau magasine d'information (VRAIMENT) je vais essayer de faire suivre à l'équipe de rédaction après les fêtes .Ils prétendent se démarquer du conscensus général ....c'est le moment
    avatar
    cow boy
    + membre techno +

    Messages : 1144
    Date d'inscription : 17/05/2010
    Age : 64
    Localisation lorraine,alsace,champagne ardenne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Robust le Lun 25 Déc 2017, 11:13

    Félicitations Alan pour cette synthèse.
    Elle a le mérite d'être claire et abordable par un grand nombre.
    Je viens de te découvrir un talent de plus.
    avatar
    Robust
    + membre techno +

    département : Oise
    Messages : 5473
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Age : 46
    Localisation Sud Ouest de l'Oise (Vexin)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par bobby le Lun 25 Déc 2017, 19:13

    J'en était sur que c'etait toi Roland !! Quand tu as parlė du Tarn! : victoire
    avatar
    bobby
    + membre techno +

    Messages : 2978
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 44
    Localisation par là dans la campagne gersoise

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par fergie62 le Lun 25 Déc 2017, 19:23

    Robust a écrit:Félicitations Alan pour cette synthèse.
    Elle a le mérite d'être claire et abordable par un grand nombre.
    Je viens de te découvrir un talent de plus.
    Abordable pour un grand nombre je pense que ça tourne autour de 35% D la population
    Le tiers restant ne comprend pas tout et l autre tiers n a aucun avis mais suit l avis qui est le plus dans l air du temps
    Voilà où en sont les veaux français
    Sinon l article est très bien rédiger d accessible pour 100% du forum
    avatar
    fergie62
    + membre techno +

    département : 62
    Messages : 20995
    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 35
    Localisation Artesië

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Mer 27 Déc 2017, 08:13

    ci joint la réponse de mon sénateur à qui j' ai fait passer mon courrier .:


    "Le texte joint est effectivement de grande qualité


    J'ai lu plusieurs textes proches


    Le votre met bien l'accent sur les contradictions


    Qui veut des couverts végétaux , veut privilégier le bilan carbone ou freiner l'érosion aboutit ....à la solution glyphosate


    Le problème relève d'un bilan avantages inconvénients


    Mais le sujet est devenu passionnel


    Notre pays n'a pas la culture des conférences de consensus et la place des sciences n'est plus reconnue


    Je garde bien entendu votre texte


    N'hésitez pas comme vous le faites là à "m'alimenter " en suggestions ou débats


    Bien à vous "


    PhB


    Dernière édition par Alan.fr le Mer 27 Déc 2017, 19:05, édité 2 fois
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 5102
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par fergie62 le Mer 27 Déc 2017, 08:15

    Ah bien il a compris ce très bon résumé 62
    avatar
    fergie62
    + membre techno +

    département : 62
    Messages : 20995
    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 35
    Localisation Artesië

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par petitpom le Mer 27 Déc 2017, 18:00

    Super ! : victoire

    petitpom
    + membre techno +

    Messages : 1194
    Date d'inscription : 28/11/2009
    Age : 43
    Localisation Belgique

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par philaubers le Mer 27 Déc 2017, 19:09

    bravo alan!!! 62
    avatar
    philaubers
    + membre techno +

    Messages : 24249
    Date d'inscription : 12/02/2011
    Age : 46
    Localisation 59

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par dgé le Mer 27 Déc 2017, 19:39

    bravo-applaudissemen

    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 27663
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par cdric22 le Jeu 28 Déc 2017, 19:08

    j ai l'impression qu on va vers ce que disent le foll dufumier ...a agroparistech encore recemment  https://www.youtube.com/watch?v=i0zSrK-XQfc

    parlee glypho et autres on ne parle plus de science , il n'est plus question d'argumenter ce qui serait necessaire au debat, non , ils ont choisit d'etablir un rapport de force en recourant a l'opinion publique , opinion publique qui plus est non eclairé, perdu d'avance

    cdric22
    + membre techno +

    département : 45
    Messages : 532
    Date d'inscription : 10/03/2012
    Age : 36
    Localisation Montargis

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Sparthakus le Jeu 04 Jan 2018, 15:06

    @Alan
    j'avais envie de te faire un MP mais par soucis de totale transparence pour tout le monde ici sachant que je pense la mm chose que toi qui a tout dit et bien et que ne veux que contribuer à la communication qui nous fait souvent défaut, je te livre une idée.

    que penses tu de demander au journal "Le Monde" et peut être à une ou deux "relations" dont notamment un voir deux grands médias tv de publier cette bonne grosse cartouche?

    sauf si tu veux tu le faire, m'autoriserais tu à m'en occuper avec qq "corrections" éventuelles très mineurs notamment sur la présentation que je soumettrais à ton approbation avant?

    si d'aventure, il y avait une suite serais tu ok pour une éventuelle interview avec toi seul ou pas..? le but étant de se dire que si il y avait une suite ça pourrait aller très loin (...face à des contradicteurs)

    Spartha

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8652
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Peccadille le Jeu 04 Jan 2018, 15:56

    cdric22 a écrit:j ai l'impression qu on va vers ce que disent le foll dufumier ...a agroparistech encore recemment  https://www.youtube.com/watch?v=i0zSrK-XQfc

    parlee glypho et autres on ne parle plus de science , il n'est plus question d'argumenter ce qui serait necessaire au debat, non , ils ont choisit d'etablir un rapport de force en recourant a l'opinion publique , opinion publique qui plus est non eclairé, perdu d'avance

    +1

    C'est devenu une technique de communication. Créer des séismes médiatiques qui bousculent tout sur le passage. A la limite, on ne connaît que peu ou pas la raison de l'indignation instantanée et généralisée , mais on est à 150% dans la vague. Tu mets un "J'aime" ou un commentaire au bon endroit et tu as l'impression d'exister!  Laughing Faire causer un max sur les réseaux sociaux etc. Technique d'ailleurs confirmée par une militante L214.
    avatar
    Peccadille
    + membre techno +

    Messages : 3403
    Date d'inscription : 24/02/2010
    Localisation Suisse (francophone)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par cow boy le Jeu 04 Jan 2018, 17:14

    @Sparthakus

    On ne peut qu'adhérer à ta proposition de démarche ,beaucoup ici participe à l'argumentaire ,il ne manquait qu'un rédacteur pour en faire la synthése et le mettre en ligne comme l'a si bien fait Alan.fr.
    J'ai une niece journaliste avec qui je correspond parfois voila un extrait de ce que je lui disais il y a peu



    Pour ton information personnel à propos de ce sujet ;"peut-on se passer de glyphosate" c'est un peu comme dire "l'humanité peut-elle se passer de médicaments , de vaccins , de chimiothérapie , de rayons  ?Les médecines parallèle, alternative deviendront-elles dans 3 ans une alternative obligatoire aux médicaments ?.  D'un point de vue "idéologique " les 2 questions sont à égalité et le défi est du même ordre .Si le sujet était exposé de cette façon il serait beaucoup plus limpide aux yeux du consommateur ou du citoyen qui s'y intéresse .

    Il donne aussi une idée de la "grandeur du défi" que l'on demande aux agriculteurs et explique leurs oppositions massives . Si l'on demandait le même défi aux médecins ils "rendraient leurs blouses blanches" Tout comme les agriculteurs les suicides des médecins monteraient certainement en flèche  .Juste un découragement profond face à une société mené par un mouvement ou "l'obscurantisme" est la seul science .
    avatar
    cow boy
    + membre techno +

    Messages : 1144
    Date d'inscription : 17/05/2010
    Age : 64
    Localisation lorraine,alsace,champagne ardenne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Jeu 04 Jan 2018, 20:00

    vous avez carte blanche pour utiliser mon texte comme bon vous semble et même en modifier la présentation qui n'avait été faite ainsi que pour en réduire la place au maxi . Je précise que je ne tiens pas à récolter des lauriers , il me plait d'être un simple soldat au milieu d'une armée qui même un combat pour sa survie .
    Sparthakus , à toi de jouer ... : victoire
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 5102
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Sparthakus le Jeu 04 Jan 2018, 21:02

    Alan.fr a écrit:vous avez carte blanche pour utiliser mon texte comme bon vous semble et même en modifier la présentation qui n'avait été faite ainsi que pour en réduire la place au maxi . Je précise que je ne tiens pas à récolter des lauriers , il me plait d'être un simple soldat au milieu d'une armée qui même un combat pour sa survie .
    Sparthakus , à toi de jouer ... : victoire
    Bien, merci ! Embarassed
    je te tiendrai informé ainsi que tous ici de mes démarches et des résultats bons ou mauvais

    l'objectif est bien de mener le combat le plus loin possible avant de rendre les armes!

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8652
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par la cigogne le Jeu 04 Jan 2018, 21:49

    cow boy ton argumentaire est EXCELLENT : victoire bravo-applaudissemen
    avatar
    la cigogne
    + membre techno +

    Messages : 4504
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Localisation vienne en autres riches

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par PatogaZ le Jeu 04 Jan 2018, 22:14

    Sparthakus a écrit:
    Alan.fr a écrit:vous avez carte blanche pour utiliser mon texte comme bon vous semble et même en modifier la présentation qui n'avait été faite ainsi que pour en réduire la place au maxi . Je précise que je ne tiens pas à récolter des lauriers , il me plait d'être un simple soldat au milieu d'une armée qui même un combat pour sa survie .
    Sparthakus , à toi de jouer ... : victoire
    Bien, merci ! Embarassed
    je te tiendrai informé ainsi que tous ici de mes démarches et des résultats bons ou mauvais

    l'objectif est bien de mener le combat le plus loin possible avant de rendre les armes!

    on est d' accord , et parfois le sniper bien planqué avec sa peau de cactus fait plus de travail que les stratèges du bac à sable : victoire : victoire : victoire

    perso j' ai préféré pousser des jeunes sur les places devant les projecteurs , on a choisi les meilleurs et on leur a donné des responsabilités , je préfère mettre ma balle là où ça fait mal c' est à dire entre les deux yeux
    et pour ceux qui voudraient tirer contre leur camp , qu' ils fassent attention si il y a 2 cm entre le casque et le gilet pare-balles


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)


    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 81970
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 59
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Sparthakus le Jeu 04 Jan 2018, 23:46

    PatogaZ a écrit:
    Sparthakus a écrit:
    Alan.fr a écrit:vous avez carte blanche pour utiliser mon texte comme bon vous semble et même en modifier la présentation qui n'avait été faite ainsi que pour en réduire la place au maxi . Je précise que je ne tiens pas à récolter des lauriers , il me plait d'être un simple soldat au milieu d'une armée qui même un combat pour sa survie .
    Sparthakus , à toi de jouer ... : victoire
    Bien, merci ! Embarassed
    je te tiendrai informé ainsi que tous ici de mes démarches et des résultats bons ou mauvais

    l'objectif est bien de mener le combat le plus loin possible avant de rendre les armes!

    on est d' accord , et parfois le sniper bien planqué avec sa peau de cactus fait plus de travail que les stratèges du bac à sable : victoire : victoire : victoire

    perso j' ai préféré pousser des jeunes sur les places devant les projecteurs , on a choisi les meilleurs et on leur a donné des responsabilités , je préfère mettre ma balle là où ça fait mal c' est à dire entre les deux yeux
    et pour ceux qui voudraient tirer contre leur camp , qu' ils fassent attention si il y a 2 cm entre le casque et le gilet pare-balles
    oui et parfois aussi faut quand mm bien identifier le gibier avant de se tromper de cible Rolling Eyes

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8652
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par erwin le Ven 05 Jan 2018, 06:51

    cow boy a écrit:
    Spoiler:
    @Sparthakus

    On ne peut qu'adhérer à ta proposition de démarche ,beaucoup ici participe à l'argumentaire ,il ne manquait qu'un rédacteur pour en faire la synthése et le mettre en ligne comme l'a si bien fait Alan.fr.
    J'ai une niece journaliste avec qui je correspond parfois voila un extrait de ce que je lui disais il y a peu


    Pour ton information personnel à propos de ce sujet ;"peut-on se passer de glyphosate" c'est un peu comme dire "l'humanité peut-elle se passer de médicaments , de vaccins , de chimiothérapie , de rayons  ?Les médecines parallèle, alternative deviendront-elles dans 3 ans une alternative obligatoire aux médicaments ?.  D'un point de vue "idéologique " les 2 questions sont à égalité et le défi est du même ordre .Si le sujet était exposé de cette façon il serait beaucoup plus limpide aux yeux du consommateur ou du citoyen qui s'y intéresse .

    Il donne aussi une idée de la "grandeur du défi" que l'on demande aux agriculteurs et explique leurs oppositions massives . Si l'on demandait le même défi aux médecins ils "rendraient leurs blouses blanches" Tout comme les agriculteurs les suicides des médecins monteraient certainement en flèche  .Juste un découragement profond face à une société mené par un mouvement ou "l'obscurantisme" est la seul science .

    like  
    avatar
    erwin
    + membre techno +

    département : 54
    Messages : 12799
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 43
    Localisation south Belgium

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Ven 05 Jan 2018, 08:59

    à mon sens , le glypho est quand même un cas à part, les agriculteurs ont laissé filler entre leurs doigts des tas de phytos sans broncher , preuve qu'on n'est pas complétement hostile, à l'amélioration de nos pratiques et qu'on sait s'adapter . La lever de bouclier face à l'interdiction du glyphosate de la part de la profession montre bien que c'est autre chose qu'on veut nous supprimer , un espéce de couteau suisse qui nous rends un service difficilement remplaçable dans nombres de situations . :réfléchi
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 5102
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Sparthakus le Ven 05 Jan 2018, 10:51

    Alan.fr a écrit:à mon sens , le glypho est quand même un cas à part, les agriculteurs ont laissé filler entre leurs doigts des tas de phytos sans broncher , preuve qu'on n'est pas complétement hostile, à l'amélioration de nos pratiques et qu'on sait s'adapter . La lever de bouclier face à l'interdiction du glyphosate de la part de la profession montre bien que c'est autre chose qu'on veut nous supprimer , un espéce de couteau suisse qui nous rends un service difficilement remplaçable dans nombres de situations . :réfléchi
    oui. pour ma part j'ai une approche bénéfices/pertes
    et à un deuxième degré, il ne faut pas confondre comme c'est le cas ds la plupart des décisions sur n'importe lequel des sujets à l'heure actuelle d'ailleurs, la différence entre les pertes supposés pour la collectivité reprises par les médias et prises pour argent comptant et les pertes réelles si on se donne la peine d'avoir une approche GLOBALE.

    Par exemple ds les pertes réelles qu'engendrerait le glyphosate pour la société, on ne compte pas les conséquences de sa disparition.
    il n'est pas nécessaire de le rappeler ici pour nous mais à ceux qui décident pour nous car visiblement ils croient tout savoir et font des raccourcis dangereux. natacha polony que j'apprécie pourtant habituellement pour ses qualités de recherche a récemment mis en avant sur un plateau la prétendue réticence des agri aux multiples alternatives au glyphosate pourtant bien connues sous entendues maitrisées mais là c'est faux. elle aurait au moins pu interroger son mari perico légasse sur l'oreiller lorsqu'il ne se promène pas chez les producteurs agri et qu'il sait tout et au moins tout le mal qu'on nous fait. tandis que qq mm plus tard, lorsque les intervenants sont chauffés à bloc contre le glyho, roselyne bachelot eu cru bon de dire que le glyphosate était pourtant cher. soit elle pensait peut être ces pôvres paysans faibles d'esprit et dénués de réflexion et sans argent, comment font ils pour se payer de la chimie, soit elle est comme je le pensais: une personne que la politique a révélée et qui en a vécu point. ds les deux cas, il est vrai qu'il semble plus facile de railler avec la meute sur les méfaits de la chimie comme d'autre chose chez les autres que de s'interroger sur ce qu'on a se tartine sur le visage malgré tout ce qui est dit de néfaste a propos des produits de maquillage ds les magasines qui doivent nourrir ses connaissances

    ces personnes citées ou d'autres extérieurs à l'agriculture qui sont aussi les bienvenues peuvent compléter leur information ici en 5 lignes seulement afin d'essayer d'être au moins un peu plus objectives.

    ce qu'engendrerait la suppression du glyphosate et dont on ne parle pas ds les médias: interventions mécaniques répétées pour tenter d’éradiquer les adventices trop développées qui engendrent une augmentation accrue des GES par consommation de GNR, érosion irréversible des sols, surminéralisation qui entraine la disparition de la matière organique à terme, pas de piégeage des nitrates, perte totale des avantages de l'agroécologie ou de la méthode de conservation des sols qui peut stocker bcp plus de carbone qu'elle n'en produit, ds 40 ans la france pourrait ressembler au désert d'ou importations des aliments ogm directement glyphosatés mm pour la consommation humaine (contrairement au glyoho en france qui doit être utilisé sur le sol avant le semis et non sur la plante comme la majorité des pdts d'importations), perte de l'indépendance alimentaire; faux avantages du bio vertueux notamment à cause de la mise à nue du sol, etc.

    Donc (pour moi et je pense que pour d'autres aussi...) ce qu'il faut combattre c'est cette approche parcellaire pour ne pas dire trop militante voire sectaire! pour cela il faut s'entourer de gens ayant naturellement la connaissance et nous en faisons partie; seulement il faut susciter l'intérêt des scientifiques et des politiques car c'est nous qui avons besoins d'eux et pas le contraire. on voit ou ça nous a conduit aujourd'hui lorsque l'INRA a décidé sans nous, je veux dire par là que la recherche agronomique, la génétique, la performance pour qui pour quoi... tout cela c'est bien beau mais on a oublié l'essentiel: et les agriculteurs ds tout ça? la pérennité de leur revenu et de leur capital quoi!

    comme disait cow-boy plus haut s'il agissait des médecins à notre place ils seraient ds la rue. oui exact! mais s'est t on demandé un jour pourquoi nous avions accepté de nous faire prendre pour des pigeons!? la transformation des intérêts des coop ds 95% des cas qui n'ont plus rien à voir avec celles conçues par nos grands parents qui se sont bougés le derrière (plus que nous à ce jour) en sont le parfait exemple.

    par conséquent ce qui nous manque c'est de l'indépendance et pour ça il faut aller la chercher nous mm!


    Dernière édition par Sparthakus le Ven 05 Jan 2018, 11:05, édité 3 fois

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 8652
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 57
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par cow boy le Ven 05 Jan 2018, 11:00

    La France a 2 gouvernements :
    La FRANCE libre à PARIS
    -Macron et l'arsenal exécutif officiel pour flinguer sans sommations un paysan qui conteste et lever le drapeau blanc à NDDL
    C'est plus facile de convaincre l'opinion que c'est pas une capitulation que de dire "on a chier dans le froc"

    La FRANCE OCCUPE à NDDL


    -Jadot, Bové, Mélanchon et les autres avec son arsenal exécutif mercenaires  Zadiste hirsute venu de toute l'Europe. C'est nous les chefs et dorénavant tout projet en FRANCE devra passer devant notre commission Révolutionnaire sous peine d'occupation ,la décroissance c'est notre politique  
    (démocratie ,justice , expertise tout ceci est dorénavant bon a mettre aux oubliettes . :tb  :tb  :tb  :tb

    :
    Il manque des prisons .Pourquoi ne pas transformer le projet de NDDL en  NOTRE DAME DE CAYENNE ,juste des murs pour le reste ils pourront mettre en œuvre leur expérimentation SURVIVALISTE  ? :réfléchi :99

    Problème ?Surtout pas des murs le camp est trop petit le domaine d'expérimentation que nous voulons pour mettre en place nos théories c'est tout le territoire Français ,les paysans avec la binette et eux dans les bureaux des Chambres d'Agriculture pour vous instruire à leurs méthodes avec tenu correcte exigé (béret, barbe hirsute, red lock etc...).Pour vous montrer leur humanisme ;fumer un joint ne sera pas interdit mais conseillé
    C'est pas un NEW c'est déjà en œuvre : rr : rr
    C'est pas une blague j'ai consulté IRMA : ha : ha : ha .
    avatar
    cow boy
    + membre techno +

    Messages : 1144
    Date d'inscription : 17/05/2010
    Age : 64
    Localisation lorraine,alsace,champagne ardenne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Alan.fr le Ven 09 Fév 2018, 17:55

    un grand merci au "Tarn libre " journal local qui vient de publier ma lettre : victoire
    avatar
    Alan.fr
    + membre techno +

    Messages : 5102
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Age : 47
    Localisation gaillac Tarn

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par grabouille le Ven 09 Fév 2018, 18:15

    c'est un bon point cheers cheers
    avatar
    grabouille
    + membre techno +

    Messages : 3547
    Date d'inscription : 24/12/2017
    Age : 51
    Localisation nord haute marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Lettre d' un agri à un journal

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum