AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 4043 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Corinna45

Nos membres ont posté un total de 2593549 messages dans 75456 sujets
Guilbart

offre météo

http://www.meteo-gascogne.com/pages/les-services-a-la-demande-1/
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Aller en bas

    default C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par Antoine Jeandey WikiAgri le Dim 23 Oct 2016, 20:08

    Une agricultrice célèbre localement (en Guyane) a accepté d'aider la liste électorale du président sortant lors des élections territoriale. A peine réélu, le président en question veut l'éjecter, et donc l'empêcher de mener à bien la politique agricole qu'elle prônait pour son territoire.

    Dans la série : mieux vaut éviter de passer par les politiques !

    A lire ici :

    http://www.wikiagri.fr/articles/la-collectivite-territoriale-de-guyane-veut-ejecter-celle-qui-a-apporte-le-vote-agricole/10956



    avatar
    Antoine Jeandey WikiAgri
    + membre techno +

    département : 28
    Messages : 367
    Date d'inscription : 12/10/2015
    Age : 53
    Localisation 28000

    http://www.wikiagri.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par hermine 22 le Dim 23 Oct 2016, 20:10

    on va en savoir un peu plus avant longtemps Laughing
    avatar
    hermine 22
    + membre techno +

    département : 22
    Messages : 35490
    Date d'inscription : 23/10/2009
    Age : 68
    Localisation bretagne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par PatogaZ le Dim 23 Oct 2016, 20:14

    Je pense qu'on a un peu la même chose dans la région HDF où le candidat élu va nous faire un SRCE pire que ce que la gauche avait ourdi
    On est un peu sonnés de voir que le kolkhose va être mis en place par la droite !!! : ha 77
    Je n'ose vous dire le montant de subventions du second piliers que des projets d'agriculture collective vont se fader !!!! : ha : ha 77


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)


    avatar
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 82881
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 60
    Localisation au bout de la baie de Somme

    http://www.blog-agri.com/patogaz1/52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par EtienneCH4 le Ven 05 Oct 2018, 19:23

    c'est navrant de constater que toutes les régions sont à la même enseigne laxiste, c'est un noueau syteme de vie en France
    Quand la nouvelle équipe e mettra en place, il va y avoir du ménage à faire !!!!!
    <<
    exemple tout neuf:
    Des centrales solaires qui tournent à vide et des habitants qui perdent confiance: dans le Haut-Maroni, dans l'ouest de la Guyane, la mise en électrification très attendue des villages amérindiens de l'intérieur connaît des ratés.

    "L'électrification est un souhait des villageois depuis des années. Ils en ont absolument besoin", plaide Aimawale Opoya, chef coutumier de 45 ans, qui a grandi "à la lampe à pétrole" à Taluen, un des cinq villages amérindiens du Haut-Maroni, à plusieurs heures de pirogue et d'avion de Cayenne. "J'ai l'impression qu'on se moque de nous", se plaint André Cognat, fondateur d'Antécume Pata, village voisin.

    Ce territoire de grande nature où vit un millier d'habitants en relative autonomie regroupe des lieux-dits fluviaux des communautés amérindiennes wayana, teko et apalaï, dans la forêt à 350 kilomètres du littoral. Jamais reliés à un réseau électrique, ces villages sont promis à l'électrification depuis 2009. Le projet d'installation d'une centrale solaire dans chacun des cinq lieux de vie, pour un montant total de plus de 12 millions d'euros, est porté par EDF et la Communauté de communes de l'ouest guyanais.

    En 2016, l'inauguration anticipée du dispositif avait eu lieu en présence de Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF. On n'avait "jamais vu un tel balai d'hélicoptères", s'agace André Cognat, en écho aux deux à quatre heures de pirogue plus une heure d'avion nécessaires pour rejoindre Cayenne.

    Après deux ans de retard, les centrales ont été mises en service au premier trimestre 2018. Mais depuis, elles tournent à vide car seuls "16 foyers" sur 230 sont reliés, selon EDF. La plupart des bâtiments publics (salles de classe, logements de fonctionnaires ...) sont eux connectés. Atayu Kuliyaman, le directeur d'une des écoles raconte qu'en juin, l'équipe enseignante avait "mis la pression" au maire de Maripasoula, dont dépendent les villages, pour obtenir le courant. "La veille de la rentrée, on a été raccordés".

    EDF a "anticipé", "on a tiré tous les câbles" pour aller jusqu'aux foyers, se défend le directeur régional d'EDF, qui reconnaît néanmoins que l'opération souffre de longueurs. Michel Durand cite un "problème de mise en conformité" des systèmes électriques des habitants, qu'il a fallu d'abord mettre aux normes.

    Il évoque aussi l'"obstacle financier" que constitue le raccordement pour les "familles" dans un territoire à faibles ressources. Plusieurs d'entre elles disent pourtant avoir payé ou sollicité EDF mais restent dans l'attente. "Certains aimeraient monter un micro-projet de vente de poissons", presse Aikumalé Alemin, élu municipal.

    « Très dangereux »

    La Collectivité territoriale de Guyane doit se prononcer le 8 octobre sur une subvention à apporter aux habitants. Depuis des décennies, les familles équipent leur carbet (habitat traditionnel amérindien) de petits générateurs. Les dépenses mensuelles sont six fois plus élevées que celles de tout autre citoyen français. Miki, la trentaine, consomme "30 euros d'essence par jour" pour "la lumière, recharger le téléphone et le congélateur".

    À Antécume Pata, deux générateurs associatifs offraient le courant huit heures par jour depuis les années 1990. Mais ils "tombaient régulièrement en panne", "j'ai été obligé de les arrêter", regrette M. Cognat. Aujourd'hui, seules trois familles sur 400 habitants sont connectées aux centrales, et ceux qui le peuvent ont acheté un générateur personnel.

    "C'est très dangereux" car ces appareils bruyants sont placés "dans les maisons", s'inquiète Aikumalé Alemin. Non équipée, Yakalela, mère de famille de 38 ans ne peut plus "utiliser (s)on congélateur". Quant au centre de santé, il nécessite la mise en route d'un groupe électrogène à quelques mètres.

    La population est aussi perturbée par la limitation des consommations et du nombre d'appareils à brancher, les centrales ne fournissant pas suffisamment d'électricité. "Pour mon travail, j'ai besoin de faire marcher le rabot, la ponceuse, et comme maintenant l'eau du fleuve est sale il nous faut des machines à laver. Il me faut un système costaud", attend Aimawale Opoya, artisan du bois. "On n'exclut pas de faire évoluer l'outil", répond EDF. "On part d'une situation où il n'y avait rien, avec des outils nouveaux, donc il y a un besoin d'accompagnement."

    note perso :c'est plus facile et médiatique d'aider les migrants


    Tous droits de reproduction et de représentation réservés – ©️ Agence France-Presse
    avatar
    EtienneCH4
    + membre techno +

    département : sud Manche et centre Chine
    Messages : 3582
    Date d'inscription : 09/09/2015
    Age : 77
    Localisation Lapenty et Wuhan

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par palmito le Ven 05 Oct 2018, 23:58

    Une agricultrice célèbre localement :


    77 77 77 77 77
    avatar
    palmito
    + membre techno +

    département : 5° 9' 0'' Nord 52° 39' 0'' Ouest
    Messages : 6254
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 66
    Localisation au pays des suppositoires geants

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par palmito le Sam 06 Oct 2018, 00:02

    Une agricultrice célèbre et respectée dans tout l'Outre-Mer

    Son influence est grande. Gabrielle Nicolas, vice-présidente de la Chambre d'agriculture de Guyane, est connue par l'ensemble du monde agricole d'Outre-Mer, même dans les autres Dom ou Tom, car elle a été présidente de l'InterDom quand elle était JA


    : ha : ha : ha : ha : ha
    avatar
    palmito
    + membre techno +

    département : 5° 9' 0'' Nord 52° 39' 0'' Ouest
    Messages : 6254
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 66
    Localisation au pays des suppositoires geants

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par palmito le Sam 06 Oct 2018, 00:09


    fo arrêter keke chose les mec ; le rhum agricole, et le planteur en premier

    on est en politique la, pas en agricole....


    avatar
    palmito
    + membre techno +

    département : 5° 9' 0'' Nord 52° 39' 0'' Ouest
    Messages : 6254
    Date d'inscription : 13/09/2009
    Age : 66
    Localisation au pays des suppositoires geants

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: C'est loin, c'est Outre-Mer (Guyane) mais ça fait réfléchir !

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum