AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4642 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Marchet

Nos membres ont posté un total de 2669853 messages dans 77452 sujets
la récolte ACE

Gilets jaunes: Après le feu, la fumée - Page 17 Bannie10
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Gilets jaunes: Après le feu, la fumée

    Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

    Aller en bas

    default Gilets jaunes: Après le feu, la fumée

    Message par Béret vert le Dim 16 Déc 2018, 10:54

    Rappel du premier message :

    Je constate que le thème le plus évoqué dans les revendications FG aujourd'hui est le RIC. C'est très positif et beaucoup plus concret que les conneries gauchistes du style "les riches doivent payer". (…)

    ... Au grand dam des journalistes qui préfèrent aiguillonner les gilets jaunes vers une démocratie participative à la Ségolène Royal se traduisant par des assemblées locales très encadrées et des doléances en mairie.
    Je trouve que c'est le moment de tirer un premier bilan du mouvement gilet jaune.

    Au départ, vous avez une mobilisation sur Internet à travers des pétitions exigeant l'arrêt du calendrier de hausse des taxes sur le carburant, lesquelles, prenant une ampleur inattendue motivent les leaders sur face-book à envisager "un blocage de la France" en occupant l'espace routier. Le mouvement est provincial.

    Les blocages aux rond-points se multiplient, ainsi que les appels à manifester devant les lieux du pouvoir (Elysée principalement), donc à Paris. Les medias évoquent une jacquerie "anti-fiscale".

    Des violences ont lieu lors de la première manifestation parisienne, dés la matinée. Les commentateurs décrivent des mouvements violents "d'ultra-droite" mêlés à des gilets jaunes radicaux. Le gouvernement parle de "peste brune" (sic) et les media font le parralèle avec les mouvements d'extrême-droite des années 20 et 30, ou le poujadisme. L'ultra-droite apparaît finalement assez marginale d'après les reportages sur les Champs Elysées. En province, sur les points de blocage, beaucoup de drapeaux tricolores et de Marseillaise.

    Le mouvement ne semble pas s'essouffler. Rendez-vous est pris pour les samedi suivants. La semaine, les rond-points sont tenus par des retraités ou des salariés en congés, des femmes, des indépendants. Les syndicats sont muets, quand ils ne déclarent pas leur refus de s'associer au mouvement. La CGT, FO, n'appellent pas à la grève, la CFDT fait la courte échelle au gouvernement en proposant d'organiser le dialogue, , les fonctionnaires brillent par leur absence, mais des partis comme la France insoumise de Mélenchon et celui de Marine Le Pen multiplient les déclarations de soutien, pendant que certains de leurs militants pointent leur nez sur les rond-points.

    L'apothéose a lieue un samedi sur les Champs Elysées. Alors que les gilets jaunes sont toujours face aux CRS à l'assaut de l'Elysée, de nombreux militants black bloc et gauchistes divers provoquent les CRS, badigeonnent de slogans gauchistes presque situationnistes fleurant bon mai 68, l'Arc de Triomphe. On lit aussi des slogans moins poétiques: "Macron démission", "l'ultra-droite perdra".


    Le gouvernement, après avoir fait des appels du pied aux gilets jaunes sur le mode, soyez responsables, venez discutez, pendant que les politiciens de droite affichent leur compréhension voire un soutien et que la gauche semble un peu désemparée, Mélenchon s'affiche sur les Champs Elysées deux samedi de suite, ce que n'osera faire Marine Le Pen, accusée par les media de tenter de récupérer le mouvement de contestation. La nuit, les casseurs (gauchistes brûlant des voitures, plus racailles de banlieue pillant des magasins) s'en donnent à cœur joie. Parmi les évènements que l'on peut situer "d'extrême-droite", l'antiparlementarisme, qui s'exprime en province: des députés sont agressés (véhicule brûlé, tags au domicile). Ces méfaits sont tout de même rares.

    Cela fait longtemps que le slogan anti-taxe s'est transformé en revendication sur le pouvoir d'achat. Ce glissement sémantique est des plus sournois. En effet, plus le mouvement perdure, sans ossature idéologique véritable, plus les gens sont nombreux à tenter de se l'approprier. Des divergences apparaissent, les média "gouvernementaux", la Gauche, les sociologues essayent de gauchiser le mouvement vers une revendication salariale. L'impôt sur la fortune est un thème récurrent dans les débats télévisés. L'illustration en est faite sur France Info, où de nombreux spécialistes des mouvements sociaux, universitaires, décrivent le mouvement gilet jaune à une aspiration à plus de démocratie, notamment dans l'entreprise (!), ce que les GJ n'ont jamais revendiqué. Le référendum d'initiative citoyenne, un clone du referendum d'initiative populaire de M. Le Pen est évoqué avec des pincettes.

    Le dernier (?) samedi, à Paris les manifestants sont moins nombreux. Macron a lâché du lest la semaine précédente, et les appels au calme sont largement diffusés depuis l'attentat de Strasbourg. Sur les Champs, les media filment complaisamment les banderolles LFI, tendus par des militants déguisés en gilets jaunes et poing levé. Des slogans "anti-capitalistes" fusent, si on en croit les media. Le mouvement est clairement phagocité par la Gauche révolutionnaire, à Paris, Bordeaux, Toulouse... En zone rurale, les GJ semblent pourtant les mêmes: des classes populaires, des gens non syndiqués, également classes moyennes en voie de paupérisation, politiquement sympathisant du Rassemblement National, avec des éléments de gauche principalement dans le sud de la France et en Bretagne (Nantes, Rennes).

    L'épilogue qui se dessine est donc dans un dialogue populaire en mairie, ou nous assisterons probablement à la récupération totale du mouvement GJ par des militants, déclarés ou non, de Gauche, notoirement amateurs de ce genre d'assemblées. La parole des Gilets jaunes "authentiques" sera dénaturée par des revendication sociales, colorées d'une palette allant de la démocratie participative chère aux bobos de S. Royal jusqu'aux revendications de bolcheviques de tous poils.


    Dernière édition par Béret vert le Dim 16 Déc 2018, 11:01, édité 1 fois
    Béret vert
    Béret vert
    + membre techno +

    Messages : 17458
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 62
    Localisation Chez les cannibales

    http://www.blog-agri.com/beretvert/

    Revenir en haut Aller en bas


    default Re: Gilets jaunes: Après le feu, la fumée

    Message par dgé le Jeu 02 Mai 2019, 22:18

    bien résumé natasha : victoire

    infiltration dans un hôpital, 1 version qui dit qu'ils fuirait les gaz, l'autre qui dit qu'ils voulait saccager l’hôpital, quelle est la bonne?
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 31377
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Gilets jaunes: Après le feu, la fumée

    Message par ddditsch59 le Jeu 02 Mai 2019, 22:58

    dgé a écrit:bien résumé natasha : victoire

    infiltration dans un hôpital, 1 version qui dit qu'ils fuirait les gaz, l'autre qui dit qu'ils voulait saccager l’hôpital, quelle est la bonne?
    ça fait pshiiiiit ....

    castaneur ce marseillais moque
    ddditsch59
    ddditsch59
    + membre techno +

    Messages : 439
    Date d'inscription : 09/10/2011
    Age : 58
    Localisation nord

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Gilets jaunes: Après le feu, la fumée

    Message par carlo s le Sam 04 Mai 2019, 13:18

    Gilets jaunes: Après le feu, la fumée - Page 17 59337402_10156979929903930_2434937511244464128_n.jpg?_nc_cat=102&_nc_ht=scontent-cdg2-1
    carlo s
    carlo s
    + membre techno +

    Messages : 34357
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 51
    Localisation sud de l'ile

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Gilets jaunes: Après le feu, la fumée

    Message par spontus le Sam 04 Mai 2019, 13:20

    Intrusion violente ! Laughing
    spontus
    spontus
    + membre techno +

    Messages : 6674
    Date d'inscription : 03/01/2012
    Age : 57
    Localisation nord- est du finistère

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Gilets jaunes: Après le feu, la fumée

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum