AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4028 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est thoor eric

Nos membres ont posté un total de 2591321 messages dans 75390 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Phytos « Des décisions arbitraires et hâtives »

    Aller en bas

    default Phytos « Des décisions arbitraires et hâtives »

    Message par sevi le Mar 4 Déc 2018 - 19:24

    « Le pas de temps scientifique n’est pas le pas de temps politique ! » a argumenté l’UIPP, Union des industries de la protection des plantes lors sa conférence annuelle.





    Lors de sa conférence de presse annuelle ce 4 décembre 2018, l’UIPP a constaté que de plus en plus de décisions arbitraires et hâtives sont prises suite à une surmédiatisation d’épiphénomènes. Avec pour preuve les suspensions d’utilisation du métam-sodium, du sulfaxaflor ou encore l’interdiction des néonicotinoïdes et la réduction du nombre de produits à base de glyphosate…

    Une approche combinatoire

    « L’évolution du règlement européen amène à ce que naturellement il y ait des produits qui disparaissent et qui soient substitués par d’autres produits, a admis Nicolas Kerfant (1), président de l’UIPP. On connaît ces règles du jeu, cela fait 10, 20, 30 ans qu’on applique ce type de règles mais ce qui nous pose un énorme problème, c’est le changement des règles en cours de route. »


    « Il ne faut pas s’imaginer que c’est en taxant ou en retirant des produits, qu’on ira plus vite en innovation, a complété Eugénia Pommaret, directrice générale de l’UIPP. La réalité, ce sont les 10 000 bioagresseurs des plantes cultivées présents en France et des pas de temps longs pour mettre en marché des innovations. » 10 à 15 années sont nécessaires pour mettre en marché un produit de biocontrôle « Le pas de temps scientifique n’est pas le pas de temps politique ! » insiste Eugénia Pommaret.


    L’Union a aussi appuyé sur l’importance d’avoir une approche combinatoire (génétique/biocontrôle/chimie de synthèse/machinisme/pratiques agricoles). Elle a d’ailleurs indiqué à ce sujet que plus de 10 % du chiffre d’affaires de l’industrie est investi en recherche et développement, dont 1 % est dédié aux solutions de biocontrôle. L’UIPP élabore ainsi des solutions de biocontrôle pour plus de 50 % du marché français.

    C.F.

    (1) Également directeur général de BASF France Division Agro.
    avatar
    sevi
    + membre techno +

    Messages : 25950
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation basse normandie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Phytos « Des décisions arbitraires et hâtives »

    Message par bidou02 le Mar 4 Déc 2018 - 19:35

    Ca meritait d'être rappelé !
    avatar
    bidou02
    + membre techno +

    Messages : 45121
    Date d'inscription : 21/09/2009
    Age : 33
    Localisation Pas loin de Marly Gomont (02)

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Phytos « Des décisions arbitraires et hâtives »

    Message par ivanquoi le Mar 4 Déc 2018 - 19:36

    enfin un peu de bon sens
    avatar
    ivanquoi
    + membre techno +

    Messages : 7710
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 56
    Localisation chartres

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Phytos « Des décisions arbitraires et hâtives »

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum