AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Statistiques
Nous avons 4564 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est fb06

Nos membres ont posté un total de 2810835 messages dans 80850 sujets
couverts 07 2020

larecolte
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Adieu mes amis
    AgrimarneIvanquoiMassey8210Camomille

    Histoire . Sept mois de pluie en 1725

    Aller en bas

    default Histoire . Sept mois de pluie en 1725

    Message par sevi le Sam 02 Mai 2020, 20:36

    Si le réchauffement climatique multiplie aujourd’hui des « dérèglements » du temps, ils étaient loin d’être inconnus dans le passé. Ils y prenaient même une gravité plus grande, en raison de l’état des techniques, tout se faisant à la main.
    En 1725, les Français – et plus largement les Européens – ont connu sept mois de pluie consécutifs. Comme le signale un paysan de Varreddes, en Seine-et-Marne : « On ne pouvait faire le pain. Il fallait mettre le grain dans le four pour le sécher. » Dans les mémoires, 1725 est restée comme l’année la plus fraîche du siècle.
    De fait, les laboureurs se désespèrent. De mars jusqu’en octobre, constate le curé de Sorel-Moussel, en Eure-et-Loir, « il a toujours fait un temps de pluie et de vents, en sorte que les grains gâtés par les herbes ont pourri dans les champs ». En Poitou, l’année est certes abondante en blés, mais si humide qu’il s’en est perdu beaucoup dans les champs. En Bresse, le temps est si pluvieux qu’on ne peut trouver un moment favorable pour faucher, moissonner et vendanger. En Anjou, dans certains fonds de vallée, bien des métayers renoncent à faucher.
    Les moissons sont tardives, malaisées et elles s’éternisent. En Champagne, elles ne commencent qu’autour du 20 juillet et se poursuivent jusqu’au 7 septembre, mais le vent et la pluie interrompent les travaux. On a beau retourner les gerbes coupées plusieurs fois, les grains récoltés pourrissent sur pied. Dans les champs en pente, l’excès des précipitations et les orages estivaux entraînent les blés coupés et enterrent ceux qui sont encore sur pied. En Île-de-France, l’août a bien duré six semaines : les moissonneurs ont dû revenir huit jours. Dans le Midi, les blés ne sont pas ramassés à la mi-septembre.
    sevi
    sevi
    + membre techno +

    département : 61
    Messages : 29868
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation basse normandie

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Histoire . Sept mois de pluie en 1725

    Message par carlo s le Sam 02 Mai 2020, 21:36

    l histoire est un éternel recommencement !
    carlo s
    carlo s
    + membre techno +

    Messages : 37271
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 52
    Localisation sud de l'ile

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Histoire . Sept mois de pluie en 1725

    Message par jardi85 le Sam 02 Mai 2020, 22:12

    Les années de famines et de disettes que l'on apprenait dans nos cours d'histoire en primaire …..
    Maintenant ,malgré les aléas, avec tout le travail d'amélioration qui a été fait depuis toutes ces décennies ,il y a toujours les rayons pleins dans les magasins …...

    Dans ces époques de grand chantier ,il n'y avait pas d'anti tous …. ,mai les aléas du temps était bien pire que maintenant ,et surtout les conséquence qui en découlait …..
    jardi85
    jardi85
    + membre techno +

    Messages : 1238
    Date d'inscription : 28/01/2010
    Age : 51
    Localisation Vendée

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Histoire . Sept mois de pluie en 1725

    Message par cow boy le Dim 03 Mai 2020, 09:46

    jardi85 a écrit:Les années de famines et de disettes que l'on apprenait dans nos cours d'histoire en primaire …..
    Maintenant ,malgré les aléas, avec tout le travail d'amélioration qui a été fait depuis toutes ces décennies ,il y a toujours les rayons pleins dans les magasins …...

    Dans ces époques de grand chantier ,il n'y avait pas d'anti tous …. ,mai les aléas du temps était bien pire que maintenant ,et surtout les conséquence qui en découlait …..

    Un récit historique de ma région raconte que dans mon village qq années avant la révolution il y aurait eu un cas de cannibalisme (une mère aurait mangé son bébé mort de faim peu avant) Je parle au conditionnel car ce fait n'a pas été retenu par les historiens par manque de preuves ,par contre il y aurait eu beaucoup de morts du à la famine .
    Bon j'arrête ....j'ai les crocs : ha
    cow boy
    cow boy
    + membre techno +

    Messages : 2100
    Date d'inscription : 17/05/2010
    Age : 66
    Localisation lorraine,alsace,champagne ardenne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Histoire . Sept mois de pluie en 1725

    Message par jardi85 le Dim 03 Mai 2020, 11:32

    https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article644
    Ca donne un aperçut de ce qui peut se passer … les coup d'orage , etc  ; et pour des années froides ,le jours ou ça reviendra , je pense que l'on sera un peut malabare ….. cf 2011(si je me trompe pas ) on était limite coupure le soir et pourtant l'ouest était pas dans du grand froid …... rame
    jardi85
    jardi85
    + membre techno +

    Messages : 1238
    Date d'inscription : 28/01/2010
    Age : 51
    Localisation Vendée

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Histoire . Sept mois de pluie en 1725

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum